Commune

  • Enquête publique... Péry... Bois Lemoine...

    loupe.jpgModification du Plan d’Assainissement par Sous-Bassin Hydrographique (PASH)

    Réorientation du régime d’assainissement autonome d’une partie du quartier de Péry et du lotissement du Clos Bois Lemoine vers l’assainissement collectif.

    2018 03 27 enqsuete publique.jpg

  • Entretien avec Etienne Vendy

    Vendy (1).JPGJoseph Berton, ancien imprimeur bien connu de notre commune vient d’offrir à la commune une ancienne machine de typographie « vieille » de plus de 125 ans comme l'a annoncé sur sa page Facebook le bourgmestre Fabien Beltran.

    Que va-t-elle devenir ? C’était l’occasion de poser la question à Etienne Vendy, l’échevin concerné que nous avons rencontré dans les locaux du Syndicat d'Initiative. Celui-ci en a profité pour aborder quelques autres points qui vous sont répercutés ci-dessous.

    Entretien

    « Outre l'arrivée de cette magnifique pièce qui pourrait être placée peut-être dans la bibliothèque, je pense qu’effectivement il est temps de communiquer sur le projet du Musée du Patrimoine qui est une de mes compétences. C’est un projet qui n’est pas en train de naître mais qui est en cours depuis maintenant deux ans et qui est en voie de concrétisation. »

    Au fait, quelles sont vos différentes compétences d'échevin ? Ce n’est pas toujours clair pour le public.

    « Il y a l’échevinat du Patrimoine, la Culture, les Bibliothèques, le Tourisme, l’Ecologie et les Cultes. »

    Nouvel échevin en cette législature, comment avez-vous abordé ces différentes fonctions ?

    « Dès le début, je me suis dit qu’il fallait d’abord avoir une vision globale quant à ce qu’il fallait faire par rapport à ces départements-là. Il fallait ensuite y mettre de l’énergie parce que ces dossiers-là, ça prend du temps et enfin obtenir le plus de collaboration possible. Voilà un peu mes lignes de force dans mon travail. Pour ce qui est du Patrimoine au plan large, il était initialement prévu de travailler sur le devenir du Musée de la Radio, vieux dossier qui traînait, un peu poussiéreux mais qui a eu ses heures de gloire au 64 Grand’Rue. »

    DSC_0001.JPGOui, c’était à l’époque où ce musée était signalé par une gigantesque coupole si je me souviens bien… (sourire).

    «Et donc, il y a trois ans, la décision a été prise de le déménager dans les locaux de la gare de Trooz. Il a tout d’abord fallu construire le modèle, c’est-à-dire les locaux. Historiquement il était prévu de faire un Musée de la Radio ici (à la gare) sur deux étages, moi je pensais qu’il fallait construire un projet un peu plus moderne, non pas seulement autour du bâtiment mais aussi de la scénographie. De bien déterminer ce que nous voulions faire avec les radios. Et comme l’autre dossier culturel, celui relatif aux expositions avec des artistes locaux qui viennent, ne fonctionnait pas trop mal, il nous a semblé, avec l’administration communale, que ce serait bien de réunir les deux pour en faire à la fois un musée autour de la radio et des télécommunications puisque nous avions de très belles pièces mais aussi de mettre en avant le patrimoine. »

    Les idées étaient donc en place mais comment se sont alors déroulées les choses ?

    « La première étape a été de faire un dossier à la Province, parce que ça coûte, dès qu’on veut insérer des technologies un peu nouvelles, un peu modernes. Après bien des tribulations et des discussions pour en arriver à positionner correctement ce dossier car ce Musée sera un musée communal, le dossier a finalement abouti. Le Député permanent, Paul-Emile Mottard, est venu visiter les lieux. Il a considéré que le dossier était solide et nous avons obtenu un subside. Il restait alors à mettre tout cela en musique, ce qui n’était pas aisé avec beaucoup d’acteurs autour du projet. Le Greova (Groupement Régional Economique Ourthe-Vesdre-Amblève) a aussi alors été contacté. Le Greova, c’est un peu l’acteur touristique et culturel impliqué sur quatorze communes. »

    Et l’échevin de poursuivre après une courte respiration : « Le Greova a alors accepté d’introduire la conception du musée dans ce qu’on appelle le Lot Zéro PCDR. Ce sont des termes un peu compliqués mais ce sont des projets citoyens, là où des bénévoles, des citoyens s’inscrivent. Ils le faisaient déjà depuis deux ou trois ans dans le groupe de travail Patrimoine. Et le Greova (voir ci-dessous) a considéré qu’il y avait un avenir pour ce projet. »

    Greova.jpg

    Et au plan large, quel est le devenir de la gare ?

    « Concrètement, ici à la gare de Trooz, dans les espaces muséaux, c’est-à-dire le deuxième et le troisième, on va concevoir l’exposition de neuf thématiques qui sont en lien avec le Patrimoine de la commune. »

    Quelles sont-elles ?

    « Nous avons les voies d’eau, c’est-à-dire la Vesdre, les voies de fer (la construction du chemin de fer) et les voies de terre. »

    Oui, les voies de terre… On connaît l’intérêt de l’échevin pour les randonnées et les sentiers de grande randonnée. Et ensuite ?

    « On reprend les grottes Fonds-de-Forêt et Walou, avec les fouilles archéologiques qu’il y a eues là-bas. Nous avons Forêt-Village avec l’église Sainte-Catherine mais aussi les deux Tragédies qui ont eu lieu durant les deux guerres 14-18 et 40-45. Nous avons aussi Damas (les fusils, les canons) auquel nous allons associer Tinlot ainsi qu’Imperia. Et on y ajoute les réserves naturelles Natagora avec la réserve de la Rochette et Goffontaine, une dimension plus écologique. Et aussi, sans oublier bien évidemment la Métal, les makas et la Fenderie. »

    On dépasse les neuf là…

    « Mais non, pas si on englobe toutes les industries métallurgiques dans le même thème. »

    Comment ont été déterminées ces neuf thématiques ?

    « Ce sont les neuf thématiques qui ont été repérées avec le groupe Greova qui, j’insiste, a animé le PCDR Patrimoine, groupe dont je faisais partie. »

    Comme on peut le constater à la lecture de cet entretien avec l’échevin Etienne Vendy, non seulement de nombreux projets ont pris naissance au cours de cette législature mais d’autres sont également en chantier.

    Pour ce qui est de l’aspect strictement touristique, la mise à jour des cartes ainsi que leur distribution est aussi dans les cartons mais si Rome n’y est pas arrivée, Trooz ne s’est pas non plus construite en un jour.

    Force est de constater qu’en un an, tout le stock des cartes touristiques a été écoulé alors qu’en cinq ans, on en a gardé des centaines, voire des milliers.

    Pour en revenir aux radios, ne vont-elles pas prendre beaucoup de place physiquement ?

    « Tout à fait. Alors voilà comment nous allons essayer de régler le problème avec le Greova et les personnes qui étaient dans le groupe de travail. On va séquencer l’histoire de la radio par décennies, de 1900 à 2000. A chaque fois, il y aura au deuxième étage un appareil qui date de ces années et une petite explication sur la radio mais, avec la technologie, si ça marche, mais je crois qu’on peut y arriver, le touriste, quand il viendra visiter et qu’il décrochera par exemple 1900-1910, on va lui parler du Patrimoine de Trooz et ce sera ça le lien. Il visitera les radios mais aura accès à un complément audio qui lui parlera du patrimoine de Trooz de cette époque. »

    Bref, et c’est fort bien ainsi, le Syndicat d’Initiative, la Culture et le Tourisme sont vraiment sur les bons rails pour faire leur grande entrée dans le tourisme mémoriel, le tourisme patrimonial...

    Une belle avancée, non ?

  • Elections communales 2018... 16 mars 2018... J-212... Message aux élus et aux candidats...

    J-212.jpgCe message s'adresse à nos élus de la commune de Trooz mais aussi aux futurs candidats.

    Depuis fin 2012, la présente équipe est aux commandes de notre commune de Trooz :

    BELTRAN Fabien, le Bourgmestre, Président ;

    MARCK Christophe, JUPRELLE Isabelle, VENDY Etienne, NORI Enrico, les Echevin(e)s ;

    SOOLS Nicolas, Président du CPAS (avec voix consultative);

    les Conseiller(ère)s DOMBARD André, DEGEE Arthur, DENOOZ Jean-Marie, DEGLIN Joëlle, LAINERI Ricardo, MARTIN Guy, GONZALEZ SANZ Ana, PIRARD Claire, SARTINI Gianpiero, LALLEMAND Grégory, JAMAGNE Marc, Conseillers(ères) tandis que

    l'Opposition repose sur deux Conseillers qui ont quitté leur formation, soit LAROSE Jean-Pierre et BALTUS Olivier, siégeant en tant qu'indépendants.

    Bien sûr en cours de route, il y a eu quelques remaniements, quelques abandons, quelques transferts de compétences d'une personne à une autre, malheureusement aussi la maladie et le décès d'un échevin mais, toujours est-il qu'au jour d'aujourd'hui c'est l'équipe alignée ci-dessus qui siège sur les bancs du Conseil communal.

    La période électorale arrive, ce 16 mars 2018, nous sommes à J-212.

    Les listes se préparent, sous quels sigles se présenteront-elles, quels seront les candidat(e)s, y aura-t-il de nouvelles formations, tous les élus actuels se représenteront-ils, etc.

    Comme vous le savez, votre blog a suivi avec attention et régularité les séances du Conseil communal, les communiqués, les informations diverses émanant de la Commune, du Syndicat d'Initiative (...) et bien d'autres choses encore qui ont été répercutées sur cet espace d'information objective et de communication, quoiqu'en aient pensé, en novembre 2012 l'ancienne bourgmestre Denise Laurent et le secrétaire communal, Bernard Fourny qui avaient adressé à la direction de La Meuse un courrier auquel je m'étais fait un devoir de répondre (vous pouvez relire en cliquant ici). Il y était notamment question d'éthique... Ben oui, que le temps passe vite. A cette époque, l'affaire PUBLIFIN (dont vous pouvez lire, à titre d'information, le rapport de la Commission d'enquête parlementaire chargée d'examiner la transparence et le fonctionnement du Groupe PUBLIFIN en cliquant ici) et les autres affaires n'avaient pas encore éclaté à la figure des partis et des citoyens, enfin soit.

    C'est donc avec plaisir que votre blog propose de donner la parole à TOU(TE)S les élu(e)s ainsi qu'aux futur(e)s candidat(e)s aux prochaines élections.

    L'équipe en place, vous pouvez revisiter votre parcours, faire part de votre ressenti, de votre expérience, mettre votre travail au service de la collectivité en évidence, etc. Bref, tout ce que vous voulez.

    Les nouveaux candidats, il vous est loisible de vous présenter, vous et/ou votre groupe, de faire part de vos projets, de vos ambitions, etc.

    Voilà, je suppose que ce message est clair. Pour y donner suite, il vous suffit de me contacter soit par téléphone, soit par mail. Je ne vous fais pas l'injure de vous rappeler mes coordonnées. Si vous vous intéressez à l'actualité de Trooz, elles figurent sans conteste dans votre petit répertoire...

     

    EDITO Charles Clessens Responsable du blog Sud-Info de Trooz.

  • L'ancien imprimeur, Joseph Berton a fait un don au Patrimoine communal...

    Je connais Joseph Berton depuis notre tendre enfance puisque, à cette époque, nous habitions tous deux le village de La Brouck.

    Ce jeudi matin, 15 mars 2018, je le rencontre par hasard dans un commerce de Trooz et il m'aborde pour m'informer qu'il a fait un don à la commune de Trooz : "As-tu vu le message du Bourgmestre pour me remercier sur le site communal ?". Je réponds que non évidemment et Joseph de poursuivre :"Je leur ai donné une ancienne machine de typographie et ils sont venus la chercher hier. Cette machine s'appelle un coup de poing et non une pédale, de son vrai nom platine. Elle est automatique et totalement manuelle."

    Rentré au domicile, je cherche sur le site de la commune ainsi que sur le site du Syndicat d'Initiative et je ne trouve rien mais je reçois une information indiquant qu'il s'agit en fait d'une communication sur la page Facebook du Bourgmestre, Fabien Beltran.

    Cette information est précieuse car elle a trait au Patrimoine de notre commune mais aussi quelque peu étonné par le canal adopté pour communiquer cette information, je m'informe auprès du Bourgmestre et de l'échevin Etienne Vendy, concerné lui aussi par la chose quand on sait son travail au niveau de la Culture et du Syndicat d'Initiative. 

    Et le bourgmestre d'expliquer qu'il a été alerté par Robert Meunier (Maison de la Laïcité) qui était au courant du désir de Joseph Berton de se débarrasser de la machine. Fabien Beltran est alors allé la chercher hier avec trois ouvriers communaux car l'engin est lourd. Cette machine de typographie sera bientôt placée dans les locaux de la gare de Trooz, soit la Bibliothèque, soit le Musée de la Radio et vous pourrez aller l'admirer... 

    Quand on demande au bourgmestre si le chemin employé par ce communiqué est bien le plus adéquat, il répond simplement qu'un communiqué plus détaillé sera bientôt publié...

    Ci-dessous, une copie du post publié par Fabien Beltran sur sa page Facebook où il est vraiment très actif tout étant que c'est bien aussi d'alimenter les autres voies de communication de la commune, notamment le Syndicat d'Initiative... Tous les citoyens, dont Joseph Berton, ne sont pas des adeptes de Facebook...

    2018 03 15 beltran.jpg

  • Vague de froid... communiqué du CPAS

    Neige 2018 02 26 (3).JPGDepuis quelques jours, le froid s'est installé à Trooz comme partout dans notre région. Durant les jours qui viennent, nous devrons encore faire face à des températures relativement basses. Notre commune n'est pas directement touchée par le sans-abrisme mais ce n'est pas pour cela que personne n'est impacté ou en danger. Combattre le froid et ses effets c'est avant tout une affaire de solidarité. En effet, en plus des moyens déployés par le CPAS, nous invitons chaque citoyen à être particulièrement attentif aux personnes qui les entourent (famille, amis, voisins,...).

    L'équipe du CPAS de la Commune de Trooz est à votre écoute en cas de nécessité par téléphone au 04.351.93.03.

     

  • Plus de lumières place du Marché ?... C'est en ordre

    electicité panne.png8 janvier 2018

    C'est un lecteur qui nous signale que, place du Marché, il n'y a plus de lumière depuis une semaine.

    Si les responsables pouvaient prendre ce problème en charge...

    Dans l'attente, ce serait peut-être intéressant de signaler le ou les numéros des poteaux via les commentaires.

    Transmis à Eric Nori qui m'informe que les services communaux ont prévenu RESA.

     11 janvier 2018 : bonne nouvelle... la situation est rétablie

  • La commune répond à Olivier Baltus

    commune de trooz 3.jpgLe 6 janvier 2018, via la rubrique "Courrier des lecteurs", le Conseiller communal Olivier Baltus avait tenu à faire savoir ce qu'il pensait du site Internet de la commune de Trooz.

    Le Service Communication de la commune a tenu à répondre à cet article.

    Voici ce texte dans son intégralité.

    * * *

    Veuillez trouver ci-après notre réponse à votre publication du 6 janvier dernier concernant le site internet communal de Trooz :

    Le site Internet de Trooz a été mis en ligne après avoir été approuvé par IMIO. Nous avons suivi leurs conseils pour être au fait des dernières évolutions sur le plan de l’ergonomie entre autres.

    Le site comporte toujours plus d’information mais doit encore en comporter davantage, nous le savons. Nous devons encore ajouter des liens et certains contenus. Le travail réalisé par le personnel du service communication est énorme car il a fallu réencoder toutes les données et nous continuons, c’est une exigence d’IMIO. Nous avons créé de nouvelles fonctionnalités : on peut directement accéder aux informations du syndicat d’initiative, des TEC, de la SNCB, au calendrier Intradel … Il y a un moteur de recherche et on peut feuilleter le journal communal comme si on l’avait en main. Tout est bien pensé et il n’est pas absurde d’envoyer le senior vers l’agence locale pour l’emploi quand on sait qu’un senior peut avoir besoin des services d’un travailleur ALE. De nombreux seniors suivent les cours de promotion sociale donc il est logique de les informer à ce niveau également. Notre vision du senior est beaucoup plus fine, je pense !

    Les clubs sportifs, associations… sont renseignés dans l’annuaire. Un lien à partir de la rubrique loisirs est prévu. L’information est cependant présente sur le site. Les taxes s’y trouvent également. Cliquez sur Ma commune, services communaux, finances, redevances et taxes et vous y êtes !

    Le service communication a proposé à Olivier Baltus de lui expliquer les fonctionnalités du site mais il n’a pas répondu à cette invitation.

    Là où nous sommes d’accord, c’est qu’il n’est pas acceptable qu’un service public soit tant méprisé et c’est ce que Olivier Baltus fait tout le temps. Il dénigre le personnel communal constamment et toujours par manque de connaissance ou pour servir ses intérêts personnels. On le lui dit à chacune de ses interventions au conseil communal ! Là où nous construisons, il essaie de casser !

    En ce qui concerne le dialogue entre l’administration et le citoyen, il s’est vraiment bien renforcé surtout via la page Facebook communale. Les citoyens sont de plus en plus nombreux à consulter nos différentes publications communales et certains à nous faire part de leurs informations et suggestions dans un esprit constructif.

    Comme dans tous les domaines, nous aimerions faire plus de choses encore mais nous sommes obligés de fonctionner avec des moyens financiers limités. Il nous est impossible par exemple de vérifier les coordonnées de toutes les associations et autres. Il appartient aux personnes de nous faire part des changements de responsables ou de leurs nouvelles coordonnées. Nous ne disposons pas d’un personnel suffisant pour nous charger de cette tâche. Nous invitons régulièrement les citoyens à nous signaler ces informations.

    Nous continuons à mettre tout en œuvre pour développer une communication la plus efficace possible.

    Nous vous remercions d’avance de la suite que vous réserverez à celle-ci.

    Veuillez agréer nos meilleures salutations.

    Le service communication

  • Le site communal sous le feu nourri des critiques de l'opposition !

    Baltus Olivier.jpgLe site internet de Trooz

    Nouveau et...

    ... en-dessous de toutes les espérances.

    Les mois passent, les années, bientôt la fin de la législature et la communication de la Commune demeure aussi problématique.

    A quand le retour de crieurs sur les places publiques ? Des Hérauts à pied ou à vélo ? Des appariteurs pour assister nos échevins et le Bourgmestre ?

    Lors de nombreux Conseils Communaux, je rappelle que la communication est un élément essentiel de la bonne gestion et de la démocratie locale. Difficile de contester une telle lapalissade.  

    A nouveau le 11 décembre dernier, lors de la présentation du budget communal 2018. Ce fut d'ailleurs un des motifs du vote contre ce budget de ma part.

    Après 4 ans d'attente, Trooz se dote enfin d'un nouveau site internet mis en ligne mi-septembre 2017 mais celui-ci ne remplit que très partiellement ses missions et tous les avertissements restent vains. Jugez plutôt...

    La rubrique "Je suis" continue de renvoyer plusieurs des 5 profils de manière totalement absurde (vous êtes un senior ? On vous envoie notamment vers l'Agence Locale pour l'Emploi ou l'Enseignement de Promotion Sociale). Le site web de Theux, construit exactement sur le même schéma que le nôtre propose 12 profils parfaitement logiques et pertinents (dont celui de citoyen !).

    La rubrique "Loisirs" ne renseigne aucune association, aucun club sportif, aucun cercle culturel... Juste "Je cours pour ma forme" et les bibliothèques communales ! Un désert comparativement à Theux.

    Sur le site web de Trooz, il n'y a toujours que 5 procès-verbaux de conseils communaux (de janvier à mai 2017) ! Pas de présentation des politiques communales, du Plan de Cohésion Sociale, des règlements et des taxes, de la CCATM, des dossiers d’urbanisme consultables par la population… 

    Les fêtes sont bien finies !

    La majorité communale PS-MR-EcoVa considère manifestement que la communication est un fardeau et elle le fait porter à toute la population.

    Ce n'est pas acceptable qu'un service public de base et aussi essentiel soit tant méprisé !

    La majorité avait fait de l'accentuation de la bonne gouvernance un objectif de cette législature.

    Le 1er axe de la DPG (Déclaration de Politique Générale) "qui tient particulièrement à cœur du Bourgmestre Fabien Beltran", prévoit que "La communication de ces décisions et l'information qui en résultera, qu'elles soient verbales ou écrites - notamment par le biais du site internet et des publications communales - veilleront à renforcer le dialogue entre l'administration et le citoyen".

    Quelle blague. Va-t-on nous la refaire pour 2018 ?

    Olivier Baltus, Conseiller communal indépendant ayant rejoint Vega.

    * * *

    Le site communal de Trooz est accessible en cliquant ici.

  • Le Chas fait peau neuve

    DSC_0056.JPG

    Atelier de couture et vêtements de seconde main, le Chas fêtait sa grande réouverture, après travaux, ce 21 décembre 2017.

    Une petite réception bien sympathique au cours de laquelle les personnes présentes ont pu constater que les travaux de rénovation avaient porté leurs fruits, comme l'expliquait Nicolas Sools, le Président du CPAS. CPAS dont dépend ce commerce accessible à toutes et à tous.

    Nicolas Sools, qu'avez-vous envie de dire aux gens de Trooz ?

    "Je voudrais vraiment que les gens de Trooz se rendent compte qu'on a un chouette petit commerce ici qui n'est pas qu'un vieux bric-à-brac comme on a pu le croire longtemps et comme ça a peut-être été le cas ou à tout le moins que ça en a eu l'air", avance avec franchise Nicolas Sools. "Nous essayons de redynamiser l'ensemble. Nous avons revu toute la communication, il y a un nouveau logo, toutes les peintures ont été refaites... Il était essentiel de donner un coup de frais à ce magasin-là pour le rendre plus accueillant. Des travaux plus spécifiques seront encore réalisés plus en profondeur. Toute l'organisation du magasin a été repensée, ainsi que la façon de choisir les vêtements."

    Et les vêtements, d'où viennent-ils ?

    "Ce sont des personnes qui viennent déposer des vêtements pour être vendus. Contrairement à ce que beaucoup de personnes croient, Le Chas n'est pas un endroit où on vient donner des vêtements qui seraient donnés à d'autres personnes. Le Chas est un dépôt. Les vêtements sont vendus à un prix qui est défini avec le déposant et 30% de cette somme sont reversés au CPAS pour permettre de payer une partie des frais et le reste est ristourné à la personne qui a mis les vêtements en dépôt."

    Comment est financé le Chas ?

    "C'est le CPAS qui paye le personnel. Il y a deux employés. Mais il faut savoir que la couturière va bientôt partir à la retraite. Temporairement elle ne sera pas remplacée parce que début 2018, nous allons procéder à une réorganisation du CPAS de Trooz. Lorsque des personnes partent à la retraite, elles seront remplacées mais ce sera peut-être dans des fonctions sensiblement différentes. Dans un premier temps, Steve, qui travaille au magasin le Chas est totalement compétent pour suppléer le travail de la couturière. Donc début 2018, il n'y aura qu'une personne qui travaillera au Chas mais on va s'organiser différemment."

    Quelles sont les heures d'ouverture ?

    "C'est de 9h à midi et de 13h à 17h tous les jours, du lundi au vendredi. C'est fermé le week-end. Vous pouvez aussi rappeler qu'il y a un atelier de couture qui fonctionne à des prix extrêmement démocratiques."   

    Pour informations complémentaires : Grand'rue, 64 à Trooz  04 358 02 35.

    Quelques photos seront ajoutées dans l'album ci-contre.

  • L'hélicoptère de Bra-sur-Lienne intervient à La Brouck

    2017 11 27_144206.jpg

    Ce lundi 27 novembre 2017 vers 14hr30, l'hélicoptère du CMH (Centre Médical Héliporté) de Bra-sur-Lienne est intervenu sur le territoire de Trooz et plus particulièrement à La Brouck. L'engin a pu se poser à  quelques dizaines de mètres de son lieu d'intervention (rue de la Vesdre).

    C'est un ambulancier qui habite La Brouck qui transmet ce message aux autorités communales. Votre blog a reçu copie : 

    "Ayant été ambulancier pendant plus de trente ans, il est vital qu'en cas de besoin une équipe médicale soit sur place rapidement. Malheureusement, les véhicules SMUR sont parfois indisponibles et plutôt que de faire intervenir un moyen terrestre éloigné le Centre 112 privilégie, et c'est tant mieux, l'envoi de l'hélicoptère.

    En journée, le pilote peut se poser à vue comme c'est le cas ce jour.

    Par contre et ceci est l'objet de ce courriel, il n'en est pas de même en soirée ou la nuit.

    Dans bon nombre de communes, il y a eu une réflexion en concertation avec le CMH et une solution consistant à éclairer les terrains de football à distance a vu le jour.

    En résumé, l'équipage de l'hélicoptère en approche a la possibilité d'allumer l'éclairage du terrain concerné pour se poser en toute sécurité.

    Bien entendu celà à un coût de 5000 € par terrain. Une fois l'investissement réalisé, les entretiens et autres sont pris en charge par le CMH.

    Je pense que les représentants de la population que vous êtes pourriez discuter de cette éventualité pour les terrains de football de notre commune. Bien évidemment il y aurait peut-être aussi une possibilité de financer ce projet par diverses activités au besoin.

    Merci de vous rappeler que pour sauver une vie chaque seconde compte."

    Il est permis d'imaginer que cette demande fera l'objet de toutes les attentions de nos élus; d'autant plus que les éclairages des terrains de foot de Trooz sont à la pointe de la modernité et peuvent être actionnés à distance, par téléphone donc des possibilités doivent exister...

    Conseil communal 15.JPGConseil communal ce lundi 27 nov.

    En fin de séance du Conseil communal de ce lundi 27 novembre, le bourgmestre a signalé que le courrier avait bien été reçu et qu'il y serait répondu rapidement.

    2017 11 27_145740.jpg

     

  • Quelques informations...

    commune de trooz 3.jpgPour information, le spectacle de Saint-Nicolas de l’école de La Brouck, prévu initialement le 9 décembre 2017 et annoncé comme tel sur le dépliant distribué dans le courant de cette semaine, aura lieu le vendredi 8 décembre 2017 dès 17 h à la salle Floréal pour des raisons d’organisation.

    Il est également prévu depuis peu un Marché de Noël à l’école de Prayon le jeudi 21 décembre 2017 de 16 h à 20 h.

     

  • Le point 8 du Conseil communal de ce mardi 7 novembre 2017

    Le point 8. Liège Métropole - Schéma de Développement de l'Arrondissement de Liège (SDALg) de la séance du Conseil communal de ce 7 novembre 2017 se révèle particulièrement intéressant.

    En effet, il est question pour le politique de prendre des décisions qui devraient impacter les vingt prochaines années.

    Pour mieux comprendre, il convient d’effectuer un petit saut au mois de septembre car c’est ce 13 septembre 2017 qu’avait lieu la présentation du schéma de développement territorial de Liège Métropole, en présence des conseillers communaux et provinciaux de l’arrondissement de Liège.

    capture_studio_palais_des_congres_26.jpg

    Comme le déclarait Willy Demeyer au sujet de ce projet qui lui tient à cœur, il s’agit que les 24 communes de l’arrondissement puissent s’accorder sur le développement de l’habitat (45.000 logements d’ici 2035 pour faire face à l’augmentation de population) ainsi que sur le développement du commerce au plan large et des centres commerciaux en particulier. Au menu figurent également la réhabilitation et la réaffectation des friches industrielles. Il est également question de la gouvernance aliment-terre, de la gestion des terres agricoles dont il conviendrait d’enrayer la perte estimée à 100 ha par an et, dans la foulée, du développement durable.

    Et bien évidemment, l’objectif déclaré est d’adhérer à ce schéma avant les élections 2018.

    Il apparaît comme une évidence qu’il est souhaitable que ce projet soit débattu en profondeur par tous les élus au plan large.

    capture_studio_palais_des_congres_15.jpg

    Un document résumé de 45 pages a été confectionné par un bureau d’études privé.

    On pourrait supposer qu’il a suscité un vif intérêt auprès de nos conseillers et qu’il a nourri un débat positif dont les résultats seront communiqués ce mardi en séance.

    Ce schéma de développement qui va concerner notre mode de vie pendant 20 ans est également largement financé par les communes donc, par v(n)ous, les citoyens.

    Je pense qu’à Trooz, nos représentants n’ont pas pris suffisamment conscience de l’importance du problème. En effet, quand j’ai demandé à trois d’entre eux ce qu’ils pensaient du SDALg, tous trois n’ont répondu qu’ils ne savaient pas de quoi je parlais.

    De là à dire que les décisions sont prises et que le débat se réduira à une simple communication, il n’y a qu’un pas que je me garderai de franchir…

    Bref, on ne sait jamais, pour les conseillers décideurs à qui la chose aurait peut-être échappé, voici ci-dessous, le résumé du SDALg qui a été publié et imprimé sur papier recyclé (c’est ce qui est écrit dessus).

    Bien qu'ayant fouiné, je n'ai pas trouvé le budget futur (ni déjà dépensé) de ce projet d'avenir qui va être soumis aux votes de nos élus...

    Autant qu'ils sachent de quoi il est question, non ?

    Lire la suite

  • Inauguration du "Coin Jeux" à La Brouck

    2017 09 01 coin jeux La Brouck (8).JPGCe vendredi 1 septembre 2017, le coin "Jeux" au bout de la rue de la Cité a été inauguré.

    Il faut dire que les enfants, nombreux à l'utiliser, l'avaient déjà inauguré depuis un certain temps.

    L'après-midi, de nombreux enfants y jouaient puis les "grands" sont venus aux environs de 18h pour l'inauguration officielle et... les enfants se sont évanouis dans la nature. Mais rassurez-vous, ils sont revenus peu après et c'est dans une excellente ambiance que s'est déroulée cette soirée placée sous le signe de l'auberge espagnole.

    2017 09 01 coin jeux La Brouck (55).JPG

    Quelques photos sur la page Facebook sont à votre disposition. 

  • Inauguration aire de jeux à La Brouck

    2017 07 31 (101).JPGAuberge espagnole et inauguration de la nouvelle aire de jeux de la Brouck

    Ce vendredi 1er septembre 2017, le Plan de cohésion sociale de Trooz organise une auberge espagnole à La Brouck (au bout de la rue La Brouck-Cité).

    A cette occasion, nous inaugurerons la nouvelle aire de jeux à 18h00.

    Nous vous invitons à venir partager un verre de l’amitié dans ce nouvel espace convivial qui ravira les nombreux enfants du quartier.2017 09 01 Labrouck-plaine dejeu-encart.jpg

     

  • Nos cimetières communaux

    cimetière.jpg

    Depuis 2014, une nouvelle législation concernant l’utilisation des produits phytopharmaceutiques est entrée en vigueur. En pratique, la commune de Trooz n’utilise plus de pesticides ou herbicides dans les espaces qu’elle gère et notamment ses six cimetières.

    Lire la suite