Actualité - Page 4

  • Braquage au McDonald's...elle était là !

    braquage3.jpgPrésente sur les lieux, F... a accepté de livrer son témoignage : "Oui, j'étais au McDo avec enfant et je puis vous assurer que ça ne se passe pas comme dans les films. Non, on n'a pas envie de réagir et de sauter sur les malfrats, c'était effrayant. Je peux aussi vous assurer que les conseils concernant les réactions à avoir dans ces cas-là, ils sont bien loin de la réalité du ressenti. Moi, j'étais paralysée. Je n'ai pas compté les assaillants mais ils étaient plusieurs et parlaient entre eux en arabe. Il y avait aussi des gens de couleur parmi eux. Plus tard, après l'agression, lorsque la police était sur place, je me suis mise à rire pour décompresser. Mais, je riais jaune plus qu'autre chose et je sais qu'il me faudra plus que quelques jours pour m'en remettre. "   

  • Le vol de l'appareil photo à New Euro Discount...précisions

    07 juin 2013 New Eurodiscount 003.jpgFrida précise que le vol de l'appareil photo a eu lieu le samedi et que les photos du dimanche ont bien été prises, avec un autre appareil évidemment.

  • Le monsieur est en ordre de vente...

    MARDI 1 DECEMBRE 2015

    Pompiers (1).JPG

    Un monsieur se présente actuellement dans la commune pour vendre une revue qui, a-t-il dit, est en support notamment des pompiers volontaires et assimilés.

    Pour faire court, un coup de téléphone à la police de Trooz pour vous informer qu'il est en ordre pour vendre mais, bien entendu vous n'êtes pas obligé(e) d'acheter.

    Pompiers (2).JPG

    pompiers livret.jpg

  • EDITO Merci à nos soldats et à nos policiers

    policier.jpgBien évidemment TOUT LE MONDE est concerné par la situation dans laquelle se trouve le pays actuellement, tout le monde est touché, que ce soit dans sa vie quotidienne, dans ses habitudes, dans ses inquiétudes, dans ses incertitudes.

    Ce matin, je me suis rendu dans un centre commercial voisin. J’y ai vu des soldats en armes patrouiller, l’œil attentif. Je me suis permis de les aborder et leur ai proposé, après m’être présenté, de les interviewer. Ceux-ci m’ont gentiment répondu qu’ils avaient comme consignes strictes de ne pas donner d’interview et de ne pas répondre aux questions, ce qui est tout à fait compréhensible. Quand je leur ai dit que mes questions n’avaient rien de stratégique mais que c’était pour qu’ils me fassent part de leur ressenti, ils ont aussi décliné, lâchant simplement que "le regard des gens était positif à leur égard et qu’ils avaient l’impression que les gens se sentaient sécurisés par leur présence". Ils m’ont aussi recommandé de ne pas faire de photo. Je n'en ai pas fait.

    Bravo et merci à ces militaires et aussi aux policiers qui effectuent leur travail de protection avec beaucoup d’attention.

    Bravo et merci à ces militaires mais aussi aux policiers qui font ce qu'ils peuvent pour rassurer la population.

    Par ailleurs, dans le même laps de temps, quand je constate que sur le site ABC News, le Ministre des Affaires étrangères, Didier Reynders, se lance dans une longue interview au cours de laquelle il indique notamment que la principale préoccupation du pays en ce moment est de trouver environ 10 personnes que les autorités belges croient capables de lancer une attaque semblable à celle de Paris avec "armes lourdes" et "attentats suicides." Et quand, en outre, j'entends le Ministre des Affaires étrangères Didier Reynders déclarer que les "armes lourdes" pourraient être des kalachnikovs ou "peut-être plus que cela" et qu’il ajoute également « qu’il était possible que les centres commerciaux soient des cibles plutôt que les écoles ou les métros (…) », je me dis que le chemin entre le poste de Ministre à répétition et celui d’Homme d’Etat est encore bien long.

    2013 05 25 Le blogueur qui l'ouvre 001.jpgEDITO Charles Clessens

    Un peu de musique prise au hasard pour détendre l'atmosphère...

  • Réfugiés : Welcome or not Welcome ?

    La Magne.JPGJeudi 29 octobre à TROOZ - conférence-débat 

    Réfugiés : Welcome or not Welcome ?

     Ils fuient la guerre en Syrie, l’insécurité en Irak, en Afghanistan ou encore en Erythrée.

    Le conflit syrien, à lui seul, a déplacé 8 millions de personnes à l’intérieur et à l’extérieur du pays. La plupart des réfugiés se trouvent dans les pays limitrophes. 2 millions en Turquie, 1,2 millions au Liban, 1 million en Jordanie. L’Europe avec 68.000 statuts accordés en 2014 et 120.000 en 2015 a, en comparaison, accueilli peu de réfugiés.

    Les socialistes se mobilisent pour une réponse européenne, responsable et humaine. 

    L’Union socialiste communale de Trooz vous invite le jeudi 29 octobre à 19H30

    à une conférence-débat de Monsieur Marco Martiniello, docteur en Sciences politiques, professeur à l’Université de Liège et directeur du centre d’études de l’ethnicité et des migrations.

    « La « crise de l’asile »: décodage et perspectives ».

    Salle « La Magne », grand’rue 1 à 4870 TROOZ

    Avec la présence de représentants du Centre de la Croix-Rouge « Les Merisiers ».

    Entrée gratuite.

  • Ces 24 & 25 octobre 2015 à Trooz et/ou environs

    flash info.jpgSamedi 24 octobre : Blind test à Fraipont

    Samedi 24 octobre : bourse aux plantes puis aux jouets

    Samedi 24 et dimanche 25 octobre : laissez-vous hanter

    Samedi 24 et dimanche 25 octobre : tous les matches du FC Trooz

    Dimanche 25 octobre : passage à l'heure d'hiver

  • Entretien exclusif avec Serge Reynders

    2015 09 16 Reynders.jpgCe 20 octobre 2015, un automobiliste passe dans ma rue et me demande où se trouve le marchand de pièces de voiture. Je reconnais ce monsieur. Il s’agit de Serge Reynders qui a récemment fait la Une de l’actualité pour ses prises de position notamment sur Facebook.

    Je me suis dit que cela pourrait être intéressant d’écouter de vive voix son point de vue et de lui donner la parole, ce qu’il accepte gentiment (voir vidéo ci-dessous).

     

     

    Reynders Serge.JPG

     

     

  • N61 Chaudfontaine Le chantier 9 octobre 2015 J180

    news2.jpgRéunion avec les commerçants

    Une réunion sollicitée par les commerçants et relative aux nuisances (perte de clientèle) provoquées par le chantier des travaux sur la N61 à Chaudfontaine est programmée ce vendredi à 18 heures à la Maison Communale de Chaudfontaine.

    Alors que les commerçants souhaitaient la présence de la presse et que cette réunion soit ouverte à tous les commerçants concernés, les pouvoirs publics n'ont pas accepté et cette réunion se tiendra en petit comité. 

    Nous donnerons bien entendu le plus large écho possible aux revendications logiques des commerçants ainsi qu'à ce qui se sera dit ou décidé.

    Il est évident que les commerçants perdent de l'argent du fait du chantier et le pire est à craindre à l'approche de l'hiver. Pour rappel, un commerce (Aux Caprices d'Ingrid) a déjà dû fermer ses portes pour cause de perte évidente de rentabilité.

    Quand on voit aussi avec quelle conscience professionnelle la déviation via Vaux et Romsée est mise en place par ... Fléron alors que la descente de Bouny est accessible. Il y a vraiment de quoi se poser des questions sur la bonne volonté des uns et des autres gestionnaires qui s'étaient engagés à "faire tout ce qui était en leur pouvoir pour atténuer" les nuisances.

  • SOS Abeilles en péril...Les lobbies au pouvoir...

    abeilles disparition.jpgLes lobbies agrochimistes ont réussi un tour de force monumental à Bruxelles  en faisant autoriser un pesticide-tueur d’abeilles de nouvelle génération  - en pleine bataille sur les néonicotinoïdes… et en violation totale du droit européen protégeant les abeilles et les pollinisateurs !

    Sans une mobilisation massive et immédiate des citoyens pour faire barrage, cette substance sera bientôt utilisée dans les champs...mettant en péril des colonies entières d'abeilles, et avec elle l'alimentation et de la santé de toute la population !

    Pollinis a besoin de votre aide pour rassembler les citoyens, et faire pression tous ensemble sur le Parlement Européen pour qu'il porte l'affaire devant la Cour de Justice de l’Union européenne (CJUE) pour violation du règlement CE n°1107/2009 concernant la mise sur le marché des produits phytopharmaceutiques et la protection des abeilles et pollinisateurs, et faire annuler l'autorisation de ce nouveau poison :

    Signez dès maintenant votre requête au Parlement européen, et transmettez ce message à tous vos contacts !

    Ce qu'il s'est passé cet été à Bruxelles est à peine croyable, et pourtant il s'agit bien d'une manœuvre très habile des lobbys agrochimiques pour aller contre la loi et faire fructifier leurs profits au détriment des abeilles et de la nature :

    Alors que la Commission européenne s'apprêtait enfin, après des mobilisations à répétition des citoyens, de la communauté scientifique, des apiculteurs et des associations environnementales, à interdire pour de bon trois pesticides néonicotinoïdes mortels pour les abeilles, l'industrie agrochimique sort une nouvelle substance : le Sulfoxaflor.

    Une façon pour les firmes agrochimiques de prendre une longueur d'avance, et de sécuriser leurs profits malgré l'interdiction des néonicotinoïdes.

    Seulement voilà : le Sulfoxaflor, tout comme les trois néonicotinoïdes bientôt interdits, est très dangereux pour les abeilles !

    Or, les règlements européens prévoient que, avant toute mise sur le marché d'un pesticide, l'industrie qui le produit doit fournir des preuves scientifiques de son innocuité sur les abeilles (1), preuves que Dow AgroScience, la firme agrochimique qui produit le Sulfoxaflor, a été incapable de fournir...

    D'ailleurs, l'autorité sanitaire européenne – l'EFSA - elle-même reconnaît qu'il existe un "risque élevé pour les abeilles" (2) à autoriser ce produit en Europe.

    Et pourtant...

    ... malgré les mises en garde de l'EFSA...

    ... et malgré la réglementation européenne, très claire sur la protection des pollinisateurs et l'obligation de tests-abeilles avant toute approbation d'un nouveau produit...

    ... le 27 juillet, les institutions européennes autorisent l'utilisation du Sulfoxaflor en Europe (3) - faisant fi des risques majeurs pour les abeilles et l'environnement, et en infraction totale avec les directives européennes sur les produits phytosanitaires !

    Et le comble : elles ont donné à la firme agrochimique Dow AgroScience un délai de deux ans pour fournir des données sur l'effet du pesticide sur les abeilles !

    Deux années pendant lesquelles le Sulfoxaflor sera largement utilisé sur les cultures en Europe, décimant les colonies d'abeilles, s'infiltrant dans les sols et les nappes phréatiques, et faisant potentiellement des dégâts sur l'environnement et les insectes auxiliaires de l'agriculture que personne ne peut évaluer à l'heure actuelle.

    Mais deux années pendant lesquelles les agrochimistes pourront tranquillement encaisser les profits qu'ils tirent de la commercialisation de cette substance... quitte à sacrifier l'environnement, notre alimentation et notre santé à tous !

    C'est inadmissible !

    C'est pour nous aider à contrecarrer ce nouveau tour de force des lobbies que je vous écris aujourd'hui : pour vous demander de signer de toute urgence votre requête au Parlement européen en cliquant ici, et de faire passer le message le plus largement possible autour de vous, pour informer vos proches et vos amis, et créer un mouvement massif de protestation.

    Il n'est pas tolérable que la Commission européenne viole ainsi impunément le droit européen qu'elle est pourtant censée garantir, et accepte de fermer les yeux sur les risques  pour les abeilles et l'agriculture, tout ça pour satisfaire aux exigences de grandes firmes agrochimiques !

    L'affaire doit être portée à la Cour de Justice de l'Union européenne – mais pour ça, il faut que le Parlement en fasse la demande. Et pour convaincre les parlementaires de s'emparer du dossier, je ne vois pas de moyen plus efficace qu'une grande vague de pression de leurs électeurs à travers toute l'Europe.

    C'est pour ça que nous avons organisé cette grande campagne européenne de requêtes au Parlement européen, et que je vous demande votre aide aujourd'hui.

    Ce qu'il se passe aujourd'hui en Europe, c'est exactement ce qui est arrivé aux Etats-Unis,  il y a deux ans : ce même pesticide- le Sulfoxaflor - a été autorisé de façon toute aussi douteuse, sans que les tests-abeilles qui sont obligatoires là-bas aussi n'aient été menés (4). Du coup, associations et apiculteurs ont dû former une coalition, prendre des avocats, entamer un recours juridique...

    ... et ils ont obtenu gain de cause ! Une Cour d'Appel vient d'annuler l'autorisation de mise sur le marché du Sulfoxaflor aux Etats-Unis, à cause de l'irrégularité de sa procédure d'approbation, et le manquement à la loi rendant obligatoires les tests d'innocuités sur les abeilles (5).

    C'est une belle victoire. Mais il leur a fallu deux ans – et beaucoup d'argent – pour l'obtenir...

    Essayons de faire gagner ces deux années à nos abeilles en Europe : coupons court dès maintenant à ce passe-droit honteux des lobbies agrochimiques à Bruxelles en faisant porter immédiatement l'affaire à la Cour de Justice européenne !

    S'il vous plaît, signez sans perdre un instant votre requête au Parlement en cliquant ci-dessous, et transférez cet email à vos amis, collègues, familles, pour leur révéler comment les autorités européennes s'exonèrent du droit européen pour rendre service aux lobbies et sécuriser les profits des firmes agrochimiques -  en faisant prendre aux abeilles, à l'agriculture, et à tout le système alimentaire des risques colossaux.

  • Erreur sur la personne... Hassan Ingin

    Ce matin, la Une de La Meuse a publié l'article ci-dessous 

    benatti.jpg

    Malheureusement, suite à une erreur d'encodage au journal, la photo publiée ce matin ne correspondait en rien à la personne concernée. Ce n'était pas Hassan Ingin mais un de ses équipiers mélinois de l'époque.

    La rédaction présente toutes ses excuses.

    Ci-dessous, une photo d'archives d'un match entre Prayon et Beaufays avec notamment deux anciens mélinois, dont Hassan Ingin, en rouge et bleu sur la photo.

    Voir aussi ici.

    Caymaz Ingin.JPG

     

  • Secova en action !

    POLICE.jpg

    Après un long travail consistant à rassembler tous les éléments, les enquêteurs de la BLR (brigade locale de recherche) de la ZP SECOVA ont démantelé un réseau de dealers de stupéfiants à Aywaille.

    Ce mercredi 30 septembre 2015, une vaste opération a permis une dizaine d'interpellations.

    En majorité, il s'agit de jeunes de notre région.

    Ces mêmes jeunes se distinguaient souvent par leurs mauvaises actions notamment dans le quartier de la gare d'Aywaille.

  • Trooz, capitale de l'automobile !

    Tout le monde ne le sait pas et c'est toujours un réel plaisir que de le rappeler. L'actuelle entité de Trooz, d'un point de vue géographique, a connu un riche passé automobile et industriel avec notamment l'usine IMPERIA (les voitures) à Nessonvaux et l'usine métallurgique de Prayon (la métal) pour ne citer que ces deux piliers.

    Ce week-end, l'ACT (Automobile Club de Trooz) nouvellement créé, avait organisé un grand rassemblement de véhicules anciens mais aussi d'exception. Cet événement qui a connu un étonnant succès de foule pour une première a été largement couvert sur cet espace de communication de Trooz.

    Mais, ce n'était pas tout. En effet, le musée Imperia de Fraipont avait, quant à lui organisé ce samedi 26 septembre un grand rassemblement de voitures lors du rallye Peugeot de France-Belgique. Des voitures d'exception venues de Paris et d'autres régions de France. Un banquet de qualité était également programmé en ce même musée Imperia de Fraipont.

    Oui, ça bouge à Trooz et c'est fort bien ainsi.

    P1050813.JPG

    P1050816.JPG

    P1050818.JPG

    P1050820.JPG

    P1050828.JPG

    P1050827.JPG