L'Echevin des Travaux, Enrico Nori, réagit à une publication

Nori Eric 2018 08 17 (12).JPGDans un article paru ce 18 août 2018, votre blog (voir ici) attirait l'attention sur un trou signalé par un habitant sur les réseaux sociaux. Cet article avait suscité débat et bien qu'il n'ait pas été mentionné nommément, l'échevin des Travaux Publics, Enrico Nori, a tenu à fournir quelques explications qui sont reproduites texto ci-dessous.

Enrico Nori qui m'a contacté, ajoute "qu'une réparation provisoire sera faite aujourd'hui et que la tournée tarmac est prévue cette semaine." 

Bonjour
Merci à tous pour votre préoccupation de nos voiries et la sécurité des usagers.

J'aimerais éclaircir quelques points.
Le trottoir est de la responsabilité du MET.
Mais ce n'est pas ce qui fait la polémique ici.
Le trou à la sortie de la rue de l'église est bien de la responsabilité de la commune de Trooz.

1. Pourquoi celui-ci n'est pas encore réparé ?
Le trou est bien connu des services, plusieurs membres de l'administration y passent tous les jours, moi également.
Personne n'a jamais marqué ni l'importance, ni l'urgence de faire la réparation. Les véhicules sont pratiquement à l'arrêt lorsqu'ils arrivent à hauteur du trou, et ceux qui en ont la connaissance peuvent l'éviter facilement en serrant leur droite. De plus, le trou n'a pas pris cette ampleur du jour au lendemain, il s'est élargi progressivement suite aux inondations de juin.
Ces éléments, plus les trois semaines de fermeture des centrales à tarmac, le personnel réduit durant la saison des vacances, sans oublier les travaux récurrents hebdomadaires et les préparations/remises en place des activités fort nombreuses en cette période, etc.

Voilà pourquoi nous en sommes là.

J'avais également signalé qu'une sortie de tarmac aurait lieu cette semaine.

2. Communication via les réseaux sociaux.

Il n'est nullement interdit de communiquer via les réseaux sociaux, et personnellement j'utilise régulièrement Fcb. J'avais bien pris note de la remarque de l'internaute. Par contre je conseillais à celui-ci de passer directement par un autre moyen de communication. Pourquoi? Parce que les autorités communales ne sont pas censées être à l'affût sur les réseaux sociaux, voir les blogs de l'un ou l'autre régulièrement et donc de passer à côté d'une information importante. Certains n'ont même aucune connexion via ces réseaux. Par contre si quelqu'un trouve qu'un endroit, quel qu'il soit, est dangereux pour les usagers, il serait plus sage, me semble-t-il, de prévenir directement la Commune. Concernant l'autorité à contacter il est vrai que j'aurais pu partager le numéro de téléphone, même si une personne qui met un post sur internet aura facile de trouver l'adresse mail direct ou le numéro de téléphone d'un responsable de l'administration. Et en cas de réel danger imminent, appeler la police.

Amicalement
Enrico NORI
Échevin des Travaux.

Les commentaires sont fermés.