Commune

  • Nos cimetières communaux

    cimetière.jpg

    Depuis 2014, une nouvelle législation concernant l’utilisation des produits phytopharmaceutiques est entrée en vigueur. En pratique, la commune de Trooz n’utilise plus de pesticides ou herbicides dans les espaces qu’elle gère et notamment ses six cimetières.

    Lire la suite

  • Les ressentis du nouveau président du Cpas, Nicolas Sools

    DSC_0002 (1).JPGEntretien avec Nicolas Sools, quelques minutes avant le Conseil communal du 29 mai 2017 et donc de sa prestation de serment en tant que Président du CPAS.

     

    Quel est votre ressenti au plan large, avant cette prestation de serment.

    « Je suis heureux de prêter serment, heureux de devenir président de Cpas et de reprendre le flambeau d’Ivana Giovannini. Dans un premier temps, je vais m’efforcer de continuer le travail qui a été amorcé sous la direction d’Ivana Giovannini ».

    Mais vous êtes déjà bien introduit dans les rouages de cette institution…

    « Oui, bien sûr, depuis déjà plus d’un an en tant que Conseiller Cpas, ce qui me facilite la tâche pour assurer la transition et ainsi ne pas découvrir les matières lors de la prestation de serment. Etant donné qu’au Cpas, tout se fait à huis clos, il fallait préparer cette transition. »

    Des objectifs ?

    « Il y a toute une série de services qui sont proposés par le Cpas et qui sont parfois méconnus. Je pense qu’il faut améliorer la communication à ce sujet. »

    Un exemple ?

    « Oui, je pense par exemple au magasin le Chas et son service de couture. Il est indispensable de lui donner une nouvelle vie car son rôle est important. Bref, au plan large, continuer et améliorer ce qui est déjà en place. »

    Et la façon de travailler ?

    « J’ai déjà pris une série de contacts dans d’autres communes, (dont notamment Herstal et Oupeye) avec d’autres Cpas pour voir ce qu’ils ont mis en place et qui pourrait voir le jour chez nous et surtout voir si c’est réalisable sur la commune de Trooz ».

    Comme on peut le constater, le nouveau président du Cpas est enthousiaste, curieux, motivé et désireux d’améliorer ce qui peut l’être.

    Tout profit pour tout le monde.

    La prestation de serment...

  • Citoyens de Trooz : à vos piles !

    2017 05 05 bebat.jpgCitoyens de Trooz…

    La commune, via le Service Jeunesse, participe à un concours pour récolter des piles usagées durant ce mois de mai 2017.

    Le poids de toutes les piles récupérées par BEBAT aux différents points de collectes de la commune sera comptabilisé pour tenter de gagner une plaine de jeux.

    Trooz a autant de chance que les communes plus grandes puisqu’il s’agit d’un poids récolté par habitant ! Pour y parvenir, mobilisons-nous, on compte sur VOUS pour nous aider à en récolter un maximum !

    pile.png

     

    Voici les principaux points de collecte de la commune:

    - Magasin Juprelle

    - Carrefour Market Trooz

    - Intermarché Nessonvaux

    - Les écoles communales

    - L’Administration communale de Trooz.

    Fabien Beltran, Bourgmestre

     

  • Projet de rénovation de la place du Marché

    En complément à l'article (texte + photos) relatif à la place du Marché publié hier sur ce blog Sudinfo de Trooz, vous trouverez ci-après le 

    Communiqué de presse de la Commune de Trooz  

    L’Administration communale a présenté aux riverains de la Place du Marché le projet de rénovation de leur quartier le jeudi 4 mai 2017.

    Le Bourgmestre Fabien Beltran, l’Echevin des Travaux Eric Nori, les responsables du projet : la sprl Cosetech représentée par Messieurs Delhez et Baguette, les services communaux concernés et le Commissaire de Police Serge Dewez ont expliqué le projet aux habitants et ont répondu à leurs questions. Les citoyens ont répondu positivement à cette démarche, ils se sont montrés intéressés et étaient nombreux à assister à cette réunion.

    Pendant cette séance, le Bourgmestre a expliqué qu’il souhaite rénover les places de nos villages mais le budget n’a pas encore permis de concrétiser tous les projets. Néanmoins, un budget de 300.000 euros a pu être dégagé. Et il permet d’envisager le réaménagement de la place du Marché, tout en sachant que cette somme ne suffira pas à finaliser le projet.

    Fabien Beltran a mentionné que les difficultés dans ce quartier consistent à concilier les desiderata formulés par un nombre important de personnes tout en gardant un caractère convivial à la place.

    Le Bourgmestre a également précisé que des discussions ont déjà eu lieu avec des riverains et que les remarques pertinentes ont été intégrées dans le projet présenté, telles que le nombre d’emplacements de stationnement ou encore le ralentissement des véhicules. De plus, des mesures seront prises pour diminuer le trafic avec la place du Marché qui se terminera en cul-de-sac.

    Le planning des travaux doit encore être défini mais ils pourraient débuter entre l’automne 2017 et le printemps 2018.

    L’Echevin des Travaux a également pris la parole et Monsieur Delhez, représentant la société Cosetech, a expliqué la gestation de ce projet.

    Cette séance a permis aux riverains de formuler des remarques, d’obtenir des réponses à leurs attentes… En conclusion, de participer à ce projet d’embellissement du quartier.

  • Le projet de la place du Marché présenté aux riverains

    Ce jeudi 4 mai 2017, les riverains de la place du Marché étaient invités à la commune (Salle des Mariages) pour y prendre connaissance du projet de rénovation de leur environnement immédiat mais également avaient-ils la possibilité de poser des questions ou de faire des remarques.

    DSC_0006.JPG

    Saluons cette heureuse initiative des autorités locales et décryptons-la en donnant notamment la parole aux intervenants. Ils étaient 33 à avoir répondu à l'appel.

    DSC_0004.JPGLes services communaux concernés, le bourgmestre Fabien Beltran, l'échevin Enrico Nori, les responsables du projet, messieurs Delhez et Baguette (sprl Cosetech) ainsi que le commissaire Dewez pour la sécurité se tenaient à la disposition de l'assistance. Trois Conseillers communaux étaient également sur le pont, à savoir André Dombard, Ricardo Laineri et Olivier Baltus.

    Le bourgmestre Beltran a tout d'abord présenté le dossier, aidé en cela par l'échevin Nori.

    Et Fabien Beltran de détailler : "L'idée de départ, c'est de rénover toutes les places du village mais le budget ne nous a pas permis de le faire jusqu'à présent. Nous avons cependant trouvé une fenêtre budgétaire pour libérer un peu des sous, 300.000 euros, mais ce ne sera quand même pas assez. Pour ce qui est de cette place du Marché, les difficultés, c'est d'essayer de rencontrer les desiderata d'un nombre important de personnes, tout en gardant un caractère convivial à la place." Le bourgmestre a ensuite expliqué que des discussions avaient déjà eu lieu avec quelques riverains qui avaient fait part de certaines remarques qui ont été intégrées dans le projet. "Le commissaire, moi-même, monsieur Nori, on est passés à de multiples reprises sur la place et on a compté, au maximum 21 voitures en stationnement en même temps. On a donc prévu 23 emplacements, avec en plus, la possibilité pour ceux qui ont un garage de se garer devant celui-ci. La voirie sera aussi rétrécie, ce qui devra permettre un ralentissement des véhicules. Des mesures seront aussi prises pour diminuer le trafic avec la place du Marché qui se terminera en cul-de-sac. En théorie, on n'aura plus de circulation de transit. Pour ce qui est du timing, on espère passer cela au Conseil du mois de juin et, après les différentes modalités, les travaux pourraient soit débuter en automne mais il serait peut-être plus judicieux de commencer au printemps 2018."

    Et l'échevin Nori d'ajouter que ces travaux qui sont promis depuis longtemps seront cette fois bien effectués.

    DSC_0018.JPGMonsieur Delhez (Cosetch), l'auteur du projet, a expliqué, quant à lui, la gestation de ce projet dans ses grandes lignes.

     "En fait, nous avons reçu des contraintes de ralentissement de trafic, d'optimisation des parkings et de rendre la place plus verte. Nous sommes allés voir les gens et avons étudié la situation pour aboutir à ce projet qui est présenté aujourd'hui, après avoir réglé quelques détails à la commune. Je constate que les personnes présentes ce soir ont posé quelques questions mais n'ont émis aucune remarque. On a sécurisé le site en rétrécissant la route, ce qui devrait contribuer à vraiment ralentir les véhicules. En gros, on en fait un quartier qui sera réservé aux riverains."

    Plusieurs questions ont été posées par l'assistance dont une concernant l'ancienne pompe à eau qui trônait sur la place et qui a aujourd'hui disparu. La personne souhaiterait qu'un point d'eau soit recréé à cet endroit où on peut capter l'eau... N'est-ce pas là une excellente idée... Un point d'eau, une fontaine ?, un banc, un rien de verdure...

    Parole au riverains

    Quelques riverains discutaient à la sortie de la réunion et se montraient globalement satisfaits tout en manifestant quand même leurs craintes suscitées par le problème de la vitesse. "Je pense qu'ils ont quand même des idées arrêtées à ce sujet", avança l'un d'eux. "Pour moi le point noir, c'est la vitesse sur la place. Je pense qu'ils ne se rendent pas compte ou qu'ils ne veulent pas se rendre compte. Je pense qu'ils devraient mettre des dispositifs sur la place pour empêcher la vitesse comme par exemple mettre au milieu de la route une espèce de terre-plein comme ils ont fait à Chaudfontaine."

    Et un autre d'ajouter que c'était une très bonne idée d'avoir invité les riverains pour discuter de ce projet.

    En conclusion, et comme le soulignait Fabien Beltran, laissons le projet se réaliser, vivre quelques mois et puis on verra si des adaptations doivent être faites ou pas en revoyant, le cas échéant, les habitants de ce quartier. 

    DSC_0002.JPG

    DSC_0005.JPG

    DSC_0008.JPG

    DSC_0011.JPG

    DSC_0014.JPG

    DSC_0016.JPG

    DSC_0017.JPG

    DSC_0003.JPG

    DSC_0009.JPGDSC_0010.JPG

     

  • A propos de LetsGO

    Letsgo.jpgSuite à la discussion lors du Conseil communal d’hier (24 avril 2017), et faisant référence à l’article paru sur votre blog, (le 6 avril 2017 intitulé "Olivier Baltus fustige la communication communale")la Commune vous adresse la réponse suivante :

    A propos de LetsGO

    Nous avons signé une convention de partenariat avec Labexhe par laquelle l'application LetsGO mettait gratuitement à disposition de chacun les informations relatives aux commerces, sites touristiques, promenades, informations communales ... Comme convenu, le service communication a encodé toutes les données requises et tout a bien fonctionné. Letsgo est devenu Letsgocity ainsi que signalé dans le journal communal n°11 p. 13. ** Les responsables nous ont fait part de ce que leur service allait devenir payant mais nous attendons toujours leur offre. Sur le plan technique, ils nous ont fait part de ce qu'ils rencontrent des problèmes et ils ne sont toujours pas prêts avec leur nouveau système. Seules 2 communes pilotes subsistent et Trooz n'a pas été sollicitée pour en faire partie. Toutes les autres communes qui, comme nous, ont signé une telle convention sont logées à la même enseigne que Trooz. L'accès à une partie du contenu a été supprimé sans notre accord !  Nous leur avons demandé de le rétablir.

    Donc il est faux de dire que la commune n'a rien mis comme information et c'est une fois de plus un manque de respect envers le personnel communal qui a beaucoup travaillé à ce niveau-là. Il est faux de dire que ce n'est qu'à Trooz puisque les autres communes sont dans le même cas. Une fois de plus, la commune de Trooz est dénigrée !

    Nous vous en souhaitons bonne réception et restons à votre disposition pour tout renseignement complémentaire.

    Nous vous prions d’agréer, Monsieur Clessens, nos meilleures salutations.

    Le service Communication de la Commune de Trooz

    communication@trooz.be

    * * Pour la bonne compréhension de nos lecteurs, voici l'extrait cité du Journal communal (numéro 11 page 13 couvrant la période de septembre à décembre 2014) au sein duquel il était signalé que LetsGO était devenu LetsGO City et que "d'ici quelques semaines, une application revue des Apps sera disponible. Les applications tourneront plus rapidement et plus efficacement." 

    2017 04 24 commune.jpg

  • Olivier Baltus fustige la communication communale

    baltus ol1.JPGConseiller communal très actif de l'opposition, Olivier Baltus revisite cette fois une des outils qui aurait dû booster la communication communale.

    LetsGO... aux oubliettes

    LetsGO devait être une pièce du puzzle de la communication communale.

    C’est en tous cas ce que nous disait le Collège le 24 février 2014 lorsque le Conseil communal était appelé à se prononcer sur la convention entre la société Labexhe de Chaudfontaine et la Commune de Trooz, établissant un partenariat via la mise à disposition gratuite de la plateforme informatique LetsGO.

    Mme Juprelle, en charge de la communication, précisait que l’intention de départ était avant tout d’intéresser un public jeune pas toujours attentif à l’information telle qu’elle est actuellement disponible.

    La plateforme devait en effet se présenter comme un guide interactif centralisant l’information communale classée en 5 catégories (actualités, événements, commerces…), accessible en tout temps et en tout lieu à partir d’un smartphone. Particularité : chacun peut y interagir et participer à son élaboration (via une fiche à remplir puis validée par la Commune) depuis son smartphone (téléchargement gratuit de l’application via le site de la société) ou son site internet.

    Quant à la société Labexhe, elle se rémunère via les banderoles publicitaires sur les pages d’information communale, payées par les commerces qui souhaitent être mis en avant (la simple présence des informations sur la plateforme est gratuite pour tout le monde).

    Vous voulez en savoir davantage sur le système ? Relisez l’article paru le 28 février 2014 http://www.infotrooz.be/archives/2014/02/28/29330738.html

    Qu’observe-t-on aujourd’hui ?

    Que si un certain nombre de commerçants de Trooz se sont bien présentés sur la plateforme, la Commune n’a quant a elle encodé aucun contenu ! Bref, le guide interactif est vide, archi vide ! Vous voulez connaître les heures d’ouverture de l’administration, découvrir l’exposition en place au Syndicat d’Initiative, connaître votre interlocuteur au Service des Travaux ? Tintin !

    Si la Commune n’envisageait pas de directement générer un contenu complet, elle devait néanmoins alimenter directement la plateforme avec des informations pratiques, culturelles et touristiques. Sinon, Letsgo ne sert simplement à rien. Pire, la Commune qui n’ajoute pas de contenu dessert l’application et porte préjudice à ces 2 jeunes concepteurs !

    La Commune de Trooz avait assuré à l’époque que les ressources en personnel seraient bien maîtrisées. Bien vu : si ces dernières ne sont pas consacrées à la tâche, il est sûr qu’elles ne seront pas débordées.

    Ce n’est pas possible, je dois me tromper… ?

    Et donc je navigue sur le site https://www.letsgocity.be pour finalement arriver sur https://www.letsgocity.be/trooz et là, stupeur, je tombe sur ceci…

    2017 04 06.jpg

    Je suis peut-être le seul à ne pas être informé… Je fais partie des naïfs, ça c’est sûr.

    Un nouvel effet de manche de la majorité PS-MR-EcoVA.

    Dans les articles des 15 et 16 mai 2014 parus sur mon blog, j’énonçais une série de constats navrants puisque 3 mois venaient de s’écouler sans que rien ne se soit passé ; j’encourageais néanmoins la Commune à développer sa communication via cette plateforme.

    Depuis, j’ai tout de même bien compris que...

                ...de puzzle de la communication communale, il n’y a point.

    La Commune doit néanmoins remettre en état son site internet, outil indispensable pour une communication complète et de qualité.

    2017 04 06 baltus 2.jpg

    Les éléments remarquables de notre patrimoine devaient être pourvus d’un code qui, reconnu par le smartphone, générerait une fiche d’informations. Un projet bien trop ambitieux pour notre commune, malheureusement.

  • Conseil communal du 27 mars 2017... communiqué

    Conseil communal couleurs.jpgCommuniqué de presse suite à la séance du Conseil communal de Trooz le 27 mars 2017

    La convention de partenariat entre la commune et le CRECCIDE a été reconduite, ce qui permettra d’assurer le suivi du Conseil communal des enfants dont les projets ne manquent pas !

    La subvention 2016 du plan de cohésion sociale a fait l’objet d’une simplification administrative, le Conseil communal a approuvé les nouveaux documents administratifs qui vont nous permettre d’obtenir le solde de cette subvention.

    Pas d’augmentation pour 2017 et 2018 du coût des certificats, déclarations, permis d’urbanisme et d’urbanisation pour le citoyen. Mais les frais réels de publication et d’intervention de l’AIDE qui contrôle la conformité de l’égouttage, incomberont au demandeur.

    L’association de projet « Promotion sociale Ourthe-Vesdre-Amblève » étend ses activités de formation aux communes d’Anthisnes, Ferrières, Hamoir et Ouffet. Elle répond ainsi aux besoins et demandes de formation des entreprises, des administrations, de l’enseignement…et participe à l’épanouissement individuel en favorisant une meilleure insertion professionnelle et sociale des 15 ans et plus. Pour rappel, elle comprenait déjà les communes d’Aywaille, Chaudfontaine, Comblain-au-Pont, Esneux, Sprimont et Trooz.

    Dans un souci de démocratie, l’ordre du jour de l’assemblée générale extraordinaire de PUBLIFIN a été voté point par point. Chaque membre du Conseil communal a eu l’occasion de s’exprimer à chaque étape. Les préoccupations principales concernent la représentation de notre petite commune au sein de cette assemblée. Certains points n’ont dès lors pas été approuvés.

    Notons la démission de Monsieur Pierre Spiroux, conseiller communal, pour des raisons de santé.

    Fin de communiqué

  • Grand nettoyage de printemps 2017

    Le bilan 009.jpgLe Grand Nettoyage de Printemps 2017 aura lieu les 24, 25 et 26 mars prochains.

    Trooz se mobilise pour une commune plus propre.

    La commune de Trooz s'inscrit, comme les années précédentes, dans les actions "Grand Nettoyage de Printemps" et "Rivières propres" qui seront menées les 24 et 25 mars 2017. Plus de 450 participants sont inscrits pour récolter les déchets dans nos rues, nos quartiers et le long des cours d'eau. Nous avons le plaisir de constater que nos écoles (tous réseaux confondus) se sont fortement mobilisées à l'instar de notre partenaire historique le Centre de Réfugiés de la Croix-Rouge de Fraipont.

    bewapp_logo_v0.png
    Vous souhaitez nous rejoindre ? Contactez nos services au 04/2738174 ou 04/2738173 ou cadredevie@trooz.be Quelques équipes "ouvertes" peuvent encore accueillir des bénévoles. Dès à présent nous vous fixons rendez-vous ce samedi 25 mars à 8.30h devant le service des travaux. (source https://www.facebook.com/Commune-de-Trooz-1228324993850334/?fref=ts)

  • Fonds-de-Forêt... aménagements...

    Un espace a été aménagé, mi-parking, mi-jeu, mi-terrain de basket.

    DSC_0001.JPG

    DSC_0003.JPG

    DSC_0002.JPG

    Le 31 mai 2016, le projet annoncé devait ressembler à

    137862277.jpg

     

     

  • Les PV du Conseil communal

    Conseil communal couleurs.jpg16 février 2017

    Ci-après, les PV du Conseil communal publiés à ce jour

    Lire la suite

  • Sur la N61 dans les Longtraz... Dépôt de terres et assainissement...

    Depuis plusieurs mois maintenant, un dépôt de terres et pierres mélangés a vu le jour dans les Longtraz, à proximité du premier tunnel (sens vers Verviers).

    Ces déchets sont déposés sur un terrain qui relève de la responsabilité du MET (SPW). Il fut un temps, à Trooz, où ce type de comportement faisait l'objet de réactions communales, ce qui n'a plus l'air d'être le cas. Qui plus est, ce dépôt attire d'autres déchets. Voilà qui n'améliore pas la "beauté" de la traversée de Trooz déjà malmenée en différents endroits par des bâtiments désaffectés ou des terrains laissés à l'abandon...

    Longtraz 2017 01 17 (2).JPG

    Et, à quelques centaines de mètres de cet endroit, le MET a nettoyé le côté droit (sens en direction de Verviers) de la grand'route. Quelques arbres et arbustes risquaient effectivement de poser problème.

    Le MET a dépêché pendant quelques jours une équipe de plusieurs ouvriers qui ont fait de l'excellent travail. Mais ne s'agit-il pas là d'un terrain privé ? La question mérite en effet d'être posée, ne serait-ce pour savoir qui a payé ce travail... Peut-être vous, chers contribuables... Allez savoir.

    2017 02 01 (21).JPG

    2017 02 01 (26).JPG

      

  • Fabien Beltran répond à nos lecteurs...

    Beltran Bourgmestre2.jpgLe bourgmestre de Trooz, Fabien Beltran, a répondu à la suggestion relayant la proposition aux communes du ministre Di Antonio de participer à un projet intitulé "Zéro déchet" (voir ici).

    Plusieurs lecteurs, via un sondage paru sur le blog Sudinfo de Trooz, avaient adhéré à ce projet.

    N'hésitez pas à commenter ou donner votre opinion à ce sujet via la rubrique des commentaires.

    Bonjour,

    Je demande à mon échevin de l’écologie d’analyser votre demande et de faire une proposition au collège.

    Bien à vous.

    F.Beltran.

    Bourgmestre de Trooz.

  • 2700 pages imprimées pour une seule séance...

    machine a ecrire.jpgConseil communal

    A Trooz, on travaille comme il y a cinquante ans

    J’aimerais souligner la façon archaïque dont les séances du Conseil communal sont préparées.

    La méthode de travail adoptée m’en rappelle une que j’ai connue en 1970 dans un service public…

     

    Lire la suite