Infos générales utiles

  • Tant qu'on est dans les calendriers des chantiers...

    Après la E25 à Chênée (voir ici), voici la E25 à Aywaille.

    Finalement, c'est un peu comme " Martine à la plage…."

    2018 09 01 e25 ayawaille.jpg

     

  • Du retard sur le chantier de la E25

    2018 08 31 travaux chenee.jpgAlors que la fin de ce chantier sur la E25 entre Chênée et Embourg, dans le sens vers Luxembourg, était programmée pour début septembre, un certain retard est annoncé.
     
    Début de semaine, nous avions constaté le râclage du tarmac qui venait d'être mis en place.
    Pourquoi ?
    La question a été posée à la Sofico.
     
    Question :
    Pourquoi le tarmac a-t-il été raclé début de semaine, après avoir été posé sur la E25 ?
     
    Réponse de la Sofico :
    Bonjour, une machine a rencontré un problème technique engendrant de la perte d'huile qui a détérioré la sous-couche du revêtement. Après avoir analysé la situation, il a été décidé de racler la sous-couche abîmée et d'en poser une nouvelle afin de garantir un travail de qualité et durable. Bonne journée !
     
    Souvenons-nous qu'il y a deux mois, certaines élites de la météo nous annonçaient la sécheresse jusqu'en octobre. De ce fait, nous ne nous prononcerons pas sur la date de fin de ce chantier… Fin septembre peut-être ?
    Pour rappel, la vitesse est limitée à 70 Km/h et l’accès 39 «Chênée» vers le Luxembourg est fermé pendant toute la durée du chantier (photo ci-dessus).
     

  • La réforme des allocations familiales est en cours

    Exit FAMIFED au 31 décembre 2018

    Famifed exit.jpg

    FAMIWAL entre en scène

    FAMIWAL, c'est le nom de la nouvelle caisse publique d'allocations familiales en Wallonie, dès le 1er janvier 2019.

    Si jusqu'en janvier 2019 (allocations familiales de décembre 2018), c'est encore FAMIFED qui effectuera les paiements, à dater de janvier, cette mission sera dévolue à FAMIWAL.

    En principe, les bénéficiaires n'ont rien à faire car les dossiers seront transférés automatiquement chez FAMIWAL.

    Les coordonnées de FAMIWAL ne sont pas encore disponibles mais c'est toujours FAMIFED qui gère les dossiers.

    Quelques informations complémentaires…

    2018 08 29 af1.jpg

    2018 08 29 af2.jpg

  • C'est la Zone de police Secova qui vous avertit : Le « Momo Challenge » le nouveau jeu dangereux du net...

    39883585_2140289722862441_3012625580517490688_n.jpgLe « Momo Challenge » le nouveau jeu dangereux du net… Attention danger !

    Depuis plusieurs semaines, un nouveau jeu stupide et dangereux fait un malheur chez les adolescents du monde entier.

    « Salut, je suis Momo, veux-tu jouer avec moi ! ».

    Tout commence avec ce simple message reçu sur l’application de messagerie WhatsApp. Pour le recevoir, il suffit de rentrer le numéro de Momo dans son répertoire (en général un numéro japonais commençant par +81) et attendre que celui-ci vienne vers vous. Avec son visage tout droit tiré d’un film d’horreur et inspiré d'une sculpture japonaise, l’interlocuteur commence à lancer des défis au joueur, lui donnant des instructions strictes afin de continuer le challenge. Mais attention, un seul refus et une toute autre facette du « jeu » se met alors en route.
    Afin de faire obéir ses utilisateurs sans discussion, Momo les menace de divulguer des informations personnelles recueillies sur les réseaux sociaux et en piratant leurs téléphones. A partir de là, le « joueur » se retrouve harcelé par des dizaines de messages pouvant être reçus à toute heure du jour ou de la nuit : vidéos violentes, photos terrifiantes, menaces, chantage… tout est fait pour que le joueur passe sous l’influence totale de Momo.
    Ce « jeu » a ainsi pour objectif de profiter du mal-être des plus jeunes afin de les pousser à se mettre dans des situations dangereuses ou même à commettre l’irréparable.

    En Argentine, une fillette de douze ans s’est suicidée, le dimanche 29 juillet, après avoir « joué » avec Momo. Plusieurs vidéos, tournées juste avant son suicide, ont été retrouvées sur son téléphone, dans sa discussion avec son harceleur.
    Nul ne sait qui se cache derrière Momo. Il pourrait s’agir de l'œuvre de pirates informatiques. Les messages pourraient être générés de manière automatique, après avoir puisé des informations directement dans le smartphone de l’utilisateur. Des appels peuvent également être effectués.
    L'image utilisée pour incarner le personnage provient en réalité du détournement d’une créature imaginée par Link Factory, une société japonaise spécialisée dans les effets spéciaux. L’œuvre, qui n’a aucun lien avec le jeu Momo, avait été exposée en 2016 à Tokyo et des visiteurs avaient publié des photos sur les réseaux sociaux.

    Comment arrêter le harcèlement ?

    La manière la plus simple semble être de bloquer le numéro du correspondant sur l’application lorsque le « jeu » est déjà commencé mais tout simplement de ne pas se lancer dans l’aventure. Il faut être bien conscient qu’ouvrir son application à Momo, c’est donner accès aux pirates à toutes vos informations personnelles.
    Si vous deviez être confronté à ce phénomène, n’hésitez pas à déposer plainte auprès des services de police, pensez à garder les discussions passées. Notez le numéro de téléphone qui vous a contacté. N’hésitez pas à en parler à vos ados et à les avertir du danger.

  • E25... Bretelles Tilff et Embourg fermées...

    déviation.jpgDans le cadre du chantier de réhabilitation du revêtement qui est en cours sur l’autoroute E25/A26 entre Chênée et Tilff sur les voies en direction du Luxembourg, de ce jeudi 23 août à 6H, au vendredi 24 août à 6H :

    - La sortie n°40 (Embourg) sera fermée.

    Les usagers seront invités à emprunter la sortie n°41 (Tilff-Esneux) afin de reprendre l’A26/E25 en direction de Liège et de sortir à la sortie n°40 (Embourg).

    - L’accès n°40 (Embourg) sera fermé. Les usagers seront invités à prendre l’A26/E25 en direction de Liège afin de faire demi-tour via l’échangeur n°38 de l’A602 (Grosses-Battes).

    De ce vendredi 24 août à 6H, au samedi 25 août à 6H :

    -La sortie 41 (Tilff-Esneux) sera fermée. Une déviation sera mise en place via la sortie N°42 (Tilff-Cortil) et la N689.

    Pour rappel, pendant ce chantier, 

    - La circulation est réduite à deux voies ;

    - La vitesse est limitée à 70km/h, sauf au niveau de l’accès n°40 « Embourg » où la vitesse est limitée à50 km/h ;

    - Pendant toute la durée du chantier : fermeture de l’accès n°39 « Chênée » à Déviation via l’accès n°38 « Grivegnée/Angleur ».

    Le chantier devrait être terminé au début du mois de septembre, si...

  • Inondations...

    reduit47.JPG

    Une réunion publique d'information serait organisée cette semaine avec les sinistrés...

    Sans doute les sinistrés ont-ils été convoqués par courrier… Pas vu sur le site communal, pas vu sur la page Facebook de la commune…

  • La collecte du 15 août est reportée à ce samedi 18 !

    poubelle gris + vert.jpgLa collecte des immondices du 15 août est reportée au samedi 18 et en plus, les sacs bleus et les papiers ne seront pas repris avant le 22 août.

    Et pourtant, ils fleurissent déjà un peu partout dans la commune, souvent aux mêmes endroits, ce qui est loin de donner une belle image.

    Nos lecteurs, eux, sont bien entendu au courant du calendrier d'enlèvement des immondices, calendrier mis à jour régulièrement après chaque levée (cliquez ici pour le mois d'août).

  • 70 km/h dans le tunnel de Cointe !

    2018 08 09 (11).JPG<-- (Illustration) La déviation à Chênée

    Suite à un souci technique, la vitesse est à présent limitée à 70 km/h dans le tunnel de Cointe et ce dans les deux sens.

    Pour les poids lourds, c'est 50 km/h.

    On peut imaginer que cette volonté de réduire la vitesse est due en raison du chantier en cours.

    On peut également supposer que les radars seront également adaptés à cette situation que l'on dit provisoire.

  • Nouveau chantier autoroutier

    Descente 03.jpg(photo prétexte)

    Après celui de Tilff qui vous a déjà été détaillé (revoir ici), un nouveau chantier de réhabilitation du revêtement débutera ce samedi 18 août 2018 à 20h sur la E40/A3 entre Rocourt et Alleur, en direction de Loncin et, principe durera jusqu'au dimanche 16 septembre à 6h.

    Trois voies de circulation seront maintenues dans chaque direction, mais celles-ci seront plus étroites et la vitesse y sera limitée à 70 km/h voire à 50 km/h. Certaines bretelles et/ou sorties pourront être fermées en alternance, notamment les sorties 33 «Rocourt» et 32 «Alleur».

    Soyez donc vigilant et prévoyant mais aussi prudent.

    Pour compléter le tableau, de la mi-septembre au début du mois d’octobre, la pose des écrans antibruit se poursuivra avec toutefois un impact moindre sur le trafic.

  • Les sorties Tilff-Esneux et Embourg fermées ce week-end

    Les sorties « Tilff-Esneux » et « Embourg » seront fermées ces samedi 18 et dimanche 19 août 2018.

    Des déviations seront mises en place.

    Ces fermetures ont lieu en raison du chantier de réhabilitation du revêtement entre Chênée et Tilff, dans le sens vers le Luxembourg.

    Pour rappel, si vous prenez l'autoroute à Chênée (toujours vers Bastogne et le Luxembourg), vous êtes dévié via le rond-point de Belle-Île (voir ci-dessous).

    2018 08 09 (12).JPG

    2018 08 09 (14).JPG

    Soyez prudent à l'entrée de ce rond-point car la végétation, très (trop?) haute, surtout pour les voitures basses, vous masque la visibilité.

    2018 08 09 (16).JPG

    Ce samedi 18 août, la sortie nº41 « Tilff-Esneux » vers Bastogne sera fermée de 6 à 12 heures.

    La possibilité d'utiliser la N689 vers Tilff (déviation via la sortie nº42 « Tilff-Cortil » sera votre bouée de sauvetage.

    Dans la foulée, la sortie nº40 « Embourg » vers Bastogne sera fermée du dimanche 19 août à 20h au lundi 20 août à 20 heures.

    Là aussi, une déviation vous guidera.

    En complément et pour rappel, le chantier de réhabilitation du revêtement de l’autoroute E25/A26 a débuté ce lundi 6 août entre Chênée et Tilff en direction du Luxembourg sur une distance d'environ 5 kilomètres.

    Sécurite routiere.jpgLa circulation étant à deux voies pendant toute la durée du chantier et la vitesse étant limitée à 70km/h, sauf au niveau de l’accès nº40 « Embourg » où elle l'est à 50 km/h, il est tout à fait possible que des photographes aient envie de vous tirer le portrait donc, si vous êtes au volant, n'hésitez pas à sourire, au moins sur ce parcours.

     

  • Panne sur Facebook ce mardi 7 août 2018

    flash info.jpgLa colonne qui regroupe notamment les raccourcis « favoris » et « groupes » n’apparaît plus. Il s’agirait d’un bug qui touche Facebook puisque même en passant par la barre de recherche, les groupes sont inaccessibles. On arrive sur une page blanche…

    Apparemment ce bug ne touche que la version internet du réseau social. Sur l’application mobile, pas de problèmes à signaler.

  • Nouvelle grève des TEC Liège-Verviers ce matin

    tec.png

    Aucun bus n'est sorti des dépôts ce matin.

    Les chauffeurs se plaignent de la canicule et de l'absence de bus climatisés.

    Un piquet de grève a été installé au dépôt des bus TEC de Robermont, sans demande de concertation, en raison des fortes chaleurs, a communiqué la porte-parole du TEC Liège-Verviers, Carine Zanella, ce vendredi 27 juillet 2018 peu avant 6h.

  • Panne du site Tax-on-web

    breves1 (2).jpgSuite à une panne du site Tax-on-web, la limite pour remplir sa déclaration est repoussée au 15 juillet 2018.

  • L’organisation de compétitions sportives sur la voie publique

    23.jpgD'un certain point sportif, Trooz est une commune qui bouge, qui organise régulièrement des compétitons ou manifestations sportives sur la voie publique.

    Qu'il s'agisse de la Troozbergeoise, le jogging qui a dû être annulé pour cause d'inondation, de  compétitions de VTT ou encore automobiles (Montée de Forêt, Trasenster), de courses cyclistes,  il existe un certain nombre de règles applicables à la mise en place de ces évènements.

    Il va de soi que les organisateurs sont tenus de respecter certaines obligations qui peuvent amener à des sanctions, en cas de non-respect.

    Une newsletter émanant des autorités concernées fait le point à ce sujet, en voici quelques extraits.

     

    Le principe de l’autorisation

    2017 09 13 GPW (113).JPGC'est assez clair, lorsqu'une compétition sportive de quelque nature que ce soit se déroule en totalité ou en partie sur la voie publique, l'autorisation préalable et écrite des bourgmestres des communes sur le territoire desquelles ces épreuves ou compétitions sont organisées, est requise. A défaut, la compétition est tout bonnement interdite sans l’accord de la commune (ou des communes) concernée(s).

    La mise en place d’une signalisation particulière est parfois nécessaire, soit pour dévier ou stopper la circulation des autres usagers de la voirie, soit pour placer des chapiteaux ou des zones de ravitaillement sur la voie publique. Il s’agit alors de modifier l’usage collectif normal de cette même voie, ce qui nécessite à nouveau d’obtenir des autorités communales concernées, une autorisation. 

    Pouvoir de la commune ?

    Chaque fois qu’elle l’estimera nécessaire, la commune, représentée ici par le Bourgmestre, pourra imposer une série de précautions ou de conditions à respecter. Les organisateurs seront potentiellement tenus de mettre en place certaines mesures pour éviter que ne se produise un trouble à la sécurité publique. Le Bourgmestre est en effet le garant de la sécurité publique sur le territoire de sa commune.

    Il existe des règles plus spécifiques régissant le déroulement de certains types de compétitions, comme c’est le cas pour les rallyes par exemple. Toutefois, quel que soit l’évènement, le principe général de l’autorisation préalable reste toujours vrai.

    Quelles sanctions ?

    Le code de la route interdit de se livrer sur la voie publique à des luttes de vitesse, ainsi qu'à des épreuves sportives sans autorisation préalable. 

    Le non-respect de cette obligation pourra donc être constaté par un agent qualifié et donner lieu à des poursuites.

    33757620_1772746852787128_8596180346326745088_o.jpg

    Notons également que certaines communes prévoient à travers leurs règlements de police que les manifestations festives ou récréatives seront soumises à autorisation. Selon la commune et les règlementations qu’elle aura mises en place pour les évènements publics sur son territoire et selon la nature de l’évènement envisagé, il est donc possible qu’une sanction administrative soit appliquée en l’absence d’une demande d’autorisation auprès des autorités communales.