Trooz - Andrimont... Le football n'est pas sorti vainqueur !

Pour vous proposer un retour sur ce match entre Trooz et Andrimont, qui aurait pu être un match de gala vu la forme positive des deux clubs, j'ai choisi de donner la parole aux joueurs et aux supporters des deux clubs.

2018 03 11 Trooz Andrimont (32)bis.jpgCe fut un match chaud, engagé ,et surtout très difficile à arbitrer et il est évidemment tout à fait compréhensible que les uns et les autres voient une même phase de jeu de façon tout à fait différente.

"Seul le football ne sort pas vainqueur de cette rencontre au sommet", conclura très justement Steve Horenbach, un joueur d'Andrimont. 

Les techniques

FC Trooz : Condon, La Mantia, Rupied, Delhez, D'Aloisi, Dardenne (84è Henry), Knuts, Mazloum (65è Joao), Franchimont, Ziane (77è Botondo), Camara.

Andrimont : Zinoune, Piron, Bragard, Azzouzi (65è Zerafi), Schroeder, Nélissen, Bartholomé, Nagui (65è Bouckaert), Giuliano, Ponsard, Lejoly.

Cartes jaunes : 10è Ponsard, 20è D'Aloisi, 49è Giuliano, 50è Azzouzi, 50è Nagui, 53è Schroeder, 59è Mazloum, 60è Dardenne, 76è Joao.

Cartes rouges : Giuliano (51è - deuxième jaune), Lejoly (67è).

Trio arbitral : MM. Wégria, Pineur, Henikenne.  

Assistance : 44 payants !

Les buts : 11è Ziane (1-0), 74è Ziane (2-0), 76è Zerafi (2-1), 82è Rupied (3-1).

Le public

Il est regrettable de constater que pour un match présenté comme attractif, le club local a seulement  comptabilisé 44 entrées payantes. Il y a vraiment de sérieuses questions à se poser au niveau de la Fédération pour ce qui est de la programmation de la dernière journée de Division 1A Nationale avec diffusion sur les chaînes télévisées. On ne s'y prendrait pas autrement pour tuer le foot amateur.

Le match

Trooz n'a pas reproduit son football habituel, empêché en ce sens de développer son jeu par la qualité et la prestation de l'adversaire. Au plan large, ce match qui, c'est le moins qu'on puisse dire, était très difficile à arbitrer, a fait l'objet de la part de tous les acteurs de nombreuses réactions de contestations inutiles et qui ont contribué à les sortir régulièrement du match. Si les 22 acteurs (et les remplaçants) avaient géré plus positivement leurs émotions et leur comportement, il est certain que le match eut été différent.

Dès l'entame, les deux équipes semblent tétanisées par l'importance de l'enjeu et un premier incident amène l'arbitre à sortir la carte jaune au capitaine visiteur Jeremy Ponsard. Ce sera la première d'une longue série d'autant plus que dans la foulée, Ziane ouvre la marque (1-0) à la suite d'un cafouillage. Un but contesté par Andrimont qui réclame une faute sur le gardien. Gardien qui se fera soigner pendant quelques minutes avant de reprendre part au jeu. Au rayon des occasions, Dardenne hérite d'une belle opportunité de doubler la marque mais, seul devant le gardien, il échoue sur celui-ci. Le match est émaillé de nombreuses fautes qui sont régulièrement contestées. Ce sera notamment le cas de D'Aloisi qui après deux fautes consécutives estime encore de bon ton de rouspéter auprès de l'arbitre qui sert justement son deuxième bristol jaune.

Peu avant la pause, une phase anodine amène le ballon sur le flanc droit d'Andrimont. L'assistant, pourtant expérimenté lève son drapeau alors que la balle vient de l'adversaire (Franchimont) et des joueurs s'arrêtent tandis que d'autres poursuivent l'action. "La seule bonne décision de l'arbitre central est celle où il ne suit pas son juge de ligne qui lève son drapeau pour un hors jeu alors que notre attaquant est lancé en profondeur par une tête d'un joueur de Trooz. Action qui finalement atterrit sur le montant du but...ce match ne peut être jugé. Trooz a gagné c'est tout", commentera Steve Horenbach qui fulminera aussi sur une autre phase, en début de match pour laquelle l'arbitre placé près de l'action estimera qu'il n'y a pas faute. "Trooz est une très belle équipe mais ce match, je me répète, a été faussé dès le départ quand notre flanc gauche file vers le goal et qu'il est accroché sans même que l'arbitre ne siffle faute..."

La mi-temps survient sur le score de 1-0.

La seconde période sera surtout fertile en incidents et marquée de nombreuses cartes jaunes et de deux rouges dont une pour double jaune (Giuliano) à la 51è. Suite à une faute sifflée en faveur de Trooz, suivie de contestation, le joueur d'Andrimont a été provoqué par un supporter local et il a voulu se diriger vers le public, ce qui l'a amené à sa deuxième jaune. Pour ce qui est de l'autre carte rouge, elle est fortement contestée par Andrimont et l'action s'étant déroulée à l'opposé, personnellement, je ne puis émettre d'avis au contraire de Steve Horenbach, près de la phase. "Je ne critique que très rarement l'arbitrage pour ce qui est d'un mauvais coup de sifflet mais ce dimanche à Trooz quand un joueur de chez nous rend la balle au joueur de Trooz pour qu'il fasse la remise en jeu suite de nouveau à un flagrante erreur du juge de touche et que l'arbitre central sort une rouge directe parce qu'il a cru on ne sait pas comment que le ballon avait été lancé exprès sur ce juge de touche alors là on n'est plus dans l'erreur, on est dans autre chose", estimera Steve Horenbach.

Après avoir échoué à plusieurs reprises sur le gardien qui a livré une prestation extraordinaire, Trooz, à 11 contre 9, doublera la marque par Ziane (2-0) mais Andrimont ne lâchera rien jusqu'à la fin et reviendra au score (2-1) avant que Rupied ne clôture la partie sur le score de 3-1.

Cela devait être un match de gala, de propagande, ce ne le fut pas. Du côté d'Andrimont le corps arbitral est vertement fustigé. Ce fut vraiment un match très difficile à arbitrer non seulement par le jeu engagé mais aussi par les nombreuses contestations souvent véhémentes et vraiment à la limite.

Les analyses

2018 03 11 Trooz Andrimont (145).JPG

Issa Camara * Capitaine du FC Trooz 

"C'était un match un peu difficile au début parce qu'on était opposé à une bonne équipe qui jouait au football mais notre avantage est que la première occasion, on l'a mise au fond des filets. Par la suite, Trooz a eu beaucoup d'occasions pour tuer le match. En première mi-temps, une occasion pour Jordy (Dardenne) et d'autres après la pause. Je crois qu'à 2-0 à la mi-temps, cela aurait été beaucoup plus facile pour nous. Mais à 1-0, je trouve qu'on a reculé un peu pour essayer de repartir en contre, notamment par Dylan (Knuts) qui avaient des jambes de feu aujourd'hui et partait tout le temps sur le flanc... "

Quelle est ta vision des cartes rouges ? 

"Sur la deuxième carte rouge, le joueur (Lejoly) était près de moi et franchement il n'a rien dit. Moi je ne sais pas pourquoi l'arbitre a montré la carte rouge mais le joueur était près de moi et il n'a pas dit un mot. Je n'ai rien vu d'autre."

Claudy Dardenne * Entraîneur FC Trooz

"C'est vrai qu'il y a eu des décisions du corps arbitral qui peuvent être critiquables par l'adversaire moi je n'ai pas à rentrer dans ces considérations-là même s'il est possible que ça a favorisé peut-être et même certainement le résultat du match d'aujourd'hui mais ce sera peut-être une autre fois qu'on aura des décisions qui sont justes ou pas justes à notre encontre. Ce n'est pas à moi de juger. Je le dis souvent à mes joueurs 'Il n'y a pas un arbitre qui va râler sur vous parce que vous ratez un contrôle ou une passe alors, arrêtez de discuter et de discuter et palabrer lorsque l'arbitre siffle'. Il faut savoir se taire et je pense que l'arbitre là, s'est laissé influencer défavorablement pour Andrimont par deux ou trois réactions dans les dix-quinze premières minutes du match. Moi, je ne m'arrête pas à ces considérations. L'important, c'est à la fin du bal , c'est la prise des trois points pour nous." 

Pendant les vingt première minutes, Trooz n'était pas vraiment dans le match ?

"Je ne dirais pas cela mais en tous les cas on était en place avec Andrimont qui a mis une pression sur notre défense, qui a voulu jouer haut, nous presser haut et donc nous empêcher de jouer notre jeu. Et, comme je l'ai dit à la théorie avant le match, on joue Andrimont, probablement la meilleure équipe du championnat, le meilleur adversaire en tous cas car je pense toujours que la meilleure équipe, c'est la nôtre (-rires). Andrimont restait sur une belle victoire à Pontisse qui n'avait encore perdu aucun match à domicile et ils étaient dans une spirale très positive. Psychologiquement et mathématiquement parlant, c'était un match hyper-important ce dimanche même si je reste convaincu qu'il n'y a vraiment rien de fait. Pour nous, la seule différence qu'il y avait entre il y a une quinzaine de jours et aujourd'hui, c'est qu'on n'était pas obligé de gagner. Si cela avait été il y a deux semaines, bien."  

Le point positif qui est en même temps un point noir, c'est que Trooz s'est créé cinq ou six occasions de but dans le petit rectangle et n'en a marqué aucune...

"Tout à fait. Mais je dois aussi tirer mon chapeau au gardien d'Andrimont qui a fait un match exceptionnel ce dimanche. Sans lui, je pense qu'on marque quatre ou cinq goals, facilement. Peut-être même plus. Mais c'est vrai qu'on doit être beaucoup plus performant dans le petit rectangle et je vais encore mettre l'accent là-dessus à l'entraînement. Ces ballons-là qui viennent du côté, il faut toujours les placer dans le replacement du gardien comme le sixième but de jeudi à Herve par Jordy (Dardenne) sur le centre de Bozzi (Joao). On manque encore parfois de jugeote dans ces situations-là."

J'ai entendu l'entraîneur de Trooz qui criait tout le temps à ses joueurs de se taire mais il n'a pas eu beaucoup de succès...

" Oui mais je pense aussi que le niveau de nervosité était un peu supérieur à un autre match vu l'importance de l'enjeu mais c'est vrai qu'il faut qu'apprenne à se taire et à éviter ces cartes jaunes inutiles pour blabla... Quand la faute est sifflée, c'est terminé, il faut se replacer..."      

Jeremy Ponsard   *   Capitaine Andrimont

2018 03 11 Trooz Andrimont (33bis).jpg

Impressionnant par son physique et son gabarit sur le terrain, Jeremy ne s'est pas ménagé ce dimanche au Stade de La Brouck

Capitaine courage... Votre vision du match ?

"Ben voilà, on avait bien débuté le match et malheureusement l'arbitre a flingué carrément son match et a tué le match après dix minutes."

2018 03 11 Trooz Andrimont (9bis).jpgEst-ce que justement, en début de match, vous (les joueurs) n'avez pas été un peu disons 'trop entreprenants' à l'égard de l'arbitre ?

"C'est vrai qu'on se l'est mis direct à dos, surtout moi. Il m'avait dit avant le match de ne pas parler, de jouer. Et puis voilà, il siffle une faute et je lui dis qu'il n'y a pas faute et il me sort la carte et Trooz en plus marque sur cette phase-là. Et en plus il y a faute sur le gardien. Donc on avait bien commencé le match mais l'arbitre a un peu tué le match."

Mais pour le championnat, rien n'est perdu.

"Bien sûr, on a perdu aujourd'hui mais rien n'est fait? Trooz a une très belle équipe mais il a encore de gros matches comme toutes les équipes." 

Ce que je ne comprends pas avec toi, c'est que tu es sympa comme tout et c'est agréable de te parler mais sur le terrain...

"Ah ça on me le dit toujours. Sur le terrain, je ne suis pas le même homme. C'est vrai que parfois je suis un peu trop nerveux."

 ****  

Les dernières bonnes nouvelles à Trooz

Le club confirme la reconduction de Dylan Knuts, Benjamin Delhez, Jordy Dardenne, Raphaël Condon, Ziane Sabeur & Jeremy Franchimont.

Les commentaires sont fermés.