Politique

  • C'est confirmé, le cdH se présentera au sein du groupe EcoVA

    127.jpgElections communales du 14 octobre 2018

    C'est par communiqué qu'Arthur DEGEE, Président de la section locale de Trooz du cdH, confirme que son parti intégrera la bannière Ecova pour la prochaine échéance électorale qui renouvellera le Conseil communal de Trooz.

    Pour rappel, les membres du cdH font actuellement partie de la majorité mais sous le sigle MR. L'expérience ne sera pas reconduite et cette fois, après réflexion, le cdH se présentera sous le sigle Ecova. 

    "Au terme de six ans partagés dans la large majorité communale de Trooz et forts de nos convictions humanistes centrées sur l’attention aux personnes et à la promotion de l’associatif, le moment est venu d’envisager notre action pour les 6 prochaines années", explique le président Degée qui poursuit "Nous resterons porteurs d’engagements cdH pour l’action locale déclinés dans différents thèmes qui nous tiennent à coeur (transparence de l’action publique et participation citoyenne, fraternité et solidarité, accueil de la petite enfance, enseignements, reconnaissance des aînés, familles et éducation, économie tant privée que publique au service de l’homme et respectueuse de l’environnement, tourisme de proximité, culture, aménagement du territoire considéré comme un levier de développement humain et durable, transition énergétique, qualité de vie, …).

    cdH et EcoVa se sont donc rencontrés et ont décidé de faire campagne commune ou du moins de se présenter sur la même liste.

    Degée Arthur 2018 05 25 (2).JPG(…) "Nous apporterons notre sensibilité humaniste à cette équipe d’inspiration citoyenne. Nos objectifs et modes de fonctionnement sont compatibles et nous pensons que la coopération  ne pourra qu’être fructueuse", clôture Arthur Degée.

    C'est ainsi que ce dimanche 10 juin 2018, le cdH participera à un petit-déjeuner, bio, équitable et solidaire de 9h00 à 11h00 à la salle communale de Forêt-village (rue du village, 7, à 4870 FORÊT-TROOZ) en compagnie d'Ecova.

    * * *

    Il est donc bien établi que dans notre petite commune de Trooz, aucun des quatre partis dits traditionnels, à savoir le PS, le MR, le cdH et Ecolo ne présentera une liste propre.

    D'aucuns se demandent s'il ne serait pas temps de cesser cette mascarade de la particratie et de proposer aux citoyens de voter pour des personnes, surtout dans les petites communes (par exemple, moins de 10.000 habitants) plutôt que pour des listes. "Ils" veulent rapprocher le citoyen du politique et combler le fossé, voire le canyon qui les sépare alors ne conviendrait-il pas de changer les règles et de repenser les modalités de cette démocratie et de permettre au citoyen de voter pour les personnes qu'il estime de qualité et qui sont parfois (souvent ?) disséminées sur plusieurs listes.

  • Les subsides pour la restauration du "Maka" seront accordés

    Degée Arthur (1).JPGLes subsides pour la restauration du Maka seront accordés.

    Il y a suffisamment de temps que l’on en parle, déjà en 2010 mais du côté de la Maison de la Laïcité, un projet de restauration avait été émis mais sans être concrétisé.

    Par la suite, ce dossier avait refait surface au sein des têtes pensantes de la Commune de Trooz puisque c’est le 28 avril 2014 que le Conseil communal avait adopté la rénovation du Maka en infrastructure touristique polyvalente. Aujourd’hui cette rénovation fait l’objet d’une fiche-projet dans le PCDR (Programme Communal de Développement Rural) et son financement est prévu à l’exercice budgétaire 2018.

    Régulièrement, les autorités communales, notamment le bourgmestre Fabien Beltran et le conseiller communal cdH Arthur Degée, très proche du dossier, (mais évoluant sous le sigle MR) ont assailli le ministre de rappels à ce sujet.

    Comme nous le confirme Arthur Degée qui a vraiment suivi ce dossier avec beaucoup d'attention et de motivation, « L’ancienne forge dénommée le Maka, actuellement plus qu’en ruines, vient d’obtenir du Gouvernement de Wallonie, ce 24 mai 2018, et sur proposition du Ministre cdH, René Collin, les subsides nécessaires, si pas à la restauration du site à l’identique, à tout le moins à sa transformation en une salle notamment à vocation patrimoniale et touristique. Dans les motivations avancées par le PCDR, les charpentes et les murs en moellons de pierre seront au maximum conservés. Les éléments disparus ou dont la consolidation n’est pas possible seront remplacés par des matériaux modernes tels que le verre et le métal. »

    Qui plus est, la restauration de ce bâtiment ne peut qu’apporter un plus à la sauvegarde du patrimoine local, à la convivialité et l’utilisation des espaces publics. Un énorme plus également dans le développement du tourisme vert et culturel dans lequel la commune de Trooz semble s’être inscrite depuis 2013.

    Mais, avant de clôturer cette annonce, qu’est-ce que le Maka ? Il s’agit d’un marteau-pilon, une machine-outil de forge mise au point en 1841, peut-être même avant. Il a contribué au développement de l'industrie métallurgique dans notre région. Ce marteau était utilisé pour la mise en forme des métaux en se servant de la force hydraulique de la Vesdre voisine.

    C’est sans doute pour cela que l’on a appelé ce bâtiment le "Maka" alors qu’en fait il n’en aurait probablement jamais abrité entre ses murs mais nous n’allons pas ergoter là-dessus. Laissons aux spécialistes de notre histoire industrielle le soin de corriger si besoin en est. Selon Jean-Marie Bastin, il y a bien eu un maka à cet endroit mais paradoxalement, c'était avant la construction du bâtiment en question. N'hésitez pas à compléter cet article au moyen de vos informations. 

  • Le MR de Trooz deviendra MR - ELD (Entente libérale démocratique)

  • Potins de campagne

    Piques et potins, ça amuse le citoyen...

    C'est Olivier Baltus, le Conseiller Indépendant, ex Ecova, orienté VEGA qui nous transmet cette petite bafouille que nous partageons bien évidemment avec nos lecteurs.

    Lire la suite

  • Conseil communal de Liège... Quelques points concernent notre commune

    Maraite Louis.jpgEn ce 1er mai 2018, soit à 166 jours de la prochaine échéance électorale, et fidèle à ses bonnes habitudes de grand communicateur, le Conseiller communal MR, Louis Maraite, publie un compte-rendu ainsi que sa perception de la séance du Conseil communal de Liège de ce 30 avril 2018. 

    Si ce compte-rendu vous est proposé ci-dessous, c'est bien parce que, même si très indirectement, notre commune de Trooz ainsi que d'autres communes sont concernées par certains points en particulier :

    * Points notamment relatifs au Schéma de Développement de l’Arrondissement de Liège dans lequel figure toujours la liaison CHB.

    * Points relatifs à la création de 35000 logements dans l'Arrondissement d'ici 2035.

    Pour rappel, vous pouvez revoir les grandes lignes du SDAL (Schéma de Développement Arrondissement de Liège) qui, tôt ou tard nous concernera tous. 

    Pour vous faciliter la lecture, ces points particuliers se détachent du texte global en étant retranscrits en mauve ci-dessous.

     

    Lire la suite

  • Ensemble avec le Bourgmestre... le communiqué

    Ensemble avec le bourgmestre.jpg

    Le PS dévoile ses cartes aux communales à Trooz et propose une liste de large ouverture qui, d'ailleurs n'est ni clôturée ni bien sûr définitive.

    Appel aux candidats est clairement fait.

    Ci-dessous, le communiqué lu ce lundi 9 avril 2018 en conférence de presse soit à 188 jours du... grand jour.

    Lire la suite

  • Démocratie participative : le citoyen précède le politique par Olivier Baltus

    Nous sommes le 1 avril 2018 soit à 196 jours des élections communales et provinciales.

    j-196.jpgCe blog Sudinfo de Trooz est à la disposition des candidats qui veulent s'exprimer (et de tous les citoyens aussi d'ailleurs).

    Ci-dessous, un texte transmis par Olivier Baltus, Conseiller indépendant de l'Opposition et qui s'identifie en tant que VEGA actuellement.

    "J'ai écrit un petit article sur la participation des habitants à la gestion de la commune telle qu'on pourrait l'envisager pour de petits projets locaux dans les années qui viennent", explique Olivier Baltus

    Voici ce texte

     

    Lire la suite

  • Courrier des lecteurs... Un lecteur revient sur la motion relative aux visites domiciliaires

    courrier des lecteurs.jpgConseil communal couleurs.jpgUn lecteur fait parvenir ce courrier et demande qu'il soit publié intégralement car il souhaite poser une question aux élus d'un des partis de la majorité, le MR.

    Ce courrier concerne la séance du Conseil communal du 26 février 2018 (revoir ici) et plus particulièrement la motion votée relative aux visites domiciliaires.

    "Cher Monsieur Clessens,

    Troozien et lecteur assidu de votre blog, je me permets de vous adresser mon questionnement, en espérant que vous le relayerez sur le blog et que j'aurai une réponse des personnes concernées.

    J'ai été hospitalisé un long moment, de retour à la maison, j'ai donc rattrapé mon retard en lecture des nouvelles de la commune. Et là, à ma grande stupéfaction, je lis qu'une motion contre les visites domiciliaires a été votée à la majorité moins une abstention.

    Je suis étonné que les partis qui ne sont pas au fédéral s'autorisent à voter une telle motion car il me semble que cette thématique ne relève pas du conseil communal. Si on  souhaite préserver l’autonomie des débats du conseil communal, ce n’est pas son rôle d’interférer dans des débats du parlement fédéral.  À ce moment-là, tous les projets de lois devraient être débattus.

    Que les partis qui y sont votent pour, ça je voudrais des explications, je ne suis d'ailleurs pas le seul dans mon entourage à avoir été surpris par ce "revirement" et surtout par la non-explication du pourquoi de nos élus MR dont j'espère une réponse à la suite de cette publication .

    Il va sans dire, que le MR de Trooz a perdu mon vote aux prochaines élections communales et provinciales."

  • Stop ou encore pour VEGA ? Appel à la mobilisation...

    C'est lors d'une conférence de presse que les responsables  de la Coopérative VEGA avaient convié les médias ce mercredi 21 mars 2018 à 207 jours des prochaines élections pour leur faire part de leurs interrogations mais également pour lancer un appel à... militants.

    Quatre orateurs ont, à tour de rôle, pris la parole dans les locaux de la Maison de la Presse.

    2018 03 21 (30).JPG

    François Schreuer - Salvador Alonso Merino - Valérie Fourré - Olivier Baltus 

    Baltus 2018 03 21 (30).JPGC'est Olivier Baltus, le porte-parole de VEGA qui a ouvert la conférence en retraçant brièvement les origines de cette Coopérative politique. "Vega (Verts et à gauche) est née en 2012 dans la perspective des élections communales à Liège et VEGA, à la surprise générale a décroché un élu, François Schreuer. Moi-même, je suis élu à Trooz, dans un cadre tout à fait différent et j'ai rejoint la coopérative il y a un peu plus d'un an." Et, après une courte respiration, Olivier Baltus de poursuivre. "Cela fait maintenant plus de cinq ans et demi que VEGA travaille sur différentes thématiques et nous avons souhaité, à environ sept mois des prochaines élections, vous faire part de notre positionnement qui s'adosse bien évidemment à notre bilan."

    Fourré Valérie.JPGEt de passer la parole à sa collègue, Valérie Fourré qui a rejoint VEGA il y a quelques mois. Cette-ci a ciblé quelques grandes lignes dans lesquelles VEGA avait été partie prenante et qui l'avaient séduites. "Je suis issue du monde associatif et j'ai décidé de rejoindre VEGA il y a quelques mois." Et dans la foulée, d'énumérer notamment "la demande de fermeture de la centrale nucléaire de Tihange II qui a fait de Liège la première commune belge a réagir dans ce sens, un deuxième point-clef, le bio et le local dans les cantines scolaires pour favoriser les circuits courts et pour permettre de répondre à des besoins de santé pour nos enfants." Elle a ensuite passé en revue quelques autres titres dont VEGA s'était fait mobilisateur comme le combat pour la préservation du site du  Ry-Ponnet, l'opposition à la fermeture du Centre pour Enfants Infirmes Moteurs Cérébraux, la piétonisation partielle de la place Xavier Neujean, le dossier de la création d'un parc sur le site Palmolive dans le Longdoz (...).

    Salvador Alonso Merino.JPGC'est ensuite Salvador Alonso Merino qui a pris le relais, soulignant que VEGA a souvent apporté la réflexion et pesé sur la politique communale de façon constructive, parvenant souvent à rassembler majorité et opposition sur un même dossier. "Oui VEGA a été un vote utile en 2012 au Conseil communal."   

    Après avoir rappelé ou informé que VEGA avait, suite à un appel de ses membres, récemment recensé une liste de 70 personnes "désireuses de voir la Coopérative VEGA poursuivre son travail," car ces personnes considéraient que VEGA avait été utile dans le débat communal voire supracommunal, ce qui constituait, aux yeux des membres de VEGA, une espèce de gage moral pour qu'ils poursuivent leur action. L'orateur s'est alors attaché à introduire le véritable sujet de la journée qui, résumé en trois mots peut s'intituler, dans le chef de VEGA : "STOP OU ENCORE".

    "On ne va pas se présenter aux élections communales de 2018 sauf si nous arrivons à mobiliser 250 personnes, 250 citoyens de Liège-Ville ou de Liège périphérique qui constitue finalement le socle de notre projet qui est Liège-Métropole. Des personnes qui s'investiront dans la campagne pour porter notre projet, pour convaincre. En résumé, ce que nous faisons aujourd'hui, nous mettons entre les mains des citoyens de Liège-Ville et de Liège-périphérie, le sort de la candidature de VEGA aux élections et cela parce qu'on ne veut pas continuer à peser dans une perspective uniquement locale mais bien dans les enjeux que doit relever aujourd'hui Liège et sa périphérie. Donc, si on arrive à convaincre un nombre massif de citoyens, seulement à cette condition on se présentera aux élections de 2018."

    Schreuer.JPGEt François Schreuer d'emboîter le pas : "Nous entendons rassembler, nous sommes conscients aujourd'hui d'être une petite force politique et nous voulons continuer à exister. Clairement, notre objectif, c'est d'obtenir plusieurs élus au conseil communal et nous estimons que nous ne nous lancerons que si nous sommes sur les bases pour faire trois sièges au moins au conseil communal de Liège. Et pour ce faire, nous devons convaincre 250 militants d'adhérer concrètement à notre projet de façon active, s'engageant à mettre la main à la pâte pendant la campagne. On est, vous le savez dans un grand état de déprime démocratique, les affaires Publifin et compagnie ont eu un effet plutôt démobilisateur que mobilisateur sur le potentiel militant politique. Donc c'est un défi que nous nous lançons, nous plaçons la barre haut. C'est pas gagné, on n'est pas du tout sûr d'y arriver mais nous voulons de la sorte répondre à ceux qui disent que VEGA est trop petit. Nous voulons rassembler mais pas de façon creuse et sans principes de base. Nous avons une orientation politique assumée et nous la défendons. Cette orientation politique, elle se trouve au confluent du socialisme et de l'écologie avec une perspective extrêmement forte en termes de démocratie. Les gens que nous nous proposons de rassembler sont des gens qui partagent cette orientation qui a été définie dans notre manifeste en 2012, qui a été petit à petit remise à jour et figurera dans le programme électoral qui sera un programme élargi à l'échelle de l'agglomération et non pas à l'échelle de la seule ville de Liège. Nous avons aussi décidé d'annoncer déjà trois priorités ainsi les gens qui nous rejoindront sauront vers quoi nous irons."

    Et après un léger temps mort, l'orateur de poursuivre :" Nos trois priorités sont d'abord le logement. Il semble qu'aujourd'hui ce soit probablement l'enjeu le plus important pour la population liégeoise. On a de multiples raisons de s'inquiéter, la production de logements publics stagne depuis de nombreuses années, est face à une démission de la Région wallonne qui est le premier acteur concerné mais il y a des leviers au niveau local qui ne sont pas activés. (...).

    Et dans la foulée, d'enchaîner avec quelques propositions que vous pouvez retrouver sur le site.

    "La deuxième priorité, ce sera la santé", développera François Schreuer avant de citer la troisième priorité, les espaces publics et les espaces verts. (...)

    En conclusion, VEGA se trouve à un carrefour de son histoire et bien que convaincue de son utilité dans le débat local, VEGA sait qu'en politique, il faut être nombreux pour agir et souhaite mener une action à l'échelle de la métropole liégeoise et non uniquement à celle de quelques communes. C'est pourquoi, VEGA est à la recherche de membres convaincus par leurs projets et désireux d'y participer.

    Et fonction de ces retours (ou non), VEGA décidera de déposer ou non une liste lors des prochaines élections donc oui, il s'agit bien ici de

    VEGA... STOP OU ENCORE 

    Plus d'informations et de détails sur le site internet de la Coopérative politique VEGA.   

    2018 03 21 (29).JPG

     

  • Elections 2018... Les primo-votants... Questions / réponses... Suite et fin

    J-217.jpgENQUÊTE CHEZ LES PRIMO-VOTANT(E)S... Bilan complet... Les questions et les réponses... 

    Nous sommes, ce 11 mars 2018, à 217 jours des prochaines élections communales et provinciales.

    Dix questions d'ordre purement général ont été posées via ce blog aux primo-votant(e)s qui acceptaient de répondre via un questionnaire que vous pouvez retrouver en cliquant ici.

    Ces jeunes se sentent-ils  concernés ? Sont-ils bien informés ? Sont-ils conscients de leurs futures responsabilités, de leur entrée dans le monde des adultes ? Quel est leur ressenti par rapport à ces élections ?

    Ils (elles) sont 21 à  avoir répondu et avaient la possibilité de signer de leur nom, de leurs initiales ou de ne pas signer du tout...

    Un grand merci à  M.H.  A.N.   P. Thirion   F.B.   S.P.   V.B.   E. H.   LV    Charchour Sawsan    Smal Julien   S F   D C    E.D.    EE   Céline C.    Alexia R.    AB    S. E.    A.C.    A.M.

    Les premières réponses ont déjà été publiées.
    Voici la suite et la fin de ce questionnaire...
    A bientôt pour un autre thème d'intérêt général.

     

    Lire la suite

  • Election 2018... J-218... Dix questions aux primo-votant(e)s... Les réponses (suite)

    ENQUÊTE CHEZ LES PRIMO-VOTANT(E)S (suite)

    J-218.jpgDix questions d'ordre purement général ont été posées via ce blog aux primo-votant(e)s.

    Aujourd'hui, ci-dessous, la réponse à la question 5 

    Y a-t-il des faits qui peuvent te faire voter pour un parti plutôt qu'un autre ?

    Si vous êtes concerné(e) et que vous n'avez pas encore fait part de votre opinion, il vous suffit de cliquer ici pour avoir accès au questionnaire qui peut, si vous le souhaitez être anonyme, signé de vos initiales ou de votre nom...

    A noter qu'une 21ème personne a répondu au questionnaire. Bientôt les cinq dernières questions et les réponses...

    Lire la suite

  • Election 2018... J-219... Dix questions aux primo-votant(e)s... les réponses (suite)...

    elections communales trooz 2018.jpgENQUÊTE CHEZ LES PRIMO-VOTANT(E)S (suite)

    Dix questions d'ordre purement général ont été posées via ce blog aux primo-votant(e)s.

    Hier, les premières réponses vous ont été proposées.

    Aujourd'hui, ci-dessous, la réponse à la question 4 

    (Sur quoi vas-tu baser ton vote ?).

    Si vous êtes concerné(e) et que vous n'avez pas encore fait part de votre opinion, il vous suffit de cliquer ici pour avoir accès au questionnaire qui peut, si vous le souhaitez être anonyme, signé de vos initiales ou de votre nom...

     

    Lire la suite

  • Election 2018... J-220... Dix questions aux primo-votant(e)s... les premières réponses...

    elections communales trooz 2018.jpg

    Dix questions d'ordre purement général ont été posées via ce blog aux primo-votant(e)s.

    Si vous êtes concerné(e) et que vous n'avez pas encore fait part de votre opinion, il vous suffit de cliquer ici pour avoir accès au questionnaire qui peut, si vous le souhaitez être anonyme, signé de vos initiales ou de votre nom...

    A ce jour, jeudi 8 mars 2018, soit 220 jours avant le jour de élections, les réponses de 20 primo-votant(e)s aux trois premières questions vous sont proposées ci-dessous :

    Lire la suite