• Le dossier du MAKA sous la loupe

    Le MAKA 2.jpg

    EDITO

    Le 25 mai 2018, votre blog vous annonçait l’octroi de subsides pour la restauration du MAKA (revoir les deux articles précédents ici et ).

    Hasard du calendrier (électoral ou pas), ces subsides tombent en fin de législature communale et c’est un ministre cdH, René Collin, qui communique l'octroi des subsides pour le MAKA par message sur le téléphone portable d’Arthur Degée, un conseiller communal de Trooz, membre et même président du cdH local mais élu sous la bannière MR. Vous suivez ?

    Arthur, qui est une personne remarquable et correcte en tous points en informe son bourgmestre et communique également par la suite l’information à votre serviteur qui la répercute aux lecteurs du blog.

    En tant que citoyen, qu’est-ce que j’ai en horreur ces petits jeux de communication dictés par la particratie et au cours desquels la personne ou le parti qui donne l’information est plus importante que l’information en tant que telle. L'ordre logique des choses n'aurait-il pas voulu que le ministre Collin affiche sa neutralité et communique d'abord l'information à la commune ?

    Ne serait-ce pas aussi cela la bonne gouvernance ? Se débarrasser de sa coloration politique lorsqu'on est drapé du titre de ministre ? (... Fin de la partie "ben quoi, on peut rêver, non ?")

    Le dossier du Maka, qui intéresse assurément la population de Trooz, n’est pas neuf et sa gestion n’a pas vraiment été un long fleuve tranquille.

    Il était donc intéressant de demander au bourgmestre, Fabien Beltran, d’en retracer les principaux contours et l’historique afin d’en informer nos lecteurs...

    Lire la suite