Courrier des lecteurs

  • La petite école de Trooz...

    Petite contribution à la rubrique "Trooz ... les écoles"

    Ecole communale de Trooz, rue de Verviers, année scolaire 1962-1963 (pas tout à fait certain).

    1962 - 63 Ecole de Trooz 1962-63.jpg

    Debouts : Daniel Juzzezak - Serge Simon - Georget Renaud - Nello Foresti - Mr Joseph Dawans - Gilbert Counasse - Jean-Claude Elsdorf - ? Inconnu ?

    A genoux : Anne-Marie Renard - Marie-Josée Gerenzani - Monique Marquet - Claudette Ancia - Janine Renaud - Madeleine Abdici - Raymond Compère.

    Assis : Guy Méan - Maurice Maréchal - Jean-Paul Laloux - André Loffet - Jean Harray.

    Je ne garantis pas l'orthographe de tous les noms. Merci d'avance à celle ou celui qui identifiera l'inconnu.

    Avec mes meilleures salutations,

    Jean Harray

  • Produits d’entretien « faits maison »

    20160925_150413.jpgProduits d’entretien « faits maison »

    Ce lundi 27 novembre 2017, 3 points inscrits à l’ordre du jour du Conseil communal de Trooz concernent les déchets !

    Dans ce domaine, la prévention est particulièrement importante. Elle est malheureusement très insuffisante.

    C’est pourquoi je vous propose quelques alternatives faciles et écologiques à des produits de synthèse d’usage courant et pas très bons pour la nature.

    Les produits de lessive, de vaisselle, à récurer… sont aujourd’hui indispensables. Le marketing étant omniprésent, on trouve dans le commerce 36 sortes d’un même type de produit ; in fine, ils sont tous… très semblables et contiennent souvent une série de molécules chimiques inutiles à leur efficacité ! D’une manière ou d’une autre, ces molécules chimiques finissent toutes dans l’eau ou dans l’air… : ammoniaque, phosphates, tensioactifs issus de la pétrochimie, parfums artificiels, conservateurs… On trouve même aujourd’hui des microbilles de plastique dans certains dentifrices ! Inutile de dire que les stations d’épuration (lorsqu’elles existent et que les eaux usées y parviennent) ne peuvent rien contre ces substances puisqu’elles sont prévues pour n’éliminer que la pollution organique.

    Pour limiter au maximum cet impact négatif sur l’environnement et les rivières en particulier, il est possible de fabriquer très facilement soi-même de tels produits avec les avantages qu’ils sont meilleurs marchés et… écologiques ! L’exemple le plus évident : remplacer l’adoucissant par du vinaigre blanc et 4 ou 5 gouttes d’une huile essentielle (lavande, citron…) pour parfumer le linge. Le vinaigre blanc va neutraliser le calcaire !

    Préserver nos espaces intérieurs de cette pollution chimique est aussi souhaitable pour notre santé.

    Les produits d’entretien agressifs, je m’en passe !

    Le nettoyant multiusage (recette d’Intradel)

    1. mélanger 1/ c à s de bicarbonate de soude, ½ c à s de cristaux de soude et ½ c à s de vinaigre blanc. De petites bulles apparaissent.
    2. ajouter un trait de savon liquide neutre ou de vaisselle écologique (facultatif)
    3. ajouter ½ L d’eau chaude et quelques gouttes d’huile essentielle et continuez à mélanger
    4. versez le tout dans un vaporisateur à l’aide d’un entonnoir
    5. agitez avant usage
    6. vaporisez la surface à nettoyer
    7. frottez à l’aide d’une lavette en microfibre

    Le produit vaisselle (500 ml)

    Dans un ancien pousse-pousse, mélanger 1 cuillère à café de bicarbonate de soude et 1 cs de vinaigre blanc pour produire une émulsion, puis ajouter 1 cc de cristaux de soude, 5 cs de Glycérol, 100 ml de savon liquide de Marseille, un peu moins de 400 ml d'eau, 15 gouttes d'huiles essentielles de thym et citron ou de pin, de menthe (éventuellement un fond de produit vaisselle, pour aider à faire mousser !). C'est prêt! (en fait, pas besoin de mousser pour être efficace)

    Le désinfectant WC (500 ml)

    Dans un bidon, bien mélanger 300 ml de vinaigre blanc, 200 ml d'eau, 1 verre de savon liquide de Marseille, 10 gouttes d'huile essentielle d'arbre à thé et 10 gouttes d'huile essentielle de citron.  

    Pour plus de recettes, consultez, téléchargez et partagez le « Memento écologique » (23 recettes pour la maison et 7 pour le corps) en cliquant ici. La liste des ingrédients les plus courants sont le savon de Marseille, le bicarbonate de soude, le vinaigre blanc… et les huiles essentielles. La fabrication maison de produits d’entretien et de nettoyage nécessite un petit investissement matériel au départ, mais vite rentabilisé.

     Olivier Baltus 

     

     

  • Les arbres remarquables de Sprimont

    baltus ol1.JPGC'est Olivier Baltus qui, via notre rubrique dédiée au Courrier des lecteurs, vous propose cette chronique relative à l'environnement.

    Elle concerne la commune voisine de Sprimont et ses arbres remarquables.

    Les arbres prennent leur temps pour pousser. Mais une fois grands, comme ils sont beaux !

    Lire la suite

  • La démocratie participative…

    Baltus Olivier.jpgComme vous le savez, le blog Sudinfo de Trooz se veut ouvert, aussi bien aux candidats politiques à titre individuel qu'au plan collectif (partis) et bien entendu aux citoyens qui souhaitent s'exprimer et ce, sans restriction si ce n'est de respecter les règles élémentaires de la bienséance. 

    La démocratie participative est un sujet qui tient Olivier Baltus beaucoup à cœur.

    "J'essaie de voir ce que font les communes wallonnes afin d'encourager ma propre commune à progresser dans cette voie", explique-t-il. "Comme Dorian Kempeneers, Premier Echevin à Olne, je suis persuadé que l'avenir de la politique et de notre communauté sociale passe par une participation accrue des citoyens dans la gestion communale..."

     

    Lire la suite

  • Route barrée à Forêt vers Olne et ?

    Plusieurs courriers sont parvenus à votre blog envoyés par des lecteurs souhaitant des informations complémentaires quant à la durée de ces travaux. Peut-être l'échevin Enrico Nori pourra-t-il répondre à cette question.

    2017 06 03 travaux forêt (2).JPG

    "Depuis quelques jours, en bas de la côte de Forêt, des panneaux annoncent qu'à Forêt la route en direction d'Olne est barrée et que la déviation via Nessonvaux est conseillée. Je n'ai rien vu sur le site communal ni sur la page Facebook à ce sujet. Quelqu'un peut-il me dire jusqu'à quand et éventuellement pour quelle raison ?" 

    2017 06 03 travaux forêt (1).JPG

  • (In?)sécurité ferroviaire

    C'est un lecteur soucieux de la sécurité qui envoie ce message accompagné de quelques photos:

    "C'est à Fraipont qu'à mon sens, existe un important danger. Le long des voies, des "bûcherons" ont coupé des arbres dans la pente. Les arbres coupés ont été laissés sur place (depuis plus d'un an). Chaque jour, je me dis que, si un jour, un des arbres venait à se décrocher et glissait le long de la pente, il atterrirait sur les voies. Vu la taille de certains arbres, il pourrait y avoir déraillement. La voie, le long du pied de la colline est dans le sens Verviers-Liège. Les IC sont limités à 100 km/h. Il est permis d'imaginer aisément la catastrophe si un de ces trains venait à dérailler..."

    IMG_6882.JPG

    IMG_6885.JPG

    IMG_6887.JPG

    IMG_6895.JPG

  • La nature, la Marche des Communs, CHB... à la Une ce 21 mai 2017

    Le réseau écologique

    Oiseau 1.jpgDe vastes paysages verdoyants ne sont pas obligatoirement synonymes de nature riche et diversifiée ; encore faut-il que le milieu soit accueillant pour la flore et la faune sauvages. Prenons par exemple… le hérisson : il lui faudra trouver une nourriture abondante, pouvoir circuler sans trop de difficultés, disposer d’un endroit sûr où mettre bas et élever ses jeunes, profiter de suffisamment de caches pour se protéger des prédateurs, d’un abri où hiberner…

    Chaque espèce ayant ses propres exigences écologiques, plus ou moins strictes, seul un réseau d’habitats diversifiés et de qualité peut y répondre : bois feuillus, lisières, prairies fleuries, talus couverts de hautes herbes, mares et ruisseaux, arbres morts, vieux arbres fruitiers… Regardez autour de vous et jugez de la qualité de votre environnement naturel !

    Les haies sont un élément essentiel de ce réseau écologique ; en plus d’embellir nos paysages, elles offrent le gîte et le couvert à une multitude d’espèces dont de nombreux passereaux, des mustélidés, des crapauds et grenouilles, des insectes… Bref, tout un bestiaire bien sympathique. Nos chemins de campagne participent aussi à la qualité du maillage écologique du fait de la présence de nombreux éléments naturels : arbustes, haies et lisières, talus et fossés…

    Un bien commun à préserver

    autoroute.jpgNous sommes tous les dépositaires de cette nature. Malheureusement, la liaison autoroutière entre Cerexhe-Heuseux et Beaufays (CHB), ancien projet imaginé à la fin des années 60’, créerait une large saignée dans un des derniers espaces boisés au Sud-Est de Liège ; or, elle constitue un maillon de ce qu’il reste de la ceinture verte de l’agglomération liégeoise. Après nous être documentés et après avoir assisté le 27 avril dernier à un débat entre François Schreuer et Philippe Dodrimont, nous sommes plus convaincus que jamais que ce projet à 500 millions d’euros minimum ne règlera jamais la question de congestion automobile au centre de Liège (ce qu’en fait tous les décideurs savent parfaitement) mais constituera au contraire un puissant levier pour une intensification destructrice de la périurbanisation (poursuite de l’étalement urbain et de l’élargissement de la périphérie liégeoise).

    http://www.infotrooz.be/archives/2017/05/10/35270985.html

    Notre cadre de vie, celui dont hériteront les générations à venir, mérite mieux que d’être sacrifié sur l’autel du transport routier, surtout quand ce choix strictement politique est à courte vue, ignore les alternatives et va à l’encontre d’un développement durable dont tout le monde se gargarise pourtant.

    Il nous faut donc – à nouveau – nous mobiliser et nous faire entendre.

    Une marche mobilisatrice pour la préservation de notre cadre de vie et pour de meilleurs choix en matière de mobilité

    Paysage 1.jpg

    Ce dimanche 21 mai, venez marcher sur le tracé du projet de liaison CHB

    Le parcours complet de la marche est d'environ 15 km. Il est évidemment possible de ne participer qu’à une partie de la journée. Au programme : balade sur des sites naturels splendides, discussions sur le bien commun, débat sur la liaison CHB, souper amical…

    -   RDV 9h, rue du Fort à Fléron, au pied du terril du Hasard (départ 9h30)

    -   Demi-journée : RDV environ 12h à l’église de Magnée

    -   Arrivée vers 18h, au bar à vin « Nuance de Rouge » Voie de l’Air Pur 162 à Beaufays

    -   18h30 souper offert aux marcheurs, au bar à vin « Nuance de Rouge » (inscription nécessaire)

    -   20h : Discussion / débat ouvert à tous autour du projet de liaison entre Cerexhe-Heuseux et Beaufays, au bar à vin « Nuance de Rouge »

    Emportez votre pique-nique…

    Renseignements : groupementchb@gmail.com

    Paysage 3.jpg

     

  • 145 communes wallonnes mais pas Trooz...

    145 COMMUNES WALLONNES S’ENGAGENT À LUTTER CONTRE LA PROLIFÉRATION DES CHATS ERRANTS

    chats errants.jpg

    Lire la suite

  • A propos de LetsGO

    Letsgo.jpgSuite à la discussion lors du Conseil communal d’hier (24 avril 2017), et faisant référence à l’article paru sur votre blog, (le 6 avril 2017 intitulé "Olivier Baltus fustige la communication communale")la Commune vous adresse la réponse suivante :

    A propos de LetsGO

    Nous avons signé une convention de partenariat avec Labexhe par laquelle l'application LetsGO mettait gratuitement à disposition de chacun les informations relatives aux commerces, sites touristiques, promenades, informations communales ... Comme convenu, le service communication a encodé toutes les données requises et tout a bien fonctionné. Letsgo est devenu Letsgocity ainsi que signalé dans le journal communal n°11 p. 13. ** Les responsables nous ont fait part de ce que leur service allait devenir payant mais nous attendons toujours leur offre. Sur le plan technique, ils nous ont fait part de ce qu'ils rencontrent des problèmes et ils ne sont toujours pas prêts avec leur nouveau système. Seules 2 communes pilotes subsistent et Trooz n'a pas été sollicitée pour en faire partie. Toutes les autres communes qui, comme nous, ont signé une telle convention sont logées à la même enseigne que Trooz. L'accès à une partie du contenu a été supprimé sans notre accord !  Nous leur avons demandé de le rétablir.

    Donc il est faux de dire que la commune n'a rien mis comme information et c'est une fois de plus un manque de respect envers le personnel communal qui a beaucoup travaillé à ce niveau-là. Il est faux de dire que ce n'est qu'à Trooz puisque les autres communes sont dans le même cas. Une fois de plus, la commune de Trooz est dénigrée !

    Nous vous en souhaitons bonne réception et restons à votre disposition pour tout renseignement complémentaire.

    Nous vous prions d’agréer, Monsieur Clessens, nos meilleures salutations.

    Le service Communication de la Commune de Trooz

    communication@trooz.be

    * * Pour la bonne compréhension de nos lecteurs, voici l'extrait cité du Journal communal (numéro 11 page 13 couvrant la période de septembre à décembre 2014) au sein duquel il était signalé que LetsGO était devenu LetsGO City et que "d'ici quelques semaines, une application revue des Apps sera disponible. Les applications tourneront plus rapidement et plus efficacement." 

    2017 04 24 commune.jpg

  • A l'eau ?

    2017 04 20 a l'eau.jpgCe blog reçoit beaucoup de courriers émanant de ses fidèles lecteurs.

    Donc, après tout, pourquoi ne pas les partager.

    Ci-après, une belle histoire envoyée par André...

    Elle vous permettra à coup sûr de passer une bonne journée.

    Alors, pour la visualiser, mettez le son et cliquez ici.

  • La blague du jour... ça se corse !

    Cela se passe en Corse !...

    Humour 8.jpgDeux gendarmes appellent leur quartier général et demandent à parler à l'officier de garde : 

    « Nous avons un problème ici, une femme vient d'abattre son mari d'un coup de fusil de chasse parce que celui-ci a marché sur le carrelage frais lavé.»

    « Vous avez arrêté la femme ? » demande l’officier.

    «Non Chef.... c'est pas encore sec »...

     

    Merci à Christiane, une fidèle lectrice pour son courrier.

    N'hésitez pas non plus à partager votre humour sur ce blog Sudinfo de Trooz.

  • Olivier Baltus fustige la communication communale

    baltus ol1.JPGConseiller communal très actif de l'opposition, Olivier Baltus revisite cette fois une des outils qui aurait dû booster la communication communale.

    LetsGO... aux oubliettes

    LetsGO devait être une pièce du puzzle de la communication communale.

    C’est en tous cas ce que nous disait le Collège le 24 février 2014 lorsque le Conseil communal était appelé à se prononcer sur la convention entre la société Labexhe de Chaudfontaine et la Commune de Trooz, établissant un partenariat via la mise à disposition gratuite de la plateforme informatique LetsGO.

    Mme Juprelle, en charge de la communication, précisait que l’intention de départ était avant tout d’intéresser un public jeune pas toujours attentif à l’information telle qu’elle est actuellement disponible.

    La plateforme devait en effet se présenter comme un guide interactif centralisant l’information communale classée en 5 catégories (actualités, événements, commerces…), accessible en tout temps et en tout lieu à partir d’un smartphone. Particularité : chacun peut y interagir et participer à son élaboration (via une fiche à remplir puis validée par la Commune) depuis son smartphone (téléchargement gratuit de l’application via le site de la société) ou son site internet.

    Quant à la société Labexhe, elle se rémunère via les banderoles publicitaires sur les pages d’information communale, payées par les commerces qui souhaitent être mis en avant (la simple présence des informations sur la plateforme est gratuite pour tout le monde).

    Vous voulez en savoir davantage sur le système ? Relisez l’article paru le 28 février 2014 http://www.infotrooz.be/archives/2014/02/28/29330738.html

    Qu’observe-t-on aujourd’hui ?

    Que si un certain nombre de commerçants de Trooz se sont bien présentés sur la plateforme, la Commune n’a quant a elle encodé aucun contenu ! Bref, le guide interactif est vide, archi vide ! Vous voulez connaître les heures d’ouverture de l’administration, découvrir l’exposition en place au Syndicat d’Initiative, connaître votre interlocuteur au Service des Travaux ? Tintin !

    Si la Commune n’envisageait pas de directement générer un contenu complet, elle devait néanmoins alimenter directement la plateforme avec des informations pratiques, culturelles et touristiques. Sinon, Letsgo ne sert simplement à rien. Pire, la Commune qui n’ajoute pas de contenu dessert l’application et porte préjudice à ces 2 jeunes concepteurs !

    La Commune de Trooz avait assuré à l’époque que les ressources en personnel seraient bien maîtrisées. Bien vu : si ces dernières ne sont pas consacrées à la tâche, il est sûr qu’elles ne seront pas débordées.

    Ce n’est pas possible, je dois me tromper… ?

    Et donc je navigue sur le site https://www.letsgocity.be pour finalement arriver sur https://www.letsgocity.be/trooz et là, stupeur, je tombe sur ceci…

    2017 04 06.jpg

    Je suis peut-être le seul à ne pas être informé… Je fais partie des naïfs, ça c’est sûr.

    Un nouvel effet de manche de la majorité PS-MR-EcoVA.

    Dans les articles des 15 et 16 mai 2014 parus sur mon blog, j’énonçais une série de constats navrants puisque 3 mois venaient de s’écouler sans que rien ne se soit passé ; j’encourageais néanmoins la Commune à développer sa communication via cette plateforme.

    Depuis, j’ai tout de même bien compris que...

                ...de puzzle de la communication communale, il n’y a point.

    La Commune doit néanmoins remettre en état son site internet, outil indispensable pour une communication complète et de qualité.

    2017 04 06 baltus 2.jpg

    Les éléments remarquables de notre patrimoine devaient être pourvus d’un code qui, reconnu par le smartphone, générerait une fiche d’informations. Un projet bien trop ambitieux pour notre commune, malheureusement.

  • Article politique... Olivier Baltus

    2017 03 25 Be wapp Trooz (70).JPG

    Olivier Baltus lors de l'opération Be Wapp de ce 25 mars 2017

    Comme vous le savez, le blog Sudinfo de Trooz est ouvert aux lecteurs qui désirent s'y exprimer. Cette ouverture concerne bien entendu également notre monde politique local sans la moindre restriction.

    Ci-dessous, vous trouverez le texte complet reçu ce 31 mars 2017 émanant d'Olivier Baltus, Conseiller de l'Opposition.

    Développement rural  -  Et maintenant ?

    La réunion du PCDR (Plan Communal de Développement Rural) a donc eu lieu ce jeudi 30 mars et les 24 fiches-actions du Plan ont été passées en revue. Le document de synthèse portera le développement rural de notre commune pendant les 10 prochaines années au travers d’actions et de projets touchant à de nombreux domaines de la vie communale : environnement, vie sociale et associative, économie, tourisme, patrimoine, mobilité…

    Compte-rendu et dessous des cartes…

    Sidérant de constater qu'il faut se justifier à l’égard de certains quand on prétend laisser un peu de place aux piétons sur une place publique à rénover au cœur d'un village et aujourd'hui entièrement occupée par des voitures. Mais bon, c’est comme cela.

    Le meilleur déchet est celui qui n'existe pas.jpgLors du Conseil communal du 27 mars, le Bourgmestre Fabien Beltran refusait de se prononcer par rapport au point du jour ajouté à ma demande et consacré aux fiches-actions du PCDR en cours de finalisation (note jointe : cliquer ici). Il prétendait en effet que "la Commune" n'avait pas connaissance des fiches puisque la CLDR (Commission locale chapeautant le PCDR et au sein de laquelle elle est représentée) n'avait pas encore eu l'occasion de se réunir et de se prononcer sur ces fiches en cours de finition. Or, avant même ce Conseil, les participants à la réunion du PCDR organisée 3 jours plus tard avaient reçu - joints à la convocation - les projets de fiches parmi lesquels une fiche " Trooz, zéro déchet " tombée de nulle part... En fait glissée discrètement dans le lot par "la Commune", sans concertation avec les citoyens-participants (investis depuis 4 ans dans le projet) mis devant le fait accompli et pourtant théoriquement au centre du jeu.

    On reviendra plus tard sur cette difficulté de la majorité et de son chef de file à jouer le jeu de la démocratie et à considérer les habitants qui s'investissent dans leur commune avec l'égard qui leur revient. On reviendra aussi sur cette habitude de diriger la commune en tronquant la vérité et en fleuretant avec les mensonges les plus éhontés (et dire que certains se demandent encore comment réduire le gouffre de défiance qui sépare les politiques des citoyens !).  

    Pirouette de Christophe Marck, présidant la réunion du PCDR, pour se sortir de cette "contradiction" : « Mais Olivier, tu n'es pas content que l'on consacre une fiche à la réduction des déchets ? ».

    "Mais Monsieur l'Echevin, ne savez-vous pas que l'argent n'a jamais compensé le manque de volonté ?"

    Oui mais, quelles conséquences

    Comme je l'ai fait remarquer verbalement et aussi à travers plusieurs articles sur mon blog www.infotrooz.be, la commune de Trooz n'a jamais RIEN entrepris en matière de prévention de déchets ; elle n'a aucune réelle politique en la matière et repose entièrement sur Intradel. Une fois par an (et encore), le car de l'intercommunale passe à Trooz et une fois par an, cette dernière organise - comme dans chacune de ses 72 communes affiliées - une activité de sensibilisation à destination d'un groupe d'une vingtaine de personnes (réduire le gaspillage alimentaire... + distribution d'une gourde ou d'une boîte à tartines aux élèves). L’information communale de Trooz étant ce qu’elle est, cette voie est également sans-issue. Seuls les enseignants travaillent rigoureusement en la matière (à ne pas confondre avec la seule question de la propreté). Pourtant, le niveau communal est le plus proche du citoyen et vu les statistiques des déchets produits à Trooz, il y aurait bien des choses à entreprendre, avec la collaboration d'Intradel. Quant à la sacro-sainte autonomie communale, faut-il encore en faire quelque chose.

    Bref, les élections approchant, et nos élus de la majorité pressentant qu'il leur faudra tôt ou tard présenter un bilan, ils se sont précipités sur le projet " Communes zéro déchet " récemment lancé par la Région wallonne et relayé par le blog Sudpresse de Trooz.

    http://trooz.blogs.sudinfo.be/archive/2017/02/08/la-commune-de-trooz-participera-t-elle-215698.html 

    Combiner un projet wallon et une fiche du PCDR est en soi pertinent. Mais quand on demande concrètement à Christophe Marck ou au GREOVA ce que la Commune va faire, et notamment au travers de cette fiche du PCDR qui viendra donc en appui du projet wallon, c'est la débandade. En gros, "il faudra aller voir ce qu'il y a dans ce projet wallon". Il est maintenant temps que la Commune montre une réelle motivation et une vraie volonté.

    La majorité communale (17 élus sur 19) doit arrêter de se sentir attaquée chaque fois que l’opposition s’exprime et s’investir concrètement dans les domaines qui demeurent en friche après 4 années aux affaires. Et notamment la communication, la prévention, la participation citoyenne, l’amélioration de l’état et de l’intégration du parc d’activités économiques, l’embellissement de la Grand’Rue… « On ne peut pas tout faire » et « nous ne sommes pas l’opérateur en charge de ce domaine » ne peuvent plus justifier le « rien faire du tout », à moins de considérer que les autorités communales n’ont aucun bras de levier, aucun relais, aucune influence et aucun moyen. Depuis 4 ans, j’ai aussi vu bien trop peu d’imagination et d’inventivité porter l’action communale.

    Et donc, pour aider notre commune à bien faire les choses et surtout nos responsables politiques, je les invite à se former, pendant qu'il en est encore temps. L'Union des Villes et Communes de Wallonie organise le 25 avril à Tilff une après-midi d’étude consacrée au Plan wallon des Déchets-Ressources. Il s'agit du nouveau Plan wallon des Déchets, adopté récemment en première lecture. L’enquête publique relative à ce projet sera organisée prochainement.

    Il faut bien commencer par quelque part. 

  • Problèmes de circulation Sur le Batty à Trasenster ?

    Ci-après, le courrier d'un lecteur qui signale un problème de circulation Sur le Batty dû à des travaux de construction.

    2017 03 18 sur le batty 2.jpg

    "La société Janssens qui construit 2 bâtiments sur le Batty à Trasenster, décharge très très souvent dans la rue à sens unique, et sans affichage. On se retrouve nez à nez avec des camions qui j'en conviens font leur travail, avec très peu voire pas du tout de savoir-vivre. Souvent aussi pendant plusieurs heures d'affilées, ce qui nous oblige à faire demi-tour en sens interdit sous notre responsabilité. C'est devenu lassant."

    Il est vrai que même si ce n'est pas toujours évident d'effectuer de tels travaux en certains endroits, l'entrepreneur est quand même tenu de prendre les mesures nécessaires.

    A noter que parfois des travaux de ce type font l'objet d'information par les moyens de communication de la commune mais, sauf erreur, rien ne figure concernant ces travaux spécifiques.

    2017 03 18 sur la batty 1.jpg

     

     

  • Qui a dit que le blog Sudinfo de Trooz ne servait à rien ?

    2017 03 14 biblioboite 2.JPGVoici le message reçu cet après-midi du 13 mars 2017 de l'Ecole libre de Fraipont.

    "Bonjour monsieur,

    Nous avons vu des photos de la biblioboîte de l'école de Saive sur votre blog. Avec madame Goffette, nous avons décidé d'en fabriquer deux. Nous placerons une boîte dans notre parc et nous aimerions installer l'autre sur la place du village. Nous avons écrit à Monsieur Beltran pour lui demander l'autorisation.

    Merci pour l'idée, nous vous enverrons des photos.

    Alice, Eloïse  et tous les élèves de 4ème année."

    N'est-ce pas merveilleux, cette réaction des enfants. Alors que j'avais déjà transmis plusieurs messages de ce type, il y a deux et trois ans. Il faut croire que les échevins, qu'ils soient du tourisme, de l'environnement, de la culture ou des travaux ne lisent pas ce blog. Auquel cas, "ils" auraient pu avoir l'idée eux-mêmes.

    Bravo les enfants, ce sera avec grand plaisir que vos photos seront publiées sur ce blog Sudinfo. 

    L'article publié le 12 février 2017 avait pour titre : "Une idée pour Trooz ?".

    Il avait été vu plus de 1000 fois... Dommage pas par les bonnes personnes responsables...