Conférence - Page 4

  • "Le vivre ensemble"...

    20151027 Vivre ensemble.jpgLa Maison de la Laïcité de Trooz a le plaisir de vous inviter à la conférence-débat "Le vivre ensemble" par Jean-Philippe Mousnier le mardi 27 octobre à 20h.

    Intervenant : Jean-Philippe Mousnier

    Sociologue
    Président de l’association AEQUOLAB.eu asbl
    (Association qui contribue à accélérer la diffusion des objets connectés (IoT) en Santé pour répondre aux défis de la Silver Economie et esquisser une société du Bien Vieillir. Dotée d’un Living Lab, d’un club de veille et d’une association de recherche AEQUOLAB teste et met en débat avec les “patients-usagers-consommateurs” les innovations capables d’améliorer réellement le maintien à domicile et la perte d’autonomie. L’association est apolitique, aconfessionnelle et se bat au quotidien contre toutes les formes de dogmatisme y compris professionnel ou technologique ! Elle défend une vision humaniste, innovante et solidaire d’une société qui reste à inventer…)

    Conférence-débat :

    Nos habitudes d’hospitalité et de tolérance sont remises en question au vu d’une actualité qui finit par alimenter les peurs et les attitudes « défensives ». Le débat n’est pas facile entre la défense de nos valeurs profondes fondatrices de notre identité et l’acceptation d’une société plurielle où différentes communautés portant des valeurs identitaires différentes partagent le même espace public. Vivre ensemble devient une prise de conscience parfois douloureuse de ce que l’on est prêt à partager et ce qui ne peut se discuter, mais c’est avant tout un débat: de quoi a-t-on peur dans la différence de l’autre ?
    La seule réponse à ce jour : en parler, en débattre, en discuter tous ensemble pour trouver des règles innovantes et acceptables par tous d’un nouveau « vivre ensemble »…

  • Mangez-vous sans risque ? Conférence-débat

     

    20151021 mangez vous sans risque.jpgLa Maison de la Laïcité de Trooz a le plaisir de vous inviter à la conférence-débat "Mangez-vous sans risque ?" par Pierre Cassart le mercredi 21 octobre à 20h. 

    Intervenant : Pierre Cassart
    Docteur en médecine vétérinaire, directeur (retraité) de la communication à l’AFSCA, licencié en médecine d’expertise, en hygiène et technologie des denrées alimentaires.
     

    Dès l’aube de l’humanité, manger sans risque est la priorité… pour la survie. Depuis le hasard d’une cueillette en passant par les aliments « trafiqués » par des commerçants cupides pour arriver aux produits hautement manufacturés et chimiques de nos sociétés industrialisées, le risque est là. Une piste ?
    S’informer pour choisir en connaissance de cause ce que l’on ingère. Vous aurez devant vous un spécialiste en la matière, M. Pierre Cassart, docteur en médecine vétérinaire, licencié en médecine d’expertise, en hygiène et technologie des denrées alimentaires, directeur (retraité) de la communication de l’AFSCA.
    Venez lui posez vos questions et faire part de vos craintes en matière d’alimentation. Cet épicurien y répondra avec une gourmande générosité...

  • En savoir plus sur le coma !

    20151014 comment coma.jpgLa Maison de la Laïcité de Trooz a le plaisir de vous inviter à la conférence-débat "Comment coma ?" de Jacques Olin et Philippe Paris le mercredi 14 octobre à 20h.

    Présentée par deux docteurs en médecine, l’un expert, Jacques Olin, et l’autre médecin urgentiste, Philippe Paris.

    La conférence traite des états comateux et des états de conscience minimale sur les plans médical, sociétal et éthique. Nous abordons la définition du coma qui a fortement évoluée avec les travaux de l’école de neurologie de l’Université de Lège. Qu’est-ce qu’un service de réanimation ? Comment décider qu’un coma est “dépassé”, c’est-à-dire que le patient est en état de mort clinique ? Que faire lorsque apparaissent quelques signes d’activité cérébrale ? Une forme de communication reste-t-elle envisageable avec de tels patients ? Peut-on obtenir leur avis quant aux suites souhaitées (euthanasie ou non) ? Quel coût pour la société ? Quel questionnement éthique pour les soignants et la famille ? Nous croyons que toujours la priorité doit aller au respect de la dignité humaine.

  • Laïcité et retour du fait religieux

    20150924 retour du fait religieux.jpgLa Maison de la Laïcité de Trooz a le plaisir de vous inviter à la conférence-débat d'Henri Deleersnijder, "Laïcité et retour du fait religieux", le jeudi 24 septembre à 20h.

    Intervenant : Henri Deleersnijder
    Professeur d’histoire, licencié-agrégé en arts et sciences de la communication de l’Université de Liège, journaliste, chroniqueur, essayiste.

    La religion revient en force dans l’espace public de nos sociétés. Comment interpréter son retour remarqué sur la scène politique mondiale ? Établir des jalons destinés à la compréhension de ce phénomène polymorphe et anticiper, tant qu’il en est encore temps, les conséquences concrètes qu’il pourrait amener – en particulier en ce qui concerne l’enseignement et la liberté d’expression –, tel est le défi auquel est confrontée la laïcité. Étant entendu que l’adversaire de celle-ci n’est pas celui qui possède une foi religieuse, mais celui qui s’en sert pour légitimer un pouvoir sur ses semblables. A ce propos, il n’est pas inutile de tirer les leçons des guerres de religion qui ont ensanglanté l’Europe au XVIe siècle ainsi que des conflits actuels où des populations s’entretuent au nom d’une divinité. Pertinente aussi est la réflexion du philosophe Pierre Bayle, précurseur des Lumières à la fin du XVIIe siècle : «Un athée peut être vertueux, aussi sûrement qu’un croyant peut ne pas l’être ».

  • Conférence-débat...

    La Maison de la Laïcité a le plaisir de vous inviter à sa prochaine conférence-débat "Centre de planning familial, vecteur d'intégration" par Henry Charpentier, qui se déroulera le mercredi 16 septembre 2015 à 20h.

    Intervenant en tant qu’administrateur d’un centre de planning familial.

    Précisant par ses propres mots «je suis et resterai un non-professionnel du social, un milieu difficile », notre conférencier partira à la découverte, au travers de la gestion d’un centre, de l’action sur le terrain que mènent les professionnels du social.

     

    20150916 planning familial.jpg

     

  • Conférence-débat... La Belgique, état laïque...ou presque

    Conférence Schreiber.jpgLe Comité d’Action Laïque Ourthe Vesdre Amblève, la Maison de la Laïcité d’Esneux-Tilff, Chaudfontaine Action Laïque et la Maison de la Laïcité de Trooz ont le plaisir de vous inviter à la conférence-débat “La Belgique, état laïque… ou presque. Du principe à la réalité” ce jeudi 18 juin à 20h à l’Espace Beaufays (Voie de l'Air Pur 227 à 4052 Beaufays).

    Jean-Philippe Schreiber

    Docteur en philosophie, professeur à l’Université Libre de Bruxelles notamment d’histoire des religions et des institutions. Directeur de recherches au FNRS. Responsable scientifique de l’Observatoire des Religions et la Laïcité (www.o-re-la.org) d’information et d’analyse sur l’actualité des religions.

    La Belgique est un État laïque, ou presque. Sa Constitution résolument séparatrice le montre. Toutefois, elle continue à faire la part belle aux cultes : en les finançant ; en admettant qu’ils interviennent dans l’enseignement public ; en perpétuant leurs privilèges archaïques dans l’espace public.

    Plus que jamais il est nécessaire de repérer ce qui nous permet de vivre ensemble, les valeurs de tolérance, de respect de l’autre, et la capacité de partager un espace commun sans lui imposer ses propres opinions.

    Dans cet essai décapant, Jean-Philippe Schreiber invite à tourner la page, pour revenir à une authentique laïcité constitutionnelle : en mettant fin, progressivement, au financement public des cultes et aux cours de religion et de morale dans l’enseignement officiel, en abrogeant les derniers symboles religieux dans l’ordre religieux dans l’ordre public et en évoluant vers un réseau scolaire unique, sous l’autorité de l’État.

  • Conférence d'Edouard Delruelle

    20150517 école.jpgLa Maison de la Laïcité de Trooz a le plaisir de vous inviter à la conférence d’Édouard Delruelle, "Pour une école de l'égaliberté" le mercredi 17 juin à 20h.

    Édouard Delruelle est professeur de philosophie politique à l'Université de Liège. Il nous présentera son analyse et sa vision de l'école.

  • Conférence en wallon...les bonus

    beukens.JPG

    Ce mercredi 3 juin 2015, Michel Heusdens est venu donner une conférence en wallon dans les locaux de la Maison de la Laïcité.

    Ce fut un véritable plaisir d'entendre parler le wallon de façon INinterrompue (merci Jean-Paul pour la correction)  pendant une petite heure. Qui plus est, tout au long de son exposé, Michel Heusdens a dressé un portait remarquable de l'évolution de notre société depuis 1933, l'année supposée de sa naissance.

    "Le wallon de la rue, celui d'Ougrée, de Seraing, de Glain...", avait-il averti d'emblée avant d'entamer un long parallèle entre la vie d'avant et celle de maintenant. S'il est évident que la vie d'avant était moins "facile", il n'est pas du tout certain que Michel Heusdens lui préfère celle de maintenant. Moi non plus d'ailleurs.

    Les articles précédents :

    Article 1 : Quelques mots avant la conférence

    Article 2 : La conférence (première partie)

    Article 3 : La conférence (suite et fin)

    Ci-dessous quelques bonus.

     

     

  • Conférence en wallon III

    La conférence en wallon de Michel Heusdens (suite et fin)

    Ce mercredi 3 juin 2015, Michel Heusdens a donné une magnifique conférence en wallon dans les locaux de la Maison de la Laïcité.

    Ci-dessous, les deuxième et troisième parties de cette conférence.

    Vous pouvez revivre un petit entretien avec l'orateur avant son exposé en cliquant ici et la première partie de la conférence en cliquant là. Les bonus, tout aussi instructifs, vous seront bientôt proposés.

    DSC_0016.JPG

    (... partie I) Et Michel Heusdens de se souvenir et de nous faire part avec une émotion et une nostalgie profondes d’une promenade avec sa première petite amie. Pensez, le long de la Meuse, il lui avait pris la main mais ça ne lui arrivera plus car il n’aura jamais plus 15 ans.

    L’orateur s’étendra ensuite sur les conditions de vie de l’époque, citant notamment les enfants qui mouraient du croup ou de la tuberculose ainsi que la durée de vie moyenne d’un mineur qui était alors de 37 ans.

    Les anecdotes et le contre-pied ne manqueront pas non plus, comme lorsqu’il lâche, le sourire aux lèvres « (…) Je ne vous dirai pas non plus que bien plus tard, ma femme et moi avons vécu des années de bonheur et puis que … nous nous sommes rencontrés. »

    Il sautera ensuite d’un trait aux années 60, signal d’un profond changement où tout s’est emballé.

    Il a revu devant une assistance plus qu'attentive le Grand Bazar de Liège avec toutes ses lumières.

    « La vie n’a pas changé qu’avec ses ‘autos pour tout le monde’. Le nouveau a poussé partout et ça a fait des dégâts (…) bien sûr on n’en meurt pas mais tout le monde est atteint. »

    Et, dans une longue tirade ponctuée d’amusantes comparaisons nouveau/ancien, de donner l’impression de ne pas regretter le passé.

     

     

     

    En clôture de son très intéressant exposé, Michel Heusdens vous (nous ?) recommandera de ne pas trop prendre la vie au sérieux car vous (nous ?) n'en sortirez (sortirons) pas vivant(s) !

     

     

     

    à suivre les bonus...

  • Conférence en wallon II

     DSC_0034 bis.JPG

     

    Dans cette première partie, Michel Heusdens remercie tout d’abord l’assistance et félicite Raphaël qui a fait l’effort de réunir les six mots de wallon qu’il connaît pour introduire la conférence. 

    Il expliquera ensuite qu’il a été élevé en wallon par ses père et mère et visiblement, ça l'a marqué. 

    Il fera ensuite rire le public en reproduisant en wallon quelques mots de Pierre Dac : « Qui suis-je ? D’où viens-je ? Où vais-je ? Je suis moi, je viens de ma maison et tantôt je retournerai. » 

    « Je vous parlerai le wallon de la rue, celui de Seraing, de Montegnée, de Saint-Nicolas, d’Ougrée, de Glain… », dira-t-il laissant à penser que ces régions ont bercé son enfance et, dans la foulée  de citer les noms des charbonnages Bonne Fortune, Espérance, Patience et Beaujonc, les Six Bonniers et des Hauts Fourneaux… Tous ces beaux noms qui cachaient tant de misère, permettant de vivre bien sûr mais aussi d'y mourir... 

    Il évoquera ensuite la vie en la comparant à un tricot de rencontres, des gens qui vont, qui viennent puis, comme trois petits tours de marionnettes, s’en vont.  

    Né en 1933, Michel Heusdens ne nous racontera pas sa guerre même s’il abordera brièvement Hitler qui, l’année de sa naissance a « commencé à  faire de ses airs » (…) 

    « Adolphe disait aux Allemands de fabriquer des canons plutôt que du beurre, Mussolini avait l’air bête avec son chapeau à pompons et on nous faisait croire que les communistes avaient tous un couteau entre les dents… » 

    Il parlera aussi du temps où le maître d’école était encore le maître d’école et ajoutera une anecdote de maraude de cerises pour regretter que jamais plus il n'aura 9 ans.

     

     À suivre…

  • Conférence en wallon I

    Heusdens Michel.JPGC'est à la Maison de la Laïcité de Trooz que Michel Heusdens avait donné rendez-vous à une trentaine de personnes pour leur dispenser une conférence en...wallon.

    Des pensées, des réflexions sur la vie depuis 1933...

    Ci-dessous, quelques mots de l'orateur avant d'affronter son public.

    ...à suivre !

     

  • Conférence en wallon !

    20150603 wallon recto.jpgLa Maison de la Laïcité de Trooz a le plaisir de vous inviter le mercredi 3 juin à 20h à la conférence en wallon de Michel Heusdens, « Di 1933 à asteûre ; balzin’rèye à long dé tins. Quéques tûzèdjes sins manîres d’in ome qu’enn’a veyou pusqui çou qu’enn’es veûrè co. »20150603 wallon verso.jpg

  • André Dombard mène l'enquête !

    20150526 farinet.jpg

     

    La Maison de la Laïcité de Trooz a le plaisir de vous inviter à la conférence d'André Dombard, "Farinet, faux monnayeur", le mardi 26 mai à 20h.

    C’est le type même du “héros” fabriqué par une légende. Né en 1845, Joseph-Samuel Farinet fut à la fois voleur, faussaire, repris de justice. Un faux-monnayeur traqué. Un manipulateur sans scrupules, qui dénonçait ses associés. Un parasite qui s’incrustait chez ses complices, buvait leur vin, profitait de leur lit et de leur femme. Sa mort en 1880 suscita immédiatement des rumeurs. Alors qu’il était traqué, affamé, on trouva son corps au fond d’un précipice et les supputations se multiplièrent : chute accidentelle, suicide, balle d’un gendarme ?

     

  • La sidérurgie...une guerre perdue

    20150521 siderurgie.jpgLa Maison de la Laïcité de Trooz a le plaisir de vous inviter à la conférence de José Verdin, "Sidérurgie, les éléments d'une guerre perdue", le jeudi 21 mai à 20h.

    "Le secteur de la sidérurgie a permis un développement économique important en Wallonie et en particulier en région liégeoise. Force est de constater, que malgré l’ingéniosité des chercheurs et des travailleurs qui ont porté la réputation de leur industrie sidérurgique au-delà des frontières européennes, rien n’empêchera la déferlante de la financiarisation ni de la mondialisation. D’âpres batailles ont permis de penser longtemps à une reconquête de ce secteur comme d’autres régions européennes l’ont réussi. La dernière guerre a duré dix ans : elle s’est mal terminée. De considérables leçons peuvent en être tirées. Comment s’enrichir de ces éclairages pour stimuler à tout le moins une profonde réflexion sur la capacité de l’homme à ne pas tout subir ?"

    (déjà annoncé...republié)

  • L'abeille architecte... Conférence ce mardi 12 mai 2015

    20150512 abeille.jpgLa Maison de la Laïcité de Trooz a le plaisir de vous inviter ce mardi 12 mai à 20h à la conférence de René Marquet "L'abeille architecte".

    Approche à la fois mathématique, historique et symbolique de l’abeille et de sa ruche, nous aborderons les secrets de la construction des ruches et de leur caractère parfait. Nous évoquerons également les recherches de Réaumur, ainsi que les écrits de deux prix Nobel, M. Maeterlinck et K. Von Frisch, pour terminer sur les connaissances les plus récentes sur les systèmes de communication des abeilles.