Avec Roberto Martinez à la place de Claudy Dardenne, Trooz aurait-il gagné à Rechain ?

Oui, la question qui peut vous paraître étrange "Avec Roberto Martinez à la place de Claudy Dardenne, Trooz aurait-il gagné à Rechain ?" mérite d'être posée car elle aborde deux philosophies d'entame de match tout à fait différentes.

Bien sûr, le titre a de quoi vous surprendre mais, en cette période de folie footballistique, toutes les audaces sont permises, donc allons-y.

BELGIQUE - JAPON… 1'27'' de marche en arrière

Je viens de revoir le match Belgique – Japon et son entame catastrophique pour ce qui est de la manière.

Mise en jeu des Diables rouges

Les Diables bénéficient de la mise en jeu. Lukaku donne en retrait à Witsel qui donne en retrait à Vertonghen qui donne en retrait à Kompany à la limite de son rectangle. Celui-ci donne latéralement à Alderweireld qui lui rend la balle, encore un peu en arrière. Kompany renvoie alors à Vertonghen qui va chercher Carrasco. La balle sort. On joue depuis 22’’ et les Belges ont amené le danger dans leur camp alors qu’ils bénéficiaient de la mise en jeu. La suite immédiate nous offre une première tentative japonaise puis le jeu se poursuit, toujours dans le camp belge, et ce n’est qu’après 1’ 27’’ que la balle est amenée dans le camp nippon.

RECHAIN - TROOZ… 10 secondes vers l'objectif

Revenons sur le match pour le titre que Trooz est allé remporter à Rechain le 22 avril dernier. Les données sont claires. C’est le dernier match de championnat. Trooz a 66 points, Rechain 64. Rechain se doit donc de l’emporter. Tout autre résultat offre le titre à Trooz. Trooz aurait donc pu se permettre de calculer mais que du contraire.

Trooz bénéficie de la mise en jeu et, en trois passes jouées en un temps, ouvre le score 0-1 après un peu moins de dix secondes de jeu.

a1.jpg

Mise en jeu du FC Trooz

Dardenne (fils) donne en retrait à D’Aloisi qui va chercher Joao qui a piqué un sprint sur son flanc, celui-ci évite un adversaire et centre pour Ziane qui effectue une reprise de plein fouet. Le cuir aboutit au fond des filets et les visiteurs mènent 0-1. Rechain ne s’en relèvera jamais. On ne jouait que depuis 10 secondes à peine… Une audace surprenante et efficace avait payé... 

Joao Bozi, le passeur à l'origine de ce but probablement le plus rapide de la saison pique alors un sprint...

a2.jpg

...pour se précipiter vers le banc de Trooz où il est reçu avec tous les honneurs mais en réalité, il s'en va dédier ce but à son coach, Claudy Dardenne :

"C'est une phase qu'on répète à l'entraînement. Je reçois la balle directement mais mon homme n'est pas assez attentif. Je le prends de vitesse, j'évite un adversaire, je le dribble, je fais la passe à Sabeur (Ziane) et Sabeur finit. Tout s'est passé en un temps... Tac...Tac...Tac... De toute façon, je trouve qu'on mérite de gagner. Pour moi, on est la meilleure équipe du championnat. (…)."

Bien sûr, comparaison n’est pas raison mais j’ai trouvé amusant de vous proposer ces deux débuts de matches visiblement opposés. L'un voulu par un coach d'une équipe nationale renommée, la Belgique, l'autre par le coach d'une équipe de P2, le FC Trooz, maintenant P1.

Les hommes de Roberto Martinez bénéficient de la mise en jeu, la balle reste dans le camp belge pendant 1’27’’, amenant le danger.

Les hommes de Claudy Dardenne mettent la balle en jeu et appliquent une phase répétée aux entraînements qui leur permet d’ouvrir le score et de prendre une sérieuse option sur le résultat final et ça après moins de 10''…

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel