Edito

  • Le dossier du MAKA sous la loupe

    Le MAKA 2.jpg

    EDITO

    Le 25 mai 2018, votre blog vous annonçait l’octroi de subsides pour la restauration du MAKA (revoir les deux articles précédents ici et ).

    Hasard du calendrier (électoral ou pas), ces subsides tombent en fin de législature communale et c’est un ministre cdH, René Collin, qui communique l'octroi des subsides pour le MAKA par message sur le téléphone portable d’Arthur Degée, un conseiller communal de Trooz, membre et même président du cdH local mais élu sous la bannière MR. Vous suivez ?

    Arthur, qui est une personne remarquable et correcte en tous points en informe son bourgmestre et communique également par la suite l’information à votre serviteur qui la répercute aux lecteurs du blog.

    En tant que citoyen, qu’est-ce que j’ai en horreur ces petits jeux de communication dictés par la particratie et au cours desquels la personne ou le parti qui donne l’information est plus importante que l’information en tant que telle. L'ordre logique des choses n'aurait-il pas voulu que le ministre Collin affiche sa neutralité et communique d'abord l'information à la commune ?

    Ne serait-ce pas aussi cela la bonne gouvernance ? Se débarrasser de sa coloration politique lorsqu'on est drapé du titre de ministre ? (... Fin de la partie "ben quoi, on peut rêver, non ?")

    Le dossier du Maka, qui intéresse assurément la population de Trooz, n’est pas neuf et sa gestion n’a pas vraiment été un long fleuve tranquille.

    Il était donc intéressant de demander au bourgmestre, Fabien Beltran, d’en retracer les principaux contours et l’historique afin d’en informer nos lecteurs...

    Lire la suite

  • C'est confirmé, le cdH se présentera au sein du groupe EcoVA

    127.jpgElections communales du 14 octobre 2018

    C'est par communiqué qu'Arthur DEGEE, Président de la section locale de Trooz du cdH, confirme que son parti intégrera la bannière Ecova pour la prochaine échéance électorale qui renouvellera le Conseil communal de Trooz.

    Pour rappel, les membres du cdH font actuellement partie de la majorité mais sous le sigle MR. L'expérience ne sera pas reconduite et cette fois, après réflexion, le cdH se présentera sous le sigle Ecova. 

    "Au terme de six ans partagés dans la large majorité communale de Trooz et forts de nos convictions humanistes centrées sur l’attention aux personnes et à la promotion de l’associatif, le moment est venu d’envisager notre action pour les 6 prochaines années", explique le président Degée qui poursuit "Nous resterons porteurs d’engagements cdH pour l’action locale déclinés dans différents thèmes qui nous tiennent à coeur (transparence de l’action publique et participation citoyenne, fraternité et solidarité, accueil de la petite enfance, enseignements, reconnaissance des aînés, familles et éducation, économie tant privée que publique au service de l’homme et respectueuse de l’environnement, tourisme de proximité, culture, aménagement du territoire considéré comme un levier de développement humain et durable, transition énergétique, qualité de vie, …).

    cdH et EcoVa se sont donc rencontrés et ont décidé de faire campagne commune ou du moins de se présenter sur la même liste.

    Degée Arthur 2018 05 25 (2).JPG(…) "Nous apporterons notre sensibilité humaniste à cette équipe d’inspiration citoyenne. Nos objectifs et modes de fonctionnement sont compatibles et nous pensons que la coopération  ne pourra qu’être fructueuse", clôture Arthur Degée.

    C'est ainsi que ce dimanche 10 juin 2018, le cdH participera à un petit-déjeuner, bio, équitable et solidaire de 9h00 à 11h00 à la salle communale de Forêt-village (rue du village, 7, à 4870 FORÊT-TROOZ) en compagnie d'Ecova.

    * * *

    Il est donc bien établi que dans notre petite commune de Trooz, aucun des quatre partis dits traditionnels, à savoir le PS, le MR, le cdH et Ecolo ne présentera une liste propre.

    D'aucuns se demandent s'il ne serait pas temps de cesser cette mascarade de la particratie et de proposer aux citoyens de voter pour des personnes, surtout dans les petites communes (par exemple, moins de 10.000 habitants) plutôt que pour des listes. "Ils" veulent rapprocher le citoyen du politique et combler le fossé, voire le canyon qui les sépare alors ne conviendrait-il pas de changer les règles et de repenser les modalités de cette démocratie et de permettre au citoyen de voter pour les personnes qu'il estime de qualité et qui sont parfois (souvent ?) disséminées sur plusieurs listes.

  • Vos commentaires sur le blog Sudinfo de Trooz...

    2018 06 07 129.jpgBien évidemment sur le blog, j'accepte via la rubrique des commentaires tous les débats et toutes les opinions pour autant qu'elles soient exprimées de façon correcte et ne contreviennent pas aux principes établis par la charte à laquelle votre blog a adhéré.

    Nous sommes en période électorale et bien évidemment il est tout à fait possible que certains se découvrent une prose on va dire... agressive voire teintée d'anonymat.

    Depuis deux ans, au niveau de vos commentaires, tout se passait bien, sans problème mais il semblerait que ce ne soit plus le cas.

    C'est pourquoi, à dater de ce jeudi 7 juin 2018 et jusqu'à nouvel avis, TOUS LES COMMENTAIRES SERONT MODERES (ce qui ne signifie pas censurés).

    Je vous invite donc à signer tous vos commentaires de vos nom et prénom.

    Dans la négative, ils ne seront pas publiés.

    Dans la pratique, vos commentaires seront approuvés dans la journée (il faut que je sois connecté sur le pc) donc merci de ne pas m'envoyer le même commentaire à plusieurs reprises.

     

  • Catastrophe sur Trooz... Inondation... La Magne, cette petite chipie... (5)

    Nous sommes le 1er juin 2018... La nuit est déjà bien entamée et les eaux semblent s'être retirées.

    Voici quelques images prises dans l'après-midi du côté de Fonds-de-Forêt, aux abords de la Magne suivies par quelques images prises sur la N61, à l'entrée de Chaudfontaine.

    A Chaudfontaine, vous pourrez y constater cinq trous béants qui ont été effectués dans les murs (par les pouvoirs publics ?) afin de permettre à l'eau de quitter la N61 et d'aller se coucher dans la Vesdre.

    Probablement la meilleure (ou la moins pire) des solutions.

    debat 2.jpgMais, partant du principe que ce n'est pas la première fois que la Magne fait des siennes et que ce n'est pas la première fois que les eaux ne s'évacuent pas de la nationale à cet endroit de Chaufdontaine alors que c'est en bordure de Vesdre, je vais me permettre d'ouvrir un vaste débat auquel vous, chers lecteurs et lectrices, serez tous conviés.

    Je vous propose, ensemble, grâce à vos réactions, grâce à vos expériences vécues, présentes comme passées, d'ouvrir entre nous le débat.

    Pour ce faire, au sujet de ces récentes inondations, je vous demanderai de m'envoyer par mail (charles.clessens@skynet.be) toutes vos réflexions, toutes vos questions, toutes vos remarques et/ou suggestions.

    Nos (Vos ?) questions seront posées aux politiques concernés, vos remarques leur seront transmises. 

    C'est vrai, nous sommes en période électorale, à 135 jours de l'échéance électorale. Bientôt, les futurs candidats vont-ils probablement nous faire part de leurs projets. Et si nous faisions de même, mais en sens inverse ? Pourquoi ne pas, nous, leur faire part de nos attentes ?

    J'attends vos mails afin de constituer un dossier qui vous sera présenté en même temps qu'aux différents politiques concernés. Merci de préciser si vous souhaitez ou pas que votre nom soit mentionné. Ce n'est pas une obligation.

     

  • La rue de la Marbrerie est bien une voirie privée

    Questionné par des riverains, votre blog avait posé la question suivante à l’échevin des Travaux publics, Eric Nori par mail, ce 17 mai 2018.

    From: Charles Clessens <charles.clessens@skynet.be> Sent: Thursday, May 17, 2018 10:56:02 AM To: nori_enrico@msn.com Cc: BELTRAN Fabien Subject: Info Travaux

    Eric Nori, échevin Travaux publics

    (copie Fabien Beltran pour info)

    Dans le cadre des travaux en cours et à venir dans le quartier de la rue de la Marbrerie, des riverains s’interrogent à plusieurs sujets.

    1 La rue de la Marbrerie est-elle ou pas une voirie communale ?

    2 Dans un cas comme dans l’autre, quelle sera la potentielle implication financière dans le projet de raccordement aux égouts ?

    3 Un projet de raccordement au gaz existe-t-il en cette rue et si oui, sera-t-il lié avec celui destiné aux travaux d’égouttage, ceci afin de ne pas ouvrir la chaussée deux fois et si non, ne serait-il pas judicieux de l’envisager ?

    Merci pour le suivi.

    17 mai 2018

    Et la réponse (très rapide) reçue, ce 19 mai 2018

    Bonjour Charles,

    La rue de la Marbrerie est bien une voirie privée.

    Cet état de fait est bien connu de la SPGE et n’impacte en rien les travaux d'épuration (station de pompage et conduite de refoulement), si ce n'est pour la réalisation d'une emprise.

    Il se fait simplement que la réalisation de l'égouttage d'une voirie privée ne peut pas être financée par la SPGE. C'est le propriétaire de la voirie qui doit prendre en charge les coûts liés à son équipement (égouts compris).

    Dans le cas présent, il serait dommage de poser la conduite de refoulement sous la Vesdre et dans la rue de la Marbrerie sans poser l'égout de reprise des habitations de la rue.

    Nous étudions donc la possibilité de reprendre la voirie en domaine public à bref délai afin de ne pas bloquer l'opportunité de réaliser l'égouttage en même temps que les travaux d'épuration. Nous supposons que le propriétaire ne refusera pas dans l’intérêt général et son intérêt particulier.

    Concernant le gaz, contrairement à l’égouttage qui est d’utilité publique, l’installation du gaz relève d’une utilité privée.  Dans ce contexte il appartient aux riverains intéressés par l’installation du gaz de contacter Resa qui pourrait après enquête de rentabilité, soit installer une conduite gratuitement, soit en plus du coût du raccordement, demander une participation financière supplémentaire qui serait relative à la longueur des tuyauteries PEHD à installer.  Resa pourrait alors prendre contact avec la SPGE afin de  profiter du chantier à venir pour poser ses canalisations.

    Certains riverains m'ont déjà interpellé sur ce fait et ils ont été avertis de la procédure et de la prise en charge par eux des frais d’installation du gaz.

    Bien à toi.

    Eric

    Commentaire : ce dossier n'est pas nouveau puisque déjà en 1998, soit il y a vingt ans, le problème avait été soulevé car l'Association Liégeoise du Gaz n'avait pu accorder l'implantation de conduites de gaz aux riverains au motif qu'il s'agissait d'une voirie privée. Apparemment, à cette époque, la commune au courant de la situation (réunion avec les riverains le 8 juillet 1999) n'avait pas donné de suite satisfaisante. Maintenant, du fait de l'évolution actuelle et impérative des travaux d'égouttage, tout doit être mis en œuvre pour pallier le manque de vision sur le long terme des dirigeants de l'époque. 

  • Conseil communal du 17 mai 2018... 59ème séance (I)

    j-150.jpgAvant d’aborder la relation de la séance du Conseil communal de Trooz de ce jeudi 17 mai 2018… 

    BELTRAN Fabien, le Bourgmestre, Président ;

    MARCK Christophe, JUPRELLE Isabelle, VENDY Etienne, NORI Enrico, les Echevin(e)s ;

    SOOLS Nicolas, Président du CPAS (avec voix consultative) et Conseiller ;

    DOMBARD André, DEGEE Arthur, LAROSE Jean-Pierre, DENOOZ Jean-Marie, DEGLIN Joëlle, LAINERI Ricardo, MARTIN Guy, BALTUS Olivier, GONZALEZ SANZ Ana, PIRARD Claire, SARTINI Gianpiero, LALLEMAND Grégory, JAMAGNE Marc, Conseillers(ères)

    et FOURNY Bernard, Directeur général, Secrétaire.

    Le public : 12 personnes 

    20180517_201019-01.jpeg

    …une petite réflexion au plan large me vient à l’esprit.

    Nous sommes à 150 jours des prochaines élections communales et provinciales et, dans de nombreuses communes, les formations candidates qui représentent les puissants partis dits traditionnels (notamment PS, MR, cdH) changent de nom. Bien évidemment, tous fournissent au citoyen une ou des justifications qui tiennent la route et s’articulent autour des valeurs qu’ils entendent défendre, de la citoyenneté, de l'ouverture, etc.

    Ne les retrouveraient-ils plus, ces valeurs, au sein de leur propre formation politique, de leur parti ?

    Pourquoi cette épidémie ?

    Personne ne rejette ouvertement, du moins officiellement, les nombreuses « petites affaires » qui depuis un certain temps quand même non seulement gangrènent le paysage politique mais aussi contribuent à creuser le fossé (le canyon ?) qui sépare le politique du citoyen.

    Le politique qui trop souvent oublie qu’il est l’employé du citoyen, rémunéré par lui et donc à son service.

    Et pourtant, mais en off, nombre de « petits » mandataires et militants de tous ces partis traditionnels s’avouent, on va dire « déçus » des agissements malsains et récurrents qu’ils découvrent dans leurs différentes hiérarchies.

    Il serait plus que temps qu’un véritable nettoyage ou une prise de conscience suivie d’effets s’opère à ce niveau.

    Pour en revenir à nos deux communes voisines et amies de Trooz et Chaudfontaine, voici la situation officiellement annoncée.

    A Chaudfontaine,

    le MR (avec le cdh qui se dilue là où il le peut) devient UP ! (Unis pour Chaudfontaine)  

    le PS devient « Générations Chaudfontaine ».

    Chez nous, à Trooz,

    le PS devient « ensemble avec le Bourgmestre » et

    le MR vient de l’annoncer, cette formation deviendra MR - ELD  (Entente libérale démocratique).

    D'autres formations seront bien évidemment en lice mais n'ont encore rien annoncé officiellement.

    Le compte-rendu de cette séance est en préparation et vous sera présenté dès que possible…

    Edito / Charles Clessens

  • Le MR de Trooz deviendra MR - ELD (Entente libérale démocratique)

  • Le gros tas de terres à Chaudfontaine

    2018 05 03 (106).JPG

    CHAUDFONTAINE

    Nous sommes le 5 mai 2018 soit plus ou moins 500 jours après la fin des travaux qui ont duré pendant 615 jours, du 13 avril 2015 au 22 décembre 2016 sur la N61 à Chaudfontaine.

    Plusieurs lecteurs, essentiellement de Chaudfontaine, contactent régulièrement votre blog pour demander si ce gros "tas de terres" va encore polluer le paysage visuel calidifontain longtemps.

    En septembre 2017, j'avais posé la question, à l'occasion d'une rencontre informelle lors d'une Commémoration au Monument, à Sabrine Elsen, échevine des Travaux publics.

    Celle-ci m'avait alors répondu qu'il était prévu que ce soit parti pour fin 2017...

    Fin avril 2018, l'année 2017 étant bien achevée, j'ai donc à nouveau posé la question, cette fois par mail.

    Ci-dessous, la réponse écrite de Sabrine Elsen, reçue le 24 avril 2018.

    Lire la suite

  • Une avancée importante dans le cadre du bien-être animal

    Bonne nouvelle pour les amis des animaux.

    26198026_10215923078536362_6962122321055336211_o.jpg

    Le Code du bien-être animal proposé par le ministre Di Antonio a été adopté ce 26 avril 2018 par le Parlement de Wallonie.

    C’est une avancée incontestable car le Code du bien-être animal, vieux de trente ans a rarement fait l’objet d’adaptations.

     

    Lire la suite

  • Une vie de travail détruite par les travaux publics

    Frieda De Ganck... Une femme et une commerçante d'exception

    Le petit plus.jpg.jpeg<--- Toujours à la recherche du petit plus pour attirer et satisfaire le client.

    L’année 2018 est en train de s’écouler lentement. Nous sommes à la sortie de l’hiver et Frieda De Ganck, la dynamique commerçante qui nous est venue du Nord du pays il y a plus de quarante ans pour s’établir à Trooz en tant que commerçante a annoncé sa prochaine prise de retraite.

    Frieda a accepté, au gré d’un très long entretien, de nous raconter son parcours.

    « Je suis née en 1951 », avance Frieda, « et l’âge de la retraite est bien là, d’autant plus que tout ce que j’ai construit au fil des ans, je l’ai fait pour rien et je ne veux ni ne peux le revivre une troisième fois. »

     

    Lire la suite

  • Elections communales 2018... 16 mars 2018... J-212... Message aux élus et aux candidats...

    J-212.jpgCe message s'adresse à nos élus de la commune de Trooz mais aussi aux futurs candidats.

    Depuis fin 2012, la présente équipe est aux commandes de notre commune de Trooz :

    BELTRAN Fabien, le Bourgmestre, Président ;

    MARCK Christophe, JUPRELLE Isabelle, VENDY Etienne, NORI Enrico, les Echevin(e)s ;

    SOOLS Nicolas, Président du CPAS (avec voix consultative);

    les Conseiller(ère)s DOMBARD André, DEGEE Arthur, DENOOZ Jean-Marie, DEGLIN Joëlle, LAINERI Ricardo, MARTIN Guy, GONZALEZ SANZ Ana, PIRARD Claire, SARTINI Gianpiero, LALLEMAND Grégory, JAMAGNE Marc, Conseillers(ères) tandis que

    l'Opposition repose sur deux Conseillers qui ont quitté leur formation, soit LAROSE Jean-Pierre et BALTUS Olivier, siégeant en tant qu'indépendants.

    Bien sûr en cours de route, il y a eu quelques remaniements, quelques abandons, quelques transferts de compétences d'une personne à une autre, malheureusement aussi la maladie et le décès d'un échevin mais, toujours est-il qu'au jour d'aujourd'hui c'est l'équipe alignée ci-dessus qui siège sur les bancs du Conseil communal.

    La période électorale arrive, ce 16 mars 2018, nous sommes à J-212.

    Les listes se préparent, sous quels sigles se présenteront-elles, quels seront les candidat(e)s, y aura-t-il de nouvelles formations, tous les élus actuels se représenteront-ils, etc.

    Comme vous le savez, votre blog a suivi avec attention et régularité les séances du Conseil communal, les communiqués, les informations diverses émanant de la Commune, du Syndicat d'Initiative (...) et bien d'autres choses encore qui ont été répercutées sur cet espace d'information objective et de communication, quoiqu'en aient pensé, en novembre 2012 l'ancienne bourgmestre Denise Laurent et le secrétaire communal, Bernard Fourny qui avaient adressé à la direction de La Meuse un courrier auquel je m'étais fait un devoir de répondre (vous pouvez relire en cliquant ici). Il y était notamment question d'éthique... Ben oui, que le temps passe vite. A cette époque, l'affaire PUBLIFIN (dont vous pouvez lire, à titre d'information, le rapport de la Commission d'enquête parlementaire chargée d'examiner la transparence et le fonctionnement du Groupe PUBLIFIN en cliquant ici) et les autres affaires n'avaient pas encore éclaté à la figure des partis et des citoyens, enfin soit.

    C'est donc avec plaisir que votre blog propose de donner la parole à TOU(TE)S les élu(e)s ainsi qu'aux futur(e)s candidat(e)s aux prochaines élections.

    L'équipe en place, vous pouvez revisiter votre parcours, faire part de votre ressenti, de votre expérience, mettre votre travail au service de la collectivité en évidence, etc. Bref, tout ce que vous voulez.

    Les nouveaux candidats, il vous est loisible de vous présenter, vous et/ou votre groupe, de faire part de vos projets, de vos ambitions, etc.

    Voilà, je suppose que ce message est clair. Pour y donner suite, il vous suffit de me contacter soit par téléphone, soit par mail. Je ne vous fais pas l'injure de vous rappeler mes coordonnées. Si vous vous intéressez à l'actualité de Trooz, elles figurent sans conteste dans votre petit répertoire...

     

    EDITO Charles Clessens Responsable du blog Sud-Info de Trooz.

  • Pour vous dérider un peu en cette période de fortes chaleurs...

    ... après les JO d'Hiver, voici les Chiots d'hiver !

    2018 02 24 225.jpg

    Mais aussi n'oubliez pas les animaux.

    Le froid annoncé s'intensifie dans nos régions et les températures négatives sont de mise même si beaucoup de personnes semblent étonnées qu'il fasse plus froid en hiver... Pour en revenir aux animaux, il existe quelques précautions à prendre pour les aider tout en ayant à l'esprit que l'animal, c'est un peu comme l'homme, les plus vulnérables sont les plus jeunes et les plus âgés. Au plan large, il existe quelques précautions à prendre.

    Les chiens

    2018 02 24 172.JPGL'hiver il est préférable de raccourcir les promenades et pour certains le manteau n'est pas un accessoire futile. Il convient également d'apporter une attention particulière aux races plus petites mais aussi aux chiens très fins comme le lévrier ainsi qu'à ceux qui n'ont pas de pelage ou très peu de sous-poils.

    Il faut aussi un peu laisser les enfants jouer dehors.

    2018 02 24 176.JPG

    Les chats

    Plus frileux, ils squatteront assurément les environs des sources de chauffage. Bien veiller à leur assurer l'eau fraîche.

    Les oiseaux

    Il faut bien évidemment les aider à se nourrir comme par exemple en mettant à leur disposition une mangeoire avec de la nourriture plus spécifique ainsi que de l'eau tiède pour éviter qu'elle gèle donc idéalement plusieurs fois par jour. L'eau est indispensable à leur survie. Quand il neige, ils peuvent picorer la neige.

    Moineaux jardin (4).JPG

  • Elections communales 2018... 25 février 2018... J-231

    elections communales trooz 2018.jpgJ-231

    Les élections communales approchent, je ne vous apprends rien. 

    Les différentes formations politiques se tâtent et sont bien évidemment en action mais se gardent aussi de dévoiler trop tôt listes et/ou stratégies. Rien ne sera probablement officialisé avant le mois de juin...

    Mais, de sources bien informées et proches du dossier (comme on dit dans ce cas-là), la liste EcoVa qui a fait belle figure dans l'actuelle majorité, sera rejointe par plusieurs conseillers étiquetés CDH. Les Humanistes ne présenteront pas de liste type. Aux élections 2012, ils avaient rejoint la bannière MR mais, apparemment, les choses ne se sont pas déroulées comme ils l'espéraient. La seule question qui reste pendante est de savoir si le H de Humaniste sera ou pas ajouté à EcoVa.

    Alors, EcoVa ou EcoVaH

    ***

    Une réflexion me vient à l'esprit : au plan large, presque tout le monde est bien d'accord pour dire que le fossé entre le politique et le citoyen tient plus du grand canyon que d'un petit ruisseau de campagne. Ce sont les politiques eux-mêmes qui n'hésitent pas à le crier haut et fort. Mais, paradoxalement, personne ne semble décidé à changer quoi que ce soit alors que les dérives (les nombreuses affaires) d'une certaine particratie ne cessent de faire la Une de l'actualité. Donc, au moins dans les petites communes (par exemple de moins de 10.000 habitants), ne serait-il pas judicieux de ne présenter qu'une seule liste. En pratiquant de la sorte et partant du fait que tout le monde se connaît plus ou moins, ce serait la garantie de pouvoir espérer avoir les meilleures personnes élues par les citoyens pour prendre les commandes de la commune. Et ce d'autant plus que certains partis rament pour composer une liste complète et que pratiquement toutes les formations présentent des candidats dits "d'ouverture". 

    ***

    Et vous, citoyens, qu'en pensez-vous ?

    N'hésitez pas à laisser vos commentaires et à les signer, au moins de vos initiales.

    A suivre... CH.CL.

  • Un peu de tout avec Roger Lespagnard...

    Fléron Trooz (457)bis.JPGBourgmestre de Fléron, ancien sportif de haut niveau, coach emblématique de Nafissatou Thiam, Roger Lespagnard assistait ce dimanche 19 novembre 2017 au derby opposant Trooz, la commune voisine et Fléron.

    Nous avions échangé quelques mots avec lui afin qu'il nous livre son analyse de la rencontre (revoir ici) mais la conversation n'avait pas tourné qu'autour du ballon rond !

    POLITIQUE

    Les élections, c'est pratiquement demain. En serez-vous en 2018 ?

    "On est d'accord pour que je sois tête de liste donc oui je me représente."

    Et dans le cadre de Liège-Métropole, que pensez-vous du SDALg (Schéma de Développement de l'Arrondissement de Liège) ?

    "C'est un projet très important qui je crois est dans ses balbutiements. C'est au-delà de la Ville de Liège puisque ça concerne toutes les communes. On essaye, comme chaque commune, d'en retirer le meilleur pour les différents projets que nous avons. Mais je crois qu'une sorte de no man's land  va se faire pendant un certain temps puisque ça va être les élections communales en 2018 puis les régionales. Liège Métropole; Liège Europe Métropole, je crois que cet ensemble va devoir un petit peu s'organiser afin que chaque commune reçoive quand même ce qu'elle doit recevoir en fonction de ses projets et de sa situation naturellement. Fléron n'est pas Trooz, n'est pas Chaudfontaine, etc."

    Selon certains, c'est encore un machin en plus. Est-ce que ça ne devrait pas être quelque chose qui dépendrait des provinces ?

    "Les provinces font du bon travail. Au niveau sportif, je constate que les provinces travaillent beaucoup. Je suis entraîneur d'athlétisme, je suis aussi au Football Club Liégeois donc athlétisme à Naimette et je crois que là, on a le projet de refaire le revêtement de la piste en 2019."

    SPORT

    2017 11 24 thiam.jpg

    Vous avez quand même vous une carte de visite qu'il est difficile d'ignorer, notamment avec les exploits extraordinaires de votre protégée, Nafissatou Thiam.

    "Oui, mais le problème, c'est que nous n'avons toujours pas de salle. Avec Nafi, à Naimette, parfois nous nous entraînons dans la neige et nous attendons la construction de la salle à Louvain-la-Neuve mais ce sera dans deux ans. J'aurai 73-74 ans... Pour le moment, elle est championne olympique et championne du monde et on n'a pas de salle alors que les autres s'entraînent dans des conditions bien plus étudiées et plus profitables..."

    2017 11 24 Lespagnard thiam.pngQuelques mots sur Nafissatou ?

    "C'est une fille qui n'a pas changé, elle est restée comme elle l'était, simple et intelligente. Au point de vue entraînement, elle vient à tous les entraînements que je lui demande de venir et ça fait neuf ans que je l'entraîne, elle n'a jamais manqué un entraînement. Je crois qu'elle a encore une marge de progression assez importante. Elle a quand même fait la troisième performance mondiale de tous les temps (NDLR 7.013 points à Götzis). Il nous reste 20 pts de plus pour être deuxième et le record du monde, c'est je crois 7.291. Dans trois ans, aux Jeux Olympiques, j'espère qu'elle sera encore championne olympique..."

    Avec vous ?

    "Ah oui, j'espère bien mais on ne saurait jamais dire hein." (rires)

    Avez-vous des codes pour échanger en compétition ?

    "Oui, bien sûr, on a des codes. Il faut savoir qu'en athlétisme on ne peut pas donner des conseils enfin si on peut les donner mais il faut que l'athlète vienne vers vous. Et le problème, c'est que parfois on essaye de communiquer mais on n'entend pas. Les gens crient, il y a d'autres compétitions, etc. Donc, oui, nous utilisons des codes, comme si nous étions sourds et muets, on essaye de communiquer par des gestes convenus.  Et j'essaye d'avoir un petit peu le geste qu'elle doit produire. Et c'est très important parce qu'il y a des moments où l'athlète est un peu perdu et nous sommes là pour cela. Je suis entraîneur et coach"

    Oui, de fait, à la TV, on vous voit souvent mimer quelques gestes.

    "Oui, on m'a dit cela. On est dans le trip comme on dit. J'ai été sauteur moi-même, j'avais le record de Belgique en 71 avec 2m09 donc je sais ce qu'elle fait et ce qu'elle ne fait pas bien. Et elle comprend ce que je lui dis par le geste..."

    * * *        

    Pour info complémentaire, une autre récompense attend peut-être Nafissatou Thiam ce vendredi 24 novembre 2017. En effet, elle qui a connu une saison 2017 incroyable, avec notamment un titre européen en salle du pentathlon, une victoire avec un total record de 7.013 pts à Götzis et un titre mondial de l’heptathlon à Londres est finaliste pour être honorée du titre d'Athlète mondiale de l’année. Les deux autres candidates sont la perchiste Ekaterini Stefanidi (Grèce) et la coureuse de fond Almaz Ayana (Ethiopie).

    Les deux autres candidates...

    2017 11 24 ekaterini.png

    Ekaterini Stefanidi

    2017 11 24 ayana.png

    Almaz Ayana

    Chez les hommes, les nominés sont Mutaz Essa Barshim (Qatar, hauteur), Mo Farah (Grande-Bretagne), 5.000/10.000 m) et Wayde van Niekerk (Afrique du Sud), 400 m.

  • Le point 8 du Conseil communal de ce mardi 7 novembre 2017

    Le point 8. Liège Métropole - Schéma de Développement de l'Arrondissement de Liège (SDALg) de la séance du Conseil communal de ce 7 novembre 2017 se révèle particulièrement intéressant.

    En effet, il est question pour le politique de prendre des décisions qui devraient impacter les vingt prochaines années.

    Pour mieux comprendre, il convient d’effectuer un petit saut au mois de septembre car c’est ce 13 septembre 2017 qu’avait lieu la présentation du schéma de développement territorial de Liège Métropole, en présence des conseillers communaux et provinciaux de l’arrondissement de Liège.

    capture_studio_palais_des_congres_26.jpg

    Comme le déclarait Willy Demeyer au sujet de ce projet qui lui tient à cœur, il s’agit que les 24 communes de l’arrondissement puissent s’accorder sur le développement de l’habitat (45.000 logements d’ici 2035 pour faire face à l’augmentation de population) ainsi que sur le développement du commerce au plan large et des centres commerciaux en particulier. Au menu figurent également la réhabilitation et la réaffectation des friches industrielles. Il est également question de la gouvernance aliment-terre, de la gestion des terres agricoles dont il conviendrait d’enrayer la perte estimée à 100 ha par an et, dans la foulée, du développement durable.

    Et bien évidemment, l’objectif déclaré est d’adhérer à ce schéma avant les élections 2018.

    Il apparaît comme une évidence qu’il est souhaitable que ce projet soit débattu en profondeur par tous les élus au plan large.

    capture_studio_palais_des_congres_15.jpg

    Un document résumé de 45 pages a été confectionné par un bureau d’études privé.

    On pourrait supposer qu’il a suscité un vif intérêt auprès de nos conseillers et qu’il a nourri un débat positif dont les résultats seront communiqués ce mardi en séance.

    Ce schéma de développement qui va concerner notre mode de vie pendant 20 ans est également largement financé par les communes donc, par v(n)ous, les citoyens.

    Je pense qu’à Trooz, nos représentants n’ont pas pris suffisamment conscience de l’importance du problème. En effet, quand j’ai demandé à trois d’entre eux ce qu’ils pensaient du SDALg, tous trois n’ont répondu qu’ils ne savaient pas de quoi je parlais.

    De là à dire que les décisions sont prises et que le débat se réduira à une simple communication, il n’y a qu’un pas que je me garderai de franchir…

    Bref, on ne sait jamais, pour les conseillers décideurs à qui la chose aurait peut-être échappé, voici ci-dessous, le résumé du SDALg qui a été publié et imprimé sur papier recyclé (c’est ce qui est écrit dessus).

    Bien qu'ayant fouiné, je n'ai pas trouvé le budget futur (ni déjà dépensé) de ce projet d'avenir qui va être soumis aux votes de nos élus...

    Autant qu'ils sachent de quoi il est question, non ?

    Lire la suite