Matricule 226

  • Matricule 226 *Numéro 19* De 1957-58 à 1960

    1957-58   Nessonvaux

    Le Wallonia termine 8ème et José Fyon score à 19 reprises.

    Octobre 1957, la première en IIIème provinciale

    1957 Nessonvaux bis .jpg

    Debout : Henri Fruch (Trésorier), Léon Delbouille, Jean Baar, Marcel Drossart, Joseph Fruch, Jean Ancion, Théo Sleven

    Accroupis : José Fyon, Roger Pirottin, Albert Boutet, Georges Orman, Robert Hamoir

    1957-58   Prayon    Nouvelle descente

    Quelques photos de ces années-là...un peu avant ? un peu après ?

    1959  Prayon années 50 (6).jpg

    1950  Prayon années 50 (3).jpg

     1958-59   Nessonvaux 

    Wallonia termine 14ème et avant-dernier avec 14 points.

    P. Beaujean inscrit 11 buts.

    Une équipe de cadets entraînée par Léon Pieck fait son apparition.

    1958 Nessonvaux CADETS 1958.jpg

    Debout : A. Pellemeule (délégué), Guy Germain, R. Cosse, J. Brayeur, Léon Piec (entr.), F. Brayeur, Robert Demoulin, Christian Schyns, Joseph Fruch (dél.), Beckers, Albert Maquinay (secrétaire).

    En bas :  Albert Boniver, J-C Collard, Clarence Collard, Paul Georis, Claudy Mossay.     

    1959-60   Prayon  Paul Knuts entraîneur     

    En 1960, les cadets disputent 22 matches et les gagnent tous. Paul Knuts était l'entraîneur et les deux délégués, Julien Tarpanelli et Georges Clessens.

    1959 60 Prayon.jpg

    Romsée - Prayon 0 - 1 en mars 60

    Stevens dit Le Bastognard – Paul Knuts – Armando Giovannini – José Maréchal *  – Albert Clessens – Auguste Vinck.

    Louis Dalmans – Eugène Krawzyk – José Sleven (Zékè) – Jean Pisula – Angelo Longaretti.

    * José Maréchal qui, apparemment se dressait sur la pointe des pieds pour la photo.

    "A l'époque,  j'étais la mascotte de cette équipe-là, j'avais ma tenue blanche aux lignes rouge et bleu et j'étais toute fière de monter sur le terrain !", Christiane Delmal.

    1959-60   Nessonvaux

    En 1960, c’est Jean Delcour qui est président et Albert Maquinay secrétaire.

    Une 11ème place pour le Wallonia et C. Cornet qui inscrit 15 buts.

    Banquet au café Le Moderne, rue Roosevelt      

    1960 nessonvaux banquet 1.jpg

                     

    Un souvenir au plan national...

    1959 10 07.jpg

    Comme chaque mardi, l'histoire du foot dans notre commune (actuellement Trooz) se poursuit. La semaine prochaine, nous entrerons dans les années soixante.

    Pour votre facilité, les dates de la ou des saisons concernées sont indiquées dans les titres. Nous sommes toujours dans les années 50 et les dates des photos sont incertaines même si de cette époque. N'hésitez surtout pas à identifier, dater une ou l'autre photo ou un joueur.

    Pour rappel, « Matricule 226 » est une série hebdomadaire publiée sur ce blog Sudinfo de Trooz tous les mardis. Elle raconte, de façon malheureusement bien incomplète et dans l’ordre chronologique, l’histoire des clubs de football existant ou ayant existé dans la commune de Trooz depuis 1906. Si vous avez loupé un ou plusieurs épisodes, il vous est possible de les lire en ouvrant la catégorie ci-contre, à droite, intitulée « Matricule 226 ».

    N’hésitez pas non plus à signaler toute faute de frappe et/ou d’orthographe ainsi qu’une erreur dans les textes.

    Merci de votre fidélité et à la semaine prochaine pour la suite de ces palpitantes aventures. 

    Pour tout contact avec l'auteur, cliquez ici.

  • Matricule 226 *Numéro 18* 1956-57

    1956-57  Wallonia

    Une sixième place clôture le championnat au cours duquel

    Beaujean inscrit 20 buts.

    1957 wallonia.jpg

    1956-57 Prayon La chute de Promotion A en P1

    Les matches de préparation étaient annoncés

    1956 08 15 matches preparations.jpg

    Les équipes en Nationales cette saison 1956-57

    1956 57 Prayon les équipes en nationales.jpg

    Les résultats et classements de Prayon

    1956-57 Prayon résultats + classement promotion.jpg

    Années incertaines mais à cette époque

    1957 Prayon.jpg

    1950  Prayon années 50 (17).jpg

    1950 Prayon 2.jpg

    Comme chaque mardi, l'histoire du foot dans notre commune (actuellement Trooz) se poursuit. Pour votre facilité, les dates de la ou des saisons concernées sont à présent indiquées dans les titres. Nous sommes toujours dans les années 50 et les dates des photos sont incertaines même si de cette époque. N'hésitez surtout pas à identifier, dater une ou l'autre photo ou un joueur.

    Pour rappel, « Matricule 226 » est une série hebdomadaire publiée sur ce blog Sudinfo de Trooz tous les mardis. Elle raconte, de façon malheureusement bien incomplète et dans l’ordre chronologique, l’histoire des clubs de football existant ou ayant existé dans la commune de Trooz depuis 1906. Si vous avez loupé un ou plusieurs épisodes, il vous est possible de les lire en ouvrant la catégorie ci-contre, à droite, intitulée « Matricule 226 ».

    N’hésitez pas non plus à signaler toute faute de frappe et/ou d’orthographe ainsi qu’une erreur dans les textes.

    Merci de votre fidélité et à la semaine prochaine pour la suite de ces palpitantes aventures. 

    Pour tout contact avec l'auteur, cliquez ici.

  • Matricule 226 *Numéro 17* 1955-56

    1955-56   Nessonvaux

    Le Wallonia termine lanterne rouge avec 14 points et descend en 3ème provinciale.

    1955-56   Prayon Promotion D Sauvetage délicat 

    1955 56 Prayon résultats.jpg

    1955-56 classement promotion.jpg

    Coupe de Belgique 16 octobre 1955 :    Jambes – Prayon             6-1

    Prayon saluait l'arrivée de deux excellents joueurs, José Maréchal de Nessonvaux et Paul Thomas de Seraing.

    La saison débuta par deux défaites puis l'équipe se reprit. Or, après 4 victoires consécutives, l'entraîneur Vandooren donna sa démission suite à un différend qui l'opposait à certains dirigeants. Durant un certain temps, Prayon fit bonne figure, occupant même la quatrième place mais, fin février, la presse titrait : "Joueurs hors forme et absence d'un entraîneur font de Prayon une proie facile."

    Jean Massart reprit le poste de joueur-entraîneur et le club se sauva finalement.

    Les deux saisons suivantes, l'équipe chuta, tout d'abord en première provinciale puis en deuxième. Mésententes...

     Statistiques de Prayon

     à domicile                                                                         en déplacement              

    G8  P4  N3    Pour 41 Contre  31      19pts

    G3  P9  N3    Pour 18 Contre 48    9pts

     Les équipes qui évoluaient en Nationales en 1955-56

    1955-56 Prayon résultats nationales.jpg

    1955 --  Prayon.jpg

    Debout : Joseph Louis, Louis Dalmans, Auguste Vinck, Jean Massart, René Lapierre, Cajou, Raymond Coune, Jean Krawzyk, Gilbert Jeanfils.

    Accroupis : Henri Kowalski, Robert Mecking, Marius Kaczmarek, Franco Maraï, Marcel Delsemme, x...  

    Comme chaque mardi, l'histoire du foot dans notre commune (actuellement Trooz) se poursuit. Pour votre facilité, les dates de la ou des saisons concernées sont à présent indiquées dans les titres. Nous sommes toujours dans les années 50 et les dates des photos sont incertaines même si de cette époque. N'hésitez surtout pas à identifier, dater une ou l'autre photo ou un joueur.

    Pour rappel, « Matricule 226 » est une série hebdomadaire publiée sur ce blog Sudinfo de Trooz tous les mardis. Elle raconte, de façon malheureusement bien incomplète et dans l’ordre chronologique, l’histoire des clubs de football existant ou ayant existé dans la commune de Trooz depuis 1906. Si vous avez loupé un ou plusieurs épisodes, il vous est possible de les lire en ouvrant la catégorie ci-contre, à droite, intitulée « Matricule 226 ».

    N’hésitez pas non plus à signaler toute faute de frappe et/ou d’orthographe ainsi qu’une erreur dans les textes.

    Merci de votre fidélité et à la semaine prochaine pour la suite de ces palpitantes aventures. 

    Pour tout contact avec l'auteur, cliquez ici.

  • Matricule 226 *Numéro 16* 1954-55

    1954-55 Wallonia

    Wallonia termine 14ème. José Maréchal inscrit 16 buts.

    1954-55 Prayon

    Les équipes dans les séries Nationales en 1954-55. Vous remarquerez que Tilleur et Liège jouaient en Division I, le CS Verviers et la SRU Verviers en Division II, Seraing, Bressoux, Waremme, Montegnée et l'AS Herstal en Division III et que Prayon, Vaux, Ans, Fléron, Melen et Herve arpentaient la Promotion. J'avais 7 ou 8 ans à l'époque et je me souviens de la victoire de Prayon face à Waaslandia Brucht qui allait gagner le championnat et où jouait un certain Mathieu Bollen, à l'époque bien connu. Je vois encore Waaslandia en short noir et maillot bleu.

    1954 - 55 Les équipes en nationales.jpg

    Pour préparer la saison 1954-1955, le club avait transféré Lapierre, gardien de but du RFC Liège, Roumont de Montagnarde, Gillis et Jeanfils du Standard, Lousberg, un intérieur et Gabre, un arrière. De plus, Mecking était libéré du service militaire.

    Pour cette première saison à l’échelon national, Prayon s’est sauvé sans trop de problèmes. Le championnat débuta bien et Prayon se trouvait dans le peloton de tête quand les catastrophes se succédèrent : une fracture du poignet pour Massart le 3 octobre 1954, à la suite de l'agression d'un certain Bartholomé de Melen; plus grave, le 7 novembre 1954, Mecking fut victime d'une blessure au genou qui nécessita l'opération puis Dalmans fut blessé à l'aine et enfin Lapierre au genou.

    Malgré la malchance, grâce à sa volonté et son moral, Prayon termina huitième mais, pour la saison 1955-1956, Jean Massart mettait un terme à sa carrière et fut remplacé comme entraîneur par le tandem Vandooren - Lapierre.  

    1954-55 Prayon résultats. 5 décembre.jpg

    1954-55 classement prayon en promotion.jpg

    Les statistiques de Prayon indiquent que le club était redoutable dans son antre de La Brouck.

    à domicile                                                                         en déplacement         

    G 8   P3   N4  Pour  28 Contre 23  20pts

    G4   P10  N1 Pour 28  Contre 42         9pts

    Pour la petite histoire, le club de Waaslandia Burcht qui avait gagné le championnat cette année-là a subi le même sort que bien des clubs de football.

    Le Koninklijke Voetbalkring Waaslandia Burcht est un ancien club localisé dans la ville de Burcht en province d’Anvers.

    Il a évolué 15 saisons dans les séries nationales, dont 7 en division 3.

    Le club est fondé en 1920 sous le nom FC Waeslandia Burcht. Ce nom fait référence à la fois à la commune de Burcht, où le club se trouve, et au Pays de Waes, une région naturelle de Belgique dont fait partie Burcht.

    Affilié à l’Union belge le 15 août 1920, il a reçu le matricule 557 en 1926.

    En 1953, soit un an avant Prayon, il rejoint pour la première fois les séries nationales, un an après la création de la Promotion. Il termine la première saison dans le milieu du classement, puis remporte le titre dans sa série la saison suivante, ce qui lui ouvre les ports de la Division 3.

    Waaslandia avait été battu à Prayon sur le score sans appel de 4-1.

    Ce passage au niveau supérieur est de courte durée, Waaslandia étant relégué après une seule saison. En 1958, le club remporte à nouveau sa série, et remonte en Division 3 et se stabilise trois ans en milieu de classement avant d’entamer lentement mais sûrement une lente descente qui au final l’a reconduit au niveau provincial.

    Après quelques soubresauts et quelques montées et descentes entre la P1 et la P3, il est relégué en P4 en 1987.

    Que de similitudes avec Prayon.

    Le début du XXIème siècle semble plus prometteuse puisqu’il revient en « nationales » en 2001, après avoir changé de nom pour devenir le Koninklijke Voetbalkring Waaslandia Burcht.

    Waaslandia termine ses deux premières saisons de Promotion dans le ventre mou du classement, mais la saison 2003-2004 est catastrophique pour le club, qui ne réalise que quatre nuls pour vingt-six défaites, et termine bon dernier dans sa série. Le club est donc condamné à retourner en provinciales mais, les soucis financiers s'additionnant aux mauvais résultats sportifs poussent les dirigeants du club à déclarer forfait en octobre 2004. Le club arrête ses activités, et le matricule 557 est radié des listes de la Fédération.

    Combien de désirs de montées (on a vu cela avec Prayon) ont bien pu en tuer des clubs de football alors que l’essence même de ce sport devrait être bien différente mais ce n’est qu’une opinion parmi tant d’autres.

    Quelques photos probablement des années 50 

    1950  Prayon années 50 (9).jpg

    1950  Prayon années 50 (19).jpg

    L'histoire du foot dans notre commune (actuellement Trooz) se poursuit. Pour votre facilité, les dates de la ou des saisons concernées sont à présent indiquées dans les titres. Nous sommes toujours dans les années 50 et les dates des photos sont incertaines même si de cette époque. N'hésitez surtout pas à identifier, dater une ou l'autre photo ou un joueur.

    Pour rappel, « Matricule 226 » est une série hebdomadaire publiée sur ce blog Sudinfo de Trooz tous les mardis. Elle raconte, de façon malheureusement bien incomplète et dans l’ordre chronologique, l’histoire des clubs de football existant ou ayant existé dans la commune de Trooz depuis 1906. Si vous avez loupé un ou plusieurs épisodes, il vous est possible de les lire en ouvrant la catégorie ci-contre, à droite, intitulée « Matricule 226 ».

    N’hésitez pas non plus à signaler toute faute de frappe et/ou d’orthographe ainsi qu’une erreur dans les textes.

    Merci de votre fidélité et à la semaine prochaine pour la suite de ces palpitantes aventures. 

    Pour tout contact avec l'auteur, cliquez ici.

  • Matricule 226 *Numéro 15* 1953 à 1955

    1953-54 Première montée de Prayon en Promotion

    Nous (vous ?) voici arrivés à l’aube de 1953-54 qui allait saluer la Première montée en Promotion, avec Jean Massart comme entraîneur.

    Le Sporting de Charleroi avait cédé Jean Massart à Prayon où il devint joueur-entraîneur. D'excellents transferts avaient été réalisés : Horne et Tijardovic de Seraing, Dalmans du Standard via Chaudfontaine, Pauchenne et Baltus, deux avants de pointe performants. Le centre-avant, Robert Mecking était cependant à l'armée et ne pouvait jouer régulièrement. Prayon débuta par 7 victoires consécutives et, le 10 janvier, Prayon trônait en tête avec 31 points après 17 matches joués et 7 points d'avance sur le deuxième. Finalement l’équipe remporta le championnat avec 3 points d’avance: 30 matches joués, 22 victoires, trois défaites, cinq nuls et 75 buts inscrits pour 34 reçus.

    Prayon montait en Promotion pour la première fois de son histoire.

    En Coupe de Belgique, face à Saint-Trond, bien que privé de Horne et Mecking, Prayon tint le nul (1-1) jusqu'à quelques minutes de la fin avant de s'incliner sur le score de 1-4 (voir article précédent). 

    En ce temps-là, les matches avaient bien lieu début janvier… eh, oui !

    1953 - 54 100ansFoot_0026.jpg

     

    Au dessus : Marc, Jean Krawzyk, Milou Vinck, Michel Borecki, Leruitte, Stevens, Cajou Michalczik, Jean Massart, Louis Dalmans, Auguste Vinck, Stephan Parzybut, Van Mullen et José Sleven.

    Au milieu : Horne, Maurice Clessens, Zénon Parzybut, Pauchenne, Robert Mecking, Wéry, Tijardovic, Marcel Naval.

    En-dessous : Baltus, Adi, Jelinski. 

    Prayon résultats et classement final1953-54 Prayon résultats.jpg

    1953-54 Prayon classement final.jpg 

    1954 Pietro Longaretti à Vaux (0-1 sur pen.)

    1954 Prayon Pietro Longaretti (2).jpg

    En arrière-plan, on reconnaît aussi le gardien, Roberto Lunari. Pietro se souvient que le délégué lui avait fourni du 43 alors qu’il chaussait du 37. Les gosses ne se plaignaient pas trop en ces temps-là mais, qu’est-ce qu’ils s’amusaient !

    Une autre photo d'époque de Pietro Longaretti.

    1954 Longaretti toss (2).jpg

    Parmi quelques-uns des classements établis à la fin de la saison 1953-1954, au plan provincial, quelques noms d’équipes aujourd’hui disparues ou fusionnées rejailliront sans conteste dans vos mémoires. Comme Templiers, St-Nicolas, Micheroux, Slins, FC Nord, FC et Ol. Hollogne, Rotheux, Juslenville, Renory, Fontaine, FC Français, Etoile Nord, Fut Voie, Chertal, RC Chênée, Méry, Chanxhe, St Pholien, Rouheid, Embourg  et bien d’autres encore…

    1954 05 31 classement final.jpg

    Prayon gagne le titre en P1 et Nessonvaux est en P2C.

    1953-54 Nessonvaux classement p2c.jpg

    1954-55   Nessonvaux

    Jean Delcour est président et Albert Maquinay secrétaire.

    Wallonia termine 14ème. José Maréchal marque 16 buts.

    Coupe de Belgique Premier tour

    Gemmenich – Nessonvaux 5-2

    Et voilà, comme chaque mardi, se poursuit l'histoire du foot dans notre commune (actuellement Trooz).

    Pour rappel, « Matricule 226 » est une série hebdomadaire publiée sur ce blog Sudinfo de Trooz tous les mardis. Elle raconte, de façon malheureusement bien incomplète et dans l’ordre chronologique, l’histoire des clubs de football existant ou ayant existé dans la commune de Trooz depuis 1906. Si vous avez loupé un ou plusieurs épisodes, il vous est possible de les lire en ouvrant la catégorie ci-contre, à droite, intitulée « Matricule 226 ».

    N’hésitez pas non plus à signaler toute faute de frappe et/ou d’orthographe ainsi qu’une erreur dans les textes.

    Vous pouvez bien évidemment également identifier l'un ou l'autre joueur dont la photo est publiée.

    Merci de votre fidélité et à la semaine prochaine pour la suite de ces palpitantes aventures... 

    Pour tout contact avec l'auteur, cliquez ici.

  • Matricule 226 *Numéro 14* 1952 à 1954

    1952-53 Wallonia

    Wallonia termine à la sixième place et J. Charbon inscrit 21 buts. Une équipe scolaire est alignée en championnat mais elle ne récoltera que quatre points.

    1952-53 Prayon Maintien en P1

    L’équipe de base était composée de Michalzyk (Cajou), Stéphane Parzybut, Jean Krawzyk, Michel Borecki, Stevens, Van Mulen, Léon Piec, Zénon Parzybut, Mecking, Jelinski, Auguste et Milou Vinck.

    L’équipe réalisa une saison régulière et termina quatrième.

    30 matches joués, 15 victoires, 9 défaites et 6 nuls pour un total de 36 points en marquant 61 buts et en encaissant 49.

    1953 La Brouck  

    Tous les jours, la place de La Brouck était le théâtre de matches de football homériques. C’était aussi le terrain privilégié sur lequel les jeunes du village s’entraînaient jusqu’à la nuit tombée sous le regard souvent noir des cheminées de l’usine de Prayon.

    1953 Prayon sur la place de La Brouck bis.jpg

    Les années 50... Dates incertaines

    1950  Prayon années 50 (10).jpg

    1950  Prayon années 50 (12).jpg

    1953-54 Wallonia Division II Provinciale C

    1953 - 54 Wallonia matches.jpg

    1953-54 Nessonvaux classement p2c.jpg

    1953 Prayon et Wallonia Nessonvaux

    Coupe de Belgique 1953-54

    Les tours préliminaires de la Coupe de Belgique étaient organisés par provinces.

    Avant l’entrée en lice des équipes de première division. Ils se disputaient en quatre tours dont 64 équipes se qualifiaient pour la compétition proprement dite.

    Premier tour  

    Prayon – Royale Alliance Bruyère Welkenraedt 2 -2 (Prayon qualifié aux corners)

    US Wandruzienne – Wallonia FC Nessonvaux-Fraipont 8-2

    Deuxième tour

    Prayon – US Glontoise 2-1

    Troisième tour

    Prayon – Royal Union FC Concordia Pepinster 3-3 (Prayon qualifiés aux corners 11-5)

    Quatrième tour

    US Saint-Roch Soy (province Luxembourg) – Prayon 0-6

    Cinquième tour (64ème de finale)

    Prayon - K. Sint-Truiden VV (division II)  1-4

    Ci-dessous, simplement pour information et pour se remémorer quelques-uns des clubs qui alors existaient et dont certains ont disparu, les 64ème de finale de cette Coupe de Belgique finalement remportée par le Standard de Liège le 6 juin 1954 sur le score de 3-1 contre le RC Mechelen KM.

    Pour attiser les regrets à l'époque, j'en ai quelques (très) vagues souvenirs, après avoir battu Prayon, Saint-Trond allait éliminer le Germinal Ekeren, alors en provinciale puis se faire battre à son tour par le Standard (3-0).  

    497

    R. CS de Schaerbeek (D3)

    R. Ixelles SC (P)

    4-1

     

    498

    R. US Binchoise (p-Hai.)

    K. SC Eendracht Aalst (III)

    3-2

     

    499

    K. SV Waregem (P)

    R. Fléron FC (P)

    4-2

     

    500

    Hoger-Op Merchtem (p-Bbt)

    Patro Eisden (D3)

    5-4

     

    501

    KM SK Deinze (p-Fl.Ori.)

    K. AV Dendemonde (D3)

    2-1

     

    502

    K. Daring Club Leuven (D3)

    K. SV Sottegem (p-Fl.Ori.)

    5-2

     

    503

    R. SC Boussu-Bois (D3)

    R. Stade Louvaniste (D3)

    4-1

     

    504

    R. FC Sérésien (D3)

    K. OLSE Merksem (D3)

    1-0

     

    505

    R. RC Tournaisien (D3)

    R. FC Renaisien (D3)

    2-1

     

    506

    R. Excelsior AC Sint-Niklaas-Waas (D3)

    K. FC Turnhout (D3)

    3-2

     

    507

    K. VG Oostende (D3)

    AS Herstalienne SR (D3)

    0-2

     

    508

    FC Verbroedering Arendonk (P)

    Rupel SK (D3)

    0-3

     

    509

    LC Bastogne (P)

    FC Winterslag (D3)

    6-5

    Après prolongation

    510

    K. FC Izegem (D3)

    K. FC Tielt (p-Fl.Occ.)

    1-2

     

    511

    R. Racing FC Montegnée (P)

    FC Gerda Sint-Niklaas-Waas (p-Fl.Ori.)

    1-2

     

    512

    Hoeselt VV (p-Lim.)

    R. Stade Waremmien FC (D3)

    2-3

     

    513

    K. Mol Sport (D3)

    R. Antwerp FC (D1)

    2-1

     

    514

    New Star Tervuren (P)

    R. Herve FC (D3)

    2-1

     

    515

    Diegem Sport (p-Bbt)

    US Herseautoise (p-Fl.Occ.)

    0-1

     

    516

    SC Anthisnois (p-Liè.)

    R. Union Jemappienne (P)

    1-0

     

    517

    K. RC Lokeren (P)

    FC Union Bourg-Léopoldoise (p-Lim.)

    7-0

     

    518

    US Wandruzienne (p-Liè.)

    Nielse SV (p-Anv.)

    1-2

     

    519

    K. FC Diest (p-Bbt)

    K. SV Oudenaarde (P)

    1-3

    Après prolongation

    520

    K. RC Borgerhout (P)

    R. RC Vottem (P)

    3-1

     

    521

    Puurs Excelsior FC (p-Anv.)

    K. FC Duffel (P)

    2-4

    Après prolongation

    522

    Taxandria FC Kwaadmechelen (p-Lim.)

    R. Ans FC (P)

    2-0

     

    523

    R. FC Bressoux (P)

    K. Hasseltse VV (p-Lim.)

    3-1

     

    524

    K. FC Scela Zele (p-Fl.Ori.)

    FC Nut & Vermaak Grobbendonk (P)

    2-0

     

    525

    FC Esperanza Neerpelt (P)

    R. CS Brainois (P)

    2-1

     

    526

    R. FC Athois (P)

    CS Libramontois (P)

    4-2

     

    527

    R. AS Renaisienne (P)

    Kontich FC (p-Anv.)

    3-1

     

    528

    K. Lyra (D1)

    R. CS La Forestoise (D3)

    2-1

    Après prolongation

    529

    R. CS Hallois (P)

    R. Olympic Club de Charleroi (D1)

    2-1

     

    530

    K. FC Roeselare (P)

    K. Berchem Sport (D1)

    2-4

    Après prolongation

    531

    R. CS Andennais (P)

    R. Daring CB (D1) T

    2-5

     

    532

    FC Germinal Ekeren (P)

    K. Lierse SK (D1)

    2-0

     

    533

    R. FC Liégeois (D1)

    K. SC Menen (P)

    7-2

     

    534

    R. Gosselies Sports (p-Hai.)

    UR Saint-Gilloise (D1)

    0-4

    Après prolongation

    535

    K. FC Herentals (D3)

    K. VV Vosselaar (P)

    3-2

     

    536

    R. Charleroi SC (D1)

    FC Nijlen (P)

    1-2

     

    537

    Voorwaarts Tienen (D3)

    K. FC Malinois (D1)

    1-3

     

    538

    RC Mechelen KM (D1)

    SK Beveren-Waes (D3)

    6-1

     

    539

    R. AEC Mons (D3)

    ARA La Gantoise (D1)

    2-0

    Après prolongation

    540

    R. CS Brugeois (D3)

    R. Tilleur FC (D1)

    2-0

    Après prolongation

    541

    SCUP Jette (P)

    R. Standard Club Liégeois (D1)

    0-5

     

    542

    K. SK Roeselare (P)

    R. Léopold CB (P)

    3-1

     

    543

    VC V&V Terhagen (P)

    R. SC Anderlechtois (D1)

    4-3

    Après prolongation

    544

    K. Waterschei SV THOR (D2)

    R. Ham FC (p-Nam.)

    2-3

     

    545

    K. Beerschot AC (D1)

    K. Patria Tongeren FC (D3)

    1-3

     

    546

    AS Oostende KM (D2)

    R. RC Tirlemont (D2)

    2-3

    Après prolongation

    547

    K. Beeringen FC (D2)

    Blauwvoet Oevel (p-Anv.)

    5-1

     

    548

    FC Élougeois (p-Hai.)

    R. Racing CB (D2)

    1-3

     

    549

    R. RC de Gand (D2)

    R. Knokke FC (p-Fl.Occ.)

    5-1

     

    550

    R. Excelsior FC Hasselt (P)

    K. Willebroekse SV (D3)

    2-5

     

    551

    R. Prayon FC (p-Liège)

    K. Sint-Truidense VV (D2)

    1-4

     

    552

    K. Sint-Niklaasse SK (D2)

    K. VV Looi Sport Tessenderlo (P)

    4-0

     

    553

    UR Namur (D3)

    R. LC Hornu (P)

    2-0

     

    554

    K. Wezel Sport FC (P)

    R. FC Brugeois (D2)

    5-8

     

    555

    K. Kortrijk Sport (D2)

    R. Jeunesse Arlonaise (P)

    5-1

     

    556

    K. Tongerse SV Cercle (D3)

    R. White Star AC (D2)

    4-4

    Corners: 5-4

    557

    K. Boom FC (D2)

    SRU Verviers (D3)

    6-1

     

    558

    K. FC Vigor Hamme (D3)

    K. Tubantia FC (D2)

    3-1

     

    559

    R. Uccle Sport (D2)

    R. US Tournaisienne (D2)

    2-1

     

    560

    K. Aalbeke Sport (p-Fl.Occ.)

    R. CS Verviétois (D2)

    0-2

     

     

    Et voilà, comme chaque mardi, l'histoire du foot dans notre commune (actuellement Trooz) continue. Quelques photos aux dates incertaines vous sont proposées aujourd'hui. N'hésitez pas à les commenter !  

    Pour rappel, « Matricule 226 » est une série hebdomadaire publiée sur ce blog Sudinfo de Trooz tous les mardis. Elle raconte, de façon malheureusement bien incomplète et dans l’ordre chronologique, l’histoire des clubs de football existant ou ayant existé dans la commune de Trooz depuis 1906. Si vous avez loupé un ou plusieurs épisodes, il vous est possible de les lire en ouvrant la catégorie ci-contre, à droite, intitulée « Matricule 226 ».

    N’hésitez pas non plus à signaler toute faute de frappe et/ou d’orthographe ainsi qu’une erreur dans les textes.

    Vous pouvez bien évidemment également identifier l'un ou l'autre joueur dont la photo est publiée.

    Merci de votre fidélité et à la semaine prochaine pour la suite de ces palpitantes aventures avec, dès la semaine prochaine, l'année 53-54, synonyme de première montée en promotion pour Prayon. 

    Pour tout contact avec l'auteur, cliquez ici.

  • Matricule 226 *Numéro 13* 1949 à 1952

    1949-50 Wallonia

     Equipe fanion 1949-50

    1950 - 1951 wallonia nessonvaux 2.jpg

    En haut, de gauche à droite ; A. Maquinay (délégué et trésorier), J. Detise, L. Parzibut, J. Demeny, A. Pellemeule, J. Stassart, J. Smolarek.

    En bas, de gauche à droite : J. Charbon, T. Effertz, R. Collard, L. Idczak, R. Hamoir.

    Equipe fanion du Wallonia FC 1949-50

    En haut, de gauche à droite ; A. Maquinay (délégué et trésorier), J. Detise, L. Parzibut, J. Demeny, A. Pellemeule, J. Stassart, J. Smolarek.

    En bas, de gauche à droite : J. Charbon, T. Effertz, R. Collard, L. Idczak, R. Hamoir.

    1950-51 Wallonia

    Wallonia termine second derrière Malmedy. Malgré son fer de lance R. Collard qui inscrit 35 buts et est le meilleur buteur pour la troisième année consécutive (19 buts en 1950 et 25 en 1949).

    1951-52 Wallonia

    Très bonne troisième place de Wallonia. Charbon est le meilleur buteur avec 21 buts. Collard récidive et inscrit encore 5 goals lors de la même rencontre et Idczak réalise le même exploit contre Saint-Vith. L’équipe réserve n’est battue que d’un goal d’écart à Chênée sur un score bien de cette époque : 9-8.

    1952 01 27 Wallonia la première.jpg

    Debout : Jean Scuflor, José Stassart, André Pellemeule, Joseph Detise, Roger Collard, Louis Idzack, Jean   Delcour (Président).

    Accroupis : Jean Charbon, José Maréchal, Robert Deck, Nicolas Lallemand, Robert Pire.

    Prayon

    1951 Prayon Les juniors

    1951 prayon juniors.jpg

    Quelques photos de cette époque (début années 50) mais non identifiées quant aux dates. N'hésitez pas à les commenter.

    1950  Prayon années 50 (1).jpg

    1950  Prayon années 50 publié (14).jpg

    1950  Prayon années 50 (2).jpg

    1950  Prayon années 50 (4).jpg

    1950  Prayon années 50 (5).jpg

    1950  Prayon années 50 (11).jpg

    1950  Prayon années 50 publié (13).jpg

    Comme chaque mardi, l'histoire du foot dans notre commune (actuellement Trooz) vous est proposée. Nous voici aux environs des années 50. N'hésitez surtout pas à identifier, dater une ou l'autre photo ou un joueur.

    Pour rappel, « Matricule 226 » est une série hebdomadaire publiée sur ce blog Sudinfo de Trooz tous les mardis. Elle raconte, de façon malheureusement bien incomplète et dans l’ordre chronologique, l’histoire des clubs de football existant ou ayant existé dans la commune de Trooz depuis 1906. Si vous avez loupé un ou plusieurs épisodes, il vous est possible de les lire en ouvrant la catégorie ci-contre, à droite, intitulée « Matricule 226 ».

    N’hésitez pas non plus à signaler toute faute de frappe et/ou d’orthographe ainsi qu’une erreur dans les textes.

    Merci de votre fidélité et à la semaine prochaine pour la suite de ces palpitantes aventures. 

    Pour tout contact avec l'auteur, cliquez ici.

     

  • Matricule 226 *Numéro 12* 1945 à 1950

    1945-46  Nessonvaux

    La guerre enfin terminée, le club pleure ses disparus mais peut compter en ses rangs sur le retour des déportés.

    Le championnat interrompu l’année précédente reprend ses droits et le club choisit de s’aligner en division 3 car les déplacements sont plus courts. Wallonia termine à la troisième place. Joseph Mosbeux est le meilleur buteur avec 17 réalisations. D’après nos anciens, les problèmes étaient nombreux, à cette époque, pour trouver des chaussures à son pied.

    1945      Equipe réserve Nessonvaux 

    1945 réserve Wallonia 1945 .jpg

    3 novembre 1946            Equipe réserve Nessonvaux 

    1946 réserve réservebis.jpg

    Debout : Armand Englebert, Charles Marbaise, Jean Lahaye, Mimi Rahier, Jean Boeuvelet, René Remy.

    Accroupis  : Louis Doutrelepont, Joseph Delhez, Sébastien Huberty, François Montulet, Clément Dessart.

     A Theux lors du premier match d’Henri Heuse comme arbitre (5-0)

    1946   Prayon   Coupe de la Libération

    Le secrétaire était Albert Mossay. 

    En 1946, la Coupe de la Libération se joua en dix matches, contre Vaux, Chaudfontaine, Racing Chênée, Sporting Chênée et CS Grivegnée. Dix victoires pour Prayon.

    1946 Vaux Prayon 3-4.jpg

    Vaux - Prayon 3-4 : Paul Thys, Stefan Parzybut, Joseph Hulsen, Stachou Juczak, Nicolas Lallemand, Auguste Vinck, Edouard Poniwiera, Maurice Wéry, Jean et Freddy Piasta et Léon Piec

    Prayon à Herve, le 7 avril 1946

    1946 Prayon à Herve.jpg

    Jean Thise, Stefan Parzybut, Joseph Hulsen,  Léon Piec, Nicolas Lallemand, Auguste Vinck, Georges Cugnon, Maurice Wéry, Edouard Parzibut, Freddy Piasta et Stachou Juczak...avec une majorité d’anciens fidèles de l’équipe junior qui gagna le 4 avril 1937 le titre de Champion Provincial !

    1947   Prayon

    François Rahier était président tandis que André Orban était secrétaire avant que Pierre Deronchêne ne prenne le relais.

    1947-48   Nessonvaux

    C'est Jacques Heuse qui fait office de secrétaire.

    Nessonvaux première 1947

    1947 Nessonvaux première .jpg

    Debout : A. Boutet (délégué), G. Mathonet, J. Detise, Y. Mossay, J. Hody, J. Fagnant, R. Pire, J. Delcour (Président).

    Bas :  J. Bonhomme, A. Grandry, G. Renson, F. Renson, L. Huberty.

    Il y a trois montants: Wallonia termine second derrière Malmédy et retrouve la deuxième provinciale.

    1947 48 Nesonvaux 2.jpg

    1947 48 Nesonvaux 3.jpg

    1947 wallonia réserve.jpg

    1948-49   Nessonvaux

    C’est une honorable huitième place avec 32 points qu’engrange le Wallonia.

    En 1948, Jean Delcour est président et Jean Baiwir secrétaire.

    1949   Nessonvaux

    1949 Nessonvaux première équipe de jeunes ok.jpg

    La première équipe de jeunes (juniors) de Wallonia FC

    Debout : Victor Meurice (délégué), Marcel Pire, Roger Hendrick, José Stassart, Henri Hougrand, Julien Mossay, Albert Boutet.

    Accroupis : Maurice Grandry, Jean Ancion, Jacques Chisogne, Robert Hamoir, José Mignon.

    1949   Prayon

    Joseph Didden est secrétaire et en 1950, Fernand Heuskin reprendra le poste.

    1949-50   Nessonvaux 

    Après Hody en 1944 et Grandry en 1945, R. Collard inscrit lui aussi cinq buts lors de la même rencontre. Wallonia aligne une équipe de juniors.

    Jean Delcour est président et Jean Charbon secrétaire.

    Et voilà, comme chaque mardi, l'histoire du foot dans notre commune (actuellement Trooz) continue. Quelques échos des années dès après la guerre vous sont proposés aujourd'hui.  

    Pour rappel, « Matricule 226 » est une série hebdomadaire publiée sur ce blog Sudinfo de Trooz tous les mardis. Elle raconte, de façon malheureusement bien incomplète et dans l’ordre chronologique, l’histoire des clubs de football existant ou ayant existé dans la commune de Trooz depuis 1906. Si vous avez loupé un ou plusieurs épisodes, il vous est possible de les lire en ouvrant la catégorie ci-contre, à droite, intitulée « Matricule 226 ».

    N’hésitez pas non plus à signaler toute faute de frappe et/ou d’orthographe ainsi qu’une erreur dans les textes.

    Vous pouvez bien évidemment également identifier l'un ou l'autre joueur dont la photo est publiée.

    Merci de votre fidélité et à la semaine prochaine pour la suite de ces palpitantes aventures. 

    Pour tout contact avec l'auteur, cliquez ici.

  • Matricule 226 *Numéro 11* 1939 à 1945

    Les années guerre

    Quelques épisodes résument cette période douloureuse.

    1939   Prayon

    En septembre 1939, l’Union belge organisa des mini-championnats. Prayon se retrouva dans une division provinciale en compagnie de onze clubs : Herstal, Mons, Slins, Vottem, Ans, Saint-Gilles, Montagnarde, US Liège, Melen, Chaudfontaine et Visé.

    Organisation et confusion : la même Union belge avait décidé que les clubs qui seraient « déchus » pendant la durée de la guerre retrouveraient leur place à l’issue du conflit. Solution équitable pour les clubs Wallons qui comptaient pas mal de prisonniers de guerre en leurs rangs, mais également que les clubs qui seraient promus resteraient promus, ce qui donna lieu à la fin de la guerre à des situations confuses et compliquées.

    La même Union belge, encore, avait décidé d'intégrer les clubs de la Ligue socialiste, interdite par les autorités d'occupation. En provinciale, Prayon retrouva ainsi Mons (très fréquent champion de Belgique de la Ligue socialiste), Montagnarde et Saint-Gilles.

    En 1941, Prayon loupa de peu la consécration

    1940-41  Nessonvaux

    Pas de compétition officielle

    1941   Prayon

    Prayon loupa de peu la consécration.

    Malheureusement, en 1941, lors d'un match décisif pour la montée en Promotion, l'Union belge désigna pour ce match un arbitre issu de la Ligue socialiste qui désavantagea Prayon tout au long des nonante minutes. Stachou Juczak, victime de l'énervement général, boxa l'arbitre et fut évidemment exclu et suspendu pour trois ans. Ci-dessous, l'équipe de cette saison 1941. Comme on le constate régulièrement, à ce sujet, rien n'a vraiment changé...

    1941 Prayon.jpg

    1940-41 équipe prayon.jpg

    1941-42  Nessonvaux

    Wallonia termine premier de sa série et après un tour final acharné avec cinq équipes, c’est la montée en deuxième provinciale pour la première fois de son histoire.

    1941 - 42 nessonvaux premièrebis.jpg

    Nessonvaux : équipe première 1941-42

    Debout : Jean Rouschop, Marcel Brisbois (délégué), Marcel Léonard, René Delbushaye, Jean Breuer (Président), Jules Beaujean, Nicolas Tesson, Charles Ouwerx, Joseph Collard (soigneur).

    Accroupis : Victor Donneau, Arnold Hinnisdaels, Frans Renson, Joseph Maquinay, Alphonse Collard, Léon Huberty.  

    1941 - 42 Nessonvaux le public en car.jpg

    Le public se déplaçait en car

    1942-43  Nessonvaux

    Quelques échos...

    De bien étranges retournements de situation…

    Theux– Wallonia : à la septantième minute, le score est toujours vierge et pourtant, à la fin, Wallonia l’emportera 1-6.

    Xhoris- Wallonia : mené 3-0 à douze minutes de la fin, Wallonia finit par émerger 3-4 au final.

    1943 Prayon Contre Herve

    1943 Prayon contre Herve.jpg

    1943 prayon contre herve equipe (2).jpg

    1943-44  Nessonvaux

    Wallonia termine avant-dernier avec seulement 13 points tout en ayant inscrit 68 buts dont 12 par J. Detise et battu le premier, Vaux par 3-2.

    1944-45  Nessonvaux

    Plusieurs joueurs de l’équipe sont déportés et les robots commencent à pleuvoir sur le pays. Dès lors, il est impossible d’aligner une équipe en championnat.

    1945   Prayon

    François Rahier était président et Maurice Servais secrétaire.

    Tenant compte que certaines équipes avaient été handicapées pendant la guerre par les absences forcées de joueurs, les clubs qui étaient redescendus regagnaient la division qu'ils occupaient avant la guerre. C'est ainsi que Prayon qui avait accédé à la première provinciale en 1939 mais qui était redescendu en deuxième provinciale pendant la guerre, retrouva sa place en première provinciale.

    Et voilà, comme chaque mardi, l'histoire du foot dans notre commune (actuellement Trooz) continue. Quelques échos des années "guerre" vous ont été proposés aujourd'hui.  

    Pour rappel, « Matricule 226 » est une série hebdomadaire publiée sur ce blog Sudinfo de Trooz tous les mardis. Elle raconte, de façon malheureusement bien incomplète et dans l’ordre chronologique, l’histoire des clubs de football existant ou ayant existé dans la commune de Trooz depuis 1906. Si vous avez loupé un ou plusieurs épisodes, il vous est possible de les lire en ouvrant la catégorie ci-contre, à droite, intitulée « Matricule 226 ».

    N’hésitez pas non plus à signaler toute faute de frappe et/ou d’orthographe ainsi qu’une erreur dans les textes.

    Vous pouvez bien évidemment également identifier l'un ou l'autre joueur dont la photo est publiée.

    Merci de votre fidélité et à la semaine prochaine pour la suite de ces palpitantes aventures. 

    Pour tout contact avec l'auteur, cliquez ici.

  • Matricule 226 *Numéro 10* 1938 - 1946

    Et voilà, ce mardi, l'histoire du foot dans notre commune (actuellement Trooz) continue.  Pour rappel, « Matricule 226 » est une série hebdomadaire publiée sur ce blog Sudinfo de Trooz tous les mardis. Elle raconte, dans l’ordre chronologique, l’histoire des clubs de football existant ou ayant existé dans la commune de Trooz depuis 1906. Si vous avez loupé un ou plusieurs épisodes, il vous est possible de les lire en ouvrant la catégorie ci-contre, à droite, intitulée « Matricule 226 ».

    N’hésitez pas non plus à signaler toute faute de frappe et/ou d’orthographe ainsi qu’une erreur dans les textes.

    Vous pouvez bien évidemment également identifier l'un ou l'autre joueur dont la photo est publiée.

    Merci de votre fidélité. 

    Lire la suite

  • Matricule 226 *Numéro 9* 1937 - 1938

    1937-38 Wallonia FC Fraipont-Nessonvaux

    Une très belle 3ème place avec 76 goals marqués.

    1937-38 Prayon Juniors Provinciaux

    Les deux premiers classés en Juniors Provinciaux avaient le droit de disputer le Tour Final National. Ils étaient souvent issus des grands clubs comme le Standard, le FC Liégeois, Tilleur, le CS Verviers, Montegnée, Seraing voire des clubs moyens comme Bressoux, Herstal, Huy ou encore Waremme…

    Or, en septembre 1937, l’équipe qui avait remporté le Championnat Régional Provincial, tel que rapporté ci-avant, le petit Prayon a osé se signaler dans la catégorie supérieure.

    Tout avait mal commencé : Prayon – Standard 2-3 puis Tilleur – Prayon 6-4 (avec des joueurs exclus, un arbitre plus que partial, des disputes désagréables entre joueurs, etc.).

    Puis, brusquement, l’équipe se mit à tourner rond et jusqu’à la 26ème journée, nous ne connûmes qu’une seule défaite et un nul.

    Prayon – Seraing 2-3 et  Prayon - FC Liège 0-0.

    Quelques résultats marquants : des victoires à domicile contre Herstal 10-0, Huy 11-0, Montegnée 6-1, Saint-Nicolas 14-1, Tilleur 10-1 (la défaite du second jour était bien vengée), CS Verviers 5-2 et contre Visé 5-0 mais aussi en déplacement, à Montegnée 0-7, au FC Liège 1-6 (oublié le 0-0 du premier tour), au CS Verviers 2-6, à Waremme 1-5 et à Wandre Union 0-12.

    Le retour contre le Standard fut remis en raison des intempéries en fin de championnat et, à ce moment, les 2 clubs étaient déjà qualifiés pour le tour final national.

    Le Standard n’avait pas très bien avalé le pénible 2-3 du match aller et fit donc donner l’artillerie lourde avec les Massay, Deleu et compagnie.

    Après une demi-heure de jeu, sur le terrain principal du Standard, les deux demis d’aile prayonnais furent évacués en raison de blessures sérieuses.

    Les remplacements n’étaient pas autorisés et Prayon termina à neuf.

    Le Standard l’emporta 5-0. Sombre dimanche !

    Le classement final s’établissait comme suit :

    1 Standard                                         26           23           2             1             148         37           47

    2 Prayon                                             26           21           4             1             133         32           43

    3 Seraing                                            26           19           6             1             118         39           39

    4 CS Verviers                                     26           15           8             3             106         60           33

    5 Tilleur                                              26           12           9             5               97         76           29

    6 Bressoux                                         26           12           11           3               91         63           27

    7 FC Liège                                           26           11           11           4               91         91          26                          

    L’équipe type : Joseph Hulsen, François Welraeds, Stachou Juczak, Joseph Reyns, Nicolas Lallemand, Louis Idzak, Joseph Lallemand, Maurice Wéry, Jean Massart, Georges Cugnon, Léon Piec.

    Réserve : Joseph Smolarek.

    1937 38 Prayon juniors 37-38.jpg

    Tour Final National : éliminé en ¼ par Anderlecht

    Les deux premières équipes étant qualifiées pour le Tour Final National, le Standard fut écrasé 5-0 par le Lierse tandis que Prayon disputa son quart de finale au terrain de Tirlemont contre Anderlecht qui l’emporta par 3 buts à 1 avant de battre en demi-finale le Beerschot par 2-1 et le Lierse en finale, par 2-1 également.

    Anderlecht alignait des noms qui allaient plus tard s’illustrer en division d’Honneur et en équipe Nationale tels Meert, Van Vaerenbergh, Van Cottem, Vernimmen, Demol et Janssen.

    Pour rappel, « Matricule 226 » est une série hebdomadaire publiée sur ce blog Sudinfo de Trooz tous les mardis. Elle raconte, dans l’ordre chronologique, l’histoire des clubs de football existant ou ayant existé dans la commune de Trooz depuis 1906. Si vous avez loupé un ou plusieurs épisodes, il vous est possible de les lire en ouvrant la catégorie ci-contre, à droite, intitulée « Matricule 226 ».

    N’hésitez pas non plus à signaler toute faute de frappe et/ou d’orthographe ainsi qu’une erreur dans les textes.

    Merci de votre fidélité.                  

    Charles Clessens

  • Matricule 226 *Numéro 8* 1936 - 1937

    1936-37 Wallonia FC Fraipont-Nessonvaux

    Cette année-là, le Wallonia FC Fraipont-Nessonvaux obtient une 6ème place avec 25 points.

    En 1937, Jean Breuer était président et Jean Delcour secrétaire. 

    1936-37  Prayon 

    François Rahier était président et Albert Mossay secrétaire.

    Cette saison s’avéra fructueuse puisque Prayon récolta deux titres de champion provincial.

    Les scolaires gagnent le championnat régional (texte de Maurice Wéry publié dans une brochure qui parut en 1987)

    Comme l'écrit mon vieux complice et copain Jean Massart, il fallut du temps pour "décider" les uns après les autres les parents à laisser leurs chers et précieux rejetons rejoindre les rangs du club.

    Deux irréductibles ne capitulèrent que cinq ans après, grâce à une guerre d'usure menée inlassablement par l'omniprésent dévoué secrétaire Albert Mossay... c'étaient les parents de Nicolas Lallemand et du soussigné.

    Le 15 novembre 1936 donc, Nicolas et Maurice purent enfin rejoindre la bande de copains qui avaient débuté leur carrière en cadets et la poursuivaient, qui en scolaires, qui en juniors et avec qui ils se mesuraient régulièrement sur la place du village de Prayon, sur la nouvelle route... l'une et l'autre non asphaltées bien sûr... voire parfois dans les prairies d'où on les expulsait régulièrement...

    Le premier match des deux néophytes eut lieu à Vottem, alors troisième du classement, Prayon étant deuxième, tandis que - comme en juniors - les Canaris de Fléron occupaient la première place.

    Nicolas s'aligna au centre-avant et moi-même au centre-half.

    Le W.M.

    A l'époque, on jouait encore le 1- 2 - 3 - 5 avant que je ne puisse convaincre l'entraîneur du Daring Club de Bruxelles, champion de Belgique cette année là, un anglais dénommé Butler, d'adopter mon système breveté W.M. (Wéry Maurice)... 1 - 3 - 2 - 2 - 3...

    Résultat des courses : Vottem – Prayon  1 - 8 !

    Le championnat se poursuivit sur cette lancée :

    Prayon -Milmort : 3–0 puis Nicolas passa dès lors centre-half car il avait besoin de grands espaces; et moi-même au centre-avant.

    Herstal –Prayon 2-4 ; Prayon – Chaudfontaine 10-1 ; Dalhem – Prayon 2-2  (le seul point perdu au second tour ; Prayon – Melen   : 8–0.

    Vint alors l'interruption d'hiver du 13 décembre 1936 au 14 février 1937.

    Le 21 février à Fléron, sur un terrain gelé et enneigé, nous l'emportions 1-2, et passions ainsi en tête pour terminer par les matches Tilff - Prayon : 0-4; Prayon - Wandre : 5-0 (forfait de Wandre) et le match aller remis Chaudfontaine – Prayon  : 0-12.

    Classement final :                     J          G         P         N          Pr         Ctr       Pts

    1. PRAYON                         18        16        0          2          80        12        34
    2. FLERON                         18        14        1          3          ?          ?          31

    Prayon Champion Provincial

    Le Championnat Provincial Liégeois comptait à l'époque trois séries et les vainqueurs de chacune de celles-ci devaient disputer un tour final. Saint-Nicolas se désista, et il n'y avait dès lors que deux clubs, Theux et Prayon à se disputer le titre.

    Les clubs se mirent d'accord pour ne jouer qu'un match et un tirage au sort eut lieu au Comité Provincial et qui désigna le terrain de Prayon pour cette ultime rencontre.

    Après un match agréable à suivre malgré la température (d'après les "Sports Illustrés"), Prayon l'emportera par 4-2 et sera  donc sacré Champion Provincial !

    L’équipe championne s’alignait comme suit : Joseph Hulsen, François Welraeds, Stanislas Juczak, Jean Faber, Nicolas Lallemand, Louis Idzak, Joseph Smolarek,  Joseph Lallemand,  Maurice Wéry,   Léon Piec,   Jean Lacroix…

    1936 Prayon.jpg

    1936-37  Prayon (juniors)

    Pendant les mois d'hiver, trop rudes pour les "jeunes" scolaires, six d'entre eux rejoignaient l'équipe "Juniors" quand ils le pouvaient : Joseph Hulsen, François Welraeds, Stachou Juczak, Nicolas Lallemand, Joseph Lallemand, Maurice Wéry et parfois Léon Piec, en l'absence de Georges Cugnon.

    Ils se joignaient alors à Jean Massart, Edouard Parzybut, Edouard Poniwiera, Jean Monseur et Stefan Zawada, qui formaient l'ossature d'une équipe qui devait parfois être complétée par des néophytes ou même des cadets, ce qui explique qu'au moment des retrouvailles, Prayon n'était que troisième derrière Fléron et Jemeppe.

    Pour gagner la série, il fallait non seulement que Prayon batte Jemeppe puis aille gagner à Fléron mais aussi que Jemeppe batte Fléron. Et puis, ces conditions remplies, que Prayon batte à nouveau Fléron en un test-match sur terrain neutre. Le miracle se réalisa et le classement final donnait :

    1. Prayon et Fléron    29 points
    2. Jemeppe               28 points

    Renforcée par les scolaires lorsque leur championnat le permettait, l'équipe première a remporté le test-match qui l'opposait à Fléron pour désigner le vainqueur du championnat. Cette rencontre eut lieu sur le terrain de Chaudfontaine. Prayon l'emporta par 4 buts à 0 (photo originale de l'équipe ci-dessous).

    1936 Prayon Fleron test match à Chaudfontaine.jpg

    4 avril 1937  Prayon Juniors Champion provincial

    Comme pour les scolaires, le titre fut décerné à l’issue d’une seule rencontre qui fut disputée  au terrain de la SRU Verviers contre le FC Eupen.

    Le journal « Le Jour » de Verviers qui, le jour précédent, avait fait d’Eupen son favori titrait alors  : « En infligeant une sévère défaite à Eupen, Prayon est Champion Provincial : FC Eupen – Prayon 1–14 » 

    « Pour une débâcle, en voilà une ! 14-1, tel est le résultat brutal que l’on dut enregistrer. (…) » 

    A vrai dire, ce résultat n’est nullement flatté pour les jeunes métallurgistes. Ce team possède des qualités extraordinaires et rarement vues chez des footballers en pleine évolution. Le contrôle de la balle fut un vrai régal pour les sportmen qui s’étaient donné rendez-vous et c’est un peu là le secret d’une aussi belle victoire.

    L’avenir de Prayon est riche de promesses et le spectacle que nous ont procuré ces onze jeunes gens fut un vrai régal pour les amateurs de beau football.

    Les buts : Massart 5, Wéry 4, Parzibut 3, Zawada et Joseph Lallemand 1.

    Eupen – Prayon 1 - 14

    1937 04 04 Prayon contre Eupen Tout final juniors.jpg

    Les vainqueurs d'Eupen

    Joseph Hulsen, Stefan Zawada, Stachou Juczak, Edouard Poniwiera, Nicolas Lallemand, Jean Monseur, Joseph Lallemand, Edouard Parzybut, Jean Massart, Maurice Wéry, Léon Piec.

    1936 - 37 Prayon juniors champion provincial .jpg

    Signalons pour l’anecdote que Georges Cugnon qui avait pratiquement disputé tout le championnat était absent pour le test-match contre Fléron et pour le match à Verviers contre Eupen, suite à un léger différend avec le comité, mais il avait bien mérité de « noss pitite patreye » comme les onze alignés.

     

    Pour rappel, « Matricule 226 » est une série hebdomadaire publiée sur ce blog Sudinfo de Trooz tous les mardis. Elle raconte, dans l’ordre chronologique, l’histoire des clubs de football existant ou ayant existé dans la commune de Trooz depuis 1906. Si vous avez loupé un ou plusieurs épisodes, il vous est possible de les lire en ouvrant la catégorie ci-contre, à droite, intitulée « Matricule 226 ».

    N’hésitez pas non plus à signaler toute faute de frappe et/ou d’orthographe ainsi qu’une erreur dans les textes.

    Merci de votre fidélité.                  

    Charles Clessens

  • Matricule 226 *Numéro 7* 1934 à 1936

    1934 Wallonia FC Fraipont-Nessonvaux     

    C’est dans un petit café proche de la gare de Nessonvaux que, le 4 novembre 1934, furent jetées les bases de la création du Wallonia. Quelques amateurs convaincus prirent la décision de se lancer et, très rapidement, ils trouvèrent non seulement un local mais aussi un terrain, à la Heid de Vesdre.

    Un comité présidé par Eugène Hamoir avait été constitué. Jean Delcour assurait le secrétariat et Joseph Denooz la trésorerie. Jean Schmitz, Jean Beuer, Jean Monville, Yvan Leclercq et François Dawans en étaient les autres membres.

    Fort d’un noyau de 18 joueurs et équipé de maillots jaune et bleu, le Wallonia entrait dans l’histoire.

    Anecdote amusante, ce fut une brave dame, Nénée Ferire, qui, à l’étonnement général, suggéra la dénomination du nouveau-né : « Poquey n’el loumrive nin Wallonia vos novay club ? »

    C’est ainsi que ce 4 novembre 1934, grâce à une poignée d’amoureux du ballon rond naquit le Wallonia Football Club Fraipont-Nessonvaux dont l’URBSFA approuva les statuts le 4 janvier 1935, après avoir reçu la demande d’affiliation manuscrite introduite par Jean Delcour, de sa plus belle plume, en date du 7 novembre 1934.

    Il est également à retenir qu’à l’origine, le nom de Fraipont précédait celui de Nessonvaux. Ce n’est que lors du passage en Société Royale que Nessonvaux a pris le pas sur Fraipont pour devenir Le Royal Wallonia FC Nessonvaux-Fraipont.

    Nous avons retrouvé le document original écrit par Jean Delcour pour solliciter la création du Wallonia ainsi que l’étrange réponse de l’Union belge à ce courrier.

    De fait, selon ce document officiel de l’Union belge, les couleurs étaient « gele trui, blauwe omslagen en zwarte broek », le terrain était situé « achter de statie van Nessonvaux-Fraipont », la « provincie Luik » et le métier du secrétaire était « nijverheidsman » tandis que le trésorier gagnait sa vie en tant que « handelaar »…

    C’est avec un plaisir évident et non sans une pointe d’émotion, voire de nostalgie, que nous vous proposons ci-après une reproduction de ces deux documents historiques et originaux.

    La demande d’adhésion manuscrite du Wallonia envoyée à l’Union belge par Jean Delcour  le 7 novembre 1934.

    1934 Nessonvaux Demande d'inscription Jean Delcourt.jpg

     

    L’acceptation du Wallonia en néerlandais par l’Union belge est datée du 4 janvier 1935 !

    1935 04 01 acceptation demande adhésion nessonvaux.jpg

    Mais l’acceptation officielle du Wallonia par l’Union belge ne parvient qu’en janvier 1935 dans un document où français et néerlandais se mélangeaient avec bonheur et, à ce moment-là, personne ne s’en formalisait !

    1934-35 Wallonia FC Fraipont-Nessonvaux (2209)

    C’est ainsi que le Wallonia FC Fraipont-Nessonvaux obtint le matricule 2209.

    En 1934, le président était Eugène Hamoir et Jean Delcour avait le secrétariat en charge tandis que Joseph Denooz s'occupait de la trésorerie.

    La première rencontre se déroula contre Olne.

    Le premier déplacement fut effectué à Pepinster et une équipe réserve était alignée en championnat.

    Ci-dessous, une liste incomplète des présidents et secrétaires du matricule 2209.

    Années

    Présidents

    Secrétaires

    1934

    1937

    1947

    1948

    1950

    1954

    1955

    1960

    1964

    1966

    1967

    1975

    1978

    1983

    1997

    2000

    2003

    2008

    Eugène Hamoir               

    Jean Breuer

     

    Jean Delcour

    Jean Delcour

    Jean Delcour

    Jean Delcour

    Jean Delcour

    Jean Delcour

    Jean Delcour

    Jean Delcour

    Alex Henrard

     

    Alex Henrard

     

    Yves Jacquemin

    Benoît Jacquemin

    Mustafa Karabal

    Jean Delcour

    Jean Delcour

    Jacques Heuse

    Jean Baiwir

    Jean Charbon

    Jean Charbon

    Albert Maquinay

    Albert Maquinay

    Eugène Degée

    Robert Moray

    Albert Maquinay

    Jean-Marie Mordant

    Roger Ruche

    Albert Boniver

    Serge Kransvelt

    Dany Bayet

    Dany Bayet

    Mustafa karabal

     

    1935-36 Wallonia FC Fraipont-Nessonvaux

    L’équipe fanion termine 2ème de sa série, échouant à un petit point du CS Verviers tout en inscrivant 108 buts.

    1935-36 Nessonvaux 1935-36 1 100ansFoot.jpg

    1935-36 Nessonvaux  bis .jpg

    Pour rappel, « Matricule 226 » est une série hebdomadaire publiée sur ce blog Sudinfo de Trooz tous les mardis.

    Elle raconte, dans l’ordre chronologique, l’histoire des clubs de football existant ou ayant existé dans la commune de Trooz depuis 1906.

    Si vous avez loupé un ou plusieurs épisodes, il vous est possible de les lire en ouvrant la catégorie ci-contre, à droite, intitulée « Matricule 226 ».

    N’hésitez pas non plus à signaler toute faute de frappe et/ou d’orthographe ainsi qu’une erreur dans les textes.

    Merci de votre fidélité.                  

    Charles Clessens

  • Matricule 226 *Numéro 6* 1931 à 1935

    Les cadets de Prayon / Saison 1932-33 / Terrain du FC Liège

    0 SERIE.pngPour rappel, « Matricule 226 » est une série hebdomadaire publiée sur ce blog Sudinfo de Trooz tous les mardis. Elle raconte, dans l’ordre chronologique, l’histoire des clubs de football existant ou ayant existé dans la commune de Trooz depuis 1906. Si vous avez loupé un ou plusieurs épisodes, il vous est possible de les lire en ouvrant la catégorie ci-contre, à droite, intitulée « Matricule 226 ».

    N’hésitez pas non plus à signaler toute faute de frappe et/ou d’orthographe ainsi qu’une erreur dans les textes.

    Merci de votre fidélité.                  

    Charles Clessens

     

    Lire la suite

  • Matricule 226 *Numéro 5* 1931

    D.Loth – S. Juczak – J. Hulsen – J. Loth – J. Lallemand – L. Parzibut – F. Vinck – E. Gérard

    Markiewicz – J.Smolarek – G. Cugnon – E. Poniwiera – J. Massart – J. Reyns.

    1931  Comment a été créée la première équipe de cadets au FC Prayon

    Récit par son capitaine, Jean Massart (†)

    Lire la suite