Citoyenneté - Page 3

  • Commémoration 11 Novembre à Trooz

    Comme chaque année, le 11 Novembre est dédié à la Commémoration de l'armistice de 1918, signé le 11 novembre 1918 à 5h15. Cet armistice marquait la fin des combats de la Première Guerre mondiale (1914-1918), une guerre qui a fait plus de 18,6 millions de morts, d'invalides et de mutilés dont 8 millions de civil.

    Réunion au monument de Forêt, passage aux plaques commémoratives de Nessonvaux et Fraipont, messe commémorative en l’église Saint-Laurent, place du Marché à Trooz, dépôt de fleurs à la Stèle dans le parc communal puis la cérémonie se clôturait par un rassemblement des drapeaux et un dépôt de fleurs au Monument aux Morts place du 11 Novembre (gare) à Trooz, tel était le programme.

    Face au Monument de la gare, Paul Lemoine et Fabien Beltran, le bourgmestre ont prononcé les discours de circonstance.

    Commémoration Forêt Nessonvaux Fraipont 1 (88bis).JPGAprès avoir brièvement rappelé le contexte de cette manifestation et énuméré les pertes et dégâts en vies humaines que cette guerre avait causés, Paul Lemoine (ci-contre) s'est autorisé une petite parenthèse historique.

    "Notre commune, en cet été 1914, a connu sa première tragédie. En effet, alors que la Belgique, neutre au départ, est attaquée le 4 août, le 5 août, le village de Forêt est envahi par l'armée allemande. Nos braves soldats, arrivés la veille, ne peuvent résister à cette invasion et doivent se replier. Le fantassin Joseph Imschoot, en sentinelle à l'entrée duCommémoration Forêt Nessonvaux Fraipont 1 (46).JPG village, défendant sa patrie est retrouvé dans un chemin du village, le corps criblé de balles. Plus tard, les occupants s'en prennent à la population, s'ensuit un massacre. Une dizaine de civils sont sauvagement abattus, dont six reposent au cimetière de Forêt, non loin de la tombe du soldat Imschoot. Notre souvenir devrait aussi rappeler les noms de deux hommes, Jean Lejeune et Henri Noirfalize, tous deux natifs de Trooz et actifs au niveau de la Résistance. Ils sont morts héroïquement, fusillés à la Charteuse pour des fautes légères mais pas de l'avis de l'occupant..."

    Et après une courte respiration, Paul Lemoine a également évoqué la seconde guerre mondiale, encore plus meurtrière, soixante millions de victimes...  "Comme beaucoup d'entre nous, je fais partie de ces générations qui ont eu la chance d'arriver à l'âge que j'ai sans connaître ni subir de tels moments tragiques." Evoquant ensuite les nombreux affrontements de par le monde, il a indiqué que les pires atrocités se perpétuent encore actuellement et que notre arme à nous est la mémoire et le respect de nos aïeux et de leur valeur. "Les anciens de 14-18 nous ont tous quittés mais il reste quelques témoins de 40-45 qui peuvent encore nous expliquer ce que furent ces périodes de guerres. (...) Ceux-là, qui étaient à l'aube de leur vie avec leur 20 ans, et qui ont côtoyé l'angoisse, la souffrance et pire, la mort, méritent que l'on pense à eux aujourd'hui."

    2017 11 11 Commémoration Gare (32).JPGLe bourgmestre Fabien Beltran quant à lui s'est d'entrée adressé aux enfants qui seront comme nous le sommes la mémoire de leur génération.

    Après avoir resitué le contexte, il s'est tourné vers l'avenir. "... Et heureusement, cent ans plus tard, les petits-fils des combattants vivent en harmonie dans une union européenne dont on oublie trop souvent qu'elle est synonyme de paix durable pour notre continent."

    Il a ensuite insisté sur l'impérieuse nécessité de commémorer l'anniversaire de l'Armistice et de l'assimiler à un devoir de mémoire essentiel avant de lancer un message pour la paix. "Nous avons la chance au sein de l'Union européenne de ne plus avoir vécu de guerre depuis plus de 65 ans.(...) Notre réussite ne s'étend pas, malheureusement, à toutes les régions du monde. Des conflits sont en cours un peu partout dans le monde et certains même renaissent en Europe dans des pays que l'on croyait apaisés." Et d'inciter tous les peuples en guerre de s'inspirer de l'exemple européen. Fabien Beltran a ensuite redit son inquiétude face à la montée du nationalisme et du repli identitaire dans le nord du pays.

    "La paix commence par le respect mutuel. L'Histoire n'est utile que si on s'en sert pour mieux appréhender le présent. Les anciens combattants vers lesquels se tournent nos pensées aujourd'hui ne seront donc pas morts pour rien si nous continuons à profiter de leurs enseignements. Je voudrais que l'enthousiasme de nos soldats morts pour la paix soit un exemple pour les hommes de 2017 : partir à la conquête d'une société qui demande plus de justice et de solidarité."  

    Ci-dessous, entourant le bourgmestre Fabien Beltran, messieurs Dresse et Patureau dont les noms de leurs papas respectifs, Albert Dresse et Jacques Patureau, figurent sur une des plaques commémoratives à Fraipont.

    Commémoration Forêt Nessonvaux Fraipont 1 (4).JPG

    Commémoration Forêt Nessonvaux Fraipont 1 (11).JPG

     Les photos de la Cérémonie à Forêt, Nessonvaux et Fraipont sont à votre disposition dans l'album ci-contre (cliquez ici).

    Celles de la cérémonie à la Gare sont ici.

    Elles figureront également bientôt sur la page Facebook de votre Blog Sudinfo de Trooz. 

  • Commémoration du 11 novembre

    armistice_2.jpgCommémoration du 11 novembre (voir ici)

    Horaire des cérémonies et dépôts de gerbes

    • 9 h 00 - Réunion au monument de Forêt, passage aux plaques commémoratives de Nessonvaux et Fraipont ;

    • 10 h 00 - Messe commémorative en l’église Saint-Laurent, place du Marché à Trooz ;

    • 10 h 45 - Dépôt de fleurs à la Stèle dans le parc communal, rue de l’Église, 22 à Trooz ;

    • 11 h 00 - Cérémonie, rassemblement des drapeaux et dépôt de fleurs au Monument aux Morts place du 11 Novembre (gare) à Trooz.

  • SOLIDARITY DAY – 11 novembre 2017 à Nessonvaux

    2015 06 24  (9).JPGLe samedi 11 novembre, l’asbl C-paje et ses partenaires pour l’occasion organisent une journée de chantier participatif au Jardin communautaire de Nessonvaux.

    Cette journée rassemblera des jeunes, et moins jeunes, résidents de la Croix-Rouge de Fraipont, des jeunes de l’IPPJ de Fraipont, des jeunes de l’Institut Notre-Dame de Cerexhe-Heuseux, des collaborateurs de Carmeuse et du Centre Croix Rouge de Fraipont, des bénévoles et l’équipe de C-paje. 

    Cette journée s’inscrit dans le cadre du projet VerT l’Avenir, réunissant des jeunes résidents de 3 institutions et C-paje asbl.

    Au programme : travailler ensemble à l’aménagement de cet ancien terrain de foot, entretenu depuis 4 saisons par des jeunes résidents de la Croix-Rouge de Fraipont et des jardiniers du village.

    Cet événement du 11 novembre 2017 est organisé dans le cadre d’une collaboration entre : *Les 3 institutions jeunesse participant au projet Vert l’Avenir : l’IPPJ de Fraipont, le Centre Croix-Rouge de Fraipont et l’institut Notre-Dame de Cerexhe Heuseux *Carmeuse *La commune de Trooz *C-paje asbl

  • Le 11 novembre, c'est samedi !

     Salut les jeunes ! Vous avez doublement congé ce samedi, c'est super, non ? Mais savez-vous pourquoi ce jour du 11 novembre est commémoré ? Ben oui, c’est quoi le 11 novembre ? C'est un jour de Commémoration mais de quoi ?

    L’armistice, signé le 11 novembre 1918, à 5h15, marque la fin des combats de la Première Guerre mondiale (1914-1918) et le 11 novembre a donc été choisi pour permettre d'honorer ces combattants qui ont donné leur vie pour que vous puissiez peut-être vivre la vôtre... Mais tout cela, on vous l'a probablement appris lors de votre parcours scolaire.

    Il n'est pas inutile de se rappeler que cette guerre, la Grande Guerre comme on la nomme, comme si une guerre pouvait avoir quelque chose de grand, a quand même fait plus de 18 millions de morts et des millions d’invalides ou de mutilés.

    Pour signer la fin de cette guerre, les généraux allemands et alliés se sont réunis dans un wagon-restaurant aménagé provenant du train d’état-Major du Maréchal Foch dans la clairière de Rethondes, en forêt de Compiègne. 

    « La guerre est le massacre de pauvres gens qui ne se connaissent pas au profit des gens qui se connaissent mais qui, eux, ne se massacrent pas. » - Paul Valéry -    

    1384649030.jpg

    Tableau représentant la signature de l’Armistice de 1918 dans le wagon-salon du maréchal Foch. Derrière la table, de droite à gauche, le général Weygand, le maréchal Foch (debout) et les amiraux britanniques Rosslyn Wemyss et G. Hope. Devant, le ministre d’État allemand Matthias Erzberger, le général major Detlof von Winterfeldt (avec le casque) de l’Armée impériale, le comte Alfred von Oberndorff des Affaires étrangères et le capitaine de vaisseau Ernst Vanselow de la Marine impériale. 

    Lire la suite

  • Trail du Second Souffle... le 19 novembre 2017

    2017 11 19 trail.jpgPour rappel, le dimanche 19 novembre aura lieu le trail du Second Souffle. Un évènement qui voudrait rassembler le maximum de citoyens souhaitant s'attarder d'une façon ou d'une autre sur notre région: par leur énergie sportive, leur convivialité, leurs idées,...

    Au programme, il y en aura pour tous les goûts:

    • course nature de 28km (départ 10h)
    • course nature de 12km (départ 11h)
    • marche de 12km (départs entre 11h05 et 14h)
    • balade commentée par Natagora (accessible aux familles, environ 3km, départs entre 11h05 et 14h)
    • bar et petite restauration
    • village associatif

    La balade Natagora ne requière pas d'inscription. Il y a aussi la possibilité de s'inscrire sur place pour la marche et la course, mais nous vous proposons de vous inscrire en ligne pour faciliter l'organisation: http://chbtrailnature.be/inscriptions/

    Nous cherchons encore des bénévoles pour encadrer le projet, n'hésitez pas à nous contacter.

    Au plaisir de se rencontrer,

    Laurence Falisse pour le Groupement CHB

    PS: Flyers de l'évènement, n'hésitez pas à le diffuser:

    http://www.groupementchb.com/wp-content/uploads/2016/05/A3_TrailCHB.pdf

    2017 11 19 traol 1.jpg

    2017 11 19 trail 2.jpg

  • Hommage à Antonio CHACON MONTILLA décédé en Belgique ce 25 octobre 2017

    Ci-dessous, quelques lignes relatives à la guerre d'Espagne vécue par mon Papa décédé ce 25 octobre 2017 que je souhaite voir publié en sa mémoire.

    La situation est toujours d'actualité lorsqu'on voit le conflit catalan lequel pourrait servir de tremplin à quelques politiciens ignorants du passé.

    José Antonio Chacon

    2017 10 25 Chacon.png

    Hommage à Antonio CHACON MONTILLA

    Né en Espagne le 26-8-1932 et décédé en Belgique le 25-10-2017

    La guerre d'Espagne (également désignée sous le nom de guerre civile espagnole) est un conflit qui, du 18 juillet 1936 au 1er avril 1939, opposa en Espagne, d'une part le camp des républicains, orienté à gauche et à l'extrême gauche, composé de loyalistes à l'égard du gouvernement légalement établi de la IIe République et de révolutionnaires anarchistes, et d'autre part les nationalistes, le camp des rebelles putschistes orienté à droite et à l'extrême droite mené par le général Franco.    

    Cette guerre se termina par la victoire des nationalistes qui établirent une dictature qui dura 36 ans, jusqu'à la transition démocratique qui n'intervint qu'à la suite de la mort de Franco, en 1975 !

    Cette guerre civile fut la conséquence, sur le long terme, des malaises sociaux, économiques, culturels et politiques qui accablaient l'Espagne depuis plusieurs générations. Après la proclamation de la IIe République en 1931, l'exacerbation croissante des tensions entre Espagnols culmina avec l'insurrection durement réprimée des Asturies (1934) et la résurgence de troubles civils et de violences réciproques au printemps 1936, après la victoire électorale du Frente Popular.  

    Préparé de longue date, le soulèvement militaire et civil du camp nationaliste éclata le 18 juillet 1936, mais sa mise en échec partielle déboucha sur une guerre civile imprévue, longue et meurtrière.

    Cette guerre d’Espagne se poursuivit ensuite avec la seconde guerre mondiale. Hélas pour l’Espagne cette guerre ne s’achèvera pas avant la mort du Tyran et dictateur Franco avant 1975 et bien encore après, … chez certains fascistes nostalgiques !

    Notre Père nous en parlait souvent, à chaque fois qu’il voulait aider un compatriote Camarade Emigré et qu’il rencontrait un problème administratif, et qu’il devait se confronter à ce genre de personnes ! Encore un reste de ce que l’ « Hijo de Puta  »  sema, disait-il !

    Nous n’oublierons jamais tes combats pour la Liberté, la Démocratie et l’Equité.

    Pour cela, nous tes Enfants, tes Amis, SEGUIREMOS LA LUCHA Antonio  !

  • Onze Novembre... Cérémonie du souvenir...

    2017 11 11.jpg

    A R M I S T I C E

    Il peut être utile de rappeler ce que représente la date du 11 novembre. 

    L’armistice, signé le 11 novembre 1918, à 5h15, marque la fin des combats de la Première Guerre mondiale (1914-1918).

    Cette guerre a quand même fait plus de 18 millions de morts et des millions d’invalides ou de mutilés.

    armistice_2.jpgLes généraux allemands et alliés se sont réunis dans un wagon-restaurant aménagé provenant du train d’état-Major du Maréchal Foch dans la clairière de Rethondes, en forêt de Compiègne.

     « La guerre est le massacre de pauvres gens qui ne se connaissent pas au profit des gens qui se connaissent mais qui, eux, ne se massacrent pas. » - Paul Valéry -   

    Ferdinand Foch est le deuxième à partir de la droite.

      

     première page ny.jpg

     

     

    La première page du New York Times le 11 novembre 1918.

     

     

     

     

     

    Ci-dessous, un tableau représentant la signature de l’Armistice de 1918 dans le wagon-salon du maréchal Foch. Derrière la table, de droite à gauche, le général Weygand, le maréchal Foch (debout) et les amiraux britanniques Rosslyn Wemyss et G. Hope. Devant, le ministre d’État allemand Matthias Erzberger, le général major Detlof von Winterfeldt (avec le casque) de l’Armée impériale, le comte Alfred von Oberndorff des Affaires étrangères et le capitaine de vaisseau Ernst Vanselow de la Marine impériale. 

    tableau.jpg

  • Le Groupement CHB prépare son Trail

    2017 11 19 trail.jpg

    Plus d'infos sur le TRAIL :  www.trailsecondsouffle.be

    Comme annoncé précédemment, le dimanche 19 novembre 2017 aura lieu le trail du Second Souffle, co-organisé avec IEW.

    Pour ce qui est de l'organisation, le Groupement CHB souhaite mobiliser un maximum de personnes susceptibles  de montrer leur désaccord quant à la réalisation de cette liaison Cerexhe-Heuseux - Beaufays, mieux connue, depuis plus de quarante ans, sous le sigle CHB.

    APPELS AUX BENEVOLES

    Concrètement, pour le bon déroulement de cette journée, le groupe doit mener différentes actions et fait appel aux bénévoles : le 19 novembre, environ 60 personnes devront être en action pour encadrer le trail. Les semaines qui précèdent demandent également beaucoup de préparation.

    Il est possible de se porter bénévole pour une ou deux heures ou encore pour toute la journée, n'hésitez pas à nous transmettre vos disponibilités. Nous aurons également besoin de personnes pour confectionner le repas les jours précédents.

    1. balisage/débalisage/propreté des sites de course et marche
    2. ravitaillements (2 postes sur le parcours)
    3. repas
    4. bar
    5. sécurité (passages de route) : signaleurs

    Pour contact par mail avec le Groupement CHB, cliquez ci-contre : groupementchb@gmail.com

    Il vous est également demandé de diffuser activement la publicité du trail autour de vous.

    Par ailleurs, notez également que Natagora propose d’organiser le jour du trail (19 novembre) une visite commentée de la réserve naturelle de la Rochette, à quelques pas du Hall Omnisports de Trooz.

    Cette activité se déroulera tout au long de la journée et sera destinée aussi bien aux plus petits qu'aux plus grands.

    La marche de 12km propose quant à elle des départs entre 11h05 et 14h.

    Si vous souhaitez vous rendre aux petits déjeuners OXFAM qui se passeront dans la région à cette même date (Olne, Magnée, ...), il est donc tout à fait possible de lier les deux évènements. D'autre part, il y aura un bar, petite restauration et infos sur CHB au hall Omnisports toute la journée, soyez donc les bienvenus!

    Nouvelle campagne de pub CHB : une nouvelle campagne contre le projet CHB devrait être lancée autour du concept utilisé par IEW: "pour 500 millions d'euros nous pourrions...". Si vous avez des idées d'alternatives (même les plus farfelues) pour l'utilisation intelligente de ces 500 millions d'euros que devrait coûter le projet d'autoroute CHB, elles sont les bienvenues ! Des affiches seront ensuite réalisées sur base des phrases proposées.

  • La démocratie participative…

    Baltus Olivier.jpgComme vous le savez, le blog Sudinfo de Trooz se veut ouvert, aussi bien aux candidats politiques à titre individuel qu'au plan collectif (partis) et bien entendu aux citoyens qui souhaitent s'exprimer et ce, sans restriction si ce n'est de respecter les règles élémentaires de la bienséance. 

    La démocratie participative est un sujet qui tient Olivier Baltus beaucoup à cœur.

    "J'essaie de voir ce que font les communes wallonnes afin d'encourager ma propre commune à progresser dans cette voie", explique-t-il. "Comme Dorian Kempeneers, Premier Echevin à Olne, je suis persuadé que l'avenir de la politique et de notre communauté sociale passe par une participation accrue des citoyens dans la gestion communale..."

     

    Lire la suite

  • CHB... RY-PONET... Mêmes combat(tant)s !

    CHB et Ry-Ponet, oui assurément, même si d'un autre type, ces combats sont les mêmes, ceux de citoyens face à des projets, qu'ils soient publics ou privés, et que nombre de citoyens rejettent.

    Ces collectifs sont soutenus par de nombreuses associations et non des moindres qui partagent leurs objectifs.

    Lire la suite

  • CHB... L'éternel retour

    panneaudurable.jpg

    C’est dans les locaux de la Maison de la Laïcité », sur le site historique de la Fenderie que le Groupement CHB avait invité non seulement ses membres et sympathisants mais aussi toutes les personnes se sentant de près ou de loin concernées par le projet bientôt cinquantenaire de la création de la liaison autoroutière entre Cerexhe-Heuseux et Beaufays, communément dénommée CHB.

    Mais pas que…

    En effet, au programme de la soirée, étaient annoncés, après l’accueil, des explications des enjeux liés à ce projet d'autoroute et dernières actualités sur le dossier par Pierre Courbe, expert en mobilité chez IEW, une présentation du projet de Trail et des différentes activités qui se dérouleront le 19 novembre 2017 mais aussi un appel aux bénévoles pour participer à l’organisation du trail, que ce soit du ravitaillement à la promo en passant par le fléchage. Qui plus est, un membre du collectif du Ry Ponet est lui aussi venu, non seulement pour apporter son soutien mais aussi pour expliquer les actions passées et futures de ce collectif qui a connu une très forte mobilisation citoyenne.

    Une vingtaine de personnes de différents horizons ont pris place autour de la table et tout un chacun a pu s’exprimer après les interventions prévues.

    Parmi l’assistance, des membres de CHB, d’IRW (Inter Environnement Wallonie), de Natagora et d’autres associations mais aussi des citoyens impliqués et des politiques mais aucun de Trooz. Ce qui peut paraître étonnant alors que la campagne électorale devrait avoir débuté pour les futurs candidats 2018 et que le spectre de CHB, agité notamment par des membres du MR, refait surface et s’avère être un enjeu important pour la commune de Trooz.

    « CHB, c’est un peu comme le monstre du Loch Ness, il va, il vient, on le voit, on ne le voit plus », sourira un intervenant tandis qu’un autre affublera carrément CHB du vocable de « Has been » sans omettre de décerner ce titre également aux politiques qui le défendent.

    Intervention de Pierre Courbe (IEW)

    Après les présentations d’usage, c’est Pierre Courbe, expert en mobilité pour IEW qui a synthétisé les enjeux liés au dossier CHB : « Je vais le faire très rapide car toutes les personnes présentes ce soir connaissent ce dossier qui concerne un projet d’autoroute de 12,5 km de long pour relier la E40 à la E25. Première mention 1969, inscription au plan de secteur fin des années 80. Diverses aventures que je ne vais pas passer en revue depuis lors pour en arriver à une petite description du projet. Il comporte notamment un viaduc de 1600 mètres de long à 80 mètres de haut plus deux autres ouvrages dits d’art de 200-250 mètres de long un petit peu plus loin en tranchée couverte, une emprise au sol de l’ordre de 200 hectares, 7.000.000 de m³ excavés, avec un excédent de terres représentant environ 344.000 camions c’est-à-dire 500 camions par jour pendant 220 jours pendant 3 ans. Voilà le projet dans ses grandes lignes pour un budget de l’ordre de 500 millions d’euros estimé à l’heure actuelle par nos instances régionales mais qui risquerait évidemment d’être explosé. »

    Et, après une courte respiration, Pierre Courbe de poursuivre : « Où en est-il ce projet ? Deux événements peut-être. Fin 2015, le Parlement wallon a voté une résolution en faveur du projet, sous l’impulsion des élus MR locaux. Et puis ici dans la Déclaration de Politique régionale du nouveau Gouvernement wallon, il est inscrit qu’au niveau du réseau routier, le Gouvernement wallon se réfère au plan route. Plan route publié sous cette législature-ci par le Gouvernement précédent, publié par le ministre Maxime Prévot. Dans le plan route, au niveau de CHB, il est clairement indiqué que le Gouvernement ne pourra pas le mettre en oeuvre parce qu’il n’a pas les moyens financiers mais qu’il procédera néanmoins aux premières expropriations et que dans l’attente, jusqu’à la fin de la législature, il mettra tout en œuvre pour essayer de trouver les moyens effectivement nécessaires pour réaliser ce dossier. »

    lesmob.jpgEt Pierre Courbe de clôturer : «Pour la petite histoire, petite action ludique ce matin (vendredi 21 septembre 2017) de la part d’Inter Environnement Wallonie, devant le Gouvernement wallon. Les Ministres étaient réunis en conclave budgétaire, on a trouvé que l’occasion était belle pour les sensibiliser aux bonnes affectations budgétaires. On est arrivé avec une petite animation en leur disant qu’en fait s’ils trouvent ces 500 millions à dépenser, on a des idées pour le faire intelligemment. Intelligemment, c’est-à-dire les affecter au mode doux, politique cyclable, plans communaux de mobilité, crédits d’impulsion, bandes bus prioritaires en agglomération, centrales de mobilité en milieu rural et renforcement de l’administration pour mettre tout cela en œuvre. Donc on leur a préparé des chèques différents pour attribuer cela aux différentes suggestions que nous leur faisions. Peut-être n’est-ce pas avec cela que nous allons les convaincre mais je pense que le fait de jouer un petit peu sur le côté bonne gestion des deniers publics par des gens qui se présentent comme de bons gestionnaires, c’est peut-être un moyen de les rendre à la raison. »

    diantonio velo.png

    diantonio1.jpg

    diantonio coureur.pngEt dans la foulée, le Ministre Carlo Di Antonio qui est en charge de tous ces dossiers et qui par ailleurs est aussi un coureur a été invité officiellement à participer au trail du 19 novembre organisé sur une partie du site de CHB.

    borsus.jpg

    Il est aussi bon de savoir qu’il y a un consensus de tous les politiques liégeois actuels pour accomplir CHB.

    Après l’intervention de Pierre Courbe, une longue discussion a eu lieu autour de la table.

    Dans un premier temps, CHB et IEW proposent une première action via l’organisation d’un trail.

    Trail.jpgLe trail du 21 novembre 2017

    Le Trail du second souffle est une manifestation sportive, ludique, conviviale et engagée qui se veut de sensibiliser aux conséquences négatives de la construction de la liaison autoroutière CHB, pour ce poumon vert Liégeois. Elle aura lieu le 19 novembre 2017 à Trooz et est organisée par le Groupement CHB et Inter Environnement Wallonie (IEW). En reprenant vie de manière originale et unique en Europe dans cette région particulièrement touchée par des pollutions industrielles au début du siècle passé, la nature a donné un second souffle à ce territoire riche aujourd’hui d’un patrimoine architectural, culturel et surtout naturel exceptionnel. Le spectre de la liaison autoroutière CHB est la principale ombre au tableau de cette renaissance. Depuis bientôt 40 ans, ce projet dont l’inutilité est pourtant largement démontrée, entache la sérénité d’une population locale entièrement dévouée au redéploiement durable de sa région. En organisant ensemble cet évènement citoyen, le Groupement CHB et IEW veulent convaincre nos représentants politiques wallons de ne pas prendre une décision regrettable. Sera-ce suffisant ?

    Dans l’attente, pour participer à l’organisation de ce trail, des bénévoles sont les bienvenus. Contact via le mail groupementchb@gmail.com .

    Le collectif du RY PONET

    Un membre du collectif citoyen du Ry Ponet est ensuite intervenu pour expliquer le combat de ce collectif, sa mobilisation et son succès… provisoire. Voir cet article ici.

  • Commémoration 2017 Stalag 1 A

    C'est ce dimanche 17 septembre 2017 qu'avait lieu, en présence des Autorités, la Commémoration annuelle dédiée au Monument Stalag 1A à Chaudfontaine. 

    En voici quelques images ci-dessous :

    Lire la suite

  • Stalag 1A... Témoignage

    Comme annoncé sur ce blog, c’est ce dimanche 17 septembre 2017 qu’a lieu, à Chaudfontaine, la Cérémonie commémorative au Monument Stalag 1A, de 10 heures 45 à 13 heures.

    stalag1A envers phot.jpgTEMOIGNAGE

    Nous avons recueilli le témoignage de Jean-Claude Vansundert, l’ancien Troozien qui habite actuellement Oostende.

    Jean-Claude nous a également fait parvenir quelques photos authentiques dont certaines parlent d’elles-mêmes, comme il le souligne.

    stalag1A père.jpgCi-contre, à gauche, le papa de Jean-Claude et,

    à droite, avec un ami...stalag1A père+ami.jpg

     

     

    Lire la suite

  • Cérémonie commémorative au monument Stalag 1A

    Stalag1A.jpg

    Dimanche 17 septembre 2017 - 10:45 à 13:00

    10h45 : - Accueil au monument « Musique militaire »

    11h00 : – « Chant des esclaves »

    – « Hymne du Stalag 1A »

    – Dépôt de fleurs

    – « Sonnerie aux Champs »

    – « Marseillaise »

    – « Brabançonne »

    – Discours des autorités

    – Remise de médailles aux porte-drapeaux de Chaudfontaine

    – Cocktail offert par les autorités de la commune à Source O Rama en l’honneur des vaillants porte-drapeaux

    Le Stalag 1A... Qu'est-ce que c'était ?

    Stalag 1a impappens1.jpgLe STALAG 1A

    Le Stalag 1A, Camp de Prisonniers de Guerre, se situait en Prusse Orientale (aujourd'hui en terre russe). Le Camp central était à STABLACK où, en 1940, 23.000 Prisonniers de Guerre y furent immatriculés et répartis dans les kommandos suivants: Angerapp - Bartenstein - Ebenrode - Gerdauen - Gumbinnen - Heiligenbeil - Heinrichswalde - Heydekrug - Insterburg - Königsberg - Labiau - Memel - Eylau - Schlossberg - Tilsit - Wehlau. Hélas, beaucoup ne sont pas revenus de ces sinistres lieux. Les uns furent terrassés par la maladie, l'angoisse ou l'absence de soins, les autres par les bombardements. La guerre terminée, on avait espéré pouvoir recueillir ces restes sacrés. Ce territoire est situé maintenant en terre soviétique et, malgré maintes et maintes démarches, il a été impossible de visiter une seule de ces tombes et de rapatrier un seul de ces corps. Aussi, était-ce pour les compagnons de captivité un impérieux devoir que de dresser sur le sol belge un mémorial à la mémoire des 484 prisonniers de guerre du Stalag 1A décédés ou disparus.

    LE MONUMENT

    Le monument fut inauguré le 18 septembre 1960, il a comme dimensions une longueur de 25 m, une hauteur de 7,50 m, une largeur centrale déployée de 5,30 m. Cette œuvre d'art offre aux familles un lieu de recueillement, de consolation et, pour les anciens du STALAG 1A, il est le signe tangible de leur hommage et de leur souvenir.

    L'URNE

    Elle contient de la terre sacrée prélevée, par l'association des Anciens Combattants russes, sur l'emplacement du cimetière de Stablack. Elle fut scellée dans la pierre le  21 septembre 1969.

    stalag 1a impappens3.jpg

     

    A lire, ici, un texte publié par Raymond Pappens qui parle du Stalag 1A en connaissance de cause.