Poil à gratter

  • Gestion des travaux...bof

    1 Est-ce bien raisonnable, en haut de la côte de Romsée, de continuer à dévier les véhicules via Fléron pour aller à Trooz et de les diriger vers les embouteillages de la Clef à Fléron alors que le passage à Trooz est libéré ?

    trooz.jpg

    2 En bas de la descente de Bouny, faut-il vraiment laisser (depuis au moins dix jours) un piquet planté là, sans utilité, sans panneau au bord de la chaussée.

    poteau.jpg

    3 A Chaudfontaine, sur la N61, peu avant La Brouck, dans les deux sens, faut-il vraiment laisser des panneaux indiquant un rétrécissement de la chaussée et des feux lumineux alors que ces travaux sont terminés depuis deux semaines.

    n61trooz.jpg

    Que des travaux doivent être réalisés, tout le monde est prêt à l'accepter par contre les nombreuses déficiences en termes de communication, d'information, de gestion des chantiers, ça suffit. Et je passe volontiers sur les nombreux panneaux de signalisation abandonnés, couchés dans les herbes, à droite et à gauche comme par exemple ci-dessous.

    Plaque  (2).JPG

    Il n'y a vraiment personne au MET dont c'est la responsabilité de vérifier le bon déroulement des chantiers ? Il n'y a personne dont c'est la responsabilité que ces approximations interpellent ? La conscience professionnelle serait-elle, elle aussi, en voie de disparition ?

     

  • Entre Droits et Devoirs, que choisir ?

    voleurs3.jpgCette semaine, la N61, de Prayon à Nessonvaux et peut-être aussi ailleurs, a été le théâtre de plusieurs effractions ou tentatives d'effraction, surtout dans les commerces.

    Il y a gros à parier que plusieurs de ces commerces disposent de caméras qui ont filmé l'intrus mais les photos ou les images ne peuvent légalement pas être publiées.

    Nous sommes fin août 2015, si ça tombe, les services de police publieront quelques images voire quelques photos dans un certain temps. Combien ? Deux mois ? Trois mois ? Un an ? Peut-être plus.

    Parmi les milliers d'avocats qui nous dirigent, qui votent les lois, etc., y en aurait pas un qui aurait l'idée de se pencher sur ce sujet afin d'un peu mieux privilégié les honnêtes gens, les honnêtes commerçants par rapport aux malfrats ?

    Ne serait-ce que pour rétablir un peu l'équilibre dans la balance de la Justice.

    justice.jpg

  • La plaque mystérieuse

    Bouny (1).JPG

    Du fait des travaux à Chaudfontaine, nous sommes amenés à emprunter d'autres parcours et donc de découvrir d'autres paysages.

    Nous reviendrons bientôt dans le détail sur le dépôt d'ordures à Chaudfontaine dont personne ne semble vouloir s'occuper mais avant cela, partons à la découverte de cette plaque mystérieuse.

    Vous la trouverez dans la descente de Bouny, un peu avant le rond-pont. Bien que camouflée par les feuilles, elle attire inévitablement votre attention avec le risque de vous distraire. Les automobilistes ne sont-ils pas tenus de prendre connaissance des panneaux posés sur la voie publique et d'en tenir compte ?

    Pour ce qui est de cette plaque, en imaginant que vous désiriez vraiment savoir ce qu'elle signifie et que vous décidiez de vous arrêter, vous découvririez qu'il y a quelque chose à 1 km mais comme il n'y a plus de panneau au-dessus, libre à vous de supposer qu'il s'agit de heu... ce que vous voulez. Une traversée de la chaussée par les escargots tous les samedis de 8h20 à 10h43 par exemple.

     

    C'est pas grave en soi mais encore une fois, il n'y a personne qui remarque la chose, il n'y a personne qui remarque qu'une plaque de signalisation a perdu la partie supérieure. Non, personne. Jamais personne du MET, jamais personne des services de police, jamais personne de la commune de Chaudfontaine. Non, dans la descente de Fléron à Chaudfontaine par Bouny, il ne passe jamais personne. Alors, à quoi bon laisser cette demi-plaque de signalisation puisqu'il ne passe jamais personne et que personne ne la voit ? 

     

    2015 05 12 (1).JPG

    Bouny (2).JPG

  • Massacre de la langue française à la RTBF

    EDITOorthographe.jpeg

    Article paru dans TELEPRO

    Ce vendredi 18 juillet, j'ai regardé le Tour de France sur la chaîne publique francophone (?), la RTBF.

    Je n'ai regardé que de 14h47 à 14h55 avant de changer de chaîne et de suivre l'étape chez nos compatriotes néerlandophones. 

    En huit minutes, qui m'ont suffi, voici texto ce que j'ai entendu :

    "Ils vont pas rouler..." au lieu de "ils NE vont pas rouler...", "il pourra pas monter" (pas de NE); "même si le vent est pas très fort..."; mais aussi "l'échappée n'a jamais pris plus de quat (prononcez kat) minutes", sans oublier "il a pris des pastilles de SEL pour son apport en SUCRE." Heu...

    N'en jetez plus, la cour est pleine.

    La langue française, c'est notre patrimoine.

    Sans remettre en cause la compétence technique de nos commentateurs, pourrait-on au moins exiger qu'ils s'expriment correctement dans leur langue, le français ?

    Savent-ils qu'ils servent d'exemples à des milliers de jeunes en apprentissage et puis, n'est-ce pas leur métier ?

    Et, si nous ajoutons l'absence totale de liaisons pourtant évidentes, oui, "ils" sont en train de tuer notre langue.  

  • La conscience professionnelle, y a que ça !

    panneaux enlevés (1).jpgpanneaux enlevés (2).jpgJ'ai toujours pensé que le meilleur moyen de conserver son emploi était de bien faire son travail.

    A l'entrée de Belle-Ile, les panneaux destinés aux publications électorales ont été enlevés dans le courant de la semaine.

    Bien évidemment, ramasser les déchets des affiches arrachées et tombées ou jetées par terre dépassait manifestement le niveau de compétence des personnes chargées de l'enlèvement de ces panneaux. Voici le lieu tel que laissé après le passage des ouvriers communaux. 

    panneaux enlevés.jpg

    Il existe encore des gens qui ne se rendent pas compte de la chance qu'ils ont d'avoir un emploi et je ne fais aucune allusion à la Centrale Générale des Sévices Publics qui a l'administration communale de Soumagne dans ses attributions...

     

  • Connaissez-vous Cécile Duflot ?

    cecile duflot.jpgNon ?

    Alors, c'est le moment de faire connaissance et puis, ils (ou elles) nous font si souvent pleurer, ces "politiques", alors, quand on peut en rire...

    Cécile Duflot, née le 1 avril 1975 à Villeneuve-Saint-Georges (Val-de-Marne), est une femme politique française.

    Secrétaire nationale des partis écologistes Les Verts de 2006 à 2010 et Europe Ecologie Les Verts (EELV) de 2010 à 2012, elle est élue députée de la sixième circonsription de Paris le 17 juin 2012. Du 16 mai 2012 au 31 mars 2014, elle est ministre de l'Égalité des territoires et du Logement dans le premier et le deuxième gouvernement Jean-Marc Ayrault. Pour compléter l'information, elle est titulaire d'un DEA en géographie (diplôme d'études approfondies).

    Elle va nous surprendre dans ses déclarations... Ecoutez

    Mais aussi elle arrivera à nous surprendre par son maniement exceptionnel de la langue française...

    "...cet accident ayant survenu..."

  • Travaux publics...SOS Cerveaux...Travaux publics...SOS Cerveaux...Trav

    SOS Cerveaux 003.jpgDepuis quelques jours, des travaux sont effectués sous le pont du chemin de fer à la gare de Trooz, au rond-point.

    La nécessité d'effectuer ces travaux n'est pas mise en cause. Par contre, pour ce qui est de leur gestion...

    Depuis plusieurs jours, du fait des feux lumineux, des files se créent régulièrement aux heures de pointe.

    Ce jeudi, à 16h30, en direction de Verviers, la file s'étirait jusqu'au Carrefour Market, soit +- 2km.

    Et pourtant il existe des solutions : 

    1 Pour cause d'intérêt public collectif, interdire ces travaux à partir de 16h et jusqu'à 18h et/ou obliger cette entreprise à travailler en dehors des heures de pointe. 

    2 Le cas échéant, mettre des plaques informatives à partir de Chaudfontaine indiquant ces travaux à Trooz et conseillant aux personnes qui vont plus loin que la gare soit de monter par Forêt, soit par Fléron, soit en bateau par la Vesdre (non, ça c'est pour ceux qui ne comprennent vraiment pas).

    3 Envisager une autre solution qui serait dégagée par ceux qui sont payés pour. Ben oui, faire fonctionner le cerveau, ça doit être du domaine du possible. Sortir de l'inertie, de l'immobilisme et de l'acceptation de toutes les conneries, oui, ça doit être possible.  Enfin je suppose.

    Ces trois photos ont été prises à la même heure, du pont de Prayon.

    SOS Cerveaux 004.jpgSOS Cerveaux 005.jpg

     

  • La N61 à Chênée

    N61 quai Borget 2014 01 17 024.jpgDes travaux sont en cours rue des Grands Prés à Chênée et un panneau les indiquant est placé avant l'embranchement afin de dévier une partie du trafic qui prend la direction de Liège via le quai BORGUET.

    Excellent initiative.

    Petit bémol : une faute d'orthographe dans le nom : BORGUET devient BORGET et il manque l'accent ^ sur Chênée.N61 quai Borget 2014 01 17 024bis.jpg

    Bien évidemment, ce n'est pas grave en soi.

    Rappelons-nous simplement que c'est à cause d'une faute d'orthographe commise par les services du MET il y a vingt ans que la localité de SART TILMAN a été transformée erronément en SART-TILMAN avec un trait d'union.

    Relisez l'article à ce sujet en cliquant ici.

    Détail me direz-vous...

    C'est cela vous répondrai-je.

    Souvenons-nous aussi des multiples détails EXTREMEMENT mal gérés lors des travaux qui ont duré deux ans sur la N61 à Trooz.

    Pensons aussi que ces travaux vont bientôt recommencer et à Trooz et à Chaudfontaine. Il conviendra d'y être attentif.

  • Du temps où le petit Jésus faisait de la pub

    religions.jpgC'était au temps où les envoyés du petit Jésus faisaient la quête par voie d'affiche. Même que l'évêque de Liège,  M.H. Rutten avait versé 500 francs et ne se faisait pas prier de le faire savoir (29 août 1925).

    Ce qui était pratique à l'époque, c'est qu'on pouvait acheter, oui, c'est le mot, la protection de la Sainte (...) en versant quelques sous sur un compte chèque.

    Marrant, tout ce qu'ils coûtent et ont toujours coûté à la collectivité, tous ces dieux-là que...personne n'a jamais vus.

    Ce qui fonctionnait très bien à l'époque fonctionne encore mieux maintenant si ce n'est que ce ne sont plus des églises mais des mosquées qui sont financées un peu partout...

    Ah...les religions...

    La Brouck Chapelle.jpg

  • Brigade Wallonie

    C'est sur le blog Sudinfo d'Oupeye que notre collègue Robert Hoeymakers a écrit le texte interpellant suivant: :

    Brigade Wallonie : le hasard fait mal les choses !

    Une des nouveautés pour l'année est le transfert aux Régions de la fiscalité en matière de perception des taxes de circulation, de mise en circulation et d'eurovignette. Le ministre André Antoine a ainsi mis sur pieds des brigades motorisées pour la chasse aux mauvais payeurs: la « Brigade Wallonie » est née. Quelques recherches sur Google sur le thème de cette brigade m'ont permis de trouver des résultats étonnants.

    WalloonCard.jpgTous les journaux récents font état de véhicules identifiables aux logos « Brigade Wallonie » et « Taxes » qui sillonneront les routes de Wallonie dès le mois de janvier pour s’assurer du paiement des taxes de mise en circulation des véhicules, de circulation et de l’eurovignette.

    Une quarantaine de fonctionnaires, soit une vingtaine d’équipes volantes, ont été formés pour cette mission.

    Ironie discrète et volontaire de la part de hauts fonctionnaires wallons ou bêtise crasse et ignorance de l’Histoire, le plus probable, mais il se fait que la Brigade Wallonie était composée de volontaires wallons SS en 1943 sous le commandement politique de Léon Degrelle !

    Après avoir dépensé une somme conséquente pour créer son nouveau logo, la Région Wallonne devra peut-être se pencher sur une autre dénomination de ce service.

  • Si c'est Laurent Baffie qui le dit...

    Baffie Laurent.jpgComme promis hier, voici la définition, assez recherchée, convenons-en d'une mèche.

    Et très bientôt, vous saurez comment Laurent Baffie définit le string !

    Mèche : Touffe de cheveu qui peut donner un air très méchant si elle est associée à une petite moustache. 

  • Si c'est Laurent Baffie qui le dit...

    Baffie Laurent dico.jpgComme un des chevaux de bataille de Laurent Baffie est de savoir combien va lui rapporter ce dico qu'il trouve drôle, pourquoi ne pas lui faire un peu de pub, tout en souriant de ce qu'il a écrit ?

    Aujourd'hui, sa définition de ... Dieu et demain, à la même heure qu'aujourd'hui, vous saurez comment Laurent Baffie définit... une simple mèche (de cheveu) mais, pour Laurent, ce n'est pas vraiment simple, c'est même assez étonnant.


    DIEU : créateur de tout, responsable de rien.

     

  • Si c'est Laurent Baffie qui le dit...

    Laurent Baffie vient, dans un ouvrage intitulé "Le dictionnaire de Laurent Baffie" de revisiter quelques définitions de notre très riche langue française.

    Rien que pour votre plaisir, aujourd'hui, sa définition de la banque. 

    Baffie Laurent 2.jpg

    Banque :

    Etablissement qui nous refuse un découvert et dont on paye les faillites !

  • Chers voisins...

    ... vous habitez à l'entrée du petit chemin promenade qui relie Laurentpré à La Brouck.

    Voici l'état dans lequel se trouvent les abords de votre poubelle depuis au moins une dizaine de jours.

    AVANT ENLEVEMENT PAR LES PREPOSES

    QUI NE SONT PAS VOS DOMESTIQUES

    POUBELLE 2013 12 25 010.jpg

    APRES ENLEVEMENT 

    2013 12 28 poubelle (1).jpg

    Puis-je en profiter pour vous rappeler un article du règlement communal... 

    1 Sujet à traiter.jpg

     ...et soumettre à votre réflexion un extrait d'un petit dépliant bien utile pour rendre la vie de tout un chacun plus agréable en soignant les détails mais aussi en évitant une éventuelle amende sans omettre, bien entendu, de signaler à la bonne attention de nos dirigeants communaux que c'est très bien, dans l'intérêt de la collectivité de prendre l'initiative d'établir lois et règlements mais que c'est encore mieux de faire en sorte qu'ils soient respectés !

    Par la même occasion, puis-je aussi, avec un peu d'avance vous souhaiter de passer de Joyeuses Fêtes de Pâques... Peut-être aurez-vous eu l'occasion d'ici là de récupérer vos oeufs.

    Propretébis.jpg

     

  • Un Premier ministre à table sur le drapeau belge

    Di Rupo mange sur le drapeau belge 2.jpgEDITO

    Bien sûr, nous sommes à une époque où tout est permis, tout est banalisé, le respect des gens et des choses n’a plus force de loi.

    Bien sûr, nous sommes à une époque où l’éducation, à quelque niveau que ce soit, ne semble plus être la priorité de nos élites politiques (vous pardonnerez cette utilisation abusive du mot «élites»).

    Bien sûr, nous sommes à une époque où un des objectifs essentiels des politiques est que l’on parle d’eux.

    Bien sûr, nous sommes à une époque où la communication se joue dans les médias de toutes sortes.

    Bien sûr, nous sommes aussi à une époque où la seule catégorie de personnes qui semblent être à l’abri de la crise est celle des…politiciens.

    Bien sûr, nous sommes à une époque où l’exemplarité dans la société et dans le monde politique au plan large s’assimile sans peine à de la roupie de sansonnet.

    Bien sûr, nous sommes à une époque où la gestion des détails est passée au second plan. C'est étonnant, cette absence de gestion du détail dans le chef d'un prince de la communication tel que l'actuel Premier.

    Bien sûr, bien sûr, bien sûr…

    Mais, quand je vois dans la presse le Premier Ministre, Elio Di Rupo, se mettre à table sur le drapeau belge, j’en arrive à me poser encore plus de questions.

    J'en arrive à me demander s'il est bien raisonnable qu'un Premier ministre adopte cette attitude que d'aucuns pourraient juger méprisante à l'égard de notre emblème national. Mais d'un côté, c'est sans doute normal puisque dans nos régions, on voit régulièrement des personnes issues d'autres horizons qui viennent chez nous jusqu'à brûler ou piétiner notre drapeau national sur la place publique.

    Monsieur Di Rupo, vous êtes reconnu comme étant un grand communicateur, un expert de la mani… heu pardon, de la communication.

    Monsieur Di Rupo, permettez-moi de vous dire qu’ici, vous donnez un très mauvais exemple et, croyez-moi, je pèse vraiment mes mots.

    Comment auriez-vous réagi si Bart De Wever avait pris la même pose ?

    N’auriez-vous pas déclenché un tsunami médiatique et offusqué à son encontre ?

    Probablement que si.

    Mais, tout compte fait, je devrais vous remercier. En effet, cette photo n’illustre-t-elle pas à merveille la situation actuelle ?

    A table, le politique en train de s’empiffrer sur le dos des citoyens, ici représentés par le drapeau…

    EDITO

    Charles CLESSENS

    Citoyen choqué...eh oui, ça m'arrive.