Herve - Trooz 1-6... Les réactions

2018 03 08 herve.jpgCe jeudi 8 mars 2018, c'est par une soirée froide que le FC Trooz s'est rendu sur le Plateau pour y jouer son match de retard contre Herve. 

Confortées par les résultats du week-end dernier et par la possibilité de prendre la tête du classement, les troupes de Claudy Dardenne étaient plus que motivées. 

Le match a commencé avec dix minutes de retard, un joueur de Herve avait des problèmes de carte d'identité et la feuille de match avait, elle aussi, pris un peu de retard.

Classement par points perdus

Rechain -11

Andrimont -12

Trooz -13

Blegny -17

Pontisse -18        

Fléron -20

visite.JPG

Compte-rendu du match et réactions ci-dessous...

C'est donc à 20 heures 10 très précises que l'assaut fut donné. Pas de temporisation, pas de round d'attente, la balle est portée par Trooz immédiatement dans le camp local. Herve en a de suite plein les pieds. Après deux minutes déjà, deux phases confuses se produisent à même la ligne du but défendu par Bertholomé qui s'en sort miraculeusement.

Malgré l'état du terrain, lourd et gras, Trooz propose un football de rêve à ce niveau, bien aidé aussi par les dimensions du terrain, très long et très large. Trooz alterne combinaisons courtes, touches de balle en un temps et jeu long avec un certain bonheur car en plus, la concrétisation sera au rendez-vous, tout comme un pressing intense sur toute l'aire de jeu. Un football fatigant et qui demande une condition physique impeccable pour le pratiquer mais surtout un football qui étouffe l'adversaire...

Le résultat ne se fait pas attendre... Dardenne, bien isolé par Mazloum qui poursuit par un assist une récupération suivie de deux combinaisons jouées en un temps, ouvre la marque d'un envoi puissant (0-1). Quelques minutes plus tard, Ziane, très incisif, porte le score à 0-2, imité par Knuts qui, très opportuniste ce soir, prépare son hat-trick qu'il achèvera après la pause (0-3).

Alegre Jordi.JPGHerve passe très rarement le milieu de terrain mais à quelques secondes de la mi-temps, c'est Jordi Alegre (habitant de Trooz et fils de l'ancien prayonnais, José Alegre) qui atténue la marque, profitant de la seule hésitation de la défense de Trooz (1-3). "J'ai sauvé l'honneur", sourira Jordi après la rencontre avant de s'étendre sur les mérites de son adversaire. "Plus fort hein. Franchement il n'y a rien à dire. Sur ce que j'ai vu aujourd'hui, Trooz mérite d'être champion. Par rapport à l'équipe de Rechain, Trooz mérite d'être champion et j'espère qu'il le sera." Remarquons ici que Jordi semble oublier qu'il n'y a pas que Rechain qui lutte pour le titre comme on peut le constater avec notamment la victoire d'Andrimont qui vient d'aller infliger ce jeudi soir également à Pontisse sa seule défaite à domicile. Et, très impressionné par le Trooz de ce soir, Jordi poursuit "Trooz joue un football vraiment bien construit; ça part de derrière, ça essaye de jouer par le milieu. Le danger vient de partout..."

Après la pause, alors que l'on pensait que le but inscrit par Herve juste avant la mi-temps allait relancer les locaux, il n'en fut rien. La seule situation critique de cette dernière période fut annihilée par un plongeon de Condon dans les pieds de son adversaire. Knuts à deux reprises et Dardenne dans les derniers instants clôtureront la démonstration mais le plus dur reste à faire car ce sont Neuf Travaux d'Hercule qui attendent à présent Rackham, le capitaine du vaisseau nommé FC Trooz et surtout sans oublier que tout comme Trooz, Rechain et Andrimont ont encore leur sort entre les mains, au contraire des autres formations. Mais quoi qu'il en soit, la bataille s'annonce palpitante à souhait et c'est fort bien ainsi.

arbitre.JPGSoulignons aussi l'excellente prestation de l'arbitre Loïc Leclere et la grande correction de tous les acteurs.

*****

Après avoir accompli leur boulot avec talent, trois joueurs de Trooz, Knuts, Delhez et Ziane ont cédé leur place. Une belle occasion de leur donner la parole.

DSC_0040.JPG

Réactions

Alors Dylan (Knuts), tu as bien amélioré ton compteur-buts ce soir avec trois superbes réalisations :

"Oui, ça fait du bien."

Tu peux raconter tes buts ?

"Le premier, on fait un bon pressing hait sur l'adversaire qui perd la balle. Je me place au bon endroit et le gardien relâche la balle. Le deuxième goal, c'est une perte de balle du gardien, Jordy (Dardenne) me la joue en un temps, je vois le gardien s'avancer et je finis avec mon pied droit, la balle rentre dedans."

C'est surtout le troisième moi que j'ai apprécié.

"Oui, une rentrée en touche, à droite des buts. Je suis au coin du grand rectangle, la balle est sur mon pied gauche, j'enroule le tir et la balle prend le poteau et avec un peu de chance pénètre dans le but."

Comme c'est parfois simple de marquer un but. Et, dans la foulée, Dylan d'analyser le match :

" Nous avons fait un très très bon match sur un terrain fort gras et fort lourd. Après dix minutes de jeu, j'avais du mal à respirer. Mais on ne va pas se plaindre quand on voit les conditions dans lesquelles on a joué la semaine passée à Cornesse. Je pense que nous formons un bon bloc, on les a pressés haut et ils étaient un peu perdus..."

Et c'est au tour de Benjamin Delhez de livrer ses impressions. "Je ne suis pas un joueur qui va faire de grands coups d'éclat pendant le match mais je suis un joueur qui récupère beaucoup de ballons, c'est un peu mon jeu." En effet, ça, c'est bien vrai. "Aujourd'hui, je suis sorti, je n'ai pas fait un excellent match dans les duels (ah bon ?) parce que j'avais un peu peur de prendre la troisième carte jaune, dimanche c'est Andrimont. Je pense que globalement Trooz a fait un bon match, on joue bien football et en plus, ce soir, la finition était au rendez-vous. D'habitude elle nous lâche un petit peu." Donc le rêve, ce serait que le dernier match contre Fléron soit décisif ? "Oui, d'autant plus que Rechain aura terminé son championnat. Si c'est le cas, il y aura du monde, une belle ambiance... Ce qui serait génial, c'est que Fléron et Trooz se retrouvent à deux points de Rechain. Comme ça si on gagne, on est champions, si c'est Fléron, c'est Fléron qui le sera et en cas de nul, le titre ce serait pour Rechain. Mais maintenant si nous arrivons à être premiers avant, c'est encore mieux", clôture un Benjamin Delhez sans doute adepte des scénarios d'Alfred Hitchcock mais, pourquoi pas...

Quant à Sabeur Ziane, l'auteur du deuxième but, c'est avec plaisir qu'il le raconte. "Il y a une percée en 1-2 de Jordy (Dardenne) et d'Hussein (Mazloum) puis un débordement de Dylan (Knuts) qui frappe une première fois. Le gardien repousse vers Dylan qui est trop décentré et m'adresse alors le ballon. J'ouvre bien le pied et je place la balle dans le but via le poteau. Pour le match, on pouvait marquer deux buts dans les dix premières minutes puis on s'est mis en route en jouant en petits triangles en une ou deux touches de balle, ce qu'on fait beaucoup aux entraînements. On essaye de jouer en déviations et le plus important, ce n'est pas celui qui marque mais l'équipe. Trooz a gagné et est à présent bien positionné. Trooz a de très bons joueurs qui essayent de jouer au foot et on y croit..."

 Et le mot de la fin pour le coach et capitaine du vaisseau, Claudy "Rackham" Dardenne...

DSC_0035.JPGLe match ?

"Peut-on vraiment parler de match aujourd'hui car il me semble que l'adversaire était complètement démob mais peut-être aussi parce qu'on a eu la chance de mettre deux buts assez rapidement puis les joueurs ont continué à prester, malgré, on va le dire entre guillemets, une certaine aisance dans le développement de notre jeu. Hormis, dix minutes de flottement en fin de première mi-temps, les joueurs ont fait le travail et on peut savourer aujourd'hui mais il faut se reconcentrer pour dimanche."

Sans assister aux entraînements, j'ai l'impression de voir sur le terrain des phases de jeu répétées à l'entraînement ?

"On met en place des animations, on fait énormément de travail de possession de balle et donc forcément, à force de répéter, ça se remarque sur le terrain. Quand on voit un joueur de tennis à la télévision, ça a parfois l'air facile amis c'est surtout parce qu'il a répété mille fois la même chose et c'est ce que nous aussi essayons de faire aux entraînements, de répéter maintes fois de façon à ce que ça devienne un réflexe, un automatisme. Il reste neuf matches, ça devrait se jouer entre les trois équipes, Rechain, Andrimoont et Trooz, c'est pourquoi le match de dimanche contre Andrimont sera vraiment très important."

Vous aviez gagné 0-3 là-bas ?

"Oui mais ça ne veut rien dire. Il y a eu des faits de jeu à notre avantage dont l'exclusion de Schroeder après 20 minutes de jeu, une prestation cinq étoiles de notre part, même si, à 0-1, on leur annule un but qui aurait pu faire 1-1 et alors le match aurait peut-être été différent. Maintenant, c'est un autre match, un autre contexte..."

Tous vos joueurs ont l'air concernés !

"Absolument. J'essaye de faire passer le message. On n'est ni plus fort ni moins fort que Rechain ou Andrimont et ça se jouera autant dans la tête que dans les jambes."

 DSC_0044.JPGDSC_0039.JPGDSC_0038.JPGDSC_0042.JPGDSC_0013.JPG

 

 

Les commentaires sont fermés.