Médias - Page 2

  • RTBF one point

    Un mot...une faute d'orthographe.

    Bel équilibre.

    Ils n'ont pourtant écrit qu'un seul mot : sélectioneur.

    Reconnaissons cependant qu'ils n'ont pas fait de faute(s) dans France.

    Grâce à la RTBF, tous les ados qui regardent le w-e sportif écriront à présent "sélectioneur" avec un seul -N.

    selcetioneur 001.jpg

  • Comment la RTBF tue...

    ... tout suspense !

    Ce qui est agréable, lorsque l'on regarde des résumés de matches, c'est de ne pas connaître le résultat.

    Ce mercredi soir, à la RTBF, ce fut raté, deux fois raté.

    1 CHARLEROI - MALINES : Lorsque le présentateur présente (forcément) le match, il parle des 15 points des deux formations. Or, il est affiché sur le tableau qu'avant le match elles avaient 14 points. Il n'était pas difficile de prévoir un match nul même si Charleroi menait par deux buts d'écart à la 89è. Effectivement, ce fut 2-2. 

    rtbf 2013 10 31 027 (2).jpg

     

    2 Rebelote avec LOKEREN - LIERSE puisque le même présentateur (qui présente toujours le match) explique que LOKEREN  a engrangé 16 des 23 points à domicile.

    Et, comme sur le tableau, dans le même laps de temps, on pouvait voir que LOKEREN avait 20 points avant le début de match, il n'était pas trop difficile de déduire que Lokeren avait gagné et qu'il aurait 23 points à l'issue de la rencontre. De fait, ce fut 1-0. 

    rtbf 2013 10 31 027.jpg

     Et si pour présenter les prochains résumés, "ils" se taisaient...

  • La RTBF fait des miracles

    En effet, la RTBF proposait ce soir de suivre le match La Gantoise - Genk en direct commenté.

    Et là, miracle, les deux formations l'ont emporté sur le score de 2-1 et 1-2...

    C'est pas beau, ça ?

     

    Gantoise.jpg

     

  • La RTBF fait encore la Une

    Et dans sa longue série des sous-titres erronés, voici, sans aucun doute un qui fera date.

    Pour retrouver une partie de la longue série, cliquez ici

     Delpine2.jpg

  • RTL, pas vraiment mieux que la RTBF

    Bien évidemment, RTL s'est empressé de publier sur son site la faute de français de la madame Trullemans de la RTBF, Tatiana Silva, la dame qui buvera la tasse...

    Mais, eux, font-ils mieux ?

    Pas sûr.

    Newcastel 001.jpg

     

    2013 04 26 acquitée rtl 004.jpg2013 04 26 acquitée rtl 001.jpg

    et que dire de l'émission Sur le grill ?

    Grill avec deux L !

    Parmi ces « spectacles » à connotation souvent hautement politico-culturelle, RTL-TVI propose (ou proposait, sais plus) un challenge démesuré au téléspectateur puisqu’une émission porte (portait ?) le titre résolument ambitieux « On refait le monde ».

    Rien que cela, tout un programme.

    En cours d’émission, un invité, souvent prestigieux, souvent politique, est soumis à la question. Il est interrogé sur un sujet d’actualité particulièrement poignant.

    Cette partie de l'émission se déroule sous le titré évocateur : « SUR LE GRILL »

    Désireux d’en savoir plus sur la signification de ces trois petits mots, j’ai tout simplement consulté le Larousse au mot gril...

    Surprise, gril s’écrit de deux façons.

    En effet, il existe « gril » avec un seul L et « grill » avec deux L. 

    Bien évidemment, même si les mots se ressemblent, ils n'ont ni la même origine ni, surtout, la même signification.

    GRIL : n.m. (latin graticulum).

    1 Ustensile constitué de tiges métalliques parallèles ou d’une plaque de fonte striée, pour faire cuire à vif un aliment.

    (…)

    familier : être sur le gril : être anxieux ou impatient, être placé sur des charbons ardents... (s'écrit avec un seul L).

    (…)

    GRILL : n.m. (angl. grill-room).

    Salle de restaurant ou restaurant spécialisé dans les grillades, souvent préparées devant les consommateurs.

    En clair, l’expression « être sur le gril » ne prend qu’un seul L.

    C’est ainsi que la chaîne RTL-TVI affiche tous les dimanches une bien jolie faute d’orthographe sur ses écrans.

    Ce n’est pas grave me direz-vous !

    Oui et non. 

    C’est un peu comme partout, « on » ne voit plus rien, « on » ne s’attache plus aux détails, « on » s’en fout de plus en plus et tout se déglingue un peu partout...

    Alors, si RTL-TVI décide de « refaire le monde », qu’ils n’oublient pas l’orthographe qui, elle aussi, est passée au second plan.

    On l’oublie trop souvent, mais la langue c’est aussi un peu (beaucoup ?) notre culture.

    Qui plus est, de bonne foi, beaucoup d’entre nous écriront, le cas échéant « sur le grill » avec deux L.

    C’est sans doute la bonne orthographe, penseront-ils…

    On le voit à la TV…

    En clair, il ne faut pas forcément croire ce que l'on voit ou lit dans les médias ni surtout prendre pour argent comptant ce qu'un présentateur, même quelconque, a déclaré ou écrit...

    Pour preuve, ces sémillants penseurs « refont notre monde » sous un panneau orné d’une belle faute d’orthographe, pourquoi faudrait-il croire ce qu’ils racontent ?

    grill3.jpg

     

     

     

    surle grill.jpggrill2.jpg grill1.jpg

  • The Voice...RTBF ou TF 1 ? Sondage

    Nuno.jpgEt, vous, que préférez-vous ?

    V O T E Z

    RTBF ou TF1

     

  • Souvenirs...souvenirs... pour les nostalgiques du FC LIEGE

    drapeau rouge2.jpgC'est par le plus grand des hasards que nous avons croisé la route d'Edouard Brisco, ancien pigiste qui travaillait notamment pour le Drapeau rouge.

    Nous reviendrons prochainement sur les nombreuses activités de monsieur Brisco qui a aussi été pendant de longues années président du ping-pong de Trooz.

    Dans l'attente, il nous a remis un article qu'il avait signé lors d'un match mémorable entre le FC Liège et le Spartak de Moscou dans la cuvette de Rocourt, devant 50.000 spectateurs.

    Qui se souvient de la date ?

     

    Liège Spartak.jpg

     

  • Vu à la télé

    rtbf.jpg

  • RTL - RTBF...le combat orthographique continue

     

    2013 04 26 acquitée rtl 003.jpg

    2013 04 26 acquitée rtl 004.jpg

    RTL prend la main.

    Un mot : une faute.

    Du 100% ? Non, "ils" auraient pu en faire deux. Par exemple, écrire "Aquitée".

    D'autres perles ici

  • L'orthographe ? Quoi c'est ?

    Décidément, ça ne s'améliore pas, l'orthographe (une chose bien étrange en voie de disparition) dans les sous-titres à la RTBF...

    2013 04 18 RTBF 001.jpg

  • Les sous-titres sur la RTBF...

    2013 03 20 002.jpg

    "athéltisme" pour "athlétisme" sous-titré sur un sujet en différé ne peut résulter que d'un manque flagrant de professionnalisme.

  • EDITO Les leçons de deux phases de foot

    2013 03 16 051b.jpgLe rôle et l'influence des médias dans l'éducation

    Nous n'allons pas disséquer tout ce qui se passe dans le petit monde du football mais deux situations médiatisées ce samedi 16 mars ont retenu toute notre attention.

    Pourquoi ?

    Tout simplement parce que ce que les commentateurs et/ou les joueurs disent ou font lors d'un match de football risque d'être imité par des milliers de jeunes joueurs qui boivent évidemment les émissions télévisées sur le foot et avalisent tout ce qui s'y dit sans même se poser la moindre question quant à la pertinence de ce qu'ils entendent.

    Voici deux exemples résolument opposés, tout d'abord la réaction pleine de bon sens du joueur de Mons suite à un penalty sifflé contre son équipe et ensuite la réaction dommageable du commentateur sportif qui semble ignorer les règles les plus élementaires du jeu de football.

    1 L'arbitre du match Mons - Genk siffle un penalty en faveur de Genk. Peu importe qu'il soit justement sifflé ou pas. Grâce à ce but, Genk égalise puis, dans la foulée, inscrit deux buts supplémentaires. Voici le commentaire plein de bon sens d'un joueur montois, Flavien Lepostollec à l'interview :

    La question du commentateur : "Qu'est-ce qui s'est passé pendant ces cinq minutes ?"

    La réponse, superbe d'intelligence de Flavien Lepostollec : "Je ne sais pas vraiment ce qu'il s'est passé mais on perd plus de temps à réagir face à l'arbitre et c'est ça qui nous sort du match..."

    A méditer !

    2 Charleroi - Waasland Beveren

    Lors d'un duel aérien, un joueur de Charleroi, Rossini, est victime d'une faute que l'arbitre siffle.

    Au sol, le joueur de Charleroi réagit en donnant un coup de pied à son adversaire, ce qui amène l'arbitre à très logiquement lui donner une carte rouge (Loi XII des Lois du Jeu - Fautes passibles d'exclusion).

    El le commentateur de constater, en observant le ralenti que Rossini, dont c'est la 3ème exclusion, donne bien un coup de pied volontaire à son adversaire : "(...) c'est peut-être pour le coup de pied qu'il a donné mais je trouve ça assez sévère contre Rossini..."

    Mais, monsieur Robert, pourquoi serait-il "sévère" de donner un carton rouge parce qu'un joueur donne un coup de pied volontaire à un adversaire ? Qui plus est, alors que le jeu est arrêté donc ce n'est même plus dans l'action de match. Ce n'est qu'une application tout à fait logique du règlement. Combien allez-vous faire d'émules auprès des joueurs et des supporters qui regardent vos émissions ? Combien, grâce à votre commentaire tout à fait à côté de la plaque vont contester une prochaine carte rouge donnée par un arbitre pour un coup de pied volontaire et ceci, des minimes aux équipes premières ? Avez-vous pensé à l'exemplarité ? Non, n'est-ce pas !

    (Images RTBF La Une )