Courrier des lecteurs - Page 5

  • Un lecteur harcelé en colère (publié le 31 octobre 2013)

    harcelement telephonique.jpgUne fois de plus, vers midi dix mais toujours quand on a autre chose à faire, le call center de Bio Confort a téléphoné chez moi; mon épouse qui a décroché cet appel masqué est entrée dans une rage telle que j'ai cru à une attaque cardiaque.

    Ne pourrions-nous faire de même avec le magasin situé à Grâce Hollogne et les harceler à notre tour en appel masqué à toutes les heures du jour (...).

    Quelques minutes plus tard, mon épouse a sonné au magasin en question qui a prolongé la conversation en disant "qu'elle (mon épouse) allait déposer plainte à la police si cela ne cessait pas" !!!

    Personnellement j'avertis l'émission "on est pas des pigeons" qui a quand même réussi à faire taire "les vins de Bordeaux" entre autres.

    Vous souhaitant bonne réussite, je vous prie d'agréer mes sentiments les meilleurs.

    PBa

     

     

  • Une brocante en novembre ?

    Brocante.jpgQuelqu'un sait-il s'il y a une brocante couverte en novembre à Trooz ?

    Si oui, qui doit-on contacter ? 

    Merci

  • Lettre ouverte de Christine Jamagne-Nossent

    Nossent-Michel.jpg
    Illustration
     
    Faisant suite à certaines rumeurs venant de personnes malveillantes,... je tiens à rétablir la vérité auprès des habitants de ma commune et les mandataires et leur adresse une lettre ouverte.

    lettre ouverte.jpg

  • Réaction d'Olivier Baltus au projet CHB

    Baltus Olivier.jpgOlivier Baltus a été élu Conseiller communal à Trooz au sein du groupe EcoVa qu'il a quitté en cours de mandat pour siéger en tant que Conseiller indépendant. 

    Il a fait parvenir à votre blog Sudinfo de Trooz un texte en réaction aux déclarations (projets ?) annoncées récemment dans la presse par Philippe Dodrimont (voir article publié sur ce blog "CHB L'éternel retour".

    Lire la suite

  • Les avaloirs rue Sous l'Abbaye

    Des habitants de la rue Sous l'Abbaye s'inquiètent du manque d'entretien des avaloirs et craignent qu'en cas d'orages ou de fortes pluies, la rue ne soit à nouveau inondée.

    sous abbaye (1).JPG

    sous abbaye (2).JPG

    sous abbaye (3).JPG

    Evidemment, si les avaloirs sont dédiés à la culture bio...

     

  • Nique la police !

    2015 06 14 ecole pri DSC_0008.JPGSamedi passé, le 13 juin 2015,  une lectrice m’a envoyé gentiment un petit mot pour me dire que j’aurais quand même pu, moi, un ancien du village et de l’école primaire de La Brouck, faire « un petit reportage » sur la journée « Portes ouvertes » de l’école communale de La Brouck. Surtout, comme elle me le dit, qu’elle m’a vu samedi dans le village faire des photos pour présenter la brocante, ce qui est exact. Son courrier est signé et mérite assurément une réponse.

    « Merci pour ton mail qui fait partie de ceux qui m’aident à améliorer la communication sur ce blog. Et ce, d’autant plus qu’il émane d’une personne que je connais depuis….mieux vaut ne pas le dire mais ça fait évidemment un certain laps de temps puisque nous étions dans la même classe à l’école primaire de La Brouck. Comment oublier cette école mais aussi cette époque et nos instituteurs et institutrices que nous respections ? Madame Dejosé, madame Naval, monsieur Colen, monsieur Ninane, monsieur Baudon… Oui, c’était le bon temps. A cette époque, fin des années 50 et début des 60, les « maîtres » étaient encore sur une estrade et nous les respections. Nous avions aussi le sentiment que nous apprenions quelque chose, que nous étions considérés. Il ne nous serait jamais venu à l’idée de les tutoyer ou de leur faire la bise. Pour preuve, de temps à autre, je croise encore monsieur Ninane et, tout naturellement, je l’appelle « monsieur ». Enfin soit, les choses ont évolué mais revenons-en à ton courrier. Effectivement, le samedi 13, j’ai vu sur la grille de l’école un panneau qui annonçait la journée « portes ouvertes »... le 12. L’explication est donc assez claire. Je n’étais pas au courant. Sinon, c'est bien évidemment avec plaisir que je serais passé comme je l'ai fait d'autres écoles qui m'ont sollicité, l'école libre via sa directrice, Marianne Goffette et l'école de Fraipont via Dany Mosbeux.  Je n’ai reçu pour l'école de La Brouck aucune information ni de l’échevine en charge de l’enseignement, Isabelle Juprelle, qui d’ailleurs ne m’a jamais envoyé le moindre courrier d’information concernant l’enseignement depuis l'ouverture de ce blog il y a aujourd'hui 1200 jours, ni du corps enseignant, ni du moindre parent d’élève. Tu m’apprends aussi qu’il leur manque quelques élèves pour compléter une classe mais laissons à chacun le droit de diffuser sa promotion comme il l’entend. »

     

    NIQUE LA POLICE sur la porte d'entrée d'une école primaire, ça fait désordre !

    Maintenant, que penser d’une école primaire, établissement supposé inculquer entre autre les valeurs de base de l’éducation, qui organise une journée « portes ouvertes » en laissant la porte d’entrée ornées de délicieux "NIQUE LA POLICE" en grands ou petits caractères…

    Et, si l'on en juge d'après les photos ci-dessous, ces inscriptions ne datent pas d'hier.

    La première photo a été prise le jour de la Romeria.

     

    2015 05 25.jpg

    2015 06 14 ecole la brouck photo 4 (2).JPG

    2015 06 15 ecole la brouck (2).JPG

    2015 06 15 ecole la brouck (4).JPG

    2015 06 15 ecole la brouck (1).JPG

    2015 06 17 (4).JPG

  • Voulez-vous visiter NEUSSONVAUX ?

     

    DSCN0033.JPG

    Rien n'échappe à l'œil vigilant de nos lecteurs même si en ce cas précis, c'était plus facile de le voir que de ne pas le voir sauf peut-être pour ceux qui ont posé et/ou réceptionné ce panneau manifestement attractif.

     

    "Depuis plusieurs semaines, un nouveau panneau touristique ”présentant” la commune d’Olne a été placé à l’entrée de Nessonvaux sur la N61 dans le sens Verviers - Liège.

    Un magnifique panneau mais hélas une faute d’orthographe flagrante défigure le nom de Nessonvaux en Neussonvaux !"  

    DSCN0034.JPG

    Si vous aussi, tout comme ce visiteur du blog, vous avez des particularités "amusantes" à mettre en vitrine, n'hésitez pas à les envoyer pour les partager avec les nombreux visiteurs de ce blog Sudinfo de Trooz et...des environs.

    Sont pas vite gênés à Olne, déjà qu'ils viennent déposer leurs poubelles sur notre territoire, voilà qu'ils nous imposent leurs fautes d'orthographe.

     

  • La carte noire d'Olivier Baltus

    Baltus Olivier.jpgCi-dessous, le courrier reçu d'un lecteur, Olivier Baltus, par ailleurs Conseiller communal indépendant de l'opposition.

    Publication intégrale.

    CARTE NOIRE

    Olivier Baltus

    Conseiller communal de l’opposition

    Contact : troozinfo@gmail.com

    La majorité communale PS-MR-EcoVa de Trooz bafoue la démocratie

    Le prochain Conseil communal aura lieu le 27 avril à 20h00. Un seul point à l’ordre du jour : « Titre honorifique de bourgmestre à Madame Denise LAURENT. Communication de l’arrêté du Gouvernement wallon ». Celle qui fut mandataire communale dès 1982 et notre bourgmestre pendant 24 ans sera ainsi une nouvelle fois remerciée pour son engagement politique, qu’elle poursuit aujourd’hui à la Province. Si Madame LAURENT a laissé de nombreux souvenirs dans le cœur des Trooziens qui lui valent aujourd’hui cette reconnaissance formelle, c’est parce qu’elle a mis beaucoup d’elle-même dans toutes ses actions, privilégiant toujours l’humain et les contacts directs.

    Mais les temps changent, la conjoncture est difficile et incertaine, des difficultés rencontrées dans les divers domaines de compétence communale réclament des solutions structurelles… et les exigences d’une bonne gouvernance sont plus impératives que jamais.

    La majorité actuelle PS - MR - EcoVa a manifestement décidé de reporter au mois suivant les autres points (certainement pas d’une importance capitale) de l’ordre du jour, laissant ainsi toute la place à son hôte. La réunion mensuelle du Conseil communal consistera donc en une séance de réjouissances politico-mondaines agrémentées d’un verre de Cava et de quelques amuse-gueules.

    Cette situation est proprement scandaleuse : non seulement elle traduit le mépris de la majorité vis-à-vis de l’instance centrale de la démocratie locale qu’elle rabaisse au rang de simple faire-valoir, mais en plus elle discrédite le titre honorifique remis à Madame LAURENT. Et comme elle ne se prive d’aucun paradoxe, la majorité revêt le masque de la honte en invitant Paul FURLAN, Ministre des Pouvoirs Locaux et à ce titre gardien de l’application du Code de la démocratie locale et de la décentralisation ! La faute est morale autant qu’éthique, car elle bafoue tant nos valeurs que nos usages.

    Très peu de Trooziens ont déjà assisté à un Conseil communal ; et pour cause, ils sont moins d’une dizaine habituellement ! Ne venez pas le 27 avril (sauf si vous êtes un(e) sympathisant(e) de Madame LAURENT bien entendu) car vous pourriez vous y plaire, ce qui serait trompeur car tout à fait inhabituel pour un Conseil communal. 

    Non pas que le cœur de la démocratie locale doit être triste pour battre à un rythme soutenu mais il lui faut palpiter dans un corps sain et être alimenté en oxygène et en glucose pour assurer de bons échanges entre les 19 élus communaux : 17 de la majorité PS-MR-EcoVa et 2 de l’opposition. Qu’on se comprenne bien : il s’agit bien des échanges entre les premiers et les seconds, pas entre eux tous ! Aucune dissension au sein de la majorité ne doit apparaître en public et face à l’opposition ; les vrais débats (s’il y en a) sont donc confinés au sein des partis et de leurs propres instances. La demi-heure de préconseil (non accessible au public et à l’opposition) permet aux partis de la majorité d’accorder leurs violons puis s’ouvre le Conseil communal durant lequel on déroule l’ordre du jour avant de refermer la boutique pour un mois. Voilà pour la version minimaliste de la démocratie locale, celle à laquelle ont droit les Trooziens qui assistent aux Conseils.

    Pourquoi avoir cessé d’envoyer à l’avance un projet de PV de réunion du Conseil qui facilitait le travail des élus de l’opposition ? Pourquoi ne pas encourager les conseillers de… la majorité à s’exprimer publiquement lors des Conseils, certains se disant mal à l’aise ? Lorsque l’OJ le permet, pourquoi ne pas y inscrire un point d’intérêt général « à débattre » ? Pourquoi ne pas retransmettre en direct ou différé sur le web le Conseil communal ? Pourquoi ne pas rapporter de manière plus explicite et attractive sur le site internet communal certains points débattus ? Pourquoi ne pas faire la promotion (oui, la promotion) de cette possibilité pour un citoyen ou une association d’interpeller directement le Conseil, en simplifiant les règles d’accès ? Pourquoi ne pas faire un pas supplémentaire en matière de démocratie participative ? Pourquoi, pourquoi, pourquoi ?

    La majorité se croit-elle toute permise parce qu’elle s’est octroyé le satisfecit délirant d’avoir déjà réalisé 70% du programme (la Déclaration de Politique Générale) ? Qu’en pensent les centaines de personnes et de familles qui rencontrent des difficultés quotidiennes dans l’entité ? L’équipe actuelle, née de « la rencontre de l’expérience acquise et du renouveau », semble vieillir plus vite que le temps qui passe ; elle applique les recettes sans innover et sans trop penser, persuadée que le dogme de la croissance - source de richesses partagées et de bien-être assuré - est la seule voie d’avenir. Ce court-termisme et cette cécité des conséquences sociales et environnementales d’un modèle de développement centré sur l’accroissement infini du commerce international et le seul profit immédiat sont irresponsables. Les soirées « solidarité » à Trooz et les drapeaux et slogans à Bruxelles cachent mal l’adhésion des politiques à cette grande œuvre.  

    Revenons à Trooz : une heure de Conseil communal par mois, parfois même deux, est-ce assez pour lier puis entretenir ce lien formel entre élus et citoyens ? La réponse est dans la question. La Commune ne devrait être considérée ni comme un tremplin pour atteindre des sphères plus élevées, ni comme un territoire qu’un mandat d’élu permettrait d’administrer sans devoir « rendre des comptes ».

    Aux élus de la majorité, je dirai ceci : même si vous ferez déshonneur au Ministre des Pouvoirs Locaux le 27 avril (et à Madame LAURENT), il vous revient de droit de gérer cette Commune. Mais n’espérez jamais un quelconque titre honorifique pour votre mépris d’une démocratie dont vous êtes les grands artisans du maintien de l’imperfection.

    * * * * *

    Pour info, l'Ordre du jour de la séance du Conseil communal de ce 27 avril.

     

    odj 2015 04 27.jpg

     

     

  • L'arrêt de bus de La Brouck (et quelques autres) en question

    C'est un lecteur excédé qui transmet le texte, reproduit dans son intégralité, ci-dessous : 

    Bonjour Charles, encore un mail pour te signaler que de nouveau l'avaloir au niveau de l'arrêt de La Brouck est à nouveau bouché. L'eau déborde sur la route. Les voitures roulent assez vite, je me suis fait éclabousser, j'étais tout mouillé et ai dû aller me changer me changer vu que je suis en formation et que je risquais d'être en retard. J'ai tout de même prévenu. Cela commence à bien faire, le SPW n'oublierait - il pas un peu trop souvent notre commune. Ce soir avant le Conseil Communal, je le signalerai pour la enième fois à André, cela doit bouger, pas mal de gens se plaignent. Bien à toi. 

    Ayant fait le trajet ce matin vers Chênée, j'ai pu constater le même problème, non seulement à La Brouck, mais encore aux différents arrêts de bus à Chaudfontaine.

    Il y a également un problème d'évacuation des eaux de la chaussée à Prayon, au carrefour de la route vers Fléron (par le Bay-Bonnet) et à celui, vers Fléron (par la route de Romsée).

    De grandes flaques d'eau sont aussi constatées à Chaudfontaine, sous le tunnel près de Coca.

    arretbuslabrouck.jpg

    L'arrêt de bus de La Brouck

    arretbuschaudfont.jpg

    Chaudfontaine, carrefour vers Fléron par Romsée

    arretchaudfont.jpg

    Chaudfontaine, en face du Delhaize où une dame qui attend le bus se protège de l'eau expulsée par les voitures avec son parapluie.

     

  • Il y a Trooz de cacas

    Caca Trooz (1).JPG

    Photo prétexte...ce caca n'est pas récent, il a déjà servi à un autre article du même type

    Voici texto le courrier reçu d'un lecteur.

    Voici déjà quelques jours que je constate qu’il y a assez bien de matière fécale de chien sur le trottoir de la Grand’rue  à partir de la rue de la Marbrerie et au moins jusque l’école de Prayon centre. Je ne vois pas de chien errant, donc j’en conclus que cela est dû aux chiens qui sont en promenade avec leur « maître ». N’oublions pas que cette partie de trottoir est un passage obligé pour les enfants qui se rendent à l’école. Les personnes qui promènent leur chien n’ont-elles pas de savoir vivre proprement ? Ou sont-elles simplement négligentes ? Comment faire pour qu’elles respectent nos trottoirs ? Peut-être pourrais-tu écrire un article sur le blog Sudinfo de Trooz et demander aux instances communales l’autorisation de publier le règlement en la matière.

    Vous pouvez lire le règlement communal complet en cliquant ici.

    Les points relatifs aux animaux sont traités dans le Chapitre III (voir ci-dessous)

    Apparemment, les règles sont claires. Les appliquer et surtout les faire respecter est une autre paire de manches. La seule solution pourrait venir du comportement de la plupart des gens mais ça aussi c'est une autre paire de manches... Force est de reconnaître que la génération politique post soixante-huitarde a renoncé d'investir dans l'éducation et le respect des gens et des choses. Ce fait relatif aux cacas n'en est qu'un épisode ou une conséquence parmi d'autres. 

    Chapitre III. Les animaux

    Article 8.

    Est passible d'une amende administrative en vertu du présent règlement :

    1° tout détenteur d'animal domestique ou d'élevage, à l'exception des chats, qui le laisse divaguer sur le domaine d'autrui, qu'il s'agisse du domaine public ou de propriété privée;

    2° toute personne qui ayant sous sa garde un chien, l'excite ou ne le retient pas lorsqu'il attaque ou poursuit les passants, quand même il n'en serait résulté aucun mal ou dommage;

    3° toute personne qui ne tient pas son chien en laisse sur le domaine public.

    Article 9.

    Est passible d'une amende administrative en vertu du présent règlement :

    1° toute personne qui ayant un animal sous sa garde, le laisse déposer ses excréments sur les trottoirs, dans un parc, jardin, quai et place ou tout autre endroit que les avaloirs, filets d'eau et les espaces sanitaires qui leur sont réservés.

    2° toute personne accompagnée d'un chien doit être munie du matériel nécessaire au ramassage de ses déjections. Elle est tenue de présenter le matériel à la demande d'un agent qualifié.

    Article 10.

    Est passible d'une amende administrative en vertu du présent règlement :

    toute personne qui abandonne, dépose ou jette sur le domaine public toute matière quelconque destinée à la nourriture des animaux errants, à l'exception des aliments destinés aux oiseaux en période hivernale.

    Article 11.

    Est passible d'une amende administrative en vertu du présent règlement :

    toute personne qui capture ou tente de capturer les pigeons errants ou bagués sauf si cette capture est effectuée par des personnes ou organismes habilités par le bourgmestre.

     

  • IMPERIA INFO vous transmet ses voeux

    Prettige Kerstdagen en een Gelukkig Nieuwjaar

    Joyeux Noël et Bonne Année

    Merry Christmas and a Happy New Year

    Frohe Weihnachten und ein gutes Neues Jahr

     

    IMPERIA N6 1800cc 1932 (2).jpgkopie1 (640x480).jpg

    IMPERIA-INFO

    JOSEF DE BAETS

    STEDEMOLENSTRAAT 5

    B-8700 TIELT

    BELGIE

    TEL:(0032) (0)51 40 59 30

    GSM 0477/27 20 78
    MAIL: imperia-info@telenet.be

  • Des feux mal réglés ?

    chaudf.jpg

    Chévremont 20140411 DSC_0011 (10).JPG

    C’est un lecteur qui envoie le texte ci-dessous :

    « Cela fait maintenant plusieurs jours où, le matin, lorsque je pars travailler (à environ 7h30), je suis bloqué à la station total de Chaudfontaine à cause du feu de signalisation de Vaux.
    J'ai calculé le nombre de seconde que le feu restait vert...10 secondes, ce qui permet à 3 ou 4 voitures de passer. Je me décide alors de contacter la police d'Embourg afin de leur signaler le dysfonctionnement du feu et je suis redirigé vers un autre service par un policier très aimable. Le second, me répond, après explication des faits que je suis le seul à me plaindre et que si un policier passe par là par hasard, il lui demandera de contrôler. Un trajet qui me prend habituellement 15 min est depuis lors doublé. »

     

    Et vous, avez-vous constaté le même problème à cet endroit ?

    Vous pouvez faire part de vos constats à ce sujet via la rubrique des commentaires. Si la situation perdure, un mail sera envoyé lundi. 

     

    Pour situer l'endroit et pour l'anecdote, c'est aux feux sur la N61, à Vaux-sous-Chèvremont, là où la plaque indiquant la localité comportait une faute d'accent  qui a été corrigée avec un morceau de scotch blanc. Chévremont 20140411 DSC_0011 (1).JPG

     

    Ils n'ont vraiment pas de chance avec les accents à Chaudfontaine, les nouvelles plaques vers Embourg, en montant par la rue Poperinghe contiennent elles aussi la même faute.

     

    Chévremont 20140411 DSC_0011 (3).JPG

     

    Anecdotique me direz-vous. Ben oui, banalisons, banalisons. Ce n'est que l'argent du citoyen. On commande des plaques, elles arrivent avec une faute d'orthographe. Pas grave, tout le monde s'en fout ou personne ne le voit ce qui dénote une certaine forme d'incompétence.

    Les feux sont mal réglés ?

    Pas grave, les gens n'ont qu'à attendre et si par hasard un policier passe par là, et qu'il y pense, peut-être vérifiera-t-il ?

    C'est bien à l'image de la société que nous construisons, non ? 

     

     

    Pour info, j'ai envoyé un mail le 7 novembre en soirée à la police qui s'occupe de ce problème. Je suppose qu'ils vont le prendre en charge...