Pouvoirs publics - Page 4

  • Prayon Grand-rue sur la N61...un trottoir dangereux !

    Depuis certainement plus de cinq ans, ce trottoir, placé sous la responsabilité du MET, situé Grand'Rue à Prayon (N61) est dans un triste et dangereux état.

    Trou grand rue.jpgTrou grand rue (1).jpgTrou grand rue (2).jpg

     

  • L'éclairage public à Trooz

    Eclairage public.jpg

    L’éclairage public dans notre commune.

    L’éclairage des routes et rues communales est entretenu par Tecteo (Resa). Pour notre entité, cet entretien intervient la 4ème semaine de chaque mois. Les ampoules des luminaires éteints de nuit ou allumés de jour seront remplacées. Les services communaux doivent donner le N° de l’appareil défectueux (présent sur le poteau). C’est à ce moment que vous pouvez intervenir en nous prévenant d’une déficience dans votre quartier (04/351.77.30. ou andre.dombard@skynet.be).

    Merci de votre aide.

    Les routes régionales sont entretenues par une société privée, la commune n’intervient pas, sauf en se plaignant auprès des services concernés.

    Communication d'André Dombard, échevin des Travaux publics

     

  • Le cri d'alarme et le combat d'une mère

    Nossent Christine Noces d'Or 12 janvier 2013 211 (120).jpg

    Ados en péril

    Une conseillère CPAS à TROOZ se bat depuis 3 ans

    Il y a 3 ans, j'ai découvert ce que pouvait être le harcèlement et la violence scolaire par mon fils. Avant, je peux dire que je n'en avais jamais entendu parler.

    J'ai découvert,également, l'attentisme des directions académiques et le manque de volonté absolu de ne pas vouloir s'impliquer dans ce domaine par peur d'être pointé du doigt et catalogué comme étant une "école à problèmes".
     
    Or, je m'aperçois, plus le temps passe, que le harcèlement, la violence scolaire et les jeux dangereux ne sont pas réservés une catégorie d'écoles, à un niveau social ou un problème sectoriel mais que c'est un phénomène mondial
     
    Comme tout parent confronté au problème, j'ai d'abord dit à mon fils : "ça va passer", puis " ignore-les, ne te tracasse pas, quand ils seront fatigués, ils arrêteront", pensant plus à un conflit d'ados.
    Mais RIEN ne s'arrêtait. J'ai vu ses points scolaires baisser, sa motivation à se rendre à l'école diminuer, me faire croire qu'il était malade...
    Tout était bon à ses yeux pour ne plus aller à l'école. 
    Et je restais "passive" essayant de remonter le moral à mon fils. Jusqu'au jour, où il m'a appelée en hurlant au téléphone " Maman, AU SECOURS, ils m'ont enfermé dans les toilettes et ils me battent à coup de ceinturon !!!"
    J'ai su alors, ce que c'était la violence scolaire ! 

    Nos enfants, ne sont plus épargnés : si avant, les bagarres restaient dans l'enceinte des cours d'école, aujourd'hui les multimédias ne leur laissent plus aucun répit. 
    Gsm, réseaux sociaux, blog et maintenant les SPOTTED sur la toile sont les voies favorites des agresseurs et celles qui poussent certains de nos ados dans leur extrêmes limites; le suicide.

    Le SPOTTED est à la base une page, un groupe sur Fb où les jeunes ados laissent toutes sortes de "Post", anonymement et qui seront placés sur le mur par un administrateur fantôme...
    Si ces "post" sont dans le but premier des déclarations d'amour, dont les administrateurs se jouent à être des "Cupidon virtuels", ces "post" peuvent aussi tourner au drame si l'administrateur n'est pas une personne responsable; des propos injurieux, calomnieux, blessants, des ragots envahiront alors la toile Fb, la vie de vos enfants et donc la vôtre, parents. 
    Le petit nid douillet familiale deviendra, alors, un enfer, la vie privée de vos enfants sera gérée par un "gamin" qui n'a aucune conscience de ce que peut signifier "agir en bon père de famille". Et ça a déjà commencé à Trooz.

    En faisant des recherches, je me suis aperçue, que le harcèlement n'est pas un problème isolé. 
    J'ai voulu trouver de l'aide, à l'époque, en dehors du secteur académique mais rien n'existait. 
    J'ai alors écrit au Ministre de l'enseignement, M-D Simonet, en lui faisant des propositions de 
    • prévention
    • d'informations
    • lui suggérant la création d'un n° vert
    • d'une assistance psychologique pour les victimes et les agresseurs...

    Sa réponse fut:  "j'ai bien reçu votre courrier et en prends note..."

    Au bout de 3 ans, qu'existe-t-il ? Un numéro vert : le 103, créé en mai 2012 dont personne n'est au courant, un vague campagne de prévention qui fut réalisée à la même époque alors que c'est à la rentrée scolaire qu'elle doit être faite.

     
    Or, il existe des solutions de prévention, d'information et formation, ainsi que des moyens pour conscientiser et responsabiliser les directions académiques et faire baisser les chiffres mais apparemment le sujet n'est pas suffisamment intéressant ! 

    En cherchant à approfondir le sujet, j'ai découvert le projet de LOI 56 à Quebec qui est intitulé "Loi de lutte contre l'intimidation et la violence scolaire"
    Cette loi protège, informe et prévient le harcèlement. Elle implique le secteur académique dans le secours à la victime en le pénalisant sur son budget s'il n'applique pas la LOI. Un rapport doit être fourni chaque année sur la plan annuel de prévention qui sera mis en place.
    Rappelons quand même que le Canada est un pays précurseur dans le secteur Légal et qu'il est la référence de beaucoup de nos pays européens.

    D'un autre coté, les USA et la France sont également entrés dans un plan d'action qui démontre clairement la volonté des gouvernements à répondre aux situations dénoncées, en appliquant la méthode du Docteur Dan OLWEUS, éminent docteur en psychologie qui a étudié durant 30 ans, le harcèlement, le cyber-harcèlement et la violence en milieu scolaire et qui est l'instigateur de travaux de recherches systématiques. 
    Il a créé des DVD "Olweus Bullying Prevention Program" qui sont un appui permettant aux professeurs de pouvoir identifier les cas malheureux. 
     
    En France, les jeunes doivent s'impliquer dans la prévention et le respect de l'autre en signant une charte contre le harcèlement. 
    Donc des solutions, il en existe. Mais malgré les faits récents comme le dépôt de plainte des parents de Jason(Tournai) et le décès du petit Inias (Bruxelles), ce n'est apparemment pas suffisant. 
    Aujourd'hui, je cherche à ce que nos supérieurs politiques prennent réellement conscience du problème et en arrivent à créer un décret (cf LOI 56-Canada) visant à protéger nos enfants. 
    La sensibilisation doit se faire, à mon sens, auprès des parents dès la sixième primaire afin qu'ils soient dans la possibilité d'investiguer et de constater les premiers signes avertisseurs du harcèlement. 
    Par la suite, dès l'entrée en secondaire, les enfants doivent absolument être informés des conséquences. 
     
    La campagne de prévention médiatique doit se faire en septembre.
     
    Les parents doivent être convoqués, systématiquement à une séance d'information et être avertis de l'évolution du plan de prévention mis en place dans l'école. 
     
    Voici à mon sens, beaucoup d'outils fournis... maintenant attendons que nos politiques veuillent bien penser un peu à nos enfants...
     
    La page Facebook SOS Ados peut vous aider, ados, parents, éducateurs et/ou professeurs à vous orienter dans le domaine du harcèlement et de la violence en milieu scolaire; numéros de téléphone et site d'informations à l'appui.
     
     
     
    Christine Jamagne-Nossent
     
  • Le SDER pour les Nuls

    SDER 2.jpg

    Conseil communal.jpgSDER

     

    Le SDER (Schéma de Développement de l’Espace régional) est un outil d’aménagement du territoire qui est défini par le CWATUPE (Code Wallon de l’Aménagement du Territoire, de l’Urbanisme, du Patrimoine et de l’énergie).

    On peut dire que c’est un document d’orientation essentiel chargé de tracer les grandes lignes du développement de la région wallonne sur le long terme.

    La dernière mouture en date est celle du 27 mai 1999.

    En juillet 2011, il a été décidé de réviser la bête et c’est ce qui est en cours maintenant.

     

    Consultation tous azimuts

     

    Pour effectuer ce diagnostic territorial, une vaste consultation a été organisée au sein de nombreuses et diverses organisations et/ou associations mais aussi notamment au niveau des communes.

    Ce sont les résultats de cette enquête que nos élus ont votés ce lundi à Trooz…pour Trooz.

    En dehors des belles phrases généralement peu comprises, les enjeux sont de répondre aux besoins de la population, que ce soit notamment en termes d’habitat, de patrimoine, de mobilité…mais l’expansion démographique, les défis énergétique et climatique sont aussi concernés.

     

    évolution de la population

     

    Un diagnostic établi par la CCATM (Commission Consultative Communale d’Aménagement du Territoire et de la Mobilité) constatait l’évolution de la population de Trooz (nous laisserons de côté les contingences (inter)nationales qui ont parfois pollué quelque peu l’exposé d’hier sans en nuire à la qualité).

    En 1970, il y avait 7576 habitants. En 1981, 7674. En 1991, 7603. En 2002, 7657. En 2004, 7652. En 2008, 7731 et en 2013, 8098.

    La projection en prévoit 11.000 en 2040, soit 3.000 personnes supplémentaires à loger.

     

    Quel territoire pour le 21ème siècle ?

     

    Quel territoire, quel mode de vie sont donc partie prenante dans les réflexions actuelles.

    Comment seront les centres urbains ?

    Comment sera la mobilité ?

    Que faut-il faire ?

    Dans ce chapitre, nous entrons dans le domaine des contrastes.

    Par exemple, de louables efforts doivent être effectués par les citoyens pour limiter l’utilisation de la voiture ou pour la rentabiliser en nombre d’occupants (co-voiturage).

    C’est une bonne chose.

    On nous encourage les déplacements courts à vélo

    C’est une bonne chose.

    Mais, d’un autre côté, tout notre cheptel politique se garde bien (pour ce qui est de la grande majorité) de donner l’exemple et d’utiliser les transports en commun alors que ces élus de la Nation bénéficient de la gratuité.

    C’est vrai, c’est plus facile avec une grosse voiture et chauffeur.

    D’un autre côté, il ne se passe pas une semaine sans que soit annoncée la suppression d’un ou l’autre train.

     

    Les lieux de centralité

     

    Par lieu de centralité, on entend un espace densément bâti de la commune où se trouvent rassemblés services publics et commerces et où l’offre de transports en commun est la plus importante.

    C’est ainsi que pour Trooz, notre commune, ont été désignés comme lieux de centralité : la Grand’Rue à Prayon, la place  Emile Vandervelde à Fraipont-Village et la rue Franklin Roosevelt, à Nessonvaux.

     

    Les objectifs approuvés par le Gouvernement le 28 juin 2012

     

    Répondre aux besoins des citoyens en logements et en service, et développer l’habitat durable.

    Soutenir une économie créatrice d’emplois en exploitant les atouts de chaque territoire.

    Développer des transports durables pour un territoire mieux aménagé.

    Protéger et valoriser les ressources et le patrimoine.

     

    Logements

     

    Pour l’horizon 2040, la nécessité de 350.000 nouveaux logements est un critère retenu. Pas à Trooz hein, sur l’ensemble du territoire.

    Il faudra en isoler 800.000.

    Il faudra en remplacer chaque année 3.500 dégradés ou difficiles à isoler.

     

    Du pain sur la planche

     

    Passons sur toutes les belles phrases et les beaux projets qui concernent surtout l’ensemble du pays : gérer ceci, protéger cela, développer ceci…

    De quoi accouchera ce SDER ?

    Si ça peut vous réconfortez ou vous rassurez, vous serez consultés.

     

    Enquête publique site Natura 2000 en cours

     

    à propos, une enquête publique a lieu actuellement à Trooz et a pour but de recueillir l’avis de la population en vue de la désignation du site Natura 2000 « Bassin Vallée de la Vesdre ».

    Si ça vous intéresse, cliquez ici et vous obtiendrez toutes les informations.

     

    Voilà, cher lecteur et -trice, quelques explications que je pense correctes par rapport au SDER. Si quelqu'un souhaite obtenir des informations supplémentaires à ce sujet, je pense objectivement que c'est notre échevin, André Dombard qui est le plus qualifié.

  • Ne serait-il pas temps...

    ...d'avoir une réflexion profonde sur la pertinence de maintenir des abribus avec des parois en verre ?

    Que ce soit à Trooz ou dans d'autres localités, TOUT LE MONDE SAIT BIEN que ces parois ne résistent pas aux vents mauvais qui sévissent parfois dans nos régions. Depuis qu'il est installé, l'abribus de La Brouck est régulièrement victime de gros coups de vent et la seule réaction qui existe, que ce soit au niveau des pouvoirs publics et/ou du TEC, c'est de remplacer, après un certain délai, les vitres brisées. 

    Le dernier coup de vent a eu lieu le 27 août.

    Alors, pourquoi pas des abribus en dur ?

    La question mérite d'être posée, non ?

    Abribus 6 1 2013 002.jpg

    Autres photos ici.

     

    Corniaud.jpg

     

  • Beaucoup de gens en ont marre des pétards

    Pour rappel, en la séance publique du Conseil communal en date du 26 mai 2008, des modifications avaient été apportées au règlement de police concernant certains dérangements publics, notamment l’utilisation de pétards sur la voie publique.

    Voir extrait PV du Conseil communal ici.

     

    (…)

    Chapitre II – Du bruit

    Article 5 : Il est interdit de troubler le repos et la tranquillité des habitants en provoquant du bruit ou du tapage, à l’exception des travaux dûment autorisés, perceptibles du domaine public, intentionnellement ou par négligence coupable.

    (...)

     

    Article 8 : L’usage des pétards ou de feux d’artifices sur le domaine public est interdit.

    Il est interdit de déposer des pétards ou des feux d’artifices dans les boîtes aux lettres, même s’il ne s’en est pas suivi de destruction.

    (…)

     

    Nous avons reçu plusieurs messages (encore ce 3 janvier), que nous relayons, de personnes se plaignant que ces dispositions n’étaient en rien respectées, même après la période courant du 24 décembre au 1 janvier.

    Nous rappellerons également la dangerosité potentielle de l’utilisation de pétards.

     

    733179353.jpg...ça n'arrive pas qu'aux autres !

     

  • Voulez-vous gagner des millions ?

    eurommilion.jpgL’Union européenne compte à présent 27 états membres.

    Pour fonctionner, ce machin comprend 55.000 fonctionnaires européens et les 27 ne se sont pas mis d’accord sur la méthode de calcul des salaires à leur verser.

    Néanmoins, ils ont supprimé une taxe de 5,5 %, prélevée sur ces salaires depuis 2004, ce qui revient à dire que leurs émoluments vont donc automatiquement augmenter au début de cette année 2013.

    à titre d’exemple, pour un haut fonctionnaire européen qui gagne 18.370 euros par mois, l’augmentation sera de 1.010 euros, soit un salaire mensuel de 19.380 euros en 2013. Soit un peu plus de 232.564 euros par an.

    Pour ceux qui rêvent encore en francs belges, nous ne sommes pas loin des dix millions.

    Si d’aucuns cherchent les sources (multiples) de la crise, peut-être pourraient-ils quelque peu investiguer sur ces chemins tortueux.

    Bref, le salaire d’un haut fonctionnaire européen tient facilement la comparaison avec celui d’un haut fonctionnaire international de l’ONU.

    Que dire de plus ? Si ce n’est que, au total, les institutions européennes dépensent plus de 140 milliards d’euros par an, soit plus de 1.000 milliards d’euros d’ici 2020.

    Ces modiques sommes s’ajoutant bien entendu aux centaines de milliards d’euros dépensés, chaque année, au plan national, par les divers états membres de l’UE.

    Il est donc parfaitement compréhensible qu’après avoir sévi plus ou moins longtemps sur le territoire national, nos élus empruntent régulièrement, contraints et forcés, les chemins de l’Euro-Millions, pardon de l’Europe.

    Autant savoir où va votre argent...

  • Faites des économies d'énergie...

    wathelet.jpg...qu'ils disent !

    Le Secrétaire d'Etat à l'Energie, Melchior Wathelet ne cesse de sensibiliser la population et de lui donner des conseils afin que des économies d'énergie soient réalisées. Initiative louable bien évidemment en ces temps de crise...

    Peut-être alors les pouvoirs publics pourraient-ils commencer par donner le bon exemple.

    Hier, le premier janvier, aux environs de 11h, la N30, de Beaufays à Embourg, était magnifiquement éclairée.

    Aujourd'hui, le 2 janvier, à midi, c'est toujours le cas.

    Eclairage Beaufays 2 1 2013.JPG

    Eclairage Beaufays 2 1 2013 (1).JPG

     

  • Vous avez dit "petits problèmes" ?

    Vous vous souvenez certainement avec émotion du courrier que l'ancienne gouvernance communale avait adressé aux responsables de Sudpresse afin de se plaindre des nombreuses malversations commises par le responsable de ce blog, notamment pour ce qui a trait à l'absence de gestion par l'Autorité publique de certains détails...

    4.jpg 

     Nous avions, à cette occasion, apprécié la promptitude de réaction de l'Autorité communale alors, à titre d'exemple, qu'Infrabel n'a pas encore été sollicité pour réparer les dégâts causés lors de travaux effectués dans les Laurenpré et signalés en septembre 2010. Soit.

    Pour en revenir aux petits détails que tout citoyen peut remarquer en empruntant les voiries publiques, sans vraiment chercher puique c'est en plein milieu de la rue, que penser de ces photos prises à la limite entre Trooz et Beaufays, sur une belle route qui vient d'être totalement "refaite" à la fin de l'été ?

    Est-ce sur Trooz ou est-ce sur Chaudfontaine ? Qu'importe.

    P1150124.JPG

    P1150125.JPG

    P1150126.JPG

    P1150127.JPG

    Bien sûr, nous avons eu une dizaine de jours de mauvais temps, de gel et quelques jours de neige...

     

  • Le MET (SPW) suite et pas fin...

    Mieux que Dallas ! Voici les approximations du MET (SPW) * 3287ème épisode. 

    Quand on ne sait pas gérer les détails de façon correcte, pourquoi la gestion serait-elle différente quand il s'agit de dossiers plus conséquents ?

    Souvenez-vous, à Trooz, le hameau de Péry est devenu Pery et le Sart Tilman est devenu Sart-Tilman.

    "Ils" avaient déjà fait le coup à Vaux-sous-Chèvremont, en modifiant l'accent de Chèvremont en Chêvremont.

    Et c'est avec une petit bout de toile isolante que l'erreur fut réparée.

    Et, encore une fois, ce ne sont que des détails... inquiétant pour le reste, non ?

    Chevremont.JPG

    Chevremont (1).JPG

    Chevremont (2).JPG

    Et, quelques temps auparavant, un peu plus loin, Chênée était devenu Chénée mais le panneau a été remplacé. Ils ont vraiment des problèmes avec les accents au MET (SPW)...

     

  • Le MET (SPW) suite et pas fin

    En été, à Chaudfontaine, la signalisation indiquant aux automobilistes la proximité d'une passage pour piétons est totalement invisible. Devinez ce que cache le feuillage de l'arbre.

    chaudfontaine passage piéton caché 3.jpg

    En été

    Heureusement, avec l'automne, c'est la chute des feuilles. Ce qui nous permet de découvrir avec admiration les mesures sécuritaires prises par le MET (SPW) afin de protéger les piétons.

    C'est le panneau annonçant le passage pour piétons qui est caché dans l'arbre. Sont marrants hein au MET, ils font des blagues.

    Chaudfontaine passeg automne (2).JPG

    En automne

     

  • Pourra-t-on un jour arrêter les incompétents du MET (SPW) ?

     Pery ou Péry2.JPG

     

    L’histoire narrée ci-dessous est malheureusement rigoureusement authentique.

     

    Il y a un peu plus de 20 ans, toutes les plaques de signalisation indiquant la direction du SART TILMAN étaient correctement écrites.

    C’est-à-dire sans trait d’union entre Sart et Tilman.

     

    En effet, un sart est un bois et il est permis d’imaginer que Tilman est le nom de quelqu’un.

    Or, un beau jour, début des années 90, les services du MET, dont Dominique Verlaine est à l’heure actuelle un haut responsable, ont remplacé toutes les plaques de signalisation dans la vallée indiquant la direction Sart Tilman en y ajoutant, à tort, un trait d’union.

     

    Sart Tilman est donc devenu Sart-Tilman par la grâce de quelques irresponsables du MET.

     

    Quelques mois plus tard, le MET (difficile de chiffrer combien d’incompétents notoires y ont trouvé refuge pendant les florissantes années 60-70 où la toute-puissance des politiciens leur permettait de « créer » de l’emploi comme ils le voulaient) décida de remplacer à leur tour les plaques de signalisation du haut.

    Et bien entendu, Sart Tilman est aussi devenu, erronément Sart-Tilman avec un trait d’union.

    Bien évidemment, personne n’a rien vu, personne ne s’est inquiété de la chose, personne n’a contrôlé.

    Et le pire, tout le monde (ou presque) écrit maintenant le nom de cet endroit avec un trait d'union.

    Quand je pense que ce sont ces gens-là qui ne savent pas gérer les détails qui sont responsables d’importants chantiers publics, ça donne froid dans le dos et à Trooz, lors du chantier de la N61, nous avons déjà payé leur incurie mais, voilà que les troupes de Dominique Verlaine sévissent à nouveau puisque, près de la gare...   

     

    ... Le hameau de Péry (Trooz) devient Pery, sans accent.

     

    Comme tout le reste, banalisons, banalisons…

  • Le projet d'école à Fraipont : dossier à suivre

    video2.jpgLes premières images du projet en cours de la nouvelle école à Fraipont. Le projet a été présenté ce lundi lors du Conseil communal. Nous reviendrons sur ce sujet avec plus de précisions.

    Depuis le mois de septembre 2011, un projet de construction d’un nouveau bâtiment scolaire est en cours à Fraipont, sur le site de l’école actuelle.

    Après avoir été confié au bureau ARTEC, ce projet a été repris par les architectes de la commune, Denis Deprez et Bernadette Gérard. Pourquoi ?

    Le nouvel établissement pourrait accueillir 240 élèves.

    Cela signifie-t-il que les autres écoles seront fermées ?

    Quel sera l’attrait de ce nouvel établissement ?

    Quelle sera la réaction des parents et vers où se dirigeront-ils ?

    Pourquoi un bâtiment aussi conséquent ?

    Quel en sera la coût ?

    Ne sera-t-il utilisé que comme bâtiment scolaire ?

    D'autres activités y seront-elles développées ?

    D'autres services communaux occuperont-ils le site ?

     

    Etc.

    Nous nous employons à constituer un dossier qui pourrait répondre à toutes vos interrogations légitimes.

    A ce sujet, si vous avez des questions à poser, n’hésitez pas à nous les transmettre par mail, elles seront relayées auprès des responsables communaux de ce projet.

     

    Il s'agit bien évidemment d'un

    1 dossier à suivre.jpg

     

     

  • Aider les commerçants ? Le MET : "Non merci, faudrait réfléchir !"

    Lorsque les travaux ont été effectués sur la N61, les habitants de Trooz ont été forcés de constater le mauvais agencement du chantier. Si nous revenons encore une fois sur ce sujet, c'est parce qu'il apparaît comme une évidence que les travaux reprendront bien un jour ou l'autre pour achever l'ouvrage. Nous nous souvenons  des désagréments notamment financiers subis par les commerçants. Nous nous souvenons que les habitants avaient dû faire une marche pour obtenir la pose de feux alternatifs. Il conviendra donc d'être vigilants lorsque la réouverture d'un chantier sera annoncée, ne serait-ce que pour éviter les mêmes aberrations.

    Ci-après, un exemple parmi d'autres des décisions judicieuses prises par les services de Dominique Verlaine (homme politique et directeur du MET).

    La librairie Lejeune est située sur la Grand'rue, à Prayon, à l'angle de la route qui monte vers Fléron. Une librairie est, par définition (mais ça les génies du MET soit l'ignorent, soit n'en ont rien à cirer) un commerce susceptible d'accueillir les gens de passage qui s'arrêtent un bref instant pour acheter un journal, jouer aux jeux de hasard, légalement interdits sauf quand c'est la Loterie nationale qui les chapeaute ou encore, s'approvisionner en vins et/ou cigarettes, etc.

    Bref, pour que ce type de commerce fonctionne le mieux possible, il est nécessaire qu'un maximum de places de parking soient disponibles, si possible tout près.

    En face du commerce, le MET a supprimé l'équivalent de 2 places de stationnement pour les remplacer par des stries.

    N'eût-il pas été préférable de laisser en cet endroit deux possibilités de parking ? C'est un peu ce que tous les riverains et bien entendu le commerçant pensent.

    Assurément encore un reliquat des compétences (?) décisionnelles des gestionnaires du MET...

    La librairie Lejeune

    Librairie Lejeune.JPG

    Les stries en face qui enlèvent l'équivalent de deux places de stationnement

     En face (1).JPG

     

      En face (2).JPG

    La preuve que le stationnement est possible et que ça ne change rien pour la circulation 

    En face.JPG

     Moralité : à Trooz, chaque fois qu'il est question de stries, les ingénieurs du MET sont en conflit avec la logique la plus élementaire et avec les souhaits des habitants riverains du lieu du carnage... 

     

  • Courrier des lecteurs : Les encombrants, c'est cher ? Votre avis ?

    encombrants.jpgNous publions ci-dessous, dans son intégralité, le courrier transmis par un (é)lecteur de Trooz. N'hésitez pas à donner votre avis à ce sujet via la rubrique COMMENTAIRES et, pour rappel, cette rubrique "Courrier des lecteurs" est ouverte à tous.

    "Bonjour, je voudrais m'exprimer sur les encombrants, je trouve honteux le montant demandé par la commune ! Ma fille vient de téléphoner pour connaître le prix pour un fauteuil 1 place n'ayant pas de véhicule et habitant près du Champion, on lui demande 30€, scandaleux ! Celle-ci s'exprime en disant '' c'est cher ! '' onencombrants1.jpg lui a répondu ''gardez votre fauteuil''. Merci le social alors que dans beaucoup de communes, ce service est gratuit. Et après, on s'étonne que des personnes jettent dans la nature et bien sûr, là obligé de venir avec le camion de la commune ramasser gratuitement si vous ne savez pas à qui l'objet appartient !"