Politique

  • Ensemble avec le Bourgmestre... le communiqué

    Ensemble avec le bourgmestre.jpg

    Le PS dévoile ses cartes aux communales à Trooz et propose une liste de large ouverture qui, d'ailleurs n'est ni clôturée ni bien sûr définitive.

    Appel aux candidats est clairement fait.

    Ci-dessous, le communiqué lu ce lundi 9 avril 2018 en conférence de presse soit à 188 jours du... grand jour.

    Lire la suite

  • Démocratie participative : le citoyen précède le politique par Olivier Baltus

    Nous sommes le 1 avril 2018 soit à 196 jours des élections communales et provinciales.

    j-196.jpgCe blog Sudinfo de Trooz est à la disposition des candidats qui veulent s'exprimer (et de tous les citoyens aussi d'ailleurs).

    Ci-dessous, un texte transmis par Olivier Baltus, Conseiller indépendant de l'Opposition et qui s'identifie en tant que VEGA actuellement.

    "J'ai écrit un petit article sur la participation des habitants à la gestion de la commune telle qu'on pourrait l'envisager pour de petits projets locaux dans les années qui viennent", explique Olivier Baltus

    Voici ce texte

     

    Lire la suite

  • Courrier des lecteurs... Un lecteur revient sur la motion relative aux visites domiciliaires

    courrier des lecteurs.jpgConseil communal couleurs.jpgUn lecteur fait parvenir ce courrier et demande qu'il soit publié intégralement car il souhaite poser une question aux élus d'un des partis de la majorité, le MR.

    Ce courrier concerne la séance du Conseil communal du 26 février 2018 (revoir ici) et plus particulièrement la motion votée relative aux visites domiciliaires.

    "Cher Monsieur Clessens,

    Troozien et lecteur assidu de votre blog, je me permets de vous adresser mon questionnement, en espérant que vous le relayerez sur le blog et que j'aurai une réponse des personnes concernées.

    J'ai été hospitalisé un long moment, de retour à la maison, j'ai donc rattrapé mon retard en lecture des nouvelles de la commune. Et là, à ma grande stupéfaction, je lis qu'une motion contre les visites domiciliaires a été votée à la majorité moins une abstention.

    Je suis étonné que les partis qui ne sont pas au fédéral s'autorisent à voter une telle motion car il me semble que cette thématique ne relève pas du conseil communal. Si on  souhaite préserver l’autonomie des débats du conseil communal, ce n’est pas son rôle d’interférer dans des débats du parlement fédéral.  À ce moment-là, tous les projets de lois devraient être débattus.

    Que les partis qui y sont votent pour, ça je voudrais des explications, je ne suis d'ailleurs pas le seul dans mon entourage à avoir été surpris par ce "revirement" et surtout par la non-explication du pourquoi de nos élus MR dont j'espère une réponse à la suite de cette publication .

    Il va sans dire, que le MR de Trooz a perdu mon vote aux prochaines élections communales et provinciales."

  • Stop ou encore pour VEGA ? Appel à la mobilisation...

    C'est lors d'une conférence de presse que les responsables  de la Coopérative VEGA avaient convié les médias ce mercredi 21 mars 2018 à 207 jours des prochaines élections pour leur faire part de leurs interrogations mais également pour lancer un appel à... militants.

    Quatre orateurs ont, à tour de rôle, pris la parole dans les locaux de la Maison de la Presse.

    2018 03 21 (30).JPG

    François Schreuer - Salvador Alonso Merino - Valérie Fourré - Olivier Baltus 

    Baltus 2018 03 21 (30).JPGC'est Olivier Baltus, le porte-parole de VEGA qui a ouvert la conférence en retraçant brièvement les origines de cette Coopérative politique. "Vega (Verts et à gauche) est née en 2012 dans la perspective des élections communales à Liège et VEGA, à la surprise générale a décroché un élu, François Schreuer. Moi-même, je suis élu à Trooz, dans un cadre tout à fait différent et j'ai rejoint la coopérative il y a un peu plus d'un an." Et, après une courte respiration, Olivier Baltus de poursuivre. "Cela fait maintenant plus de cinq ans et demi que VEGA travaille sur différentes thématiques et nous avons souhaité, à environ sept mois des prochaines élections, vous faire part de notre positionnement qui s'adosse bien évidemment à notre bilan."

    Fourré Valérie.JPGEt de passer la parole à sa collègue, Valérie Fourré qui a rejoint VEGA il y a quelques mois. Cette-ci a ciblé quelques grandes lignes dans lesquelles VEGA avait été partie prenante et qui l'avaient séduites. "Je suis issue du monde associatif et j'ai décidé de rejoindre VEGA il y a quelques mois." Et dans la foulée, d'énumérer notamment "la demande de fermeture de la centrale nucléaire de Tihange II qui a fait de Liège la première commune belge a réagir dans ce sens, un deuxième point-clef, le bio et le local dans les cantines scolaires pour favoriser les circuits courts et pour permettre de répondre à des besoins de santé pour nos enfants." Elle a ensuite passé en revue quelques autres titres dont VEGA s'était fait mobilisateur comme le combat pour la préservation du site du  Ry-Ponnet, l'opposition à la fermeture du Centre pour Enfants Infirmes Moteurs Cérébraux, la piétonisation partielle de la place Xavier Neujean, le dossier de la création d'un parc sur le site Palmolive dans le Longdoz (...).

    Salvador Alonso Merino.JPGC'est ensuite Salvador Alonso Merino qui a pris le relais, soulignant que VEGA a souvent apporté la réflexion et pesé sur la politique communale de façon constructive, parvenant souvent à rassembler majorité et opposition sur un même dossier. "Oui VEGA a été un vote utile en 2012 au Conseil communal."   

    Après avoir rappelé ou informé que VEGA avait, suite à un appel de ses membres, récemment recensé une liste de 70 personnes "désireuses de voir la Coopérative VEGA poursuivre son travail," car ces personnes considéraient que VEGA avait été utile dans le débat communal voire supracommunal, ce qui constituait, aux yeux des membres de VEGA, une espèce de gage moral pour qu'ils poursuivent leur action. L'orateur s'est alors attaché à introduire le véritable sujet de la journée qui, résumé en trois mots peut s'intituler, dans le chef de VEGA : "STOP OU ENCORE".

    "On ne va pas se présenter aux élections communales de 2018 sauf si nous arrivons à mobiliser 250 personnes, 250 citoyens de Liège-Ville ou de Liège périphérique qui constitue finalement le socle de notre projet qui est Liège-Métropole. Des personnes qui s'investiront dans la campagne pour porter notre projet, pour convaincre. En résumé, ce que nous faisons aujourd'hui, nous mettons entre les mains des citoyens de Liège-Ville et de Liège-périphérie, le sort de la candidature de VEGA aux élections et cela parce qu'on ne veut pas continuer à peser dans une perspective uniquement locale mais bien dans les enjeux que doit relever aujourd'hui Liège et sa périphérie. Donc, si on arrive à convaincre un nombre massif de citoyens, seulement à cette condition on se présentera aux élections de 2018."

    Schreuer.JPGEt François Schreuer d'emboîter le pas : "Nous entendons rassembler, nous sommes conscients aujourd'hui d'être une petite force politique et nous voulons continuer à exister. Clairement, notre objectif, c'est d'obtenir plusieurs élus au conseil communal et nous estimons que nous ne nous lancerons que si nous sommes sur les bases pour faire trois sièges au moins au conseil communal de Liège. Et pour ce faire, nous devons convaincre 250 militants d'adhérer concrètement à notre projet de façon active, s'engageant à mettre la main à la pâte pendant la campagne. On est, vous le savez dans un grand état de déprime démocratique, les affaires Publifin et compagnie ont eu un effet plutôt démobilisateur que mobilisateur sur le potentiel militant politique. Donc c'est un défi que nous nous lançons, nous plaçons la barre haut. C'est pas gagné, on n'est pas du tout sûr d'y arriver mais nous voulons de la sorte répondre à ceux qui disent que VEGA est trop petit. Nous voulons rassembler mais pas de façon creuse et sans principes de base. Nous avons une orientation politique assumée et nous la défendons. Cette orientation politique, elle se trouve au confluent du socialisme et de l'écologie avec une perspective extrêmement forte en termes de démocratie. Les gens que nous nous proposons de rassembler sont des gens qui partagent cette orientation qui a été définie dans notre manifeste en 2012, qui a été petit à petit remise à jour et figurera dans le programme électoral qui sera un programme élargi à l'échelle de l'agglomération et non pas à l'échelle de la seule ville de Liège. Nous avons aussi décidé d'annoncer déjà trois priorités ainsi les gens qui nous rejoindront sauront vers quoi nous irons."

    Et après un léger temps mort, l'orateur de poursuivre :" Nos trois priorités sont d'abord le logement. Il semble qu'aujourd'hui ce soit probablement l'enjeu le plus important pour la population liégeoise. On a de multiples raisons de s'inquiéter, la production de logements publics stagne depuis de nombreuses années, est face à une démission de la Région wallonne qui est le premier acteur concerné mais il y a des leviers au niveau local qui ne sont pas activés. (...).

    Et dans la foulée, d'enchaîner avec quelques propositions que vous pouvez retrouver sur le site.

    "La deuxième priorité, ce sera la santé", développera François Schreuer avant de citer la troisième priorité, les espaces publics et les espaces verts. (...)

    En conclusion, VEGA se trouve à un carrefour de son histoire et bien que convaincue de son utilité dans le débat local, VEGA sait qu'en politique, il faut être nombreux pour agir et souhaite mener une action à l'échelle de la métropole liégeoise et non uniquement à celle de quelques communes. C'est pourquoi, VEGA est à la recherche de membres convaincus par leurs projets et désireux d'y participer.

    Et fonction de ces retours (ou non), VEGA décidera de déposer ou non une liste lors des prochaines élections donc oui, il s'agit bien ici de

    VEGA... STOP OU ENCORE 

    Plus d'informations et de détails sur le site internet de la Coopérative politique VEGA.   

    2018 03 21 (29).JPG

     

  • Elections 2018... Les primo-votants... Questions / réponses... Suite et fin

    J-217.jpgENQUÊTE CHEZ LES PRIMO-VOTANT(E)S... Bilan complet... Les questions et les réponses... 

    Nous sommes, ce 11 mars 2018, à 217 jours des prochaines élections communales et provinciales.

    Dix questions d'ordre purement général ont été posées via ce blog aux primo-votant(e)s qui acceptaient de répondre via un questionnaire que vous pouvez retrouver en cliquant ici.

    Ces jeunes se sentent-ils  concernés ? Sont-ils bien informés ? Sont-ils conscients de leurs futures responsabilités, de leur entrée dans le monde des adultes ? Quel est leur ressenti par rapport à ces élections ?

    Ils (elles) sont 21 à  avoir répondu et avaient la possibilité de signer de leur nom, de leurs initiales ou de ne pas signer du tout...

    Un grand merci à  M.H.  A.N.   P. Thirion   F.B.   S.P.   V.B.   E. H.   LV    Charchour Sawsan    Smal Julien   S F   D C    E.D.    EE   Céline C.    Alexia R.    AB    S. E.    A.C.    A.M.

    Les premières réponses ont déjà été publiées.
    Voici la suite et la fin de ce questionnaire...
    A bientôt pour un autre thème d'intérêt général.

     

    Lire la suite

  • Election 2018... J-218... Dix questions aux primo-votant(e)s... Les réponses (suite)

    ENQUÊTE CHEZ LES PRIMO-VOTANT(E)S (suite)

    J-218.jpgDix questions d'ordre purement général ont été posées via ce blog aux primo-votant(e)s.

    Aujourd'hui, ci-dessous, la réponse à la question 5 

    Y a-t-il des faits qui peuvent te faire voter pour un parti plutôt qu'un autre ?

    Si vous êtes concerné(e) et que vous n'avez pas encore fait part de votre opinion, il vous suffit de cliquer ici pour avoir accès au questionnaire qui peut, si vous le souhaitez être anonyme, signé de vos initiales ou de votre nom...

    A noter qu'une 21ème personne a répondu au questionnaire. Bientôt les cinq dernières questions et les réponses...

    Lire la suite

  • Election 2018... J-219... Dix questions aux primo-votant(e)s... les réponses (suite)...

    elections communales trooz 2018.jpgENQUÊTE CHEZ LES PRIMO-VOTANT(E)S (suite)

    Dix questions d'ordre purement général ont été posées via ce blog aux primo-votant(e)s.

    Hier, les premières réponses vous ont été proposées.

    Aujourd'hui, ci-dessous, la réponse à la question 4 

    (Sur quoi vas-tu baser ton vote ?).

    Si vous êtes concerné(e) et que vous n'avez pas encore fait part de votre opinion, il vous suffit de cliquer ici pour avoir accès au questionnaire qui peut, si vous le souhaitez être anonyme, signé de vos initiales ou de votre nom...

     

    Lire la suite

  • Election 2018... J-220... Dix questions aux primo-votant(e)s... les premières réponses...

    elections communales trooz 2018.jpg

    Dix questions d'ordre purement général ont été posées via ce blog aux primo-votant(e)s.

    Si vous êtes concerné(e) et que vous n'avez pas encore fait part de votre opinion, il vous suffit de cliquer ici pour avoir accès au questionnaire qui peut, si vous le souhaitez être anonyme, signé de vos initiales ou de votre nom...

    A ce jour, jeudi 8 mars 2018, soit 220 jours avant le jour de élections, les réponses de 20 primo-votant(e)s aux trois premières questions vous sont proposées ci-dessous :

    Lire la suite

  • Election 2018... J-221... Une liste DéFI à Trooz

    elections communales trooz 2018.jpgUne liste DéFI est en gestation dans notre commune de Trooz.

    Plus d'informations à ce sujet dès que possible sur cet espace d'information et de communication, le blog Sudinfo de Trooz qui, par ailleurs, est à la disposition de tous les candidats.

    Les primo-votants

    A ce jour, 18 primo-votants ont répondu à notre questionnaire.

    Leurs réponses seront incessamment publiées. Si vous êtes primo-votant et que vous n'avez pas encore participé, il vous est possible de répondre en cliquant ici.

  • Le site communal sous le feu nourri des critiques de l'opposition !

    Baltus Olivier.jpgLe site internet de Trooz

    Nouveau et...

    ... en-dessous de toutes les espérances.

    Les mois passent, les années, bientôt la fin de la législature et la communication de la Commune demeure aussi problématique.

    A quand le retour de crieurs sur les places publiques ? Des Hérauts à pied ou à vélo ? Des appariteurs pour assister nos échevins et le Bourgmestre ?

    Lors de nombreux Conseils Communaux, je rappelle que la communication est un élément essentiel de la bonne gestion et de la démocratie locale. Difficile de contester une telle lapalissade.  

    A nouveau le 11 décembre dernier, lors de la présentation du budget communal 2018. Ce fut d'ailleurs un des motifs du vote contre ce budget de ma part.

    Après 4 ans d'attente, Trooz se dote enfin d'un nouveau site internet mis en ligne mi-septembre 2017 mais celui-ci ne remplit que très partiellement ses missions et tous les avertissements restent vains. Jugez plutôt...

    La rubrique "Je suis" continue de renvoyer plusieurs des 5 profils de manière totalement absurde (vous êtes un senior ? On vous envoie notamment vers l'Agence Locale pour l'Emploi ou l'Enseignement de Promotion Sociale). Le site web de Theux, construit exactement sur le même schéma que le nôtre propose 12 profils parfaitement logiques et pertinents (dont celui de citoyen !).

    La rubrique "Loisirs" ne renseigne aucune association, aucun club sportif, aucun cercle culturel... Juste "Je cours pour ma forme" et les bibliothèques communales ! Un désert comparativement à Theux.

    Sur le site web de Trooz, il n'y a toujours que 5 procès-verbaux de conseils communaux (de janvier à mai 2017) ! Pas de présentation des politiques communales, du Plan de Cohésion Sociale, des règlements et des taxes, de la CCATM, des dossiers d’urbanisme consultables par la population… 

    Les fêtes sont bien finies !

    La majorité communale PS-MR-EcoVa considère manifestement que la communication est un fardeau et elle le fait porter à toute la population.

    Ce n'est pas acceptable qu'un service public de base et aussi essentiel soit tant méprisé !

    La majorité avait fait de l'accentuation de la bonne gouvernance un objectif de cette législature.

    Le 1er axe de la DPG (Déclaration de Politique Générale) "qui tient particulièrement à cœur du Bourgmestre Fabien Beltran", prévoit que "La communication de ces décisions et l'information qui en résultera, qu'elles soient verbales ou écrites - notamment par le biais du site internet et des publications communales - veilleront à renforcer le dialogue entre l'administration et le citoyen".

    Quelle blague. Va-t-on nous la refaire pour 2018 ?

    Olivier Baltus, Conseiller communal indépendant ayant rejoint Vega.

    * * *

    Le site communal de Trooz est accessible en cliquant ici.

  • Vive le tram

    Un homme politique (ou une femme) est une personne qui voit jusqu'à la prochaine échéance électorale. Un homme d'Etat (ou une femme) est une personne qui voit jusqu'aux 2 prochaines générations, bref un visionnaire. 

    A l'heure actuelle, il n'y a pas grand monde qui semble avoir perçu le problème au sens large des énergies et de la pollution. Pour preuve, tout ce que certains proposent depuis 50 ans, c'est de finaliser CHB. Bien sûr il y a du pour et du contre. Chacun son avis.

    Pour ce qui est de la mobilité sur la N61, "on" a à coup sûr raté le coche puisque personne n'a pensé à développer, de Liège à Verviers, le tram comme moyen de déplacement privilégié, préférant se tourner vers le tout à la voiture. Négligeant même les pistes cyclables.

    Et pourtant, la voie était tracée...

    Trama à Trooz a3.jpg

    Le tram dans la grand'rue à Trooz

    Trama à Trooz 3.jpg

    Vous aurez bien évidemment reconnu la dame avec un manteau blanc...  

    Si vous avez des dates au sujet du passage du tram à Trooz mais aussi des trolleybus, n'hésitez pas à les proposer via la rubrique des commentaires. 

      

  • Wallonie insoumise organise un concert de casseroles...

    Wallonie insoumise.pngWallonie insoumise, dont leHays William 2017 10 26 (2).JPG représentant à Trooz est William Hays qui vous avait été présenté sur cet espace d'information et de communication, le blog Sudinfo de Trooz, organise son premier concert de casseroles pour célébrer l'anniversaire du scandale Publifin.

    Mercredi 20 décembre à 18 heures à Liège rue Louvrex 95, devant le siège de Nethys-Publifin (en face du Jardin botanique)

    Les insoumis wallons dénoncent toutes les formes de corruptions qui appauvrissent les communes et les citoyens.

    "Demain, c'est le 1er anniversaire de l'éclatement du scandale PUBLIFIN. A l'heure où beaucoup s'interrogent sur ses suites : comment définitivement briser ce système de corruptions et ces montages mafieux ?  Les sommes perçues indûment seront-elles remboursées ?  Quand les citoyens paieront-ils leur énergie au juste prix ?  Quid des soupçons qui pèsent sur ORES ?  Etc.", explique le communiqué de Wallonie insoumise pour justifier cette  action originale.

    "Wallonie insoumise invite citoyens et médias à son bruyant concert de casseroles  pour claironner que les citoyens attendent des réponses, des changements, des actes  Et que WI est à leurs côtés.  Tapage joyeux avec vin chaud pour dénoncer les pots de vin".

    2017 12 20 wi.png

    Les citoyens répondront-ils à l'appel en cette période de chasse aux cadeaux et d'immenses difficultés de circulation dans la ville de Liège et ses environs ? Wallonie insoumise aura un début de réponse ce soir mais quoi qu'il en soit, cette fois, la campagne électorale 2018 est bien lancée.

     

  • Une navette de bus injuste et inefficace

    Bienvenue en absurdie semble murmurer Vega via son communiqué du 16 décembre 2017 qui vous est répercuté ci-dessous.

    vega.pngCette année encore, la Ville de Liège et le TEC proposent une navette de bus gratuite depuis un parking gratuit à Coronmeuse.

    Ce qui n'empêche pas le centre-ville d'être totalement saturé par les bagnoles, ce qui représente un vrai calvaire pour tous ses habitants.

    Et cette année encore, nous dénonçons cette mesure injuste et contre-productive.

    Il n’y a pas de sens à offrir des navettes gratuites depuis un parking tout en laissant payant le service de bus normal.

    Le message qui est donné par la Ville et le TEC, à rebours complet de toute la politique de mobilité que l’on dit par ailleurs mener, c'est que seuls les automobilistes peuvent bénéficier de cette gratuité. 

    Le résultat, c’est qu’on observe des personnes qui vont prendre leur voiture pour aller se mettre au parking de Coronmeuse et prendre la navette plutôt que de prendre directement un bus depuis chez eux.

    C'est gravement, profondément absurde, très injuste et absolument contre-productif.

    Face à la saturation du centre-ville, il serait beaucoup plus pertinent d'instaurer une journée de gratuité du bus pour tout le monde.

    F Schreuer

    Et vous, qu'en pensez-vous ?

  • Un peu de tout avec Roger Lespagnard...

    Fléron Trooz (457)bis.JPGBourgmestre de Fléron, ancien sportif de haut niveau, coach emblématique de Nafissatou Thiam, Roger Lespagnard assistait ce dimanche 19 novembre 2017 au derby opposant Trooz, la commune voisine et Fléron.

    Nous avions échangé quelques mots avec lui afin qu'il nous livre son analyse de la rencontre (revoir ici) mais la conversation n'avait pas tourné qu'autour du ballon rond !

    POLITIQUE

    Les élections, c'est pratiquement demain. En serez-vous en 2018 ?

    "On est d'accord pour que je sois tête de liste donc oui je me représente."

    Et dans le cadre de Liège-Métropole, que pensez-vous du SDALg (Schéma de Développement de l'Arrondissement de Liège) ?

    "C'est un projet très important qui je crois est dans ses balbutiements. C'est au-delà de la Ville de Liège puisque ça concerne toutes les communes. On essaye, comme chaque commune, d'en retirer le meilleur pour les différents projets que nous avons. Mais je crois qu'une sorte de no man's land  va se faire pendant un certain temps puisque ça va être les élections communales en 2018 puis les régionales. Liège Métropole; Liège Europe Métropole, je crois que cet ensemble va devoir un petit peu s'organiser afin que chaque commune reçoive quand même ce qu'elle doit recevoir en fonction de ses projets et de sa situation naturellement. Fléron n'est pas Trooz, n'est pas Chaudfontaine, etc."

    Selon certains, c'est encore un machin en plus. Est-ce que ça ne devrait pas être quelque chose qui dépendrait des provinces ?

    "Les provinces font du bon travail. Au niveau sportif, je constate que les provinces travaillent beaucoup. Je suis entraîneur d'athlétisme, je suis aussi au Football Club Liégeois donc athlétisme à Naimette et je crois que là, on a le projet de refaire le revêtement de la piste en 2019."

    SPORT

    2017 11 24 thiam.jpg

    Vous avez quand même vous une carte de visite qu'il est difficile d'ignorer, notamment avec les exploits extraordinaires de votre protégée, Nafissatou Thiam.

    "Oui, mais le problème, c'est que nous n'avons toujours pas de salle. Avec Nafi, à Naimette, parfois nous nous entraînons dans la neige et nous attendons la construction de la salle à Louvain-la-Neuve mais ce sera dans deux ans. J'aurai 73-74 ans... Pour le moment, elle est championne olympique et championne du monde et on n'a pas de salle alors que les autres s'entraînent dans des conditions bien plus étudiées et plus profitables..."

    2017 11 24 Lespagnard thiam.pngQuelques mots sur Nafissatou ?

    "C'est une fille qui n'a pas changé, elle est restée comme elle l'était, simple et intelligente. Au point de vue entraînement, elle vient à tous les entraînements que je lui demande de venir et ça fait neuf ans que je l'entraîne, elle n'a jamais manqué un entraînement. Je crois qu'elle a encore une marge de progression assez importante. Elle a quand même fait la troisième performance mondiale de tous les temps (NDLR 7.013 points à Götzis). Il nous reste 20 pts de plus pour être deuxième et le record du monde, c'est je crois 7.291. Dans trois ans, aux Jeux Olympiques, j'espère qu'elle sera encore championne olympique..."

    Avec vous ?

    "Ah oui, j'espère bien mais on ne saurait jamais dire hein." (rires)

    Avez-vous des codes pour échanger en compétition ?

    "Oui, bien sûr, on a des codes. Il faut savoir qu'en athlétisme on ne peut pas donner des conseils enfin si on peut les donner mais il faut que l'athlète vienne vers vous. Et le problème, c'est que parfois on essaye de communiquer mais on n'entend pas. Les gens crient, il y a d'autres compétitions, etc. Donc, oui, nous utilisons des codes, comme si nous étions sourds et muets, on essaye de communiquer par des gestes convenus.  Et j'essaye d'avoir un petit peu le geste qu'elle doit produire. Et c'est très important parce qu'il y a des moments où l'athlète est un peu perdu et nous sommes là pour cela. Je suis entraîneur et coach"

    Oui, de fait, à la TV, on vous voit souvent mimer quelques gestes.

    "Oui, on m'a dit cela. On est dans le trip comme on dit. J'ai été sauteur moi-même, j'avais le record de Belgique en 71 avec 2m09 donc je sais ce qu'elle fait et ce qu'elle ne fait pas bien. Et elle comprend ce que je lui dis par le geste..."

    * * *        

    Pour info complémentaire, une autre récompense attend peut-être Nafissatou Thiam ce vendredi 24 novembre 2017. En effet, elle qui a connu une saison 2017 incroyable, avec notamment un titre européen en salle du pentathlon, une victoire avec un total record de 7.013 pts à Götzis et un titre mondial de l’heptathlon à Londres est finaliste pour être honorée du titre d'Athlète mondiale de l’année. Les deux autres candidates sont la perchiste Ekaterini Stefanidi (Grèce) et la coureuse de fond Almaz Ayana (Ethiopie).

    Les deux autres candidates...

    2017 11 24 ekaterini.png

    Ekaterini Stefanidi

    2017 11 24 ayana.png

    Almaz Ayana

    Chez les hommes, les nominés sont Mutaz Essa Barshim (Qatar, hauteur), Mo Farah (Grande-Bretagne), 5.000/10.000 m) et Wayde van Niekerk (Afrique du Sud), 400 m.