(IN)sécurité

  • Les sorties Tilff-Esneux et Embourg fermées ce week-end

    Les sorties « Tilff-Esneux » et « Embourg » seront fermées ces samedi 18 et dimanche 19 août 2018.

    Des déviations seront mises en place.

    Ces fermetures ont lieu en raison du chantier de réhabilitation du revêtement entre Chênée et Tilff, dans le sens vers le Luxembourg.

    Pour rappel, si vous prenez l'autoroute à Chênée (toujours vers Bastogne et le Luxembourg), vous êtes dévié via le rond-point de Belle-Île (voir ci-dessous).

    2018 08 09 (12).JPG

    2018 08 09 (14).JPG

    Soyez prudent à l'entrée de ce rond-point car la végétation, très (trop?) haute, surtout pour les voitures basses, vous masque la visibilité.

    2018 08 09 (16).JPG

    Ce samedi 18 août, la sortie nº41 « Tilff-Esneux » vers Bastogne sera fermée de 6 à 12 heures.

    La possibilité d'utiliser la N689 vers Tilff (déviation via la sortie nº42 « Tilff-Cortil » sera votre bouée de sauvetage.

    Dans la foulée, la sortie nº40 « Embourg » vers Bastogne sera fermée du dimanche 19 août à 20h au lundi 20 août à 20 heures.

    Là aussi, une déviation vous guidera.

    En complément et pour rappel, le chantier de réhabilitation du revêtement de l’autoroute E25/A26 a débuté ce lundi 6 août entre Chênée et Tilff en direction du Luxembourg sur une distance d'environ 5 kilomètres.

    Sécurite routiere.jpgLa circulation étant à deux voies pendant toute la durée du chantier et la vitesse étant limitée à 70km/h, sauf au niveau de l’accès nº40 « Embourg » où elle l'est à 50 km/h, il est tout à fait possible que des photographes aient envie de vous tirer le portrait donc, si vous êtes au volant, n'hésitez pas à sourire, au moins sur ce parcours.

     

  • Prévenir l’insolation des enfants, en voiture

    © CRR-OCW

    En période de grande chaleur, laisser un enfant dans une voiture exposée au soleil est excessivement dangereux. Cela semble relever du bon sens mais pourtant, chaque année, les hôpitaux accueillent des enfants victimes d’une insolation. Vous trouverez dans cet article des conseils élémentaires, particulièrement pour protéger les tout-petits.

    Le problème ne vient pas des rayons du soleil, puisque la grande majorité des UV sont bloqués par les vitres de la voiture, mais de la chaleur que ces rayons génèrent à l’intérieur de l’habitacle. En quelques minutes, celui-ci peut devenir une véritable fournaise. Et c’est particulièrement dangereux pour les enfants de moins de deux ans, dont la régulation thermique n’est pas encore au point. Leur température corporelle peut alors atteindre rapidement 40°, ce qui risque d’entraîner une déshydratation. Dans le cas d’enfants âgés de moins d’un an et si la prise en charge n’est pas assez rapide, cette déshydratation peut évoluer vers un coma, voire la mort du bébé.

    La conclusion s’impose donc d’elle-même: en période estivale, il convient de redoubler de prudence, et de ne jamais laisser son enfant dans la voiture. Le fait de baisser la vitre ou de se garer à l’ombre ne change rien : le soleil tourne.

    Comment reconnaître les premiers signes d’une insolation ? 

    • Rougeur et chaleur au niveau cutané. 
    • Fièvre.
    • Céphalées.
    • Si l’enfant présente des signes de somnolence, de tachycardie, il est urgent d’intervenir ! 

    Les gestes qui sauvent 

    • En cas de suspicion de déshydratation, donnez de l’eau et rafraîchissez immédiatement votre enfant. 

    • Rendez-vous directement chez un médecin, ou à l’hôpital le plus proche. 


    Si vous prenez la route des vacances d’été, quelques conseils : 

    - Si possible, évitez les trajets durant les heures les plus chaudes (entre 10 et 16h). Lors des haltes, garez votre voiture à l’ombre.

    - Couvrez la tête de votre enfant d’un chapeau ou d’une casquette, hydratez-le régulièrement, en particulier lors des longs trajets.

    - Posez des pare-soleil sur les vitres, n’oubliez pas que les pièces en métal (clips de ceintures de sécurité …) peuvent aussi surchauffer et devenir brûlantes.

    - Evitez que le siège de bébé ne reste exposé au soleil, recouvrez-le d’un tissu léger ; lors des arrêts, n’hésitez pas à sortir le siège du véhicule pour le mettre à l’ombre.

    Avec la collaboration de la Fondation Belge des Brûlures

                                                                                                                                   Dominique Lemaire

  • La rue Rys des Chenaux est fermée à la circulation

    Suite à des risques d'éboulement, la rue Rys des Chenaux est fermée à la circulation

    2018 08 11.jpg

    2018 08 11 bis.jpg

    2018 08 11 quater.jpg

    2018 08 11 ter.jpg

    Photos ci-dessus page Facebook Enrico Nori

    L'endroit concerné se situe au-delà du pont du chemin de fer.

    Mais on peut imaginer que vous aurez plus d'informations à ce sujet sur les canaux habituels de communication de la commune, soit la page Facebook communale, soit le site Internet.

    2018 08 11 (18).JPG

    Près de la Fenderie… Excepté circulation locale !

  • Rond-point de Belle-Île... La végétation crée le danger...

    Sécurite routiere.jpgQuand, dans le sens Chênée-Loncin, vous quittez l'autoroute pour emprunter le rond-point qui donne accès en direction du centre commercial de Belle-Île ou de la gare d'Angleur, la végétation commence à masquer de façon dangereuse la visibilité des automobilistes.

    2018 08 09 (15).JPG

    2018 08 09 (16).JPG

    2018 08 09 (17).JPG

     

  • Un LIDAR dans les travaux !

    2012 11 09 e25.JPG70 km/h entre Chênée et Tilff: un Lidar dans les travaux

    Comme annoncé, le chantier de réhabilitation du revêtement a débuté ce lundi 6 août entre Chênée et Tilff sur la E25 et ce, sur une distance de près de 5 kilomètres, en direction du Luxembourg.

    Du fait des travaux, la circulation est réduite à deux voies tandis que la vitesse est limitée à 70 km/h entre Chênée et Tilff, sauf au niveau de la sortie Embourg, où la vitesse est limitée à 50 km/h.

    Pour sensibiliser (?) les distraits, un Lidar a été placé dans ces travaux.

    Par ailleurs, plusieurs bretelles d'accès et /ou sorties sont fermées pendant toute la durée du chantier.

    A espérer que ce chantier soit terminé pour la rentrée de septembre sinon...

  • Ne faudrait-il pas interdire baignades et trempettes dans la Vesdre ?

    baignade interdite.pngpoint interrogation 2.jpgA propos de la vague de chaleur et de la sécheresse qui l’accompagne, fin juillet 2018, le ministre Carlo Di Antonio se voulait rassurant quant à la situation de nos réserves et de nos cours d’eau mais appelait néanmoins à une consommation raisonnée de l’eau, de notre or bleu.

    Par ailleurs, et en rapport avec la qualité de l’eau, les baignades ont été interdites en divers endroits, en raison de leur charge organique.  

    Dans l’Ourthe et dans différents lacs, les baignades sont désormais interdites, même s’il n’y a aucune zone de baignade officielle car les analyses bactériologiques ont démontré que l’eau n’est pas de qualité optimale, que du contraire. Avec le niveau bas des eaux, la situation ne risque pas de s’améliorer.

    Quid de la Vesdre ?

    vesdre.jpg

    Ne conviendrait-il pas que nos pouvoirs publics communaux ou autres prennent des mesures de précaution, notamment à l’égard des nombreux enfants qui vont faire trempette dans la Vesdre ?

    Il n'est pas recommandé non plus d'y baigner vos chiens. Les bactéries guettent…

    Hier, M.Franz Cornet postait une photo du niveau du barrage de la Gileppe. "La sécheresse est une réalité, pensons à économiser l'eau, bien précieux. Voici pour vous convaincre une vue actuelle du barrage de la Gileppe, alarmant quand même", commentait-il.

    Barrage gileppe.jpg

  • Mesures de sécurité

    feu de forêt.pngLe Gouverneur de la Province de Liège (faisant fonction) vient d’interdire une série d’activités susceptibles d’occasionner des départs d’incendie.

    Sont visées, toute manipulation de feu en forêt et ailleurs, l’utilisation de désherbeurs thermiques ou assimilés ou encore le lâcher de lanternes célestes.

    Les barbecues chez les particuliers demeurent autorisés moyennant les élémentaires règles de prudence.

    Outre le fait que s'abstenir d'allumer des feux en cette période de sécheresse, il convient aussi de rappeler que les contrevenants s’exposent à une peine de prison de 8 à 14 jours ou d’une amende de 26 à 200€.

    Il s'agit là d'une décision du Gouverneur faisant fonction de la Province de Liège qui, visiblement, prend les choses en main quant à la sécurité.

    Il est vrai que ça peut partir vite un feu en forêt.

  • J-79... Elections communales...100 idées pour Trooz... 1 idée par jour... 27 juillet 2018...

    79.pngUNE idée par jour, dans la rubrique intitulée "1 idée par jour pour Trooz"  et initiée depuis le 6 juillet (à cent jours des élections).

    Vous avez une idée, une suggestion à proposer à nos futurs élus ?

    Envoyez-la par mail, elle sera publiée. 

    Aujourd'hui, vous pourrez prendre connaissance de l'idée :

    sécuriser le patrimoine communal

    au travers du récit d'un fait divers : Tentative de vol par effraction au terrain du FC Trooz

    Lire la suite

  • Les SUL, vous connaissez ?

    2018 07 26 0217_Cyclistes-SUL_Secunews.jpg

    Les SUL, (Sens Uniques Limités) : cyclistes à contresens dans les sens uniques

    La sécurité n'a pas de prix donc les efforts effectués par notre Zone de Police Secova via Secunews pour sensibiliser un maximum de personnes se doivent d'être répercutés.

    N'hésitez pas à partager.

    SUL : cyclistes à contresens dans les sens uniques:

    De plus en plus nombreux dans nos communes, les SUL ou sens uniques limités, permettent aux cyclistes (et parfois aux cyclomotoristes de classe A) de rouler à contresens en empruntant des sens interdits. Une mesure qui améliore considérablement le réseau cyclable des villes mais qui ne semble pas toujours être bien comprise.

    Dans quelles conditions les utiliser en toute sécurité ?

    Pour qu’un cycliste puisse emprunter un contresens, il faut obligatoirement que des panneaux additionnels soient fixés sous le sens unique ou le sens interdit. Ceux-ci représentent soit un vélo entouré de deux flèches verticales orientées dans des directions opposées (panneau M4), soit un vélo suivi de la mention «excepté» (panneau M2). Dans certains cas, ces panneaux additionnels sont accompagnés d’un marquage au sol.

    Depuis 2004, l'instauration des SUL est devenue obligatoire dans certaines rues à sens unique. Ces rues doivent répondre à trois critères :

    1. une vitesse maximale autorisée ne dépassant pas les 50 km/h,

    2. une largeur libre de la chaussée (hors stationnement) d'au moins 3 mètres,

    3. aucune raison de sécurité ne doit s'y opposer (selon le gestionnaire de voirie).

    Les SUL sont-ils sûrs pour les cyclistes ?

    Contrairement à ce que l'on pourrait croire, les accidents de cyclistes ne sont pas plus fréquents dans les SUL qu'ailleurs.

    En effet, cyclistes et automobilistes, du fait qu'ils circulent en sens inverse, peuvent facilement établir un contact visuel et adapter leur trajectoire ou leur vitesse. A cela s’ajoute que les SUL sont généralement des rues secondaires où le trafic est moins dense et moins rapide.

    Quels sont les avantages des SUL ?

    En augmentant le réseau cyclable des villes, la présence des SUL permet aux cyclistes d'emprunter de nombreux raccourcis et/ou d'éviter les grands axes routiers.

    De plus, lors des croisements, les automobilistes déterminent plus facilement l’espace qu’ils doivent réserver aux cyclistes du fait de la position qu’ils occupent dans leur voiture.

    Enfin, en cas d’ouverture de portière, les risques encourus sont moins importants pour les cyclistes.

                          merci à Fanny Vanobberghen

     

  • Découvrez tous les secrets des ZAC...

    2018 07 18 0340_ZAC_Patrick_Decorte.jpgLes ZAC, zones avancées pour cyclistes et cyclomotoristes

    Notre code de la route propose différentes alternatives pour écarter les cyclistes et cyclomotoristes du trafic automobile. On connaît bien les pistes cyclables, mais on pense moins aux zones avancées que l’on trouve dans les carrefours avec feux. Quels usagers peuvent utiliser les ZAC et comment ?


    Dans le langage courant, on parle souvent par commodité de «sas vélos», mais l’intitulé exact de ces sas est zone avancée pour cyclistes et conducteurs de cyclomoteurs à deux roues, ZAC en abrégé.

    Cette zone permet aux cyclistes et cyclomotoristes de se ranger directement devant le reste du trafic motorisé lors de la phase rouge d’un feu.

    Quelle est l'utilité d'une ZAC ?

    Le principal avantage d’une ZAC est de laisser aux usagers lents qui y sont admis, le loisir de démarrer en sécurité devant le reste du trafic motorisé. Une fois rangés sur une ZAC, ils seront bien mieux pris en compte par les véhicules qui les suivent. Pour virer à gauche, ce qui est une manœuvre très délicate, ils disposeront également d’une vue bien dégagée sur le trafic venant d’en face.

    Cette disposition permet aussi aux cyclistes et cyclomotoristes d’éviter de respirer les gaz des véhicules immobilisés devant eux.

    Qui est admis sur une ZAC ?

    Bien entendu, les cyclistes et les cyclomotoristes à deux roues sont admis sans limite sur les ZAC. Mais sont aussi admis les usagers assimilés à des cyclistes. C’est le cas des utilisateurs d’engins de déplacements lorsque ceux-ci circulent plus vite qu’à l’allure du pas.

    On peut donc parfaitement retrouver un utilisateur de rollers ou de trottinette sur une ZAC, par exemple. Par contre, les voitures, les camions et tout ce qui est immatriculé comme moto n’ont pas accès aux ZAC, ce qui n’est pas toujours bien respecté dans la pratique…

    Comment ça marche ?

    Les usagers non autorisés sur une ZAC doivent s’arrêter devant la première ligne d’arrêt lorsque le feu devient rouge. Se retrouver à tort immobilisé au feu rouge sur une ZAC est une infraction du premier degré. Cela nécessite donc de la part des automobilistes, des camionneurs et des motards de ne pas s’avancer sur la ZAC s’il y a un risque de ne pas pouvoir la dégager à la phase verte. Quant aux motards qui remontent une file de voiture à l’arrêt au feu rouge, ils doivent également apprendre à s’arrêter devant la première ligne d’arrêt, car les ZAC n’ont pas été créées pour eux…

    Cyclistes et cyclomotoristes accèdent aux ZAC par des bandes de sélections, bandes qui sont en fait une piste cyclable. Les bandes de sélections aboutissent dans une zone délimitée par 2 lignes d’arrêt entre lesquelles on a dessiné le symbole d’une bicyclette.

    Ajoutons que puisque la ZAC leur assure une meilleure visibilité, cyclistes et cyclomotoristes n’ont aucune raison de démarrer au rouge avant les autres véhicules…

    Source Secunews

    Commissaire Olivier Quisquater

  • C'est signalé...

    Une petite borne de la télédistribution semble en difficultés depuis quelques semaines en face du zoning, près du garage Delhez.

    Comme personne ne semble encore l'avoir remarqué, je viens de le signaler par mail au service dépannage de l'ALE. La personne (elle se reconnaîtra) qui m'a dit il y a un mois qu'elle s'en occupait peut être rassurée, c'est signalé !

    Si cela se reproduisait,  voilà le mail pour les dépannages : depannage@resa.be

    2018 07 16 (10) bis.jpg

    2018 07 16 (11).JPG

    c'est là tout près

    2018 07 16 (13).JPG

    quelques numéros utiles...

    2018 07 16 numeros utiles.jpg

     

     

  • Le Tour de la Province de Liège passera par Trooz la semaine prochaine

    Tour de Liège.jpgLa 57e édition du Tour de la Province de Liège se déroulera 16 au 20 juillet 2018.

    Cinq étapes en ligne seront au programme et passeront notamment par notre commune à plusieurs reprises.

    Il vous est donc recommandé d'en tenir compte lors de vos futurs déplacements.

    Les étapes 2018 du Tour de la Province de Liège :

    16/07 - Etape 1 : Verviers - Verviers
    17/07 - Etape 2 : Beyne Heusay - Beyne Heusay
    18/07 - Etape 3 : Clavier - Clavier
    19/07 - Etape 4 : Remicourt - Remicourt
    20/07 - Etape 5 : Seraing - Seraing


    Extraits du parcours sur la commune de Trooz :

    Lire la suite

  • BE-Alert.be Vous connaissez ?

    Il y a quand même des choses étonnantes dont les pouvoirs publics ne font pas suffisamment la publicité alors que la sécurité de la population peut globalement être concernée.

    Cela ne coûte rien, c'est gratuit et cela peut être plus qu'utile.

    be alert.jpg

    Lire la suite