Environnement

  • Enlèvement des déchets : votre calendrier

    *     *     *     *     *

    poubelle gris + vert.jpg

     

    Mercredi 24  mai : les déchets organiques et les déchets résiduels

     

     

     

    *     *     *     *     *

    poubelle gris vert pmc.jpgMercredi 31 mai : les déchets organiques et les déchets résiduels  +  les papiers-cartons et les sacs bleus PMC

     

    En cas de problème pour le ramassage, le numéro à contacter est le 04 240 74 74

    HORAIRE DES RECYPARCS

    Du mardi au vendredi : de 9h à 12h30 et de 13h à 17h

    Le samedi : de 8h30 à 12h30 et de 13h à 17h

    Fermés les dimanches, lundis et jours fériés. 

  • La Marche des Communs passait par le tracé CHB

    C’est en ce mois de mai 2017 qu’une marche des Communs est organisée une semaine durant en Belgique, entre Liège et Rochefort.

    Les objectifs avoués sont de dénoncer la privatisation croissante des éléments du paysage : friches, forêts, chemins, sources, etc.

    Cette marche des communs traverse des territoires où les forêts sont à vendre, les hommes enfermés, les paysages en danger. Que ce soient des viaducs jetés par-dessus les vallées, que ce soient des hectares forestiers communaux cédés à des entrepreneurs, que ce soient des sentiers vicinaux sortis de l’usage public au bénéfice de propriétaires riverains, chaque situation raconte une seule et même histoire : celle de la satisfaction immédiate de profits particuliers aux dépens des intérêts de la collectivité.

    « Nous allons à la rencontre de situations où le bien commun est pleinement considéré comme un bien dans une pure logique de gestion et de profit. Nous allons à la rencontre de situations où le commun s’estompe devant les intérêts de quelques-uns et les logiques de propriété », explique un des participants.

    Préserver ces biens inaliénables qui font partie du patrimoine, comme les forêts, comme l’eau, comme la circulation des choses et des gens semble clair et naturel chez ces marcheurs axés sur le futur avec un grand F.

    2017 05 21 marche des communs magnée (22).JPG

    Ce dimanche 21 mai, le départ était fixé sur le territoire à Retinne puis les marcheurs traversaient Fléron et faisaient halte à Magnée avant de descendre vers Prayon et Trooz puis de remonter à Beaufays, aboutissement de cette étape.

     

    2017 05 21 marche des communs magnée (40).JPG« Nous refaisons presque tout le tracé potentiel de l’autoroute dans sa totalité et dans le détail », explique un des marcheurs, Frédéric Falisse, le président du Groupement CHB. « Ce qui est vraiment intéressant évidemment, c’est que nous sommes sur le terrain, les pieds dessus. De la sorte, on est surtout sensibilisés à la dimension environnementale immédiate et à la perturbation que ça ne manquera pas de provoquer dans la région. Il est clair que les enjeux sont bien au-delà de cette dimension-là. Non seulement les gens n’auront pas ici ce qu’ils croient qu’ils auront mais alors en plus, il y aura des incidences énormes au niveau de la territorialité régionale et sous-régionale de Liège… La question à poser est qu’est-ce qu’on va faire avec notre argent ici, pour l’avenir… »

    Et le président du Groupement CHB d’expliquer sa participation à cette marche d’une autre ampleur.

    « CHB a été invité si je puis dire par la Marche des Communs qui a évidemment une vision beaucoup plus large au niveau sociétal. »

    Quelques photos prises lors de la halte à Magnée sur la page Facebook de votre blog Sudinfo de Trooz.

    Marche des communs mai 2017.jpg

  • Halte à Magnée pour la Marche des Communs

    2017 05 21 marche des communs magnée (16).JPG

    2017 05 21 marche des communs magnée (28).JPGLa Marche des Communs (nous y reviendrons) qui, ce dimanche 21 mai 2017, emprunte le tracé potentiel de la liaison C-H/B, a fait ce midi une halte à Magnée...

    ... avant de repartir vers Chaudfontaine, La Brouck puis Beaufays...

    2017 05 21 marche des communs magnée (22).JPG

  • La nature, la Marche des Communs, CHB... à la Une ce 21 mai 2017

    Le réseau écologique

    Oiseau 1.jpgDe vastes paysages verdoyants ne sont pas obligatoirement synonymes de nature riche et diversifiée ; encore faut-il que le milieu soit accueillant pour la flore et la faune sauvages. Prenons par exemple… le hérisson : il lui faudra trouver une nourriture abondante, pouvoir circuler sans trop de difficultés, disposer d’un endroit sûr où mettre bas et élever ses jeunes, profiter de suffisamment de caches pour se protéger des prédateurs, d’un abri où hiberner…

    Chaque espèce ayant ses propres exigences écologiques, plus ou moins strictes, seul un réseau d’habitats diversifiés et de qualité peut y répondre : bois feuillus, lisières, prairies fleuries, talus couverts de hautes herbes, mares et ruisseaux, arbres morts, vieux arbres fruitiers… Regardez autour de vous et jugez de la qualité de votre environnement naturel !

    Les haies sont un élément essentiel de ce réseau écologique ; en plus d’embellir nos paysages, elles offrent le gîte et le couvert à une multitude d’espèces dont de nombreux passereaux, des mustélidés, des crapauds et grenouilles, des insectes… Bref, tout un bestiaire bien sympathique. Nos chemins de campagne participent aussi à la qualité du maillage écologique du fait de la présence de nombreux éléments naturels : arbustes, haies et lisières, talus et fossés…

    Un bien commun à préserver

    autoroute.jpgNous sommes tous les dépositaires de cette nature. Malheureusement, la liaison autoroutière entre Cerexhe-Heuseux et Beaufays (CHB), ancien projet imaginé à la fin des années 60’, créerait une large saignée dans un des derniers espaces boisés au Sud-Est de Liège ; or, elle constitue un maillon de ce qu’il reste de la ceinture verte de l’agglomération liégeoise. Après nous être documentés et après avoir assisté le 27 avril dernier à un débat entre François Schreuer et Philippe Dodrimont, nous sommes plus convaincus que jamais que ce projet à 500 millions d’euros minimum ne règlera jamais la question de congestion automobile au centre de Liège (ce qu’en fait tous les décideurs savent parfaitement) mais constituera au contraire un puissant levier pour une intensification destructrice de la périurbanisation (poursuite de l’étalement urbain et de l’élargissement de la périphérie liégeoise).

    http://www.infotrooz.be/archives/2017/05/10/35270985.html

    Notre cadre de vie, celui dont hériteront les générations à venir, mérite mieux que d’être sacrifié sur l’autel du transport routier, surtout quand ce choix strictement politique est à courte vue, ignore les alternatives et va à l’encontre d’un développement durable dont tout le monde se gargarise pourtant.

    Il nous faut donc – à nouveau – nous mobiliser et nous faire entendre.

    Une marche mobilisatrice pour la préservation de notre cadre de vie et pour de meilleurs choix en matière de mobilité

    Paysage 1.jpg

    Ce dimanche 21 mai, venez marcher sur le tracé du projet de liaison CHB

    Le parcours complet de la marche est d'environ 15 km. Il est évidemment possible de ne participer qu’à une partie de la journée. Au programme : balade sur des sites naturels splendides, discussions sur le bien commun, débat sur la liaison CHB, souper amical…

    -   RDV 9h, rue du Fort à Fléron, au pied du terril du Hasard (départ 9h30)

    -   Demi-journée : RDV environ 12h à l’église de Magnée

    -   Arrivée vers 18h, au bar à vin « Nuance de Rouge » Voie de l’Air Pur 162 à Beaufays

    -   18h30 souper offert aux marcheurs, au bar à vin « Nuance de Rouge » (inscription nécessaire)

    -   20h : Discussion / débat ouvert à tous autour du projet de liaison entre Cerexhe-Heuseux et Beaufays, au bar à vin « Nuance de Rouge »

    Emportez votre pique-nique…

    Renseignements : groupementchb@gmail.com

    Paysage 3.jpg

     

  • Coin Trooz... Attention danger !

    Cet article a été publié le 12 février 2016, le revoici.

    En 2015 déjà, l'attention des pouvoirs publics avait été attirée sur la dangerosité dans ce tunnel qui rejoint, sous le chemin de fer, les Laurentpré et le petit chemin qui monte vers le Thier.

    Force est de constater que rien n'a vraiment changé depuis si ce n'est les barrières d'interdiction (de protection ?) qui, sans doute poussées par les vents violents, sont tombées dans le ruisseau...

    2017 05 13  (2).JPG

    2017 05 13  (3).JPG

    Lire la suite

  • Christiane Delmal nous emmène en balade sur le site calaminaire de Prayon

    2017 05 13  (355).JPGCe samedi 13 mai 2017, Christiane Delmal, guide-nature, avait invité tout qui le souhaitait pour une petite balade sur le site calaminaire de Prayon. Cette balade avait obtenu les autorisations nécessaires et était également placée sous le sigle du Syndicat d'initiative de Trooz.

    Cette balade s'est déroulée dans une excellent ambiance. Qui plus est, de nombreuses informations précieuses et historiques ont été proposées aux participants par Christiane et son équipe car elle était bien entourée ce samedi.

    Une amusante anecdote a également été contée  quant à la réalisation d'un baignoire pour Napoléon, photo à l'appui.

    2017 05 13  (354).JPG

    Christiane nous livre ses impressions 

    2017 05 13  (357).JPG"C'est sous un superbe soleil qu'une vingtaine de personnes se sont retrouvées  ce samedi pour une visite guidée sur le site calaminaire de Prayon.  Méprisé hier, estimé aujourdhui, cet endroit exceptionnel a conquis les amoureux du patrimoine et de la biodiversité.

    2017 05 13  (78).JPG

    Cela fait cinq siècles que de petites, les industries présentes au niveau de la Brouck, ont gagné en importance pour finalement disparaître à la fin du XXe. La richesse géologique, comparable à nulle autre en Belgique, présentait, suite à des chocs tectoniques et de nombreux plissements consécutifs:  zinc, plomb, cuivre, ... tous métaux ainsi  remontés à la surface de la croûte terrestre. L'histoire nous relate la succession  des différentes exploitations de ceux-ci, les différents entrepreneurs impliqués, leurs adaptations aux conditions économiques. Tout ceci pour un résultat toujours bel et bien présent : la lande calaminaire de Prayon ! 

    2017 05 13  (51).JPG

    Que de beautés ! Comment pouvoir envisager que cette petite pensée calaminaire soit capable de créer de tels énormes tapis jaunes qui s'offrent ainsi à nos yeux ! 

    2017 05 13  (216).JPG

    Aujourd'hui acquise par Natagora (en tout cas 39 hectares sur la cinquantaine présents) tout est mis en  oeuvre pour que cette lande calaminaire, devenue  propriété privée,  soit protégée, gérée, aimée et respectée. Cette richesse constitue notre patrimoine industriel et nous appartient à tous.

    Philippe Destinay, botaniste et moi-même, guide-nature, sommes en mesure d'offrir l'opportunité aux personnes qui le souhaiteraient de s'inscrire pour une prochaine visite du site. Vous pouvez vous adresser pour cela au Syndicat d'Initiative de Trooz 04/273.09.13.

    2017 05 13  (46).JPG2017 05 13  (4).JPG

    Encore merci à tous les participants pour leur enthousiasme. 

    Christiane Delmal

    Guide-nature.

    De nombreuses photos de cette balade vous sont proposées sur la page Facebook de ce blog Sudinfo de Trooz.

    Malheureusement, force est de reconnaître qu'il n'y avait pas que la nature à découvrir sur le site...

    2017 05 13  (72).JPG

    2017 05 13  (92).JPG

    2017 05 13  (66).JPG

    2017 05 13  (67).JPG

    ... mais malgré tout, les différents paysages étaient vraiment plus qu'intéressants ainsi que les différents points de vue comme par exemple ci-dessous, l'églises de La Brouck, avec le terrain de foot en arrière-plan...

    2017 05 13  (158).JPG

    ... mais aussi l'église de Prayon et bien d'autres choses encore...

    2017 05 13  (356).JPG

    2017 05 13  (292).JPG

     

  • Balade dans la lande calaminaire de Trooz

    Superbe balade dans la lande calaminaire de Trooz ce samedi 13 mai 2017 en compagnie de Christiane Delmal, guide-nature.

    Photos en préparation mais, dans l'attente, les reconnaissez-vous à leur reflet dans la mare ?

    2017 05 13  (294).JPG

    2017 05 13  (353).JPG

     

  • Gardons nos cieux vivants

    Olivier Baltus consacre son article nature aux hirondelles.

    hirondelles 2.jpg

    Aimeriez-vous avoir cette chance ? Quelle chance ? Celle d’accueillir des hirondelles tiens !

    hirondelle.pngPar le passé, un nid d’hirondelles portait chance aux occupants de la maison. Pourquoi ne serait-ce plus le cas aujourd’hui ? Si les fientes sous les nids construits sur les façades posent problèmes, il suffit d’installer une petite planchette 10 ou 15 cm dessous (le mieux est qu’elle ne touche pas le mur pour éviter que les hirondelles ne l’utilisent pour faire un nouveau nid).

    Afin d’aider les hirondelles de fenêtre à s’installer et nicher dans nos villages, on peut installer des nids artificiels sur la façade de sa maison, d’une grange, d’une école… Les corniches en plastique ne permettent en effet pas au nid de s’accrocher durablement. Alors que nos arondes (vieux mot pour désigner les hirondelles) étaient autrefois présentes dans tous les villages, il n’en reste plus aujourd’hui qu’en quelques endroits, souvent en petit nombre ; à Forêt, Fonds-de-Forêt et La Brouck par exemple.

    Les hirondelles vivent en colonie, souvent au cœur des villages. Si chasser une colonie est très facile, il est beaucoup plus difficile de la faire revenir. C’est pourquoi il est utile et nécessaire de renforcer les populations des hirondelles là où elles se trouvent encore, en améliorant leurs conditions de nidification. Chose assez étonnante : ces oiseaux ont aussi parfois du mal à trouver la boue nécessaire pour construire leur nid. Les simples flaques et les chemins boueux devenant de plus en plus rares, on peut installer des « bacs à boue » pour leur fournir la matière première !

    L’hirondelle de fenêtre se reconnaît aisément avec sa calotte noire sur la tête, la gorge et le croupion blancs et la queue courte. Elle est donc bien différente de l’hirondelle rustique (ou de cheminée) dont la gorge est rouge brique et la queue longue et fourchue. Aussi gracieuse que l’hirondelle de fenêtre, elle niche à l’intérieur des bâtiments dans des environnements ruraux. Quant au martinet noir, il a de longues et fines ailes en faux, vole haut dans le ciel (ou bas en cas de temps orageux qui rabat le plancton aérien vers le sol) en lançant de petits cris perçants et ne se pose que pour nicher dans des anfractuosités sous les corniches (ces oiseaux s'accouplent et parfois même dorment en vol !).

    Les hirondelles sont des oiseaux insectivores, spécialisés dans la capture des insectes en plein vol. Inutile de dire que l’aseptisation généralisée de notre environnement ne leur est pas très favorable ! A l’automne, elles quittent nos régions pour rejoindre leurs quartiers d’hiver en Afrique, d’où elles reviendront nous annoncer le retour du printemps suivant. 

    Fin juin, Natagora organise son habituel « recensement des hirondelles et martinets ». Cela permet de suivre l’évolution des populations, d’alerter et de prendre les mesures utiles aux oiseaux si nécessaire. Plein d’infos (recensement, sensibilisation, protection des nids, placement de nichoirs…) : http://www.natagora.be/index.php?id=hirondelles

    Une autre manière de mettre sa pierre à l’édifice : l’adhésion à une association de conservation de la nature me paraît être une bonne idée.

     

  • Le calendrier des balades 2017

    Delmal Christiane 2.jpg

    Le calendrier des balades 2017 dans la région de Trooz, en compagnie de Christiane Delmal, guide-nature.

    Balades organisées avec la collaboration alternée des Syndicats d'Initiative de Trooz Chaudfontaine, Theux...

    Lire la suite

  • Sombre et clair...

    ... ou le contraire, ce soir sur Trooz ?

    2017 05 08.JPG

  • La lande calaminaire... balade

    Delmal Christiane Walou.JPGOrganisée par le Syndicat d'Initiative de Trooz

    Samedi 13 mai à 14h.

    Balade, la lande calaminaire de Trooz.

    Flore unique et faune qui lui est inféodée sont à découvrir sur 40 hectares d'un ancien site sidérurgique.

    Philippe Destinay et moi-même vous guiderons sur ce site. Historique, botanique seront évoqués et nous l'espérons, pour votre plus grand plaisir.

    Distance : indéterminée (nous nous attarderons aux endroits intéressants)

    Durée : 2h30

    R.V. Trooz, à l'intersection de la rue du Pont (Brouck) et de la Grand'rue à hauteur du n°4

    Latitude : 50.578609 | Longitude : 5.673037 

    Particularité : parcours malaisé avec fort dénivelé, non accessible aux poussettes.

    Chiens non admis.

    Précaution : se munir de chaussures de marche et peut-être de bâtons.

    Participation gratuite

    Philippe Destinay et moi-même tâcherons de vous éclairer sur la raison, le développement et l'état actuel de ces 40 hectares de terrain.

    Christiane Delmal,

    guide-nature.

    gsm 0483/656936

    0000 00 00 Payasages CHB.Jpg

    illustration

     

  • Les plantes sauvages comestibles

    Ils sont partis à la recherche de plantes sauvages comestibles...

    Une excellente initiative.

    Quelques photos sur la page Facebook de votre blog Sudinfo de Trooz.

  • La Marche des Communs le 21 mai 2017

    2006 11 26 marche 021.jpg

    Le 26 novembre 2006, une marche contre CHB avait été organisée à Trooz et avait connu un franc succès.

    Vous pouvez retrouver toutes les photos sur la page Facebook de ce blog Sudinfo de Trooz.

    La « MARCHE DES COMMUNS » sera organisée le dimanche 21 mai 2017 à partir de Fléron (autoroute Cerexhe/Heuseux – Beaufays)...

    Pour info, cette marche s’inscrit dans un projet plus vaste de protestations, à travers la Wallonie, jusque Bruxelles.

    Tout savoir sur la « MARCHE DES COMMUNS » et vous y inscrire sur le lien suivant :  http://www.136jours.be/la-marche-des-communs/

    Elle est organisée par les « Acteurs des Temps Présents ».

    Vous trouverez les « Acteurs des Temps présents » (et leur charte) sur le site :  http://www.136jours.be/les-acteurs/

    Cette info est communiquée par l’asbl GROUPEMENT CHB.

    Cette asbl GROUPEMENT CHB, d’opposition à CHB, vous propose de visiter son nouveau site via le lien : http://www.groupementchb.com/

     

    2017 05 21 charte.png

    La charte des Acteurs des Temps Présents

    Nous, citoyens, citoyennes de tous horizons… déclarons d’une même voix

    Que la compétitivité et la rentabilité à tout prix nous tuent à petit feu.

    Qu’elles vident de leur sens nos métiers et empêchent que l’on puisse en vivre dignement.

    Que l’austérité est une réponse inacceptable à une crise financière que nous n’avons pas provoquée.

    Que nous ne pouvons accepter de voir la démocratie confisquée par des institutions non élues.

    Que la dégradation de notre qualité de vie et de l’environnement est incompatible avec la notion de progrès.

    Que le manque de perspectives pour les jeunes et la peur du lendemain ne sont pas l’héritage que nous voulons laisser aux générations futures.

    Dès lors,

    Nous, acteurs et actrices des temps présents, unissons nos énergies pour tracer les lignes de force d’une nouvelle société plus juste. Nous mettrons en commun nos réflexions et mènerons ensemble des actions jusqu’au renversement du modèle économique actuel.

    JE SIGNE la charte