Sports - Page 3

  • Les Vaillants de Seraing vous invitent

    balade.jpgNous vous informons de l’organisation le samedi 2 décembre 2017 de notre marche d’après-midi à Seraing. Découverte de la splendide forêt sérésienne sur les distance de 5, 10 et 15 km. Itinéraires pédestres balisés par le club de marche les Vaillants de Seraing.

    Départ libre entre 12 et 17 heures à l’Ecole Sainte Thérèse, rue Fontaine 244 à Seraing. L’inscription est de 1 euro par personne.

    Infos 0468 68 03 73 Jean-Pierre Englebert.

    Notre site www.les-vaillants.com vous donnera plus d’informations sur nos activités pédestres.

    Au secrétariat d’accueil de la marche, vous pourrez vous procurer le calendrier des marches 2018 et vous affilier à notre club pour la somme modique de 5 euros.

    Pour les personnes souhaitant randonner en groupe, le rendez-vous est fixé à 13H00’ et départ à 13H15’ pour la distance de 5 km.

    Nous emprunterons une ancienne ligne vicinale à travers le bois de la Marchandise. Une idée de découverte nature avec des marcheurs souhaitant découvrir la randonnée pédestre et s’investir dans les projets de marche.

    Pour rappel, l’organisation des marches nécessite de nombreux bénévoles que nous remercions d’avance. Le principe est simple, chaque membre du club est au rendez-vous de sa marche pour accueillir les amis marcheurs de toute la province de Liège.

     

     

  • Sylvain au Costa Rica (II)

    plan.jpg

    La course, défi à la fois sportif et humanitaire, se poursuit au Costa Rica. N'ayant pas reçu de nouvelles en direct de Sylvain Lejeune, voici le commentaire relatif à la troisième étape et posté par un autre concurrent, un Français, Manu Fabre.

    A noter que le jour avant le grand départ, les concurrents français ont été reçus à l'Ambassade de France pour une réception et un déjeuner.

    Vous pouvez revoir le premier article en cliquant ici.

    Objectif : Costa Rica Ultra-trail - 200 km en 5 étapes (9200m D+).
    Du 20 novembre au 1er décembre 2017.

    Résumé de l’étape 3 (lundi 27 novembre) - 48,2 km.

    ...

    Après avoir réalisé une donation aux enfants d’une école de La Esperanza. L’organisation avait prévu d’acheter des sacs à dos, stylos, cahiers... un vrai bonheur de voir ces jeunes enfants sourire de bonheur. Le départ est donné à une altitude de 2450 m à 8h45 sous un climat frais et pluvieux. Le début du parcours est une montée de 5 km (altitude 2843 m), nous sommes 7 trailers. Le Costa Ricain a décidé d’attaquer fort sur cette étape longue. Du km 5 au km 10 grosse descente avec un premier passage dans une jungle intense, boueuse et très technique avec des arbres, des branches mortes, des racines super glissantes. Forcément je pris des gamelles, de vrais bains de boues ! Au fur et à mesure de la course, 4 coureurs se détachent (les mêmes qu’hier) tandis que moi je reste en compagnie du Belge. Au km 20, le Belge démarre et me laisse sur place. Mais dans la deuxième partie de jungle, encore plus boueuse que la première (je m’enfonce jusqu’au genou), sous une pluie diluvienne, je me sens super bien dans ce passage technique. Je reviens et je double le Belge (5ème) à ce moment-là. Au km 38, au CP4, je reviens à 1’ sur le 4ème. Enfin j’ai les jambes ! Mais surtout le climat d’aujourd’hui me convient mieux. La pluie un vrai bonheur ! Les 10 derniers km sont en descente et cela fait mal aux jambes. Je finis donc 5ème de l’étape tout en reprenant quelques minutes sur le Belge qui reste à la 5ème place au général, tandis que moi je pointe toujours à la 6ème place.
    Classement :
    -1er un Français 
    -2ème un Belge
    -3ème un Costa Ricain
    -4ème un Danois
    -5ème un Belge
    -6ème un Français (Manu Fabre).

    Demain, étape 4 de 37,9 km

    10.jpg

     

  • Sylvain au Costa Rica

    Nous en avons déjà beaucoup parlé... Sylvain Lejeune, notre jeune libraire de Trooz participe à la Transtica, le Trail de l'extrême de renommée mondiale au Costa Rica.

    Oubliés les Tintin en Amérique, Tintin au Tibet, Tintin au Congo et en bien d'autres endroits de la planète peut-être en vente à la librairie Lejeune, place à Sylvain au Costa Rica.

    En attendant son retour, en décembre, nous allons tenter de le suivre pas-à-pas sur les routes de ses exploits.

    Petit rappel, d'abord

    2017 10 19 Sl.jpg

    19 novembre 2017 Dernier effort de préparation

    Sylvain s'entraîne depuis de longs mois dont un trip les 13, 14 et 15 octobre à Chamonix pour participer à ce trail exigeant. Il a terminé sa préparation le 19 novembre 2017 en participant au Trail (le petit) du Second Souffle sur ses terres, à Trooz.

    2017 11 19 trail.jpg

    A (55).JPG"La victoire m'aura échappé pour 25 secondes", lâcha-t-il après l'épreuve. "Mais les jambes sont rassurantes. Je ne ressens ni douleur ni raideur même si aujourd'hui c'était le cœur qui était dans le dur mais c'est logique, après deux semaines de repos. Puis, comme je me suis décalé à l'heure du Costa Rica, c'est un peu comme si j'avais couru à 3 heures du matin, j'avais donc un peu la tête dans le cul..."

    Drôle d'idée en tout cas, il avait la langue au dehors mais cette course lui aura permis de remettre le moteur en route avant le départ pour la grande aventure.

    20 novembre 2017 Hibernatus Sylvain

    2017 11 20 Hibernatus Sylvain.jpg

    2017 11 20 Hibernatus Sylvain 2.jpg

    Décidé à mettre tous les atouts dans sa manche, Hibernatus Sylvain s'offre une séance de récupération avant le grand voyage qui se déroulera sans problème aucun.

    22 novembre 2017

    Sylvain donne quelques nouvelles

    "1ère escale après 7h20 de vol (le plus long des 3).  Je retrouve mon fuseau horaire auquel je me suis habitué ces derniers jours ! Il est 12h30 mais il y aura encore 1h de décalage en moins une fois arrivé au Costa Rica "

    2017 09 22 en route.jpg

    22h30 "Et voilà après de long trajet je suis enfin à l’hôtel, il est maintenant 22h30...une bonne douche et au dodo ! Demain matin petit footing de 30 minutes dans le parc voisin si je trouve le temps."

    23 novembre 2017

    "7h ce matin petit décrassage de 30 minutes dans le parc à côté de l’hôtel ! Il fait déjà très lourd et je ne prends aucune côte, ça va être chaud dans la montagne "

    24 novembre 2017

    Quelques vues sur place

    2017 11 24 singe.png2017 11 25 avion 2.png2017 11 25 avion 3.png2017 11 25.png

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    24 novembre 2017 L'épreuve commence par un prologue

    2017 11 24 classement.jpg

    Nos deux Belges sur le podium

    2017 11 27 sylvain déepart.jpg

    25 novembre 2017... Etape 1 : 37,6 km

    2017 11 25 bis classement.jpg

    Classement général provisoire

    2017 11 27 classement général.jpg

    Fabre.jpgEt, pour compléter votre information, le commentaire d'un autre concurrent, Emmanuel Fabre qui est parti en même temps qu'un Belge, probablement Dimitri Neimry.

    Objectif : Costa Rica Ultra-trail - 200 km en 5 étapes (9200m D+).
    Du 20 novembre au 1er décembre 2017.

    Résumé de l’étape 2 (dimanche 26 novembre) - 40,3 km.

    ...

    Aujourd’hui, je me lève encore inquiet par rapport à l’étape d’hier. Le départ est donné à 8h00 (heure locale). Le début du parcours est en montée, donc je suis prudent et raisonnable. Les 4 premiers du général partent ensemble, je reste avec le 5ème, un belge. Mes sensations sont largement mieux qu’hier. Au km 8, où se trouve le premier CP (ravitaillement 1), je laisse mon ami belge pour essayer de reprendre du temps sur lui. Cependant il garde toujours le même écart avec moi, je me retourne régulièrement pour voir si j’arrive à le distancer. Peine perdue. Au CP 2 (km 18), je prends vite mon ravito car après il y a 9 km de descente. Plutôt traumatisant pour les quadriceps. Mais le Belge ne lâche rien ! Au CP 3 (km 27) je suis plus qu’à 10’ du 4ème. Il reste 13,5 km de monter et le Belge est toujours derrière moi. Au km 31, grosse défaillance, je subis une fois de plus un gros coup de chaud, ce soleil et son temps très humide me flingue ! Je suis à l’arrêt, je n’arrive plus à avancer et mon ami Belge me dépasse et je ne le reverrai plus. Dégouté ! La montée à 2990 m d’altitude a été éprouvante. Le manque d’oxygène et la pluie fine sur la fin a fatigué mon organisme

    Je finis toujours 6ème de l’étape.
    Et 6ème au scratch.

    Demain le parcours le plus long de 48,2 km pour 1750m de D+ mais sur des singles très très boueux dans la jungle.

    asuivre.jpg

  • Un peu de tout avec Roger Lespagnard...

    Fléron Trooz (457)bis.JPGBourgmestre de Fléron, ancien sportif de haut niveau, coach emblématique de Nafissatou Thiam, Roger Lespagnard assistait ce dimanche 19 novembre 2017 au derby opposant Trooz, la commune voisine et Fléron.

    Nous avions échangé quelques mots avec lui afin qu'il nous livre son analyse de la rencontre (revoir ici) mais la conversation n'avait pas tourné qu'autour du ballon rond !

    POLITIQUE

    Les élections, c'est pratiquement demain. En serez-vous en 2018 ?

    "On est d'accord pour que je sois tête de liste donc oui je me représente."

    Et dans le cadre de Liège-Métropole, que pensez-vous du SDALg (Schéma de Développement de l'Arrondissement de Liège) ?

    "C'est un projet très important qui je crois est dans ses balbutiements. C'est au-delà de la Ville de Liège puisque ça concerne toutes les communes. On essaye, comme chaque commune, d'en retirer le meilleur pour les différents projets que nous avons. Mais je crois qu'une sorte de no man's land  va se faire pendant un certain temps puisque ça va être les élections communales en 2018 puis les régionales. Liège Métropole; Liège Europe Métropole, je crois que cet ensemble va devoir un petit peu s'organiser afin que chaque commune reçoive quand même ce qu'elle doit recevoir en fonction de ses projets et de sa situation naturellement. Fléron n'est pas Trooz, n'est pas Chaudfontaine, etc."

    Selon certains, c'est encore un machin en plus. Est-ce que ça ne devrait pas être quelque chose qui dépendrait des provinces ?

    "Les provinces font du bon travail. Au niveau sportif, je constate que les provinces travaillent beaucoup. Je suis entraîneur d'athlétisme, je suis aussi au Football Club Liégeois donc athlétisme à Naimette et je crois que là, on a le projet de refaire le revêtement de la piste en 2019."

    SPORT

    2017 11 24 thiam.jpg

    Vous avez quand même vous une carte de visite qu'il est difficile d'ignorer, notamment avec les exploits extraordinaires de votre protégée, Nafissatou Thiam.

    "Oui, mais le problème, c'est que nous n'avons toujours pas de salle. Avec Nafi, à Naimette, parfois nous nous entraînons dans la neige et nous attendons la construction de la salle à Louvain-la-Neuve mais ce sera dans deux ans. J'aurai 73-74 ans... Pour le moment, elle est championne olympique et championne du monde et on n'a pas de salle alors que les autres s'entraînent dans des conditions bien plus étudiées et plus profitables..."

    2017 11 24 Lespagnard thiam.pngQuelques mots sur Nafissatou ?

    "C'est une fille qui n'a pas changé, elle est restée comme elle l'était, simple et intelligente. Au point de vue entraînement, elle vient à tous les entraînements que je lui demande de venir et ça fait neuf ans que je l'entraîne, elle n'a jamais manqué un entraînement. Je crois qu'elle a encore une marge de progression assez importante. Elle a quand même fait la troisième performance mondiale de tous les temps (NDLR 7.013 points à Götzis). Il nous reste 20 pts de plus pour être deuxième et le record du monde, c'est je crois 7.291. Dans trois ans, aux Jeux Olympiques, j'espère qu'elle sera encore championne olympique..."

    Avec vous ?

    "Ah oui, j'espère bien mais on ne saurait jamais dire hein." (rires)

    Avez-vous des codes pour échanger en compétition ?

    "Oui, bien sûr, on a des codes. Il faut savoir qu'en athlétisme on ne peut pas donner des conseils enfin si on peut les donner mais il faut que l'athlète vienne vers vous. Et le problème, c'est que parfois on essaye de communiquer mais on n'entend pas. Les gens crient, il y a d'autres compétitions, etc. Donc, oui, nous utilisons des codes, comme si nous étions sourds et muets, on essaye de communiquer par des gestes convenus.  Et j'essaye d'avoir un petit peu le geste qu'elle doit produire. Et c'est très important parce qu'il y a des moments où l'athlète est un peu perdu et nous sommes là pour cela. Je suis entraîneur et coach"

    Oui, de fait, à la TV, on vous voit souvent mimer quelques gestes.

    "Oui, on m'a dit cela. On est dans le trip comme on dit. J'ai été sauteur moi-même, j'avais le record de Belgique en 71 avec 2m09 donc je sais ce qu'elle fait et ce qu'elle ne fait pas bien. Et elle comprend ce que je lui dis par le geste..."

    * * *        

    Pour info complémentaire, une autre récompense attend peut-être Nafissatou Thiam ce vendredi 24 novembre 2017. En effet, elle qui a connu une saison 2017 incroyable, avec notamment un titre européen en salle du pentathlon, une victoire avec un total record de 7.013 pts à Götzis et un titre mondial de l’heptathlon à Londres est finaliste pour être honorée du titre d'Athlète mondiale de l’année. Les deux autres candidates sont la perchiste Ekaterini Stefanidi (Grèce) et la coureuse de fond Almaz Ayana (Ethiopie).

    Les deux autres candidates...

    2017 11 24 ekaterini.png

    Ekaterini Stefanidi

    2017 11 24 ayana.png

    Almaz Ayana

    Chez les hommes, les nominés sont Mutaz Essa Barshim (Qatar, hauteur), Mo Farah (Grande-Bretagne), 5.000/10.000 m) et Wayde van Niekerk (Afrique du Sud), 400 m.

  • Trail...marche... quelques photos

    Trail 94.JPG

    Cliquez ici pour ouvrir l'album

    (vidéo en construction)

  • Sylvain Lejeune... La der avant le Costa Rica

    Trail 458.JPG

    Concentré puis impertinent...

    Trail 454.JPG

    Dernier entraînement pour Sylvain Lejeune avant son départ pour le Costa Rica où il participera à la Transtica, trail de l'extrême à connotation sportive mais aussi humanitaire.

  • Le Trail c'est parti...

    Carton plein pour les inscriptions...

    C'est parti ...

    Votre blog y reviendra.

    DSC_0053.JPG

    i1.png

     

     

  • Le Trail du Second Souffle, c'est ce dimanche 19 novembre 2017

    Le balisage a été effectué ce samedi.

    Madeleine Colinet 18.JPG

    Madeleine Colinet 17.JPGPour les infos, cliquez ici.

    2017 11 09 trail.jpg

  • Le Tour de Belgique passe par Trooz

    2017 11 15 voiture.jpgLe Tour de Belgique Autos anciennes fait escale à FRAIPONT-TRASENSTER ce dimanche 19 Novembre 2017.

    Départ à 15 h à Goffontaine (Trou Renard).

    Arrivée IPPJ.

    Une course de côte de 3 km.

    Attention route fermée de 15 h à 16 h 30 (environ).

    Du beau spectacle à voir.

  • Trail du Second Souffle... le 19 novembre 2017

    2017 11 19 trail.jpgPour rappel, le dimanche 19 novembre aura lieu le trail du Second Souffle. Un évènement qui voudrait rassembler le maximum de citoyens souhaitant s'attarder d'une façon ou d'une autre sur notre région: par leur énergie sportive, leur convivialité, leurs idées,...

    Au programme, il y en aura pour tous les goûts:

    • course nature de 28km (départ 10h)
    • course nature de 12km (départ 11h)
    • marche de 12km (départs entre 11h05 et 14h)
    • balade commentée par Natagora (accessible aux familles, environ 3km, départs entre 11h05 et 14h)
    • bar et petite restauration
    • village associatif

    La balade Natagora ne requière pas d'inscription. Il y a aussi la possibilité de s'inscrire sur place pour la marche et la course, mais nous vous proposons de vous inscrire en ligne pour faciliter l'organisation: http://chbtrailnature.be/inscriptions/

    Nous cherchons encore des bénévoles pour encadrer le projet, n'hésitez pas à nous contacter.

    Au plaisir de se rencontrer,

    Laurence Falisse pour le Groupement CHB

    PS: Flyers de l'évènement, n'hésitez pas à le diffuser:

    http://www.groupementchb.com/wp-content/uploads/2016/05/A3_TrailCHB.pdf

    2017 11 19 traol 1.jpg

    2017 11 19 trail 2.jpg

  • "Costa Rica me voici"…

    … doit très certainement penser Sylvain Lejeune qui, vous en avez peut-être déjà pris connaissance, (sinon, lisez ici) est en pleine préparation pour participer à la Transtica Costa Rica, un défi sportif de l’extrême mais à caractère humanitaire.

    Lire la suite

  • Défi sportif et humanitaire pour Sylvain Lejeune au Costa Rica

    La Transtica Trail au Costa Rica est un des 100 trails que l’on rêve de faire une fois dans sa vie

    Défi sportif et humanitaire pour le Troozien Sylvain Lejeune

    2017 09 29 (22).JPGLe trail est une course à pied dans la nature avec un fort dénivelé positif sur des distances variables mais dépassant souvent celles du marathon. Chaque année, cette discipline attire de plus en plus d’adeptes, qu’ils soient sportifs de haut niveau ou simples pratiquants occasionnels. Mais, pour ce qui est de la Transtica, un challenge de renommée mondiale qui limite le nombre de concurrents à 50, c’est une autre paire de manches à laquelle Sylvain Lejeune, libraire à Trooz, a décidé de s’attaquer.

    Sportif accompli dans les domaines du cyclisme et de la course à pied, ce trentenaire a opté pour le trail. « L’effort est complètement différent de celui du vélo. On se retrouve, seul dans la nature, ce n’est pas la même chose qu’appuyer sur les pédales. J’ai commencé un peu par hasard mais j’ai rapidement et complètement adhéré. A présent, je m’entraîne quatre fois par semaine, sans pour autant négliger le vélo.»

    Depuis un an, Sylvain Lejeune s’affiche sur des distances qui oscillent entre 40 et 60 km. « J’en suis à une quinzaine de trails depuis un an dont deux en France, à Morzine-Avoriaz dans les Alpes et dans les Vosges. » Fin novembre, Sylvain Lejeune va vraiment passer à la vitesse supérieure puisqu’il s’est inscrit pour participer à La Transtica !

    La Transtica est, ce qu’on pourrait appeler un trail par étapes puisque l’épreuve se déroulera du 22 novembre au 2 décembre 2017 au… Costa Rica.

    Etape 2  Sta Maria de Dota - Ojo de Agua 27-11-2016 _3.JPG

    Outre le dépaysement garanti et le côté exotique, c’est aussi le côté humanitaire qui a attiré l’attention de Sylvain.

    En effet, en parallèle avec la course, le but et la philosophie de La Transtica sont d’être proches des communautés par lesquelles passeront les coureurs et de leur apporter une aide sur différents projets qui ont notamment trait à l’éducation et à la santé.

    trail1.jpgEn résumé, l’objectif principal du Trail aventure LA TRANSTICA au COSTA RICA est de faire découvrir le pays et son mode de vie à travers une compétition sportive à caractère humanitaire.

    C’est une véritable aventure où le dépassement de soi mais aussi l’aide et la solidarité sont proposés aux concurrents et ce, dans un cadre naturel particulièrement exceptionnel, le Costa Rica.

    Pour en revenir au côté humanitaire, il est à noter que dans les communautés indigènes, des carences se font ressentir tant au niveau de l’éducation qu’à celui de la santé. C’est pourquoi de nombreuses actions sont développées dans ces domaines, telles la fourniture de kits scolaires, de livres mais aussi la rénovation d’écoles et bien d’autres choses encore. Dans ses bagages, Sylvain emportera notamment des équipements sportifs destinés aux jeunes de là-bas.

    Depuis 2008, l’organisation de La Transtica effectue de nombreuses interventions et donations.

    Si l’inscription à la course est relativement chère, 2090 € pour un budget total de plus de 3000 €, c’est aussi parce que les fonds sont reversés à l’association.

    « C’est un énorme challenge pour moi », complète Sylvain. « Des trails par étapes, il n’y en n’a pas beaucoup. Cette 10ème édition du Costa Rica Trail, la Transtica, débutera le 24 novembre par un prologue de 6 km à plat puis, dès le lendemain nous serons partis pour 5 étapes pour un total de 200 km et 9000m de dénivelé positif, dont un passage à 3000m d’altitude lors de la deuxième étape. Dix jours, dix nuits en terres inconnues. »

    Un jour de repos sera octroyé aux coureurs après la 4ème étape.

    « Pour affiner ma préparation, j’ai prévu de passer 3 jours en altitude, en France. Le mois d’octobre sera surtout consacré au volume à acquérir », explique ce sportif qui travaille dans la librairie familiale à Trooz. « C’est vrai qu’il a de la chance d’avoir un patron cool pour lui faciliter ses entraînements » ajoute Jean-Paul Lejeune, le papa libraire chez qui les sentiments au sujet de cette aventure sont néanmoins partagés. « J’avalise parce que c’est un défi humanitaire, ce qui ne m’empêche pas d’être quand même un peu inquiet car il s’agit vraiment là d’un plongeon dans l’inconnu. »

    Ce qui est certain, c’est que Sylvain va vivre son rêve pour lequel il travaille avec beaucoup de conviction depuis plus d’un an. Que tout se passe bien !

    Sylvain Lejeune est en pleine préparation et vient de rentrer de quelques jours passés sur les hauteurs françaises.

    22449907_1521660047896232_1748499554662333715_n.jpg

    Il vient de rentrer de quelques jours de préparation sur les hauteurs françaises.

    Force est de constater que, s'il est le seul Belge inscrit pour ce Trail de l'impossible, il est bien soutenu localement dans sa commune de Trooz.

    22519275_1519817424747161_2068202015508986278_n.jpg

    son terrain d'entraînement...

    Lire la suite