- Page 4

  • Ce jeudi à La Magne

    verdun 1916 th.jpgLe 18 déc. 2014  Georges PIAIA et Nany MAILLEUX

     « Verdun 1916 : la grande bataille »

    Film vidéo qualité numérique Blu-ray présenté sur grand écran

     

    Verdun 1916 : alors que la Première Guerre Mondiale fait rage depuis deux ans déjà, l’infanterie allemande monte à l’assaut de la ville de Verdun placée sur la ligne de front.

    Le 21 février à 7 h 15 du matin débute une bataille d’une intensité é indescriptible. Un déluge de feu et d’acier, d’une puissance inouïe, plonge la région entière dans un véritable enfer.

    Les forts de Verdun, le champ de bataille, les villages détruits, la voie sacrée, la ligne de chemin de fer du Meusien, monuments commémoratifs et cimetières vont nous narrer cette tragique page de l’histoire. Ce reportage est enrichi de photos et d’extraits de films d’époque.

  • L’atelier d’art floral (première soirée le 18 mars)

    maison laicite1.jpgMaison de la Laïcité : 

    L’atelier d’art floral est organisé 3 à 4 fois par année à raison d’une soirée de 20 à 22 h dans la salle du rez-de-chaussée. 

    Les dates exactes seront communiquées via la presse et par e-mail à ceux et celles qui en feront la demande.

    Coût : 2€/séance, le matériel en plus.

     Pour connaître les dates des ateliers d’art floral,

    un seul numéro : 0471 59 37 48.

     

  • Le Conseil communal

    complet.jpg

  • Les activités permanentes de la Maison de la Laïcité

    maison laicite.jpgL’atelier « L’arc-en-ciel »

    Section peinture à l’huile et à l’acrylique

    Déjà bien connu d’un large public, l’atelier ouvre ses portes  tous les jeudis et vendredis de 9 à 12 heures, premier étage de la maison de la Laïcité.

    Section Aquarelle

    L’atelier est ouvert tous les vendredis de 9 à 12 heures, rez-de-chaussée de la Maison de la Laïcité.

    Section papier mâché

    L’atelier est ouvert tous les mercredis de 13 à 16 heures, premier étage de la Maison de la Laïcité.

    Section terre

    L’atelier est ouvert tous les jeudis de 9 à 12 heures, premier étage de la Maison de la Laïcité.

     

    Coût/atelier : 9€/séance. Possibilité de payer par abonnement de 5 séances, 35€

    Pour les membres de notre ASBL : 8€/séance ou 30€/abonnement

    Renseignements :

  • Vous aimez les balades ?

    jerome.png

      Un nouveau texte et de nouvelles photos ont été ajoutés sur le site Web de Marcel Jérôme.

    Vous pouvez y accéder en cliquant ici

    D'autres photos suivront dans l'album " 2014 Automne 2014 "

    Marcel JEROME

    Guide Nature - Natuurgids
    GSM : 0478 / 93 34 55
    Courriel :  marcel.jerome@gmail.com
    Site WEB : http://www.marcel-jerome.be

  • Le Conseil communal du 16 décembre 2014

    DSC_0007.JPG

     

    complet.jpg

    CPAS

    Cette dernière séance du Conseil communal était commune avec le CPAS. Ivana Giovannini, la présidente a présenté les comptes tout en donnant quelques explications.

    Elle a notamment fait part de la volonté de réaliser des économies d’échelle en valorisant une politique conjointe et en adoptant la mise à disposition croisée de personnel et de matériel. Les marchés conjoints et achats groupés existent au niveau de l’achat de papier, de fourniture de mazout et tout récemment de l’achat de matériel informatique.

    Damned ! La Présidente se découvre une vocation de gestionnaire. Synergie, collaboration, éviter les doublons, enthousiasme, flexibilité…cela ne coule-t-il pas de source, surtout quand les moyens financiers commencent à manquer ? Ce n’était déjà pas comme cela avant ? Etonnant.

     

    Quelques chiffres relatifs aux différents budgets :

    CPAS  : passe de  818.464 à 1.011.864 € soit une augmentation de 23% ;

    la ZONE de POLICE : passe de 655.000 à 769.942€, soit une augmentation de 17%;  

    le SERVICE INCENDIE : passe de 128.380 à 219.728 € soit une augmentation de 71%.

    Au total, ces budgets présentent une augmentation de 400.000€.

     

    LES PANNEAUX DE LA DISCORDE 

    En fin de séance, André Dombard (EcoVa) a vivement fait part de ses divergences de vue à l’adresse du conseiller d’opposition, Olivier Baltus.

    Et André Dombard, de déclarer, dans le cadre de la Commission affectée au Patrimoine  

    "Dans le cadre de ce point, et en entrée d’intervention, je voudrais rappeler à Monsieur Baltus que lorsqu’il a décidé de quitter un groupe organisé et de continuer sa présence au sein de cette assemblée en tant que conseiller indépendant, il perdait les avantages de convocations officielles aux commissions. 

    J’ai été de ceux qui ont plaidé que les conseillers indépendants soient cependant invités oralement à ces dites commissions. 

    Lors de la dernière édition de la commission reprenant notamment la compétence du patrimoine, j’ai répondu à une interrogation de Monsieur Baltus au sujet des panneaux patrimoniaux. J’ai notamment déclaré qu’une partie de ceux-ci seraient placés cette année. 

    A la lecture d’un blog privé, dont Monsieur Baltus est apparemment l’administrateur, j’ai constaté que l’auteur ne tenait pas compte des informations données lors de la dernière commission.  

     Et de lire : Les saisons se suivent, les passants passent, les marcheurs marchent, les randonneurs randonnent, les touristes déambulent encore et toujours... sans être informés de rien. La Commune manque de dynamisme et de fierté. Qui sera capable d'écrire les nouveaux textes sans plagier Wikipedia ? 

    En plus d’ironiser sur le compte du personnel communal, Monsieur Baltus prétend que les agents et les élus manquent de fierté. Affirmation pour le moins désobligeante.  

    Les contingences humaines et financières n’ont pas l’air d’être la tasse de thé de Monsieur Baltus.  

    En effet, Monsieur Baltus semble ne pas savoir ou ne pas vouloir tenir compte que le service réalisation de la communication est composé d’un seul agent, bien sûr, sans dynamisme, ni fierté, qui comme lui bénéficie de congés et de récupérations, vu qu’il preste souvent le soir et le WE. L’agent chargé de la communication est aussi le réalisateur de documents qui se rapportent à un calendrier bien précis : 

    au vol, pour ce dernier semestre : Journal communal, journées du Patrimoine, commémoration de Foret, commémoration du 11 novembre, conseil des enfants, Journée de l’arbre, remise des prix des jardins au naturel et façades fleuries, expo photos, lutte anti gaspi, marché de Noël, 30 camions - 30 sourires, Expo Albert 1, programme de noël, cartes de vœux, etc. Tous ces thèmes demandent des reportages photos, création d’invitations, d’affiches, de diplômes, de fléchages, de tarifs, etc. Et sans compter les reportages sur les grands travaux. 

    Mais que Monsieur Baltus se rassure, vu que la commune semble avoir subitement retrouvé son dynDombard André .JPGamisme et sa fierté, je présente dans la foulée les modalités du marché pour l’exécution de cinq panneaux (La Brouck, Fraipont, Fonds-de-Forêt, Trasenster et la gare de Trooz). Une face patrimoniale et une face touristique. 

    Les trois premiers seront immédiatement exécutés, les deux autres attendront la modernisation des lieux prévus (gare de Trooz et Trasenster). Et si celui de La Brouck a été placé à vide, c’est que j’ai profité de la rénovation des abords du pont pour demander à l’entreprise de l’agencer (économie d’échelle).  

    A l’avenir et devant autant de mauvaise foi, je débattrai avec mes collègues de l’utilité de continuer à vous inviter à des commissions vu que vous ne tenez pas compte du contenu du PV."

     NDLR : Pour les personnes qui désireraient prendre connaissance du blog du Conseiller communal indépendant, ex-EcoVa, Olivier Baltus (cliquez ici),

     Et, dans la foulée, c’est tout naturellement et sans surprise qu’Olivier Baltus sollicita la parole pour répondre à André Dombard.

     

    « Cher André, monsieur Dombard, penses-tu que je sois privilégié parce que je fais partie de la Commission des travaux ? Monsieur le bourgmestre, pensez-vous que je sois privilégié parce que j’ai l’occasion d’assister à la Commission des Finances ? ça me fait plaisir et j’imagine que c’est ce à quoi toutes les communes devraient aller, d’inviter les membres de l’opposition à prendre connaissance des informations via notamment les Baltus Olivier DSC_0009.JPGtravaux des commissions. Mais s’il y a tant de difficultés à la commune de Trooz  pour écrire les textes et, après deux ans, mettre les quatre ou cinq panneaux qui manquent, il fallait faire ce qu’on a fait avec les panneaux déjà en place, c’est prendre mes textes à moi, sans même me le dire. Mais, la prochaine fois, essayez de les rapporter sans y porter les erreurs que l’on peut lire quand on se balade à Forêt et qu’on voit qu’il manque une ou deux phrases au milieu du texte (…) »

     

    Et Olivier Baltus de proposer sa collaboration pour le futur en se réjouissant à l’avance de la pose de ces panneaux que l’on attend depuis si longtemps tout en spécifiant qu’il sera le premier à aller vérifier sur le terrain si les choses sont bien faites et d’affirmer que l’on pouvait compter sur lui pour le faire savoir si ce n’était pas le cas et, dans la foulée, Olivier Baltus de remercier André Dombard de prendre connaissance de ses publications sur son blog.

    La question qu’on ne doit pas poser mais qu’on pose quand même : Olivier Baltus et André Dombard prendront-ils leurs vacances ensemble ? Il est permis de supposer que non.

    Chacun a le droit d’exprimer son opinion mais il ne faut pas désinformer a sagement conclu le bourgmestre Beltran avant de soulever un dernier point concernant une possible modification des zones des pompiers en indiquant qu’une étude pourrait être réalisée par un bureau d’Etudes spécialisé pour émettre un avis.

     

    BUREAU D'ETUDES ?

    Ben oui, pourquoi pas ? S’il y a un peu d’argent à dépenser pour étudier une improbable faisabilité, autant favoriser un Bureau d’Etudes spécialisé puisqu’il n’y a pas les compétences requises pour réaliser cette étude dans les administrations de la Région wallonne.  

    Dans le même ordre d'idée, sait-on combien ont coûté les études du passé attribuées aussi à un Bureau d’Etudes spécialisé et relatives au funeste CHB ? Il fut un temps où on parlait de 220.000 euros alors que les études étaient toujours en cours. Pas grave, c’est l’argent du citoyen.DSC_0010.JPGDSC_0011.JPGDSC_0003.JPGDSC_0004.JPGDSC_0005.JPGDSC_0006.JPGDSC_0007.JPG

    DSC_0002.JPG

    DSC_0001.JPG

     

     

     

     

     

     

     

     

  • Soirée Latino Fitness

    DSC_0029.JPG

    Une bonne quarantaine de personnes avaient répondu "présent" à l'invitation de la soirée "Noël au Latino" Fitness de ce mardi 16 décembre.

    6'38" de danse vous sont offertes ci-dessous

    Quelques images...

    DSC_0018.JPGDSC_0019.JPGDSC_0020.JPGDSC_0021.JPGDSC_0022.JPGDSC_0024.JPGDSC_0025.JPGDSC_0026.JPGDSC_0028.JPGDSC_0030.JPGDSC_0032.JPGDSC_0029.JPG

  • Explosions au Conseil communal

    explosion.jpg

    Explosion du budget du CPAS (+23%), il passe de 818.464 à 1.011.864 euros;

    explosion du budget de la zone de police, (+17%) il passe de 655.000 à près de 770.000 euros;

    explosion du budget du service incendie, (+71%), il passe de 128.380 à 219.728 euros...

    Soit une augmentation d'environ 400.000 euros.

    Oui, les capitaines du navire Belgique sont en train d'envoyer les passagers de la classe "communale" à fond de cale.

    Compte-rendu du Conseil communal en cliquant ici

     

    ces malades.png

    il y en a d'autres, beaucoup d'autres...

     

  • Clash au Conseil communal

     

    dbbisatouthasard.jpg

     

    Duel verbal musclé entre André Dombard (EcoVa) et Olivier Baltus (ex EcoVa) et maintenant conseiller indépendant.

    Compte-rendu du Conseil communal en cliquant ici. 

  • Mais qui est-ce ? ... la suite

    Le moment sera bientôt venu de vous dévoiler l’identité de notre inconnu aux mains d’or. Vous vous souvenez certainement de la publication, il y a quelques jours, d'un article intitulé "Mais qui est-ce ?"

    Lançons-nous donc à la poursuite de notre inconnu qui tarde un peu à se présenter mais, pour mieux le connaître, rendons-lui discrètement une petite visite. 

    DSC_0046bis.JPG

    " Cher monsieur, vous qui sillonnez la commune et ses environs à la recherche du croquis fugace, vous qui êtes assis à votre table sans répondre, pourquoi ce curieux montage dans votre séjour  ?"

    DSC_0004.JPG

    DSC_0003.JPG 

    "Ne serait-ce pas plutôt la place d'un sapin et de ses guirlandes ? Un casque de soldat est exposé avec d'autres objets, quelle est leur histoire ?"

    "Ce casque était dans les rangs du Roi-Chevalier pendant la première guerre mondiale. Il appartient à mon grand-père Lucien. En 1914, en passant par les Pays-Bas, il s'était engagé volontaire dans l'armée belge en trichant sur son âge. Le casque est cabossé et porte les traces des engagements violents des combats.

     Après l'armistice, pour faits de bravoure, mon grand-père avait été autorisé à conserver son casque et sa baïonnette. Presque religieusement, le casque a été conservé dans la famille alors que son uniforme de fantassin au 23ème de ligne et ses carnets de guerre ont été confiés au Musée Royal de l'Armée à Bruxelles. 

     En cette période de commémoration du centenaire de la Grande Guerre, je trouvais émouvant de remettre ces objets lui ayant appartenu dans mon environnement quotidien. C'est un peu comme sa présence virtuelle dans le séjour … il y a son écharpe tricotée avec patience par sa marraine de guerre, sa bouffarde, son canif. Ce sont des objets qui devaient lui être proches quand il était dans les tranchées." 

    DSC_0001.JPG

    DSC_0005.JPG

    DSC_0007.JPG

    Oui, c'est une attitude louable que d'honorer sa mémoire, mais quand allons-nous arriver à vous identifier de façon plus précise et à parler de votre passion vos croquis de notre région ?

    Les visiteurs de ce blog Sudinfo de Trooz attendent avec impatience. que vous vous dévoiliez...et surtout, que vous nous montriez d'autres croquis de notre belle région...

  • Programmation des remises

    ballon.jpgSuite aux différentes remises, vous trouverez ci-dessous la reprogrammation des rencontres :

    - la journée des équipes premières du 16/11/2014 a été reportée au 15/2/2015

    - la journée des équipes premières du we des 13 et 14/12/2014 est reportée au 22/2/2015 à

      15H

    - la journée des jeunes et réserves du we des 13 et 14/12/2014 est reportée au we des

      14 et 15/2/2015 

    Certains matches isolés dans les jeunes et réserves qui avaient été programmés aux 14 et 15/2/2015 sont reportés aux 21 et 22/2/2015

     Tout décalage peut être proposé selon les modalités habituelles.

     

  • Stop...des oies

    Oui, à Chaudfontaine, tout le monde s'arrête pour laisser traverser les oies pas si sauvages que ça dans leur passage pour piétons préféré.

    toutlemondesarretpourlesoies2.jpg

    toutlemondesarretepour lesoies.jpg

    toutlemondesarretepourlesoies5Sans titre.png

  • 9h45 entrée de Liège

    000.jpgTrès longue file à l'entrée de Liège vers 10 heures, Boulevard de l'Automobile....quai des Ardennes

    Les forces de l'ordre seraient-elles au travail ?

  • Le fil de la mort

     de dodendraad Molenbeersel-Kinrooi.jpgSamedi, à l'occasion de la visite du bus Albert Ier 14-18 à Trooz, Frank Craemers avait promis une surprise et il vient de l’envoyer. Il s’agit de quelques photos récentes prises lors d'une visite à  Molenbeersel-Kinrooi où « De doodendraad », « Le fil de la mort » a été partiellement reconstruit.

    De quoi s’agit-il ? 

    Pendant la Première Guerre Mondiale, de nombreux Belges tentaient de se rendre aux Pays-Bas. Pourquoi ? Parce que, tout simplement, le pays était neutre et ne participait pas directement à la Grande Guerre. 

    Malgré le fait que des soldats allemands contrôlaient la frontière entre la Belgique et les Pays-Bas après l’invasion allemande, de nombreux volontaires de guerre, essayaient d’atteindre le front de l’Yser en pénétrant par les Pays-Bas. 

    Qui plus est, les services interalliés d’espionnage, sous la direction des Britanniques, étaient installés aux Pays-Bas, donc il était primordial qu’un maximum d’informations sur le front occidental et les territoires occupés puissent atteindre la Hollande, éventuellement via cette Frontière. 

    de dodendraad Molenbeersel-Kinroo 3.jpgDes Belges dont le père, le mari, le frère ou l’enfant se battaient au front, ainsi que les soldats au front essayaient comme ils le pouvaient  de rester en contact par le biais d’un échange clandestin de lettres qui transitaient aussi par cette frontière. 

    De nombreux Belges, plus particulièrement ceux ayant des parents ou des amis aux Pays-Bas, mais également ceux pour qui la situation était devenue trop dangereuse en Belgique, prenaient aussi la fuite vers la Hollande.de ddoden 3.jpg

     L’état de guerre ayant inévitablement causé une pénurie de nombreux produits, la pauvreté, la faim et la misère s’installaient et, dans les zones frontalières, une contrebande bien organisée s’installait également.

    Cette frontière, passage vers les Pays-Bas, perturbait évidemment l'envahisseur. 

     

    Bref, à partir du printemps de 1915, les Allemands ont construit une clôture électrique du nord au sud, depuis Cadzand (près de Knokke) jusqu’au point où la Belgique, la Hollande et l’Allemagne se touchent. Or, il ne s’agissait point d’une simple clôture, au contraire, c’était une barrière électrifiée avec un voltage impressionnant de 2000 volts !  Le fil de la mort… 

     

    Et c’est cette clôture qui a été partiellement reconstruite à  Molenbeersel-Kinrooi pour un devoir de Mémoire.

     Il faut savoir que ce fil de la mort était rien de moins que 350 km de clôture électrifiée. 

     

    Quelques images de cette clôture ci-dessous. 

    cloture1.jpg

    Un soldat allemand près de la haie électrifiée.

    Un panneau "Danger de mort"

    cloture 2Sans titre.jpg

    Le schéma de la clôture

    Les photos sont du Prof. Dr. A.Vanneste

    cloture3.jpg

    cloture 4.png

    cloture 5 Sans titre.jpg

    cloture 6.jpg

    cloture 7 Sans titre.jpg

  • Happy end

    Vous vous souvenez de l'annonce publiée suite à la disparition d'un petit chat perdu au Thier, commune de Trooz.

    Cela se passait dans le courant du mois de novembre.

    Il se fait que ce petit chat qui s'était enfui du Thier avait été confié à la personne par sa propriétaire qui était en voyage à l'étranger.

    C'est vraiment avec plaisir que la dame du Thier vient de m'informer que le petit chat était rentré chez lui. Ce qui est évidemment réjouissant surtout quand on sait que ce chat est rentré chez lui à Anthisnes, soit à environ trente kilomètres de l'endroit où il séjournait.

    Etonnant n'est-ce pas le sens de l'orientation des animaux.

    Tout est donc bien qui finit bien !

    chatthier.jpg