Citoyenneté

  • Le Conseil communal... des enfants collecte des vivres

    1 (115).JPGComme annoncé lors de l’installation, le Conseil communal des Enfants de Trooz organise une collecte de vivres devant les grandes surfaces de Trooz (Écomarché et Carrefour Market) ce vendredi 15 décembre de 16h à 18h30.

    L’action consiste à demander à chaque client d’acheter un produit en plus en faisant ses courses et de le déposer dans le caddie du Conseil communal des Enfants.. Ce produit peut être au choix, un aliment non-périssable ou avec un date limite de consommation éloignée (conserves, pâtes, riz, soupe lyophilisée , une produit d’hygiène (savon, dentifrice, brosse à dent, …).

    Les dons seront donnés au CPAS de Trooz qui se chargera de la redistribution.


     

  • Le PCDR au Conseil communal : 11 décembre 2017

    PCDR.pngPCDR

    Le point 7 de la séance du Conseil communal de ce lundi 11 décembre était intitulé P C D R (Plan Commun de Développement Rural).

    Fort bien, mais qu’est-ce que c’est ?

    LE GRAND RESUME

    Souvenons-nous… En mai 2010, le Conseil communal de Trooz avait pris la décision d’entamer une Opération de Développement Rural (ODR). C’est un processus qui donne la parole aux citoyens pour améliorer le cadre et la qualité de vie dans la commune. En mars 2012, des réunions ont été organisées dans les villages afin d’identifier les atouts, les faiblesses et les besoins de la Commune. Il était demandé aux citoyens de participer à ces réunions et de donner leur avis sur la vie dans leur commune (mobilité, environnement, vie sociale et associative, logement, tourisme, etc.). Pour ceux qui n’avaient pu se déplacer, la possibilité de faire part de leurs considérations par mail était offerte.

    pcdr trooz.jpg

    A terme, un document appelé Programme Communal de Développement Rural (PCDR) devait être rédigé pour être présenté au Gouvernement wallon. Document présentant un bilan socio-économique de la commune, les résultats de la participation citoyenne, les objectifs que la commune s’est fixés et une liste de projets à réaliser dans la commune sous la forme de fiches-projets. Pour suivre les différentes étapes de ce processus, une commission composée d’habitants de la commune sur base de candidatures, mais aussi d'élus pour un quart maximum du nombre de membres, allait être mise en place, la Commission Locale de Développement Rural (CLDR).

    Le 27 janvier 2014, le Conseil Communal a désigné les 20 membres de cette CLDR, soit 10 effectifs et 10 suppléants, dont 4 élus et l’échevin du développement rural, Christophe Marck qui assume la présidence. Quatorze Trooziens candidats représentant divers intérêts et sensibilités ont été désignés.

    A l’époque, le Groupement Régional Economique Ourthe-Amblève (GREOA), depuis devenu GREOVA, a été désigné par le Ministre wallon de la Ruralité comme organisme accompagnateur c’est-à-dire que les agents de développement du GREOA devaient (pouvaient ?) apporter un soutien à la commune pour réaliser la consultation de la population en toute neutralité…

    Depuis, de l’eau a coulé sous les ponts et un pont s’est même écroulé dans les eaux troubles de la Vesdre mais, après des réunions, des discussions entre gens concernés ou pas (voire si peu), des interpellations parfois virulentes sur les bancs de la Salle des Mariages lors d’une ou l’autre séance du Conseil communal, ce lundi 11 décembre 2017, le bébé était officiellement présenté aux élus et donc bien évidemment aux citoyens.

    C’est ce document important que votre blog Sudinfo de Trooz vous présente ci-dessous.

    Tout d’abord, il faut savoir que cette étude de faisabilité est partagée en différents lots numérotés.

    Le lot 0 concerne les projets en cours, le lot 1, ceux à réaliser dans les 2-3 ans, le lot 2, ceux à réaliser dans les 3-6 ans et le lot 3, ceux à réaliser dans les 7 ans ou plus jusqu’à 10 ans maximum.

    Des interventions ont occupé une bonne partie de cette séance, avec notamment Olivier Baltus au micro, lui qui suit de très près ce PCDR, ce qui est une bonne chose.

    Merci de signaler toute erreur éventuelle...

    Les fiches vous sont proposées ci-dessous : 

     

    Lire la suite

  • Viva for Light ce mercredi 6 décembre 2017

    2017 12 06 vivaforlight.jpgLa manifestation Viva for Light pour Viva for Life aura lieu ce mercredi 6 décembre à Fraipont.

    Rassemblement dès 17h30 à l’école communale de Fraipont, rue Haute, 444,  et départ du cortège à 18 h pour une balade dans la Drève Patureau illuminée par des centaines de bougies. 

    La grande précarité qui touche les enfants en bas âge vous interpelle ?

    Aidez les élèves de l'école communale à gagner leur défi "Viva for Life" en parrainant une bougie au prix de 1 €, via le compte BE91 0012 3496 3176 ou directement à l'école communale de Fraipont, rue Haute, 444, à 4870 Trooz.

    Merci d'avance pour votre générosité !

  • Conseil communal des Enfants 2017

    C'est ce lundi 20 novembre 2017 qu'a eu lieu l'installation du nouveau Conseil communal des Enfants, avec le soutien de la Région wallonne et du CRECCIDE asbl (Carrefour gional et Communautaire de Citoyenneté et de mocratie).

    Dans son discours d'installation, le bourgmestre a remercié toutes les personnes qui ont manifesté de l'intérêt pour ce projet citoyen, dont bien évidemment les enfants et leurs parents. Il a également rappelé que Trooz participe à cette organisation très positive depuis 2003.

    "Le conseil communal des enfants représente tous les enfants âgés de 10 à 12 ans résidant à Trooz et fréquentant les écoles de l'entité, tous réseaux confondus", a expliqué Fabien Beltran qui a précisé également que la désignation des candidats était le résultat d'une élection. C'est ainsi qu'ajoutés aux 9 anciens, 11 nouveaux élus ont prêté serment ce lundi. Renouvellement pour dépassement de la limite d'âge oblige. 

    En plus des explications diverses données aux jeunes Conseillers, Fabien Beltran n'a pas manqué de souligner que cette date du 20 novembre coïncidait avec le 28ème anniversaire de la signature de la convention internationale des Droits de l'Enfant. Et il n'a pas manqué d'en citer les principaux -souvent peu évidents en certaines contrées du monde- avant de rappeler "la chance que vous avez de vivre dans un pays démocratique."

    Le bourgmestre a également remercié le service Jeunesse et en particulier Pascal, David, Vanessa et les autres et, très attentif aux documents qu'il avait en main, il n'a pas manqué de souhaiter un bon anniversaire à un des élus.

    André Dombard y est allé lui aussi de quelques phrases bien balancées dont la profondeur n'aura pas échappé aux enfants...

    David De Re a, quant à lui expliqué les modalités de fonctionnement aux enfants et aux parents et s'est dit à leur disposition pour toute information complémentaire.

    Prestations de serment, photo de groupe et petit verre offert dans une ambiance très agréable en présence notamment de Denise Laurent, du Directeur général et, sauf erreur ou omission des élus Isabelle Juprelle, Eric Nori, Christophe Marck, Nicolas Sools, Guy Martin, Gianpiero Sartini, Arthur Degée et Etienne Vendy.

    Quelques photos vous sont proposées dans l'album ci-contre (cliquez ici). Elles sont à votre disposition mais en basse résolution. Pour contacter votre blog, par mail, c'est ici.  

    1 (122).JPG

     

  • Le Trail du Second Souffle, c'est ce dimanche 19 novembre 2017

    Le balisage a été effectué ce samedi.

    Madeleine Colinet 18.JPG

    Madeleine Colinet 17.JPGPour les infos, cliquez ici.

    2017 11 09 trail.jpg

  • Solidarity Day... Quelques images

    2017 11 01 Solidarity Day (20).JPGPour rappel, Solidarity Day, (revoir ici) c'était ce samedi onze novembre à l'emplacement de l'ancien terrain du Royal Wallonia Nessonvaux.

    L’asbl C-paje et ses partenaires pour l’occasion, à savoir, le Centre Croix-Rouge de Fraipont, l’institut Notre-Dame de Cerexhe-Heuseux, Carmeuse ainsi que la commune de Trooz ont organisé une journée de chantier participatif au Jardin communautaire de Nessonvaux.

    video.jpgEn voici quelques images

     

  • Solidarity Day

    Solidarity day54.JPG

    Chouette événement ce samedi 11 novembre 2017 sur le site de l'ancien terrain de foot à Nessonvaux.

    L’asbl C-paje et ses partenaires pour l’occasion, à savoir, le Centre Croix-Rouge de Fraipont et l’institut Notre-Dame de Cerexhe-Heuseux, Carmeuse, la commune de Trooz ont organisé une journée de chantier participatif au Jardin communautaire de Nessonvaux.

    Au programme : travailler ensemble à l’aménagement de cet ancien terrain de foot, entretenu depuis 4 saisons par des jeunes résidents de la Croix-Rouge de Fraipont et des jardiniers du village (Plan Maya).

    Solidarity day2.JPGCette journée du 11 novembre a ainsi rassemblé des jeunes, et des moins jeunes, résidents de la Croix-Rouge de Fraipont, des jeunes de l’Institut Notre-Dame de Cerexhe-Heuseux, des collaborateurs de Carmeuse qui sont venus avec matériel et enthousiasme, des bénévoles et l’équipe de C-paje, sans oublier l’infatigable Benoît Gilson qui est un des pères de ce potager collectif.

    Cette journée s’inscrit dans le cadre du projet VerT l’Avenir, réunissant des jeunes résidents de 3 institutions et C-paje asbl.

    Le projet VerT l'Avenir a débuté en novembre 2016 lorsqu’un partenariat s’est établi entre 3 institutions jeunesse et C-paje.

    Depuis maintenant, quatre saisons : l'IPPJ de Fraipont, le Centre Croix-Rouge de Fraipont et l'Institut Notre-Dame de Cerexhe-Heuseux sont concernés par ce jardin communautaire.

    Depuis novembre 2016, chacun des trois groupes partenaires a créé une dynamique de potager collectif, a sensibilisé les jeunes à diverses thématiques liées à l'alimentation, a mis les mains dans la terre, a semé, a cultivé, a consommé ce qu'il a récolté, a appliqué l'art du compromis, s'est adapté à la météo, aux autres membres du groupes…

    Bref, cela a permis à tous et à chacun de s’investir dans une action positive, productive, valorisante, pour et avec les autres.

    Solidarity day45.JPG

    Cette procédure permet également de travailler le côté solidaire et communautaire du projet : ce que je cultive je ne le récolterai pas forcément.

    Les jeunes de l’IPPJ et de l’Institut Notre-Dame développent, toujours aujourd'hui, leurs potagers collectifs au sein de leurs institutions. Les jeunes de la Croix-Rouge ont quant à eux rejoint le jardin communautaire de Nessonvaux, entretenu par des jardiniers bénévoles, habitant le quartier. Des liens de confiance se sont créés. Ce jardin est établi sur un ancien terrain de football, 300 mètres en contre-bas du Centre Croix-Rouge.

    Nettoyage du terrain, rénovation de l’ex buvette de foot, construction d’un grand kiosque, aménagement et création d’espaces de plantations, mises en terre d’arbustes, petites et hautes tiges, construction de mobilier et d’une toilette sèche étaient au programme…

    Cette journée sera aussi le lien vers la suite du projet VerT l’Avenir, car les 3 groupes de jeunes vont s’y rencontrer. Et ainsi tracer l'avenir de ce projet qui sera jalonné, pour les 4 saisons à venir, de moments de rencontres, de partages et d'échanges entre ces 3 institutions.

    Photos ici...

    Vidéo en préparation...

    Un avant-goût ? Ci-dessous...

  • Commémoration 11 Novembre à Trooz

    Comme chaque année, le 11 Novembre est dédié à la Commémoration de l'armistice de 1918, signé le 11 novembre 1918 à 5h15. Cet armistice marquait la fin des combats de la Première Guerre mondiale (1914-1918), une guerre qui a fait plus de 18,6 millions de morts, d'invalides et de mutilés dont 8 millions de civil.

    Réunion au monument de Forêt, passage aux plaques commémoratives de Nessonvaux et Fraipont, messe commémorative en l’église Saint-Laurent, place du Marché à Trooz, dépôt de fleurs à la Stèle dans le parc communal puis la cérémonie se clôturait par un rassemblement des drapeaux et un dépôt de fleurs au Monument aux Morts place du 11 Novembre (gare) à Trooz, tel était le programme.

    Face au Monument de la gare, Paul Lemoine et Fabien Beltran, le bourgmestre ont prononcé les discours de circonstance.

    Commémoration Forêt Nessonvaux Fraipont 1 (88bis).JPGAprès avoir brièvement rappelé le contexte de cette manifestation et énuméré les pertes et dégâts en vies humaines que cette guerre avait causés, Paul Lemoine (ci-contre) s'est autorisé une petite parenthèse historique.

    "Notre commune, en cet été 1914, a connu sa première tragédie. En effet, alors que la Belgique, neutre au départ, est attaquée le 4 août, le 5 août, le village de Forêt est envahi par l'armée allemande. Nos braves soldats, arrivés la veille, ne peuvent résister à cette invasion et doivent se replier. Le fantassin Joseph Imschoot, en sentinelle à l'entrée duCommémoration Forêt Nessonvaux Fraipont 1 (46).JPG village, défendant sa patrie est retrouvé dans un chemin du village, le corps criblé de balles. Plus tard, les occupants s'en prennent à la population, s'ensuit un massacre. Une dizaine de civils sont sauvagement abattus, dont six reposent au cimetière de Forêt, non loin de la tombe du soldat Imschoot. Notre souvenir devrait aussi rappeler les noms de deux hommes, Jean Lejeune et Henri Noirfalize, tous deux natifs de Trooz et actifs au niveau de la Résistance. Ils sont morts héroïquement, fusillés à la Charteuse pour des fautes légères mais pas de l'avis de l'occupant..."

    Et après une courte respiration, Paul Lemoine a également évoqué la seconde guerre mondiale, encore plus meurtrière, soixante millions de victimes...  "Comme beaucoup d'entre nous, je fais partie de ces générations qui ont eu la chance d'arriver à l'âge que j'ai sans connaître ni subir de tels moments tragiques." Evoquant ensuite les nombreux affrontements de par le monde, il a indiqué que les pires atrocités se perpétuent encore actuellement et que notre arme à nous est la mémoire et le respect de nos aïeux et de leur valeur. "Les anciens de 14-18 nous ont tous quittés mais il reste quelques témoins de 40-45 qui peuvent encore nous expliquer ce que furent ces périodes de guerres. (...) Ceux-là, qui étaient à l'aube de leur vie avec leur 20 ans, et qui ont côtoyé l'angoisse, la souffrance et pire, la mort, méritent que l'on pense à eux aujourd'hui."

    2017 11 11 Commémoration Gare (32).JPGLe bourgmestre Fabien Beltran quant à lui s'est d'entrée adressé aux enfants qui seront comme nous le sommes la mémoire de leur génération.

    Après avoir resitué le contexte, il s'est tourné vers l'avenir. "... Et heureusement, cent ans plus tard, les petits-fils des combattants vivent en harmonie dans une union européenne dont on oublie trop souvent qu'elle est synonyme de paix durable pour notre continent."

    Il a ensuite insisté sur l'impérieuse nécessité de commémorer l'anniversaire de l'Armistice et de l'assimiler à un devoir de mémoire essentiel avant de lancer un message pour la paix. "Nous avons la chance au sein de l'Union européenne de ne plus avoir vécu de guerre depuis plus de 65 ans.(...) Notre réussite ne s'étend pas, malheureusement, à toutes les régions du monde. Des conflits sont en cours un peu partout dans le monde et certains même renaissent en Europe dans des pays que l'on croyait apaisés." Et d'inciter tous les peuples en guerre de s'inspirer de l'exemple européen. Fabien Beltran a ensuite redit son inquiétude face à la montée du nationalisme et du repli identitaire dans le nord du pays.

    "La paix commence par le respect mutuel. L'Histoire n'est utile que si on s'en sert pour mieux appréhender le présent. Les anciens combattants vers lesquels se tournent nos pensées aujourd'hui ne seront donc pas morts pour rien si nous continuons à profiter de leurs enseignements. Je voudrais que l'enthousiasme de nos soldats morts pour la paix soit un exemple pour les hommes de 2017 : partir à la conquête d'une société qui demande plus de justice et de solidarité."  

    Ci-dessous, entourant le bourgmestre Fabien Beltran, messieurs Dresse et Patureau dont les noms de leurs papas respectifs, Albert Dresse et Jacques Patureau, figurent sur une des plaques commémoratives à Fraipont.

    Commémoration Forêt Nessonvaux Fraipont 1 (4).JPG

    Commémoration Forêt Nessonvaux Fraipont 1 (11).JPG

     Les photos de la Cérémonie à Forêt, Nessonvaux et Fraipont sont à votre disposition dans l'album ci-contre (cliquez ici).

    Celles de la cérémonie à la Gare sont ici.

    Elles figureront également bientôt sur la page Facebook de votre Blog Sudinfo de Trooz. 

  • Commémoration du 11 novembre

    armistice_2.jpgCommémoration du 11 novembre (voir ici)

    Horaire des cérémonies et dépôts de gerbes

    • 9 h 00 - Réunion au monument de Forêt, passage aux plaques commémoratives de Nessonvaux et Fraipont ;

    • 10 h 00 - Messe commémorative en l’église Saint-Laurent, place du Marché à Trooz ;

    • 10 h 45 - Dépôt de fleurs à la Stèle dans le parc communal, rue de l’Église, 22 à Trooz ;

    • 11 h 00 - Cérémonie, rassemblement des drapeaux et dépôt de fleurs au Monument aux Morts place du 11 Novembre (gare) à Trooz.

  • SOLIDARITY DAY – 11 novembre 2017 à Nessonvaux

    2015 06 24  (9).JPGLe samedi 11 novembre, l’asbl C-paje et ses partenaires pour l’occasion organisent une journée de chantier participatif au Jardin communautaire de Nessonvaux.

    Cette journée rassemblera des jeunes, et moins jeunes, résidents de la Croix-Rouge de Fraipont, des jeunes de l’IPPJ de Fraipont, des jeunes de l’Institut Notre-Dame de Cerexhe-Heuseux, des collaborateurs de Carmeuse et du Centre Croix Rouge de Fraipont, des bénévoles et l’équipe de C-paje. 

    Cette journée s’inscrit dans le cadre du projet VerT l’Avenir, réunissant des jeunes résidents de 3 institutions et C-paje asbl.

    Au programme : travailler ensemble à l’aménagement de cet ancien terrain de foot, entretenu depuis 4 saisons par des jeunes résidents de la Croix-Rouge de Fraipont et des jardiniers du village.

    Cet événement du 11 novembre 2017 est organisé dans le cadre d’une collaboration entre : *Les 3 institutions jeunesse participant au projet Vert l’Avenir : l’IPPJ de Fraipont, le Centre Croix-Rouge de Fraipont et l’institut Notre-Dame de Cerexhe Heuseux *Carmeuse *La commune de Trooz *C-paje asbl

  • Le 11 novembre, c'est samedi !

     Salut les jeunes ! Vous avez doublement congé ce samedi, c'est super, non ? Mais savez-vous pourquoi ce jour du 11 novembre est commémoré ? Ben oui, c’est quoi le 11 novembre ? C'est un jour de Commémoration mais de quoi ?

    L’armistice, signé le 11 novembre 1918, à 5h15, marque la fin des combats de la Première Guerre mondiale (1914-1918) et le 11 novembre a donc été choisi pour permettre d'honorer ces combattants qui ont donné leur vie pour que vous puissiez peut-être vivre la vôtre... Mais tout cela, on vous l'a probablement appris lors de votre parcours scolaire.

    Il n'est pas inutile de se rappeler que cette guerre, la Grande Guerre comme on la nomme, comme si une guerre pouvait avoir quelque chose de grand, a quand même fait plus de 18 millions de morts et des millions d’invalides ou de mutilés.

    Pour signer la fin de cette guerre, les généraux allemands et alliés se sont réunis dans un wagon-restaurant aménagé provenant du train d’état-Major du Maréchal Foch dans la clairière de Rethondes, en forêt de Compiègne. 

    « La guerre est le massacre de pauvres gens qui ne se connaissent pas au profit des gens qui se connaissent mais qui, eux, ne se massacrent pas. » - Paul Valéry -    

    1384649030.jpg

    Tableau représentant la signature de l’Armistice de 1918 dans le wagon-salon du maréchal Foch. Derrière la table, de droite à gauche, le général Weygand, le maréchal Foch (debout) et les amiraux britanniques Rosslyn Wemyss et G. Hope. Devant, le ministre d’État allemand Matthias Erzberger, le général major Detlof von Winterfeldt (avec le casque) de l’Armée impériale, le comte Alfred von Oberndorff des Affaires étrangères et le capitaine de vaisseau Ernst Vanselow de la Marine impériale. 

    Lire la suite

  • Trail du Second Souffle... le 19 novembre 2017

    2017 11 19 trail.jpgPour rappel, le dimanche 19 novembre aura lieu le trail du Second Souffle. Un évènement qui voudrait rassembler le maximum de citoyens souhaitant s'attarder d'une façon ou d'une autre sur notre région: par leur énergie sportive, leur convivialité, leurs idées,...

    Au programme, il y en aura pour tous les goûts:

    • course nature de 28km (départ 10h)
    • course nature de 12km (départ 11h)
    • marche de 12km (départs entre 11h05 et 14h)
    • balade commentée par Natagora (accessible aux familles, environ 3km, départs entre 11h05 et 14h)
    • bar et petite restauration
    • village associatif

    La balade Natagora ne requière pas d'inscription. Il y a aussi la possibilité de s'inscrire sur place pour la marche et la course, mais nous vous proposons de vous inscrire en ligne pour faciliter l'organisation: http://chbtrailnature.be/inscriptions/

    Nous cherchons encore des bénévoles pour encadrer le projet, n'hésitez pas à nous contacter.

    Au plaisir de se rencontrer,

    Laurence Falisse pour le Groupement CHB

    PS: Flyers de l'évènement, n'hésitez pas à le diffuser:

    http://www.groupementchb.com/wp-content/uploads/2016/05/A3_TrailCHB.pdf

    2017 11 19 traol 1.jpg

    2017 11 19 trail 2.jpg

  • Hommage à Antonio CHACON MONTILLA décédé en Belgique ce 25 octobre 2017

    Ci-dessous, quelques lignes relatives à la guerre d'Espagne vécue par mon Papa décédé ce 25 octobre 2017 que je souhaite voir publié en sa mémoire.

    La situation est toujours d'actualité lorsqu'on voit le conflit catalan lequel pourrait servir de tremplin à quelques politiciens ignorants du passé.

    José Antonio Chacon

    2017 10 25 Chacon.png

    Hommage à Antonio CHACON MONTILLA

    Né en Espagne le 26-8-1932 et décédé en Belgique le 25-10-2017

    La guerre d'Espagne (également désignée sous le nom de guerre civile espagnole) est un conflit qui, du 18 juillet 1936 au 1er avril 1939, opposa en Espagne, d'une part le camp des républicains, orienté à gauche et à l'extrême gauche, composé de loyalistes à l'égard du gouvernement légalement établi de la IIe République et de révolutionnaires anarchistes, et d'autre part les nationalistes, le camp des rebelles putschistes orienté à droite et à l'extrême droite mené par le général Franco.    

    Cette guerre se termina par la victoire des nationalistes qui établirent une dictature qui dura 36 ans, jusqu'à la transition démocratique qui n'intervint qu'à la suite de la mort de Franco, en 1975 !

    Cette guerre civile fut la conséquence, sur le long terme, des malaises sociaux, économiques, culturels et politiques qui accablaient l'Espagne depuis plusieurs générations. Après la proclamation de la IIe République en 1931, l'exacerbation croissante des tensions entre Espagnols culmina avec l'insurrection durement réprimée des Asturies (1934) et la résurgence de troubles civils et de violences réciproques au printemps 1936, après la victoire électorale du Frente Popular.  

    Préparé de longue date, le soulèvement militaire et civil du camp nationaliste éclata le 18 juillet 1936, mais sa mise en échec partielle déboucha sur une guerre civile imprévue, longue et meurtrière.

    Cette guerre d’Espagne se poursuivit ensuite avec la seconde guerre mondiale. Hélas pour l’Espagne cette guerre ne s’achèvera pas avant la mort du Tyran et dictateur Franco avant 1975 et bien encore après, … chez certains fascistes nostalgiques !

    Notre Père nous en parlait souvent, à chaque fois qu’il voulait aider un compatriote Camarade Emigré et qu’il rencontrait un problème administratif, et qu’il devait se confronter à ce genre de personnes ! Encore un reste de ce que l’ « Hijo de Puta  »  sema, disait-il !

    Nous n’oublierons jamais tes combats pour la Liberté, la Démocratie et l’Equité.

    Pour cela, nous tes Enfants, tes Amis, SEGUIREMOS LA LUCHA Antonio  !

  • Onze Novembre... Cérémonie du souvenir...

    2017 11 11.jpg

    A R M I S T I C E

    Il peut être utile de rappeler ce que représente la date du 11 novembre. 

    L’armistice, signé le 11 novembre 1918, à 5h15, marque la fin des combats de la Première Guerre mondiale (1914-1918).

    Cette guerre a quand même fait plus de 18 millions de morts et des millions d’invalides ou de mutilés.

    armistice_2.jpgLes généraux allemands et alliés se sont réunis dans un wagon-restaurant aménagé provenant du train d’état-Major du Maréchal Foch dans la clairière de Rethondes, en forêt de Compiègne.

     « La guerre est le massacre de pauvres gens qui ne se connaissent pas au profit des gens qui se connaissent mais qui, eux, ne se massacrent pas. » - Paul Valéry -   

    Ferdinand Foch est le deuxième à partir de la droite.

      

     première page ny.jpg

     

     

    La première page du New York Times le 11 novembre 1918.

     

     

     

     

     

    Ci-dessous, un tableau représentant la signature de l’Armistice de 1918 dans le wagon-salon du maréchal Foch. Derrière la table, de droite à gauche, le général Weygand, le maréchal Foch (debout) et les amiraux britanniques Rosslyn Wemyss et G. Hope. Devant, le ministre d’État allemand Matthias Erzberger, le général major Detlof von Winterfeldt (avec le casque) de l’Armée impériale, le comte Alfred von Oberndorff des Affaires étrangères et le capitaine de vaisseau Ernst Vanselow de la Marine impériale. 

    tableau.jpg