J-84... Elections communales...100 idées pour Trooz... 1 idée par jour... 22 juillet 2018...

Nous voici arrivés à 84 jours des élections communales, UNE idée par jour, dans la rubrique intitulée "1 idée par jour pour Trooz"  et initiée depuis le 6 juillet (à cent jours des élections).

Vous avez une idée, une suggestion à proposer à nos futurs élus ?

Envoyez-la par mail, elle sera publiée. 

Beaucoup de vos messages vont dans le même sens… ce sont les petites incivilités qui impactent négativement la vie de la communauté et qui vous irritent le plus. La solution passe évidemment par l'éducation mais là, c'est clair, depuis deux ou trois générations, "on" est passé à côté de quelque chose.

Voici un des messages reçus. Il concerne les chiens.

 "Moi aussi, j'ai un chien. Ce n'est pas un jouet, c'est un compagnon et il est très affectueux mais un chien sera toujours un chien c'est pourquoi lorsque nous partons en promenade, il est toujours attaché en laisse car on ne sait jamais comment il pourrait réagir face à d'autres chiens. Par ailleurs, je suis toujours munie d'un petit sachet en plastique pour ramasser éventuellement les déchets qu'il pourrait déposer. Quand on voit les trottoirs et les multiples déjections canines, quand on croise des chiens en liberté, parfois agressifs, on se rend compte que tout le monde ne voit pas les choses de la même façon. Je pense qu'il existe un règlement communal mais je doute qu'il soit respecté par tous comme je doute que l'autorité, si ce règlement existe, le fasse respecter."

Réponse de votre blog

Oui madame, il existe un règlement communal. Ci-dessous, l'extrait qui concerne les chiens. Personnellement je trouve qu'il s'agit là d'un règlement difficile à faire appliquer, ce qui n'est pas une raison pour les autorités concernées (police, commune) de ne pas s'en inquiéter et de ne pas se sentir concernées. Mais, force est aussi de constater, comme l'a fait remarquer récemment un lecteur dans son commentaire (voir J-87), je cite "Au risque de paraître passéiste, je regrette le temps où notre bon garde-champêtre passait régulièrement à pieds ou à vélo dans les rues et quartiers : cela lui permettait de constater certaines anomalies et de réagir immédiatement, en souplesse, vis-à-vis des habitants négligents. . ."

Et de ce point de vue, au plan large, LE POLITIQUE est clairement responsable. En effet, d'un côté, le pays n'arrête pas d'être partagé en de multiples niveaux de pouvoirs (combien de gouvernements ? combien de parlements ?) mais de l'autre, de moins en moins de moyens sont affectés à l'enseignement, aux forces de police, aux différents services publics, aux transports publics, etc. Par contre, pour créer des "broles" dans le domaine du monde politique, là on y va gaiement. Pas de doute, la politique qui devrait être une vocation, un sacerdoce au service du citoyen est devenue un métier et même bien davantage.  Ch.Cl. 

Extrait du règlement communal

Chapitre III. Les animaux
Article 8

Est passible d'une amende administrative en vertu du présent règlement

1 ° Tout détenteur d'animal domestique ou d'élevage, à l'exception des chats, qui le laisse divaguer sur le domaine d'autrui, qu'il s'agisse du domaine public ou de propriété privée ;

2° Toute personne qui ayant sous sa garde un chien, l'excite ou ne le retient pas lorsqu'il attaque ou poursuit les passants, quand même il n'en serait résulté aucun mal ou dommage;

3° Toute personne qui ne tient pas son chien en laisse sur le domaine public.

Article 9 Est passible d'une amende administrative en vertu du présent règlement :

1 ° Toute personne qui ayant un animal sous sa garde, le laisse déposer ses excréments sur les trottoirs, dans un parc, jardin, quai et place ou tout autre endroit que les avaloirs, filets d'eau et les espaces sanitaires qui leur sont réservés.

2° Toute personne accompagnée d'un chien doit être munie du matériel nécessaire au ramassage de ses déjections. Elle est tenue de présenter le matériel à la demande d'un agent qualifié.

Article 10 Est passible d'une amende administrative en vertu du présent règlement : • Toute personne qui abandonne, dépose ou jette sur le domaine public toute matière quelconque destinée à la nourriture des animaux errants, à l'exception des aliments destinés aux oiseaux en période hivernale.

Article 11 Est passible d'une amende administrative en vertu du présent règlement : • Toute personne qui capture ou tente de capturer les pigeons errants ou bagués sauf si cette capture est effectuée par des personnes ou organismes habilités par le Bourgmestre. 

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel