Matricule 226

  • Matricule 226 *Numéro 30* 1973-1974 Prayon

    1973-74   Prayon        

    1973 Prayon Bas-Oha.JPG

    Première Provinciale   Montée en Promotion

    Prayon terminera 2ème derrière Hannut mais montera en Promotion après un match de barrage contre Braives   

    Coupe de la Province

    Waimes – Prayon                          1-4                        

    Racour – Prayon                           1-7

    Prayon – Patro Lensois                  6-1

    Quelques résultats 

    Poulseur – Prayon                          0-4                         

    Prayon – Bressoux                         6-2

    Prayon – Loncin                              2-1                        

    Stockay – Prayon                            0-4

    Momalle – Prayon                           2-1                        

    Prayon – Poulseur                          5-2

    Prayon – La Calamine                    3-2                        

    Loncin – Prayon                              1-0

    Prayon – Pepinster                        3-0                        

    Prayon – Momalle                            2-1

    Ferrières – Prayon                         2-3                        

    La Calamine – Prayon                     0-0

    Dolhain – Prayon                            0-2                        

    Prayon – Ferrières                          1-0

    Prayon – Waimes                           2-2                        

    Hannut – Prayon                             2-0

    Vivegnis – Prayon                           3-1                        

    Prayon – Dolhain                            4-0

    Bressoux – Prayon                         1-4                        

    Prayon – Vivegnis                           2-2

    Prayon – Malmundaria                    4-2                        

    Malmundaria – Prayon                    0-3

    Braives – Prayon                            2-2                        

    Prayon – Braives                             3-0

    Prayon – Aywaille                           5-1                        

    Aywaille – Prayon                           0-3

    Waimes – Prayon                           2-6                        

    Prayon – Stockay                            2-1

    12 mai 1974 :                     barrage                Braives – Prayon             0-2

    Prayon – Aywaille 5-1

    Stipulante, Cuevas, Dams, Seret, Arnoldi, Zambelli, Paludi, Bissot, Boué, I. et V. Sabic.

    Devant 300 personnes, Prayon ouvre le score par Vinko Sabic dès la 3e. Les Aqualiens ne réagissent que par contre-attaques mais égalisent néanmoins avant que Vinko ne récidive peu avant la pause (2-1). La reprise est encore favorable au buteur local qui porte le score à 3-1 avant d’en ajouter encore 2 soit 5 buts pour Prayon, 5 buts pour Vinko Sabic.

    Bressoux – Prayon 1 – 4

    Les assauts répétés des avants prayonnais ont eu raison du courage des défenseurs bressoutois.

    Vinko Sabic et Bissot avaient porté les « Rouge et Bleu » au commandement avant le repos 0-2 puis les mêmes avaient fait monter l’addition à 0-4 avant que Renette ne sauve l’honneur des Tigres (1-4).

    Prayon – Bressoux 6-2

    Ce match fut ardemment disputé malgré l’ampleur du score.

    Les buts locaux par Bone, Bissot, V. Sabic, I. Sabic (2) et Costa.

     Prayon – Stockay 2-1… le dernier match avant le test-match

    C’est devant 500 personnes que le 21 avril 1974, monsieur Blomme, par ailleurs excellent, aligne, pour Prayon, Stipulante, Cuevas, Seret, Arnoldi, Selymes, Zambelli, Paludi, I. Sabic (Dams), V. Sabic, Brasseur et Bissot.

    Cette partie entre meneurs fut crispante à plus d’un titre, notamment du fait de l’importance de l’enjeu pour Prayon qui se devait de gagner pour disputer le test-match contre Braives. Il fallut un penalty pour que V. Sabic donne la victoire aux siens à la 85e, alors qu’il avait déjà ouvert la marque et qu’il jouait avec…un plâtre. 

    1974 prayon avril aywaille sabic.jpg

    Avril 1974            Aywaille Prayon 0 -3 Vinko Sabic

    Beaucoup de Prayonnais se souviennent de la saison 1973-74, celle de la montée en Promotion.

    Certes, l’équipe de Prayon avait déjà quitté les provinciales par la grande porte en 1954 mais la consécration de 74 avait tout pour enthousiasmer car la formation d’alors était jeune, affichant moins de 24 ans de moyenne d’âge.

    L’entente, sous la direction de Georges Duprez était parfaite mais les joueurs durent se battre jusqu’à la dernière journée et même au-delà pour accéder à la promotion.

    Le début de saison s’était pourtant révélé laborieux. En effet, Prayon comptait, après 11 rencontres, 5, 7 et 8 points de retard sur ses principaux rivaux, à savoir Ferrières, Braives et Hannut. Mais, jamais les Prayonnais, avec leur attaque-mitraillette menée par Vinko Sabic ne baissèrent les bras et ne cessèrent d’y croire.

    Rappelons qu’en ce temps-là, il y avait deux montants et que la victoire n’offrait que 2 points.

    Derrière l’inaccessible Hannut, Prayon disputa la lutte pour le second strapontin gagnant.

    Les «  Rouge et Bleu  »   avaient affiché leurs prétentions en allant gagner 2-3 à Ferrières et en atomisant Braives à domicile par 3-0.

    1973-74

    1   Hannut        30       21           3           6             72           33           48

    2   Prayon         30       21           5           4             85           38           46

    3   Braives         30       21           5           4             57           32           46

    4  Ferrières        30       19          5           6             62           23           44

    5  Loncin           30       15          11         4             54           40           37

    6  Momalle         30       15          11         4             58           36           34

    7  Pepinster       30       11          12         7             35           35           29

    8  Malmundaria  30       11          12         7             32           38           29

    9  Vivegnis         30       10          14         6             36           50           26

    10 La Calamine  30       10          15         5             48           54           25

    11 Stockay        30       10          15         5             34           45           25

    12 Bressoux      30       9            15         6             36           64           25

    13 Dolhain        30       5            15         10           29           48           20

    14 Poulseur      30       6            19         5             30           72           17

    15 Aywaille       30       5            18        7             38           54           17

    16 Waimes       30        4            18        8             26           51           16

     ARCHIVES LA WALLONIE Mercredi 12 septembre 1973

    1973 Prayon La wallonie 1.jpg

    1974 welcom prayon .jpg

    1973 09 00 Prayon Peerboom Fransis.jpgQuelques photos de la saison 1973-74 avec notamment la remise des maillots Durobor sous l'oeil vigilant de Fernand Fransis et de Freddy Peerboom.

    C'était le 9 septembre 1973, avant Prayon - Loncin 2-1.

    1973 12 09 (2)Prayon Loncin.JPG

    1973 09 00 Prayon Peerboom Fransis 2.jpg

    1973 prayon septembre 2.jpg

    Peut-être les jeunes Prayonnais se reconnaîtront-ils ci-dessus sur les photos ?

    1973 prayon septembre 3.jpg

    1973 prayon septembre 4.jpg

    1973 prayon septembre 5.jpg

     « Les ténors étaient au rendez-vous ! », titrait Hinnesdaels dans La Wallonie du mercredi 12 septembre 1973.

    Ferrières, Hannut, Braives et Prayon : il n’a pas fallu longtemps à un quatuor de ténors pour s’isoler en tête du tableau et le total des buts inscrits en deux journées par ces leaders est impressionnant.

    Le choc entre Prayon et Loncin, les deux formations qui avaient réussi les deux cartons de la journée initiale devait constituer la rencontre la plus spectaculaire de cette dominicale mais si les hommes proposent, les événements disposent et pendant une heure, les spectateurs restèrent sur leur faim. Nouveaux promus, les visiteurs ne cachèrent pas d’emblée leurs intentions de limiter les dégâts et de revenir avec le partage des points de cette visite chez une tête de série.

    (…)

    Loncin disposa donc un double rideau défensif et fit constamment échec aux assauts des visités.

    Cette tactique déconcerta Prayon qui s’attendait à un combat à visière relevée. De plus, accablés par la chaleur, Ivan Sabic et ses hommes ne livrèrent jamais comme à leur habitude (…).

    A la 60è, coup de théâtre, Jean-Marie Systers et dans la consternation que l’on devine, s’n va battre « Baptême » Doutrëwe.

    « A ce moment », dit George Duprez, « j’ai dû jouer mon va-tout. Vu le climat guère propice à la pratique du football, j’ai voulu faire rentrer deux hommes frais. Et là, avouons-le, j’ai connu la réussite. A sa demande, j’ai remplacé Hubert Dams, fatigué, puis Jean Koster et pour donner un visage plus offensif à ma formation, j’ai fait confiance à Chacon et Perez. Ce dernier ne m’a pas déçu. De fait, puisqu’il inscrivit le but égalisateur ; Francis Bissot se chargeant du winning-goal à quelques minutes de la fin. »

    1973 12 12 recoupe2.JPG

    Test-match pour la montée à Montegnée : Braives – Prayon 0 - 2

    1974 prayon test match.jpg

    Debout : F.Chacon, Boué, V. Sabic, Brasseur, Selymes, Seret, Stipulante              .                             

     Accroupis : Paludi, Zambelli, Arnoldi, Bissot, Cuevas, I. Sabic, Bastin.

    Malgré une fin de saison en boulet de canon Prayon dut affronter Braives au cours d’un test-match mémorable sur terrain neutre, à Montegnée, le 12 mai 1974.

    On comptabilisa ce jour-là 3625 entrées payantes, ce qui doit être un record au niveau provincial.

    Grâce à la maturité de sa ligne offensive et à la détermination de tous ses éléments, Prayon l’emporta par 2-0, Sabic et Bissot inscrivant les buts les plus importants de l’histoire du club.

    Prayon avait aligné : Stipulante, Arnoldi, Dams, Seret, Cuevas, Boué, I. Sabic, Bissot, Paludi, Zambelli et V. Sabic.

    Avant la rencontre, les observateurs neutres n’accordaient que peu de chances à Prayon. Il est vrai que Braives alignait quelques éléments chevronnés tels Gino Di Stefano, ex-sérésien et hannutois et cerveau de l’équipe, Alphonse Plessers, une acquisition de Hoeselt tout comme Ludo Schils mais ce ne fut pas suffisant.

    Dès la fin du match, les Braivois offrirent le champagne aux Métallurgistes avant de saluer très sportivement leur public.     

    Au cours de la première demi-heure, les Prayonnais, dont la correction faisait leur réputation, se rendirent coupables de quelques fautes assez spectaculaires avant de l’emporter méritoirement et d’accéder à la promotion.

    Prayon disposait alors d’un noyau assez conséquent dont Jean-Marie Doutrèwe, Karoly Selymes, Richard Maassen, Christian Brasseur, Jean Koster, Francesco Chacon, Manuel Perez, Guy Bastin, Norbert Borngen, Christian Brunson, Jean-Pierre Sougnez, Stephan Arimont et Gaby Kuzma faisaient aussi partie.

    Il y avait juste 20 ans que le FC Prayon (1953-54) avait forcé une première fois les portes de la promotion pour y rester trois saisons.

    Cerise sur le gâteau, en observant les compositions des équipes, les Hesbignons alignaient une formation essentiellement composées de transferts, au contraire des Prayonnais.

    A l’exception de Jacques Boué et de Francis Bissot, tous ces joueurs se côtoyaient depuis les équipes d’âge et le tout, sous la conduite depuis sept ans de Georges Duprez qui, à l’époque déclarait : « Notre force réside dans notre homogénéité. Mes garçons jouent depuis des années ensemble, me connaissent depuis très longtemps et instinctivement, ils évoluent en équipe soudée, se déplaçant inconsciemment pour assurer la couverture ou donner un coup de main à un coéquipier en difficulté. »

    Si Georges Duprez se montrait souvent paternaliste, il savait aussi pousser une colère à même de faire trembler les murs des vestiaires d’alors comme par exemple, le jour où ses ouailles perdirent contre Vivegnis le point qui aurait pu leur coûter la montée. Paradoxalement, c’est peut-être ce dimanche-là que Prayon a gagné son billet pour l’étage supérieur car la leçon a été payante.

    Quelle belle époque que celle-là où existait encore l’amour d’un club, l’amour de ses couleurs.    

    En cette année mémorable, Vinko Sabic inscrivit 43 buts…

    Qui dit mieux ? 

    1974 05 15 2.JPG

    1974 Prayon Braives test-match.jpg

     

  • Matricule 226 *Numéro 29* 1973-74 Wallonia Nessonvaux

    Comme chaque mardi, nous poursuivons la remontée dans le temps de l'histoire, bien incomplète hélas, du foot dans notre commune (actuellement Trooz).

    Pour rappel, vous pouvez retrouver toutes les publications précédentes relatives à cette série en ouvrant la catégorie ci-contre, à droite, intitulée « Matricule 226 ».

    N’hésitez pas non plus à signaler toute faute de frappe et/ou d’orthographe ainsi qu’une erreur dans les textes et à commenter les photos et textes.

    Merci de votre fidélité et à la semaine prochaine pour la suite de ces palpitantes aventures. 

    Aujourd'hui, notre voyage nous amène aux environs de la saison 1973-74.

    N'hésitez pas non plus à compléter ces pages en m'envoyant des photos de ce passé footballistique dans notre commune.

    Pour tout contact; vos remarques, vos ajouts, merci de contacter par mail : cliquez ici.

    Cette semaine, vu la taille du fichier et pour vous faciliter la lecture, la saison 1973-74 de Prayon vous est proposée dans le Matricule 226 Numéro 30, qui est publié en même temps mais à part.

    Lire la suite

  • Matricule 226 *Numéro 28* 1972-73-74 Articles de presse

    En relation avec l'article numéro 27 de votre série Matricule 226 qui retrace l'histoire du foot dans notre commune depuis 1906, ci-dessous, quelques articles parus dans la presse et qui ouvrent déjà les portes de la saison 1973-74.

    1972 12 Elite provinciale.jpg

    1972 Doutrewe sauve les meubles Elite provinciale.jpg

    1972 On n'est jamais si bien servi.jpg

    1972 Sabic trophée.jpg

    1972 Sabic trophée 2.jpg

     

  • Matricule 226 *Numéro 27* 1972-73

    1972-73   Nessonvaux   Minimes et cadets champions

    1972 73 Nessonvaux jeunes.jpg

    Debout : Roland Meunier, Roger Ruche (délégué), Benoît Czabot, Charles Marbaise, Yves Hamoir, Robert Moray Alain Cornet, Philippe Leruite, José Fyon (entraîneur)

    Accroupis : Alain Piette, Alain Bollette, Patrick Courtois, Christian Detilleux, Victor Daenen, Daniel Collard.

    1972-73 nessonvaux cadets 2.jpg

    En P2, il y a six descendants cette année-là, à cause de la création de la quatrième provinciale. Nessonvaux ne laisse que cinq clubs derrière lui et est donc relégué en P3.

    L'équipe féminine est dissoute car cinq joueuses attendent un heureux événement. Une façon comme une autre d'assurer la relève ? 

    1972-73   Prayon        Première Provinciale

    Toujours conduits par Georges Duprez, les Prayonnais ont réalisé un excellent championnat ponctué par 15 victoires, 5 nuls et 10 défaites, soit 35 points. Prayon a inscrit à 55 buts dont 22 par Vinko Sabic. Prayon en a encaissé 40.

    Ensival – Prayon                            1-3                        

    Villersoise – Prayon                        2-1

    Prayon – La Calamine                     2-0

    Prayon – Battice                             4-0

    Stockay – Prayon                            1-2                        

    Prayon – Ensival                              2-1

    Prayon – Bressoux                         1-1                        

    La Calamine – Prayon                    2-1

    Prayon – Villersoise                       1-1                        

    Prayon – Stockay                            6-1

    Aywaille – Prayon                           2-3                        

    Bressoux – Prayon                         0-1

    Prayon – Hannut                             1-2                        

    Prayon – Aywaille                           4-2

    Waimes – Prayon                           2-0                        

    Hannut – Prayon                             0-1

    Prayon – Poulseur                          7-1                        

    Prayon – Waimes                           1-0

    Momalle – Prayon                          1-2                        

    Poulseur – Prayon                           0-2

    Prayon – Bas-Oha                          2-2                        

    Prayon – Momalle                           0-1

    Battice – Prayon                             1-1                        

    Bas-Oha – Prayon                          1-0

    Prayon – Braives                            0-1                        

    Braives – Prayon                            4-0

    Dolhain – Prayon                            1-1                        

    Prayon – Dolhain                            3-1

    Prayon – Union Hutoise                  2-4                        

    Union Hutoise – Prayon                 4-1     

    1972-73 Prayon.jpg

    Doutrèwe, Brasseur, Seret, Waltregny, V. Sabic, Arnoldi et Pozzi.

    G. Duprez (coach), Koster, Paludi, Dams, Cuevas

    Prayon Stockay 6 – 1 : Cinq buts pour Vinko Sabic

    Le dimanche 29 janvier 1973, Prayon recevait Stockay qui tentait de rejoindre le peloton des poursuivants du leader Bas-Oha. Ceux-ci avaient pour noms notamment Dolhain, l’Union Hutoise, Hannut et Braives. Stockay possédait la troisième meilleure défense de la série avant de se rendre à Prayon qui alignait : Doutrèwe, Cuevas, Arnoldi, Koster, Paludi, Seret, Pozzi, Sabic Vinko, Dams, Zambelli (Chacon) et Sabic Yvan.

    Devant 450 spectateurs attentifs, Prayon menait au repos par 3-0, suite à 3 buts de Vinko Sabic qui en ajouta encore 2 après la pause, Jean Koster prenant le 6ème à son compte. Devant les excellents techniciens que sont les « Métallurgistes », les Stockalis furent surclassés dans tous les domaines. Le journal « La Wallonie » du mercredi 31 janvier 1973 saluait en termes élogieux l’efficacité du quatuor offensif de Prayon, à savoir Gaëtano Pozzi, Vinko et Ivan Sabic ainsi que Jean-Claude Zambelli.

    Quelques articles de presse évoquant cette saison 1972-73 vous sont proposés dans un second article publié en même temps que celui-ci, le numéro 28.

    1973 09 00 Prayon Peerboom Fransis.jpgLa semaine prochaine, la saison 1973-74 dont voici un avant-goût avec une photo prise en septembre 1973.

    Vous les reconnaissez ?

     Comme chaque mardi, nous poursuivons l'histoire, bien incomplète hélas, du foot dans notre commune (actuellement Trooz).

    Pour rappel, vous pouvez retrouver toutes les publications précédentes relatives à cette série en ouvrant la catégorie ci-contre, à droite, intitulée « Matricule 226 ».

    N’hésitez pas non plus à signaler toute faute de frappe et/ou d’orthographe ainsi qu’une erreur dans les textes et à commenter les photos et textes.

    Merci de votre fidélité et à la semaine prochaine pour la suite de ces palpitantes aventures. 

    Aujourd'hui, la saison 1972-73.

    N'hésitez pas non plus à compléter ces pages en m'envoyant des photos de ce passé footballistique dans notre commune.

    Pour tout contact avec l'auteur, cliquez ici.

  • Matricule 226 *Numéro 26* 1971-72

    1971-72   Nessonvaux :  Une équipe féminine

    1971-72 Nessonvaux 2 femme0.jpg

    1971-72 Nessonvaux equipe feminine.jpg

     L’équipe féminine termine seconde de sa série. 

    1971-72 Nessonvaux 0femme b.jpg

    L’équipe réserve de Nessonvaux est championne pour la deuxième fois consécutive. J-M Dekeiser est le meilleur buteur avec 21 buts.

    1971 - 1972 wallonia nessonvaux 2.jpg

    1971-72 Nessonvaux première à bressoux.jpg

    La première à Bressoux

    1971-72   Prayon   et   Nessonvaux 

    15 août 1971 Prayon - Ensival 1-1

    1971 Prayon Ensival Prayon 1 1 15 aout 71.jpg

    26 décembre 1971 Prayon - Jupille 5-0

    1971 Prayon Jupille 5-0 26 décembre 1971.jpg

    1971 Duprez.jpg1971-72   Prayon    Deuxième Provinciale C       

    Champion avec Georges Duprez, décédé en 2015

    Grâce à une équipe talentueuse et très solidaire, Prayon remportait à nouveau le titre.

    Quelques résultats :

    Prayon - Ensival  1-1

    Prayon - Jupille  5-0

    Comblain – Prayon  1-4                        

    Prayon – Embourg  2-0

    Jupille – Prayon  2-4                        

    Prayon – Nessonvaux  5-1                                       

    Prayon – Boncelles  3-0                        

    Ivoz – Prayon  2-3                                       

    Nessonvaux – Prayon  0-3                        

    Lierneux – Prayon  2-4                                        

    Prayon – Lierneux  3-2                        

    Esneux – Prayon  2-7  

    Coupe de Belgique : 2 août 1970 : Prayon - Zonhoven  0-5

    Comblain – Prayon 1-4 : Sabic ouvre le score à la 1e minute et récidive à la 9e pour faire 0-3 et 1-4 à  deux minutes de la fin.

    Jupille – Prayon 2-4 : Jupille ouvre le score par Lampe mais Sabic égalise avant la pause. Puis Zambelli rend l’avance aux visiteurs avant que Jupille n’égalise encore. Prayon émergera dans les deux dernières minutes par Sabic et Laboureur.

    Prayon – Embourg 2-0 : Après dix minutes, le score était scellé par Vinko Sabic et Maassen mais les Prayonnais déçoivent régulièrement leurs fans sur le terrain de la Brouck à un point tel que de nombreux supporters ne les suivent plus qu’en déplacement.

    Prayon – Boncelles 3-0 : face à une défense plus que renforcée, Prayon a émergé après la pause par Sabic (2) et Koster.

    Nessonvaux – Prayon 0-3 : avec l’avantage du vent, Nessonvaux domine mais ses avants manquent de perçant et Prayon ouvre le score sur un contre par Sabic. En seconde période, Sabic et Mess porteront le score à 0-3.

    Ivoz – Prayon 2-3 : Ivoz mena rapidement avec deux buts d’écart mais Sabic (2) et Jean-Pierre Maassen inversèrent la tendance.

    Esneux – Prayon 2-7 : Au quart d’heure, Vinko Sabic avait fait 0-3 dont un penalty. Maassen (2), Mess et encore Sabic clôturaient l’addition.

    Lierneux – Prayon 2-4 : Prayon, très offensif, prenait l’avance dès la 10ème par Vinko Sabic. Son frère Ivan faisait 0-2 puis Vinko remettait le couvert 0-3. Après réduction du score, Ivan donnait au marquoir son allure définitive.

    Prayon – Lierneux 3-2 : un millier des spectateurs ont assisté à cette rencontre capitale pour la montée. Ce fut le match des paradoxes : alors que Lierneux faisait le jeu en première mi-temps face à un adversaire fébrile, il était mené au repos par 2-0 grâce à deux buts de Vinko Sabic aux 5e et 42e. A la reprise, les Prayonnais justifièrent leur avance pendant vingt minutes face à un Lierneux  apparemment fatigué. Mais, aux 70e et 72e, Lesenfants ramenait l’égalité (2-2). Le dernier quart d’heure fut sensationnel. Les deux formations jetant toutes leurs forces dans la bagarre pour forcer une décision qui donnerait le titre au vainqueur. A la 88e, Mess seul devant Triolet eut le but de la victoire à sa portée mais le gardien, au prix d’un plongeon extraordinaire dans les pieds du Prayonnais, sauva son but. Dans le contact, il eut la jambe brisée. A l’ultime minute, Vinko Sabic donnait la victoire à Prayon mais l’accident survenu au gardien de Lierneux avait jeté un froid. Lierneux était éliminé de la course au titre lors de l’avant-dernière journée. A souligner, l’arbitrage impeccable de monsieur Henrotay.

    1971-72  Prayon champion.jpg

    Jean-Claude Zambelli, Giovannini Armando, Richard Maasen, Jean Mess, Miguel Cuevas, Waltregny, Brasseur, Jesus Menendez;

    Georges Duprez (entraîneur), Giovannini Ivan, Fernand Paludi, Jean-Marie Arnoldi, Jean-Pierre Maasen, Sabic Ivan et Vinko.                       

    Lors du tour final (trois montants pour quatre séries), Prayon assurait son retour parmi l’élite provinciale avec 12 joueurs formés à Prayon dont 11 de La Brouck.

    « Je les ai souvent maltraités (sur le plan entraînement s’entend) » avouait le coach Georges Duprez qui avait repris l’équipe traumatisée par la descente de P1. « Ils n’ont pas eu la vie facile mais je pense que maintenant ils se rendent compte que sans travailler il n’y a pas moyen d’obtenir de bons résultats. »

    Prayon alignait contre Lierneux : J. Menendez, JM Arnoldi, H. Dams, P. Waltregny, M. Cuevas, J. Mess, F. Paludi, J. Koster, JP Maassen, V. Sabic, I. Sabic, JC Zambelli et F. Chacon.

    Entraîneur : Georges Duprez et délégué : William Libon.

    Comme chaque mardi, nous poursuivons l'histoire, bien incomplète hélas,  du foot dans notre commune (actuellement Trooz).

    Pour rappel, vous pouvez retrouver toutes les publications précédentes relatives à cette série en ouvrant la catégorie ci-contre, à droite, intitulée « Matricule 226 ».

    N’hésitez pas non plus à signaler toute faute de frappe et/ou d’orthographe ainsi qu’une erreur dans les textes et à commenter les photos et textes.

    Merci de votre fidélité et à la semaine prochaine pour la suite de ces palpitantes aventures. 

    Aujourd'hui, la saison 1971-72 qui avait vu Prayon remonter en P1.

    N'hésitez pas non plus à compléter ces pages en m'envoyant des photos de ce passé footballistique dans notre commune.

    Pour tout contact avec l'auteur, cliquez ici.

  • Matricule 226 *Numéro 25* 1970-71

    1970-71   Prayon 

    1970-71 Prayon koster.jpg

    Ci-dessus, une photo historique prise lors du match de Juniors entre Prayon et Tilff (Juniors).

    En effet, si la scène du match (Daniel Koster porte le score à 3-1 en inscrivant un splendide coup franc) peut ressembler à beaucoup d'autres, par contre, l'ancien terrain de Prayon et, en toile de fond l’usine et ses cheminées qui toussaient encore, témoignent assurément du passé non seulement du club mais aussi de la région avec La Métal. Qui plus est, à l'approche des Journées du Patrimoine.

    Oui, cette photo, en complément à son côté "nostalgie", évoque aussi le passé glorieux de notre commune.

    Coupe de Belgique :

    2 août 1970 : Prayon - Zonhoven  0 - 5

    Descente en P2.

    1971, Marcel Raskin est secrétaire.      

    1970 Prayon 1970 années70 1.jpg

    1970 Prayon 1970 années70 2.jpg

                                          Peut-être vous reconnaîtrez-vous ?

    1970-71   Nessonvaux

    L’équipe réserve est championne. Un fait très rare, 25 ans après son père Joseph (1945-46) Dany Mosbeux est le meilleur buteur de l’équipe première avec le même nombre de buts, ils ont tous deux planté 17 roses.

    Wallonia – Vaux, à la mi-temps, le score est 1-4 et à la fin de la rencontre 5-4.

    C’est en 1970 que les dirigeants, supporters et sympathisants ont construit la buvette.

     

    1970 nessonvaux buvette 1.jpg

    1970 nessonvaux buvette 2.jpg

    1970 nessonvaux buvettehaut.jpg

    1970 nessonvaux buvette bas.jpg

    Comme chaque mardi, nous poursuivons l'histoire, bien incomplète hélas,  du foot dans notre commune (actuellement Trooz).

    Pour rappel, vous pouvez retrouver toutes les publications précédentes relatives à cette série en ouvrant la catégorie ci-contre, à droite, intitulée « Matricule 226 ».

    N’hésitez pas non plus à signaler toute faute de frappe et/ou d’orthographe ainsi qu’une erreur dans les textes et à commenter les photos et textes.

    Merci de votre fidélité et à la semaine prochaine pour la suite de ces palpitantes aventures. 

    Nous arrivons  à la saison 1970-71 qui a notamment été témoin de la construction de la buvette à Nessonvaux.

    N'hésitez pas non plus à compléter ces pages en m'envoyant des photos de ce passé footballistique dans notre commune.

    Pour tout contact avec l'auteur, cliquez ici.

     

     

  • Matricule 226 *Numéro 24* 1969-1970

    Les divisions inférieures cette saison-là avec un très intéressant Fraipont-Nessonvaux - Banneux en II Provinciale C et un Dolhain - Prayon en I Provinciale. Qui se souvient des résultats ?

    Regardez les clubs qui ont disparu depuis...

    1969 09 07 divisions inférieures.jpg

    1969-70   Prayon  P1

    1969 prayon sélection villers.jpgMaintien pénible avec G. Nihoul comme entraîneur.

    Ci-contre, la sélection pour le match Prayon - Villers 0-2

     

    1969-70   Nessonvaux

    Wallonia fête son trente-cinquième anniversaire et aligne 6 équipes.

    L’équipe fanion termine 10ème avec un total de 31 points.

     

    1969 - 1970 wallonia nessonvaux 3.jpg

    1969 - 1970 wallonia nessonvaux 4.jpg

    1969 - 1970 wallonia nessonvaux.jpg

    1969-70 Nessonvaux première .jpg

    1969 - 1970 wallonia nessonvaux 2.jpg

    Les divisions supérieures de la province... quelques noms frappent peut-être aux portes de votre mémoire

    1969 09 07 divisions supérieures.jpg 

    Comme chaque mardi, l'histoire du foot dans notre commune (actuellement Trooz) se poursuit.

    Vous êtes parti(es) en vacances ? Pas de problème, vous pouvez retrouver les publications précédentes relatives à cette série 

    ouvrant la catégorie ci-contre, à droite, intitulée « Matricule 226 ».

    N’hésitez pas non plus à signaler toute faute de frappe et/ou d’orthographe ainsi qu’une erreur dans les textes et à commenter les photos et textes.

    Merci de votre fidélité et à la semaine prochaine pour la suite de ces palpitantes aventures. 

    Nous poursuivons ce mardi avec la saison 1969-70... Parfois il y a plus de matière, parfois moins...

    Des documents de divisions supérieures du 7 septembre 1969, retrouvés dans une armoire, ont été ajoutés... ça en ravira peut-être certains sinon, tant pis. Au pire, cela vous indiquera la division de quelques clubs bien connus et vous constaterez que d'autres ont disparu, d'autres sont arrivés...

    Pour tout contact avec l'auteur, cliquez ici.

  • Matricule 226 *Numéro 23* 1968-69 Prayon Champion en P2C

    1968-69   Prayon  et  Nessonvaux 

    1968-69                Prayon est champion en deuxième Provinciale C

    A l’époque, Prayon alignait, outre sa première, une réserve, deux cadets, une équipe de minimes. Le club comptait environ 150 joueurs.

    Le comité était fort d’une vingtaine de membres. 

    Pierre Deronchêne en était le président.

    Henri Gaj occupait les fonctions dévolues au secrétaire et Joseph Blavier avait la trésorerie en charge.

    Marcel Debeuckelaere était quant à lui président du comité des jeunes et le bourgmestre d’alors s’appelait Jules Wergifosse.

    Le travail en profondeur portait enfin ses fruits avec la conquête du titre sous la houlette de Thomas Effertz.

    Le dernier match contre Beaufays (3-1) saluait la conquête du titre.

    Dans le noyau de 17 joueurs, le club avait transféré Franco Maraï de Sprimont, Armand Charlier du Standard, Roger petit et José Kangheister du RFC Liégeois et le parcours fut exemplaire. 

    1968-69 prayon nessonvaux classement.jpg

    Quelques résultats :

    Prayon – Ougrée 10-1 : c’était seulement 2-1 à la pause puis les avants ont déroulé Ivan Sabic (2), Vinko Sabic (3), Jean-Claude Zambelli (3) et Petit (2) ont donné au score une allure impressionnante.

    NessonvauxPrayon 0-1 : devant une foule record, Nessonvaux domine tant et plus mais sans parvenir à scorer. Même scénario à la reprise mais l’inévitable Sabic profitera d’un contre pour donner, à la 60e, une victoire imméritée aux siens.

    Prayon - Aywaille : sous la neige

    1968-69 - Prayon contre Aywaille Mallants Sabic.jpg

     

    Charles Mallants (Aywaille) dépassé par Vinko Sabic qui marque

    Aywaille – Prayon 2-2 : Aywaille se devait de l’emporter pour prendre la tête du classement et Prayon de ne pas perdre pour conserver son point d’avance. Zambelli et Vinko Sabic ont marqué pour Prayon et Aywaille n’a égalisé qu’à la dernière minute sur penalty par Mallants, l’ancien Standardman.

    1968 prayon Prayon sabic pla^tre.jpg

    Vinko Sabic avait joué avec le bras dans le plâtre

    Chanxhe – Prayon 1-4 : Chanxhe ouvre le score dès l’entame mais Prayon revient dans la partie et l’emporte aisément avec trois buts de Sabic et un de Koster.

    Prayon – Beaufays 3-1 : peu avant la fin de la première mi-temps, la victoire locale ne faisait pas un pli, Van Coppenolle ayant ouvert le score. Mais Beaufays égalisait sur penalty inscrit par Fassotte à la 44e avant que Prayon ne s’envole grâce à deux roses de Vinko Sabic aux 67e et 75e.

    Après la période faste que fut la montée et le maintien en Promotion durant trois saisons, Prayon connut une dizaine de saisons délicates avec un retour en deuxième provinciale. Suite à l’intégration de plusieurs jeunes du cru, les choses allaient évoluer positivement.

    Durant deux saisons, Prayon réalisa des résultats intéressants, manquant même l’accès à le première provinciale de peu, d’un point, derrière Retinne.

    Cette saison 1968-69 fut celle du sacre. Bien encadré par l’entraîneur Thomas Effertz, le noyau de 17 éléments, renforcé par quatre transferts, Franco Marai de Sprimont, Armand Charlier du Standard, Roger Petit et José Kangeister du RFC Liège, réalisa un parcours remarquable pour remporter le championnat devant Aywaille et Wandre Union.

    Prayon disputa ensuite le tour final pour la montée et c’est au terrain de Fléron que le club réalisa son objectif en écartant Wandruzienne par 3-2, après prolongations, devant plus de 2000 spectateurs.

    1968-69 prayon test match wandruzienne.jpg

    Un test-match eut lieu à Fléron contre Wandruzienne pour la montée mais cette photo a été prise lors du dernier match contre Beaufays (3-1).

    En ce temps-là, il y avait trois montants pour les quatre séries de deuxième provinciale.

    Il n'y avait guère de discussion. Les règlement étaient clairs et peu contestables. Il y avait un tour final des champions car seuls 3 sur les 4 séries montaient en première provinciale. A cette époque, il ne fallait pas avoir recours aux Tribunaux du Sport ou Civil pour faire valoir son bon droit.

    Comme chaque mardi, l'histoire du foot dans notre commune (actuellement Trooz) se poursuit.

    Vous êtes parti(es) en vacances ? Pas de problème, vous pouvez retrouver les publications précédentes relatives à cette série 

    ouvrant la catégorie ci-contre, à droite, intitulée « Matricule 226 ».

    N’hésitez pas non plus à signaler toute faute de frappe et/ou d’orthographe ainsi qu’une erreur dans les textes et à commenter les photos et textes.

    Merci de votre fidélité et à la semaine prochaine pour la suite de ces palpitantes aventures. 

    Aujourd'hui, la saison 1968-69... Nessonvaux et Prayon jouaient dans la même série. Prayon avait gagné le championnat.

    Pour tout contact avec l'auteur, cliquez ici.

  • Matricule 226 *Numéro 22* 1967-68

    1967-68   Prayon  et  Nessonvaux 

    1967-68 Prayon et Nessonvaux class p2.jpg

    Quelques résultats, Prayon avec Gilbert Marnette comme entraîneur et Nessonvaux :

    Prayon – Retinne 2-1                                                         Prayon – Ensival 1-0

    Prayon – Beaufays 0-0                                                       Prayon Wandre Union 1-0

    Prayon – Nessonvaux 2-0                                                   Prayon – Anthisnes 5-3

    Prayon – Lierneux 2-0                                                        Prayon – Ougrée 3-1

    Prayon – Sartoise 1-3                                                         Prayon – Vaux AC 3-2

    Prayon – Tilff 4-0                                                               Prayon – Comblain 3-1

    Prayon – JS Chênée 4-0                                                     Prayon – Ocquier 6-1

    Prayon – Aywaille 3-1

    Retinne – Prayon 3-2                                                          Ensival – Prayon 2-0

    Aywaille – Prayon 0-0                                                         Beaufays – Prayon 5-3

    Wandre Union – Prayon 3-1                                                Nessonvaux – Prayon 0-2

    Anthisnes – Prayon 1-3                                                      Lierneux – Prayon 1-1

    Ougrée – Prayon 0-3                                                          Sartoise – Prayon 2-2

    Vaux AC – Prayon 0-1                                                        Tilff – Prayon 0-1

    Comblain – Prayon 3-13                                                     JS Chênée – Prayon 1-1

    Ocquier – Prayon 1-3                                                           

    Nessonvaux – Prayon 0-2                                                 Nessonvaux – Retinne 2-2

    Nessonvaux – Aywaille 2-6                                               Nessonvaux – Beaufays 2-1

    Nessonvaux – Wandre Union 2-2                                       Nessonvaux – Ougrée 4-0

    Nessonvaux – Vaux AC 2-1

    Prayon – Nessonvaux 2-0                                                  Retinne – Nessonvaux 2-3

    Ensival – Nessonvaux 4-0                                                  Beaufays – Nessonvaux 4-4

    Sartoise – Nessonvaux 1-1   

    Ci-dessous Prayon - Retinne 2-1

    1968 Prayon retinne presse.jpg

    C’est une 7ème place avec 32 points qui clôture une saison moyenne de Nessonvaux tout en remarquant que Nessonvaux avait quand même battu et fait match nul avec Retinne, le champion.

    1967-68 nessonvaux.jpg

    Caro – Boniver – Georis – Fruch – Hardy – Deville - Langhor      

    Mathonet – Mosbeux – Maréchal – Collard – Puljiz – Ancion – Stiz.

    24 03 68 NessonvauxPrayon  0 – 2

    1967-68 nessonvaux contre prayon .jpg

    Nessonvaux contre Prayon

    1967-68 prayon contre nessonvaux.jpg

    Prayon contre Nessonvaux

    1967-68 prayon et nessonvaux.jpg

    1967-68 prayon et nessonvauxbis.jpg

    Les cadets de Nessonvaux 1968

    1968 nessonvaux cadets.jpg

    12 11 1967 Les scolaires de Prayon contre Remouchamps 4-1

    1967 Prayoçn 12nov scolaires.jpg

    Alfred Leruth, Albert Bastin, Gilbert Seret, Jean Squelin, Szatelberger, Miguel Cuevas, Joseph Noirfalise.

    Guy Mazzolini, Pepe Chacon, Karoly Selymes, Daniel Koster, Freddy Noirfalise, Mateo Laineri.

    1967 Prayon hétéroclite.jpg

    Jean Koster - Jurgen Neubert - Jacky Verly - Guy Chardon - Roberto Lunari - ?

    Pietro Longaretti - Roger Pirottin - Fernand Paludi - Landurcy - Coloretti 

    Comme chaque mardi, l'histoire du foot dans notre commune (actuellement Trooz) se poursuit.

    Vous êtes parti(es) en vacances ? Pas de problème, vous pouvez retrouver les publications précédentes relatives à cette série 

    ouvrant la catégorie ci-contre, à droite, intitulée « Matricule 226 ».

    N’hésitez pas non plus à signaler toute faute de frappe et/ou d’orthographe ainsi qu’une erreur dans les textes et à commenter les photos et textes.

    Merci de votre fidélité et à la semaine prochaine pour la suite de ces palpitantes aventures. 

    Aujourd'hui, la saison 1967-68... Nessonvaux et Prayon jouaient dans la même série.

    Pour tout contact avec l'auteur, cliquez ici.

  • Demain sur votre blog

    Ce mardi, votre blog revisite la saison 1967-1968 du Royal Prayon Football Club et du Royal Wallonia Fraipont-Nessonvaux Football Club avec des photos notamment de ce derby car les deux clubs étaient dans la même série...

    Pour revoir les publications précédentes, ouvrez la catégorie intitulée "Matricule 226".

     

     

  • Matricule 226 *Numéro 21* 1964 - 1967

    1964-65   Nessonvaux

    Après une dizaine d’années d’oubliettes, Wallonia remet le nez à la fenêtre. Emmené par son joueur entraîneur J. Verbiest, Wallonia est champion et remonte à nouveau en deuxième provinciale, ne perdant que trois rencontres et inscrivant 110 buts.

    J. Delcour fête ses trente ans de fonction au sein du comité et A. Maquinay ses quinze ans d’arbitrage.

    1964 - 1965 wallonia nessonvaux 2.jpg

    Nessonvaux est champion

    1964-65 Nessonvaux page .jpg

    1965   Prayon  

    1965 102653507.jpg

    Guy Roncaglio, Albert Bastin, Mateo Laineri, Enrico Stipulante, Willy Szatelberger, Gilbert Seret ;

    Freddy Noirfalise, Pepe Chacon, Daniel Koster, Jean Squelin, Karoly Selymes.

    Prayon végétait depuis quelques années en IIè provinciale, série C, c'est-à-dire avec les équipes des vallées de la Vesdre, de l'Ourthe et de l'Amblève. Il émigra ensuite deux saisons en  série D, avec les équipes des cantons de l'Est où la jeune équipe de prayon apprit à lutter et à pratiquer un football plus engagé.Prayon végétait depuis quelques années en IIè provinciale, série C, c'est-à-dire avec les équipes des vallées de la Vesdre, de l'Ourthe et de l'Amblève. Il émigra ensuite deux saisons en  série D, avec les équipes des cantons de l'Est  où il apprit à lutter et à pratiquer un jeu plus engagé.

    Ci-dessous, dans les années 60 ?

    1965 ou plus tard Prayon.jpg

    1965-66    Nessonvaux

    En 1964, Jean Delcour sera président et Eugène Degée secrétaire ; en 1966, ce sera le tandem Jean Delcour et Robert Moray puis, en 67, Albert Maquinay officiera en tant que secrétaire.                  

    Fin 66, c’est à nouveau la chute en troisième provinciale avec 11 points et une dernière place mais aussi 104 buts encaissés.

    1966-67   Nessonvaux

    Descendu en troisième en 1965-66, Wallonia conduit de main de maître par son joueur entraîneur G. Puljiz remporte le championnat le dernier dimanche à Beyne et accède à la deuxième provinciale pour la quatrième fois de son histoire.

    Les juniors

    1966 Nessonvaux juniors.jpg

    Debout : Rossenfosse – Boniver – Collard – Leroy – Hendricé - Borne

    Accroupis  : Simonis – Germain – Williams – Mosbeux – Dalem

    1967 Nessonvaux mars.jpg

    Puljiz – Clairfays – Demay – Boniver – Gohy – Mathonet – Sirus

    Hardy – Bakli – Maréchal – Mosbeux – Langhor – Collard – Georis

    1966 - 1967 wallonia nessonvaux 2.jpg

    1966 - 1967 wallonia nessonvaux.jpg

    1966-67   Prayon

    Retour en série C sous la houlette de Georges Duprez.

    28 08 1966 Prayon Ensival 2 – 2 (scolaires)

    1966 Prayon scolaires.jpg

    Joseph Noirfalise, Pipo Calicetto, Georges Duprez, Vinko Sabic, Gianni Iacobitti, Gilbert Seret, Francesco Chacon, Miguel Cuevas, Alfred Leruth ;

    Dominique Iacobitti, Jean Squelin, Daniel Koster, Pepe Chacon, Freddy Noirfalise.

    1966 prayon joueurs.jpg

    Robert Van Coppenolle,     Fernand Paludi,     Jean-Claude Zambelli,   Ivan Sabic

    1966-67  Prayon  Deuxième Provinciale avec Georges Duprez

    Après la période faste que fut la montée et le maintien en Promotion durant trois saisons, le club connut une bonne dizaine d’années de purgatoire en P2. C’est en 1966-67 que se situe le début du renouveau avec l’intégration en équipe fanion de plusieurs jeunes de Prayon.

    Quelques résultats

    Lierneux – Prayon                          0-1                         Poulseur – Prayon                          3-0

    Prayon – Comblain                         3-1               

    Prayon – Comblain 3-1 :

    Les buts : deux par François Sabic et un par Vinko Sabic.

    1966-67 Prayon première.jpg

    Joseph Longaretti (délégué), Hubert Dams, François Sabic, Jean Koster, Vinko Sabic, Jean-Claude Zambelli, Mario Spitoni;

    Jean-Pierre Maassen, Fernand Paludi, Ivan Sabic, Ivan Giovannini, Franco Maraï. 

    A Prayon, cette saison vit l'intégration en équipe fanion de plusieurs jeunes du cru. Durant deux saisons, l'équipe réalisera des résultats encourageants et l'intégration des jeunes s'avèrera petit à petit payante, l'équipe manquant même l'accession à la 1ère provinciale lorsqu'elle termina deuxième, un point derrière Retinne mais nous allons y arriver...

    Comme chaque mardi, l'histoire du foot dans notre commune (actuellement Trooz) se poursuit.

    Vous êtes parti(es) en vacances ? Pas de problème, vous pouvez retrouver les publications précédentes relatives à cette série 

    ouvrant la catégorie ci-contre, à droite, intitulée « Matricule 226 ».

    N’hésitez pas non plus à signaler toute faute de frappe et/ou d’orthographe ainsi qu’une erreur dans les textes et à commenter les photos et textes.

    Merci de votre fidélité et à la semaine prochaine pour la suite de ces palpitantes aventures. 

    Pour tout contact avec l'auteur, cliquez ici.

  • Matricule 226 *Numéro 20* 1960 - 1964

    1961   Prayon   les scolaires

    1961 Prayon scolaires.jpg

    Georges Clessens (dél.) – Jurgen Neubert – De Ré – Iacobitti – Depas -Ivan Giovannini – Ebner – Tarpanelli (dél.)

    Ivan Sabic – Walther Dhont – René Owca – Jean Koster – Trutin.

    Avec notamment une victoire par 3-5 au Standard qui provoqua l'étonnement général dans le village de La Brouck

    En 1960, Raymond Raskin est président et Freddy Peerboom secrétaire; en 1961, Léon Delmal sera président et Freddy Peerboom secrétaire.

    1960-61   Nessonvaux

    Wallonia termine dixième avec 24 points. Czaplicki qui est transféré du Standard inscrit 9 buts. Une équipe de cadets aligne une série de 17 matches sans défaite mais perdra tout espoir d’enlever le titre après un cinglant 12-0 à Malmédy.

    1961-62   Nessonvaux

    Une nouvelle fois, c’est l’avant-dernière position qui attend le Wallonia avec 19 points. Adrien, transféré de Beyne, inscrit 17 buts.

    1962-63  Prayon  

    1962 Prayon scolaires.jpg

    Les scolaires

     Georges Clessens (dél.) – Jurgen Neubert – Guy Chardon – Ivan Giovannini – Tonio Caduta – Armando Giovannini (dél.) – De Ré – Ebner – Jean Koster – Dominique Iacobitti – Daniel Depas – Jean Mess.

    La première

    1962 63 Prayon première.jpg

    Louis Timmerman, Armand Frans, Victor Wierucki, Ivan et Armando Giovannini, José Maréchal, Raymond Maassen (soigneur).

    Marcel Raskin, Albert Clessens, René Owca, François Sabic, Robert Vandeneynde.

    1962 63 Prayon bis.jpg

    Marcel Raskin, Armand Frans, Yvan et Armando Giovannini, Coenen, Jean-Pierre Maassen, Cucci (?).

    1962 63 Prayon jeunnes footballeurs.jpg

    Ivan Sabic - Leandro Giovannini - Enrico Stipulante

    1962 - 63 jeunes footballeurs 2.jpg

    Jean-Claude Zambelli - Vinko Sabic

    Entraînement pour le concours du jeune footballeur, c'était au temps où les cheminées toussaient encore...

    Le concours du jeune footballeur... quelques images dont le plan du parcours !

    1960 jf1.jpg

    1960 jf 2.jpg

    1960 jf 3.jpg

     En 1962, Léon Delmal sera président et Pol Swartebroekx secrétaire; en 1963, Freddy Peerboom prendra la présidence et Georges Clessens le secrétariat. 

    1962-63   Nessonvaux

    Wallonia termine 13ème avec 21 points.

    1963-64   Nessonvaux

    Wallonia se ressaisit quelque peu et, avec 30 points, termine à la 6ème place.

    1964   Prayon  

    1964 prayon 2.jpg

    Willy Szatelberger, Richard Maassen, Francesco Chacon, Gianni Iacobitti, Daniel Koster, Vinko Sabic ;

    Jesus Menendez, Freddy Noirfalise, Guy Roncaglio, Pipo Calicetto, Pepe Chacon, Miguel Cuevas.

    Vers ces années-là

    1964 Prayon cadets.jpg

    Seret - Alfred Leruth (délégué) - Daniel Koster - Squelin - Szattelberger - Miguel Cuevas - Angelo Roncaglio (délégué) - Richard Maassen

    Chacon - Selymes - Freddy Noirfalise - Guy Roncaglio - Guy Mazzolini

    1964 prayon 3.jpg

    1964 prayon 3 bis.jpg

    Comme chaque mardi, l'histoire du foot dans notre commune (actuellement Trooz) se poursuit. La semaine prochaine, nous sommes cette fois de plain-pied dans les années soixante.

    Pour votre facilité, les dates de la ou des saisons concernées sont indiquées dans les titres. Bien évidemment, les dates précises des photos sont incertaines même si de cette époque. N'hésitez surtout pas à identifier, dater une ou l'autre photo ou un joueur voire à corriger.

    Pour rappel, « Matricule 226 » est une série hebdomadaire publiée sur ce blog Sudinfo de Trooz tous les mardis. Elle raconte, de façon malheureusement bien incomplète et dans l’ordre chronologique, l’histoire des clubs de football existant ou ayant existé dans la commune de Trooz depuis 1906. Si vous avez loupé un ou plusieurs épisodes, il vous est possible de les lire en ouvrant la catégorie ci-contre, à droite, intitulée « Matricule 226 ».

    N’hésitez pas non plus à signaler toute faute de frappe et/ou d’orthographe ainsi qu’une erreur dans les textes.

    Merci de votre fidélité et à la semaine prochaine pour la suite de ces palpitantes aventures. 

    Pour tout contact avec l'auteur, cliquez ici.

  • Matricule 226 *Numéro 19* De 1957-58 à 1960

    1957-58   Nessonvaux

    Le Wallonia termine 8ème et José Fyon score à 19 reprises.

    Octobre 1957, la première en IIIème provinciale

    1957 Nessonvaux bis .jpg

    Debout : Henri Fruch (Trésorier), Léon Delbouille, Jean Baar, Marcel Drossart, Joseph Fruch, Jean Ancion, Théo Sleven

    Accroupis : José Fyon, Roger Pirottin, Albert Boutet, Georges Orman, Robert Hamoir

    1957-58   Prayon    Nouvelle descente

    Quelques photos de ces années-là...un peu avant ? un peu après ?

    1959  Prayon années 50 (6).jpg

    1950  Prayon années 50 (3).jpg

     1958-59   Nessonvaux 

    Wallonia termine 14ème et avant-dernier avec 14 points.

    P. Beaujean inscrit 11 buts.

    Une équipe de cadets entraînée par Léon Pieck fait son apparition.

    1958 Nessonvaux CADETS 1958.jpg

    Debout : A. Pellemeule (délégué), Guy Germain, R. Cosse, J. Brayeur, Léon Piec (entr.), F. Brayeur, Robert Demoulin, Christian Schyns, Joseph Fruch (dél.), Beckers, Albert Maquinay (secrétaire).

    En bas :  Albert Boniver, J-C Collard, Clarence Collard, Paul Georis, Claudy Mossay.     

    1959-60   Prayon  Paul Knuts entraîneur     

    En 1960, les cadets disputent 22 matches et les gagnent tous. Paul Knuts était l'entraîneur et les deux délégués, Julien Tarpanelli et Georges Clessens.

    1959 60 Prayon.jpg

    Romsée - Prayon 0 - 1 en mars 60

    Stevens dit Le Bastognard – Paul Knuts – Armando Giovannini – José Maréchal *  – Albert Clessens – Auguste Vinck.

    Louis Dalmans – Eugène Krawzyk – José Sleven (Zékè) – Jean Pisula – Angelo Longaretti.

    * José Maréchal qui, apparemment se dressait sur la pointe des pieds pour la photo.

    "A l'époque,  j'étais la mascotte de cette équipe-là, j'avais ma tenue blanche aux lignes rouge et bleu et j'étais toute fière de monter sur le terrain !", Christiane Delmal.

    1959-60   Nessonvaux

    En 1960, c’est Jean Delcour qui est président et Albert Maquinay secrétaire.

    Une 11ème place pour le Wallonia et C. Cornet qui inscrit 15 buts.

    Banquet au café Le Moderne, rue Roosevelt      

    1960 nessonvaux banquet 1.jpg

                     

    Un souvenir au plan national...

    1959 10 07.jpg

    Comme chaque mardi, l'histoire du foot dans notre commune (actuellement Trooz) se poursuit. La semaine prochaine, nous entrerons dans les années soixante.

    Pour votre facilité, les dates de la ou des saisons concernées sont indiquées dans les titres. Nous sommes toujours dans les années 50 et les dates des photos sont incertaines même si de cette époque. N'hésitez surtout pas à identifier, dater une ou l'autre photo ou un joueur.

    Pour rappel, « Matricule 226 » est une série hebdomadaire publiée sur ce blog Sudinfo de Trooz tous les mardis. Elle raconte, de façon malheureusement bien incomplète et dans l’ordre chronologique, l’histoire des clubs de football existant ou ayant existé dans la commune de Trooz depuis 1906. Si vous avez loupé un ou plusieurs épisodes, il vous est possible de les lire en ouvrant la catégorie ci-contre, à droite, intitulée « Matricule 226 ».

    N’hésitez pas non plus à signaler toute faute de frappe et/ou d’orthographe ainsi qu’une erreur dans les textes.

    Merci de votre fidélité et à la semaine prochaine pour la suite de ces palpitantes aventures. 

    Pour tout contact avec l'auteur, cliquez ici.

  • Matricule 226 *Numéro 18* 1956-57

    1956-57  Wallonia

    Une sixième place clôture le championnat au cours duquel

    Beaujean inscrit 20 buts.

    1957 wallonia.jpg

    1956-57 Prayon La chute de Promotion A en P1

    Les matches de préparation étaient annoncés

    1956 08 15 matches preparations.jpg

    Les équipes en Nationales cette saison 1956-57

    1956 57 Prayon les équipes en nationales.jpg

    Les résultats et classements de Prayon

    1956-57 Prayon résultats + classement promotion.jpg

    Années incertaines mais à cette époque

    1957 Prayon.jpg

    1950  Prayon années 50 (17).jpg

    1950 Prayon 2.jpg

    Comme chaque mardi, l'histoire du foot dans notre commune (actuellement Trooz) se poursuit. Pour votre facilité, les dates de la ou des saisons concernées sont à présent indiquées dans les titres. Nous sommes toujours dans les années 50 et les dates des photos sont incertaines même si de cette époque. N'hésitez surtout pas à identifier, dater une ou l'autre photo ou un joueur.

    Pour rappel, « Matricule 226 » est une série hebdomadaire publiée sur ce blog Sudinfo de Trooz tous les mardis. Elle raconte, de façon malheureusement bien incomplète et dans l’ordre chronologique, l’histoire des clubs de football existant ou ayant existé dans la commune de Trooz depuis 1906. Si vous avez loupé un ou plusieurs épisodes, il vous est possible de les lire en ouvrant la catégorie ci-contre, à droite, intitulée « Matricule 226 ».

    N’hésitez pas non plus à signaler toute faute de frappe et/ou d’orthographe ainsi qu’une erreur dans les textes.

    Merci de votre fidélité et à la semaine prochaine pour la suite de ces palpitantes aventures. 

    Pour tout contact avec l'auteur, cliquez ici.

  • Matricule 226 *Numéro 17* 1955-56

    1955-56   Nessonvaux

    Le Wallonia termine lanterne rouge avec 14 points et descend en 3ème provinciale.

    1955-56   Prayon Promotion D Sauvetage délicat 

    1955 56 Prayon résultats.jpg

    1955-56 classement promotion.jpg

    Coupe de Belgique 16 octobre 1955 :    Jambes – Prayon             6-1

    Prayon saluait l'arrivée de deux excellents joueurs, José Maréchal de Nessonvaux et Paul Thomas de Seraing.

    La saison débuta par deux défaites puis l'équipe se reprit. Or, après 4 victoires consécutives, l'entraîneur Vandooren donna sa démission suite à un différend qui l'opposait à certains dirigeants. Durant un certain temps, Prayon fit bonne figure, occupant même la quatrième place mais, fin février, la presse titrait : "Joueurs hors forme et absence d'un entraîneur font de Prayon une proie facile."

    Jean Massart reprit le poste de joueur-entraîneur et le club se sauva finalement.

    Les deux saisons suivantes, l'équipe chuta, tout d'abord en première provinciale puis en deuxième. Mésententes...

     Statistiques de Prayon

     à domicile                                                                         en déplacement              

    G8  P4  N3    Pour 41 Contre  31      19pts

    G3  P9  N3    Pour 18 Contre 48    9pts

     Les équipes qui évoluaient en Nationales en 1955-56

    1955-56 Prayon résultats nationales.jpg

    1955 --  Prayon.jpg

    Debout : Joseph Louis, Louis Dalmans, Auguste Vinck, Jean Massart, René Lapierre, Cajou, Raymond Coune, Jean Krawzyk, Gilbert Jeanfils.

    Accroupis : Henri Kowalski, Robert Mecking, Marius Kaczmarek, Franco Maraï, Marcel Delsemme, x...  

    Comme chaque mardi, l'histoire du foot dans notre commune (actuellement Trooz) se poursuit. Pour votre facilité, les dates de la ou des saisons concernées sont à présent indiquées dans les titres. Nous sommes toujours dans les années 50 et les dates des photos sont incertaines même si de cette époque. N'hésitez surtout pas à identifier, dater une ou l'autre photo ou un joueur.

    Pour rappel, « Matricule 226 » est une série hebdomadaire publiée sur ce blog Sudinfo de Trooz tous les mardis. Elle raconte, de façon malheureusement bien incomplète et dans l’ordre chronologique, l’histoire des clubs de football existant ou ayant existé dans la commune de Trooz depuis 1906. Si vous avez loupé un ou plusieurs épisodes, il vous est possible de les lire en ouvrant la catégorie ci-contre, à droite, intitulée « Matricule 226 ».

    N’hésitez pas non plus à signaler toute faute de frappe et/ou d’orthographe ainsi qu’une erreur dans les textes.

    Merci de votre fidélité et à la semaine prochaine pour la suite de ces palpitantes aventures. 

    Pour tout contact avec l'auteur, cliquez ici.