Trooz - Page 2

  • SOS... Oiseaux en détresse...

    Pour rester dans le petit monde des oiseaux, c'est un citoyen de Trooz qui nous relate les mésaventures d'une sittelle.

    N'ayant pas de sittelle sous la main, voici, en guise d'illustration, "Cul rouge", mon visiteur matinal de ce vendredi.

    2018 01 18 (37).JPG

    "Le premier décembre 2017, une sittelle s’est écrasée contre notre fenêtre", explique Jean-Pierre. "Mon épouse l'a ramassée et l'a mise en sécurité en respectant les conseils qu’elle a trouvés sur internet."

    Mais, ne voulant pas en rester là, Jean-Pierre a trouvé un refuge où l'oiseau a été conduit.

    "L’accueil a été super sympa et très professionnel", poursuit-il. "Et cette asbl mérite d’être mise en valeur d’autant plus que beaucoup de personnes comme nous sont assez désemparées quand ils sont confrontées à un animal dit "sauvage blessé". En effet, cette asbl a un système de garde et même un genre de boîtes à bébé où l’on peut déposer l’animal et alors,  les ayant prévenus, ils passent récupérer et soigner l’animal."

    Quand vous déposez un animal, il vous suffit de laisser vos coordonnées et vous êtes tenu au courant de l'évolution de la situation de l'animal. Malheureusement, toutes les histoires ne se terminent pas de la plus belle façon puisque l'oiseau est malheureusement décédé 24 heures plus tard.  

    Néanmoins, pour que cette mésaventure produise quand même quelques effets positifs, voici les coordonnées de cette asbl que vous pourriez un jour être amené à contacter :

    Il s'agit de l'asbl Le Martinet (en cliquant sur ce lien, vous obtiendrez toutes les informations utiles quant aux activités de cette asbl)

    2018 01 19 martinet.png

     

  • Olivier Baltus et la pie bavarde

    baltus3.JPGC'est Olivier Baltus qui nous propose de partager son article nature consacré à la pie bavarde.

    N'y voyez bien entendu aucun lien direct avec ses interventions lors des séances du Conseil communal.

    pie-bavarde.png

    La pie-bavarde : on en dit tant de mal ! [1]

    La pie est une des 7 espèces de corvidés que l’on observe en Wallonie. Ces oiseaux sont jugés « intelligents » et il est même raconté dans le monde des photographes animaliers que certains oiseaux sont capables de compter le nombre de personnes qui sont entrées dans un affût… et doivent en sortir pour que ce dernier soit vide, alors que ce truc permet de gruger toutes les autres espèces ! Peut-être est-ce à cause du comportement jugé opportuniste des espèces qui vivent et se nourrissent à proximité des maisons et de nos routes. Quant à la pie, en plus de bavarder, chacun sait qu’elle est attirée par tout ce qui brille, ce qui la rapproche encore davantage de nous…

    La pie justement, qui perchera volontiers son nid au sommet du bouleau ou du frêne au fond du jardin ou dans l’espace public au centre du village. On aime les oiseaux mais n’est-elle pas en surnombre ? Et puis quel raffut. Et voilà que je la surprends à piller le nid de merles installé dans la haie ! C’en est trop, la nature aurait bien besoin qu’on y mettre bon ordre ! Oui mais…

    Aussi débrouillarde soit-elle, la pie n’en a pas moins ses exigences écologiques qui l’exposent à une rude concurrence avec ses cousin et cousine, le geai et la corneille, particulièrement en période d’élevage des jeunes qui, comme chacun sait, sont insatiables. Pour nourrir ses petits, la pie dédaignera les détritus dont elle se satisfait pour elle-même et privilégiera chenilles, larves de tipules et charançons qu’elle recherchera essentiellement au sol (une amie des jardiniers, en sorte). Ou d’un mulot lorsque les jeunes seront assez grands, mais encore faut-il l’attraper.

    Contrairement au geai, la pie est territoriale et chasse donc dans un secteur assez réduit… qui peut être squatté par le geai, alors que celui-ci s’aventurera sur un territoire bien plus vaste pour profiter de sources de nourriture localement très abondantes. Quant aux corneilles, leur agressivité vis-à-vis des pies est telle qu’elles sont chassées des sites de gagnage. En période de reproduction, c’est pire encore puisque les corneilles n’hésitent pas à voler les matériaux du nid et à kidnapper œufs et poussins (raisons pour lesquelles ils sont heu perchés… dans les petites branches). Bref, la cohabitation de la pie avec le geai ou la corneille réduit drastiquement la probabilité de conduire les jeunes à l’envol.

    Nos jardins et espaces publics sont donc comme des havres de paix pour la pie car le geai et la corneille sont généralement beaucoup plus distants de l’homme. Là, elle a une vraie chance de mener à bien sa nichée, la perpétuation de l’espèce étant son digne objectif. Oui mais…

    Quand les jardins et les espaces publics sont semblables à des déserts biologiques en raison de l’usage de pesticides, de la tonte hebdomadaire du gazon ou de l’absence de végétaux indigènes, la pie rencontre bien des difficultés pour trouver la pitance… de ses jeunes ! Qui peut dans ce cas lui reprocher de prélever un « oisillon inoffensif » ?

    Et donc, lorsqu’il s’agit d’aménager un site, un jardin..., il est utile de se poser la question suivante : quel déséquilibre vais-je provoquer et quel profiteur va l’exploiter au détriment de quelle espèce sensible ? Il est inconcevable que le propriétaire d’un jardin aseptisé et « nature non admise » reproche à la pie de consommer les jeunes du merle qui avait réussi à installer son nid dans la haie… de thuyas (espèce exotique) : il a tout fait pour qu’il en soit ainsi ! Et si nos jardins redevenaient des morceaux de nature ?

    Olivier Baltus

    [1] Texte largement inspiré de l’article « Rien n’est tout, ni tout blanc » de Paul Gailly, Natagora mai-juin 2011

  • Trooz ancien n°21... Prayon panorama 1935 & 1936

    19 janvier 2018

    Quelques vues au plan large de Prayon en 1935 et 1936.

    Pour rappel, toutes les photos déjà publiées sont reprises dans l'album "Trooz ancien" que vous pouvez consulter en cliquant ici.

    18 janvier.jpg

    Si vous aussi vous souhaitez apporter votre contribution à la création de cet album collectif, n'hésitez pas à prendre contact notamment par mail.

     

    Lire la suite

  • Trooz ancien n°20... Processions, communions...

    18 janvier 2018

    Il fut un temps où les processions faisaient le tour des villages.

    En voici quelques images d'un passé finalement pas si lointain.

    Les traditions se perdraient-elles aujourd'hui ?

    Pour rappel, toutes les photos déjà publiées sont reprises dans l'album "Trooz ancien" que vous pouvez consulter en cliquant ici.

    18 janvier.jpg

    Si vous aussi vous souhaitez apporter votre contribution à la création de cet album collectif, n'hésitez pas à prendre contact notamment par mail.

     

    Lire la suite

  • Les Jeudis d’Évasion... Programme 2018

    magne salle.jpgSalle « La Magne »                   Grand’rue, 1 A à TROOZ

    Programme : 2018

     

    Le 15 fév. 2018                   Francis THOMAS

    « Les Grisons, des sources du Rhin à l’Engadine»

    Le canton des Grisons occupe la partie orientale de la confédération helvétique. Ce canton est a la fois le territoire le plus vaste, le moins peuplé et le plus polyglotte de Suisse. Avec trois langues, trois cultures et deux religions, les Grisons sont un véritable labyrinthe où les termes complexité, particularisme et diversité prennent tout leur sens. Les hautes vallées du Rhin et de l’Inn maintenues à l’écart de la germanisation sont restées des fiefs romanches où le ladin côtoie l’allemand et l’italien. L’Engadine est la plus belle vallée, Saint-Moritz, les vieux villages aux maisons recouvertes de sgraffites, le massif de la Bernina et le parc national avec sa flore et sa faune variée. La fabrication de la viande des Grisons nous livrera ses secrets.

     

    Le 15 mars 2018                     Jean KOKELBERG

    « Les Pouilles … blanches, baroques et balnéaires »

    D’aucuns ne connaissent d’elles que les ports de Bari ou de Brindisi. L’aventure pourtant nous conduit dans des lieux où mer et mystère apparaissent comme des phares de cette terre lointaine et lumineuse. Gallipoli est comme enceinte de la mer tandis que le château de Frédéric II, à Castel del Monte, nous propose, sur une éminence, son majestueux périmètre. Fascinés par la splendeur baroque de l’ineffable Lecce, allons donc déambuler encore dans l’envoutante cité d’Ostuni, toute de blanc vêtue, ou flâner dans les rues de Trani, dont l’admirable cathédrale fiat presque l’amour avec la mer… Voir les Pouilles, c’est un bain de minuit… à midi.

     

    Le 19 avril 2018                 Joël MATTHYS et Nadine JACQUES

    « Le Mont Saint-Michel… »

    … ???

     

    Le 17 mai 2018                   Paul Henri TOMSIN          

    « Xième Leçon de Liégeoiseries …»

    Nouvelle présentation d’une truculente soirée consacrée aux liégeoiseries

    Le wallon nous a forgé une identité inimitable, nous a légué un parler unique… Un bilinguisme original ! Que ce soit à travers notre accent, au détour de la structure de nos phrases ou via le vocabulaire que nous utilisons spontanément, nous sommes imprégnés de la langue wallonne. Elle fait partie intégrante de notre nature. Elle est dissimulée discrètement dans les recoins de notre français… redécouvrons-la !

     

    Lemoine Paul 2.JPGLes conférences organisées par PAC Magne en collaboration avec le Service Culturel de la Province de Liège sont présentées le jeudi à 20 heures à la salle « La Magne » Grand’rue, 1A à 4870 Trooz

    Renseignements : Paul Lemoine

    04 351 71 97 (0495 59 57 48)

    Participation aux frais:

    4 € par séance - Abonnement: 25 €

    Membres de l’asbl « La Magne » :

    3 € par séance - Abonnement: 20 €

    Gratuit pour les moins de 16 ans

    Ed. resp : P. Lemoine, rue des Croisettes, 58 – 4870 -Trooz

  • Trooz ancien n°19... Le jumping de Chaudfontaine en 1936 & 1938

    17 janvier 2018

    Et pourquoi pas une petite visite à nos amis Calidifontains en proposant quelques vues du jumping de Chaudfontaine en 1936 et 1938.

    Pour rappel, toutes les photos déjà publiées sont reprises dans l'album "Trooz ancien" que vous pouvez consulter en cliquant ici.

    Contributeurs.jpg

    Si vous aussi vous souhaitez apporter votre contribution à la création de cet album collectif, n'hésitez pas à prendre contact notamment par mail.

    Cinq vues datant de 1936 et cinq datant du 26 juin 1938...

    Comme l'indiquent les lignes sur les photos en fin d'article, la compétition devait avoir lieu sur le terrain de football et non pas dans le quadrilatère de la Rochette.

    Lire la suite

  • FC Trooz... annonce

    2018 02 11.jpg

  • Et si...

    ...afin de permettre au pacte d'excellence de prendre son envol après une chute sans interruption de plus de trente ou quarante ans, on en revenait aux éléments basiques de l'éducation en enlevant une charge de travail importante aux enseignants en plaçant tout simplement cette petite affiche dans toutes les écoles...

    2018 01 17 Les mots magiques.jpg

    Ben quoi... on peut rêver, non ?

  • Le tour du monde en 80 jours

    2018 02 17 tour du monde.pngSamedi 17 février 2018

    Théâtre

    Le tour du monde en 80 jours

    Dans le cadre du cycle des Tréteaux de la Ferme

    Ferme d'Embourg à  20h

    Rue du Curé Bosch 13

    4053 -  EMBOURG

    La pièce, adaptée du fameux roman de Jules Verne, est une sorte de « roadmovie » déjanté où se côtoient une princesse indienne en détresse, un Chinois fumeur d’opium, Jack le plus grand loser de l’ouest, l’inspecteur de police le plus nul de toutes les séries allemandes...   Dans une véritable course loufoque et échevelée qui emmène le public en Egypte, en Inde, en Chine puis aux Etats-Unis et où cinq comédiens aux multiples facettes se   partagent les 39 personnages à un rythme effréné. Une comédie complètement dingue qui revisite l’œuvre de Jules Verne de façon originale et anachronique.   De Sébastien Azzopardi et Sacha Danino ; mise en scène de Jean-Michel Cuyvers, avec Françoise Defraigne, Jean-Pierre Burette, Laurent Jadin, Vincent Nyssen et Jean-Michel Cuyvers.    

    Prix : 15 euros

     

    Infos & réservations : 04/3615 636 culture@chaudfontaine.be

     

  • Trooz ancien n°18... Les héros de la pédale 1936...1938...1965

    16 janvier 2018 Poursuivons notre voyage dans le passé de la commune et parfois de ses environs tout proches. Aujourd'hui, place aux héros de la pédale en 1936, 1938 et 1965.

    Pour rappel, toutes les photos déjà publiées sont reprises dans l'album "Trooz ancien" que vous pouvez consulter en cliquant ici.

    Pour contacter votre blog par mail et éventuellement prendre part à cette grande aventure, c'est quand vous voulez... vous n'y serez pas seul(e). Merci aux contributeurs ci-après. En vous attendant ?

    Contributeurs.jpg

    Les publications ci-dessous vous proposent tout d'abord deux photos de la course cycliste organisée sur la route de Forêt à l'occasion de la Fête à Prayon, le 18 août 1936 suivies d'une photo prise en 1938.

    Prayon cycliste Route de Forêt 3 1936.jpgEnsuite, quelques vues captées lors du passage du Tour de France le 25 juin 1965, au pied de la côte de Bouny.

    Lire la suite

  • Concours trottoir fleuri... et casse-gueule... Suite et pas fin.

    La Wallonie qui gagne !

    Depuis 2015, un renfoncement sur le trottoir crée le danger sur la N61, aux environs du pont de Prayon.

    Consciente de ce danger potentiel, une petite plante avait décidé de sortir de terre (de pavé ?) pour attirer l'attention des passants. Patiemment, elle avait grandi au bord du trottoir et saluait tous les piétons de son sourire afin de les informer du danger potentiel.

    Votre blog lui avait rendu hommage le 21 juin 2016 au gré d'un article intitulé "Concours trottoir fleuri... et casse-gueule..."

    2016 06 21 1.jpg

    2016 06 21.jpg

    Le temps a passé... Le danger a été signalé aux autorités compétentes à plusieurs reprises sans suite...

    Et puis soudain,

    Lire la suite

  • Trooz ancien n°17... Pont de Prayon

    15 janvier 2018 Quelques vues anciennes du pont de Prayon sont ajoutées à votre album collectif dédié à notre commune et à son passé. 

    Pour rappel, toutes les photos déjà publiées sont reprises dans l'album "Trooz ancien" que vous pouvez consulter en cliquant ici.

    Pour contacter votre blog par mail et éventuellement prendre part à cette grande aventure, c'est quand vous voulez... vous n'y serez pas seul(e).

    Contributeurs.jpg

    Ci-dessous, quelques autres vues du pont de Prayon

    Lire la suite

  • Trooz ancien n°16... La course de côte 1972-73

    15 janvier 2018 Nous poursuivons la construction de cet album collectif dédié à notre commune et à son passé. Il est vraiment loin d'être terminé.

    Pour rappel, toutes les photos déjà publiées sont reprises dans l'album "Trooz ancien" que vous pouvez consulter en cliquant ici.

    Pour contacter votre blog par mail et éventuellement prendre part à cette grande aventure, c'est quand vous voulez... vous n'y serez pas seul(e).

    Contributeurs.jpg

    Ci-dessous, quelques images de la course de côte en 1972 ou/et 73...

    Lire la suite

  • Trooz ancien n°15 ... Les années guerre... Pont de Prayon

    Vous êtes extraordinaires !

    Oui, chers lecteurs, vous êtes extraordinaires. En ouvrant un album collectif dédié à notre commune et à son passé, je pensais recevoir quelques photos, peut-être même celles que j'avais déjà. Eh bien non. Vous êtes de plus en plus nombreux à envoyer vos vieilles photos et c'est fort bien ainsi.

    Vu le succès rencontré par cette rubrique, dorénavant plusieurs photos vous seront proposées très régulièrement et si possible, répertoriées par thème.

    Encore une fois, certaines vues, comme celles à votre disposition ci-dessous sont tout bonnement extraordinaires, prises avec les vieux appareils de l'époque.

    Pour rappel, toutes les photos déjà publiées sont reprises dans l'album "Trooz ancien" que vous pouvez consulter en cliquant ici.

    Pour contacter votre blog par mail et éventuellement prendre part à cette grande aventure, c'est quand vous voulez.

    2018 01 15 liste.jpg

    Dans cet article, quelques vues concernant notamment les années de guerre aux abords du Pont de Prayon.

    Encore une fois, vos réactions sont les bienvenues.

    Lire la suite