Conseil communal du 26 février 2018... Communiqué du bourgmestre

2018 02 26 cc 7.JPGCOMMUNIQUE DU BOURGMESTRE

CONSEIL COMMUNAL DU 26 FEVRIER 2018 :

C’est un conseil communal très chargé qui s’est déroulé hier soir.

Nous avons dans un premier temps validé le rapport financier du plan de cohésion sociale de Trooz, lequel démontre la bonne gestion des fonds alloués par la Région wallonne pour développer une multitude d’actions de cohésion sur notre territoire.

Dans la continuité des décisions prises récemment en termes de sécurité routière, le conseil a validé de nouvelles mesures concernant diverses voiries communales. J’ai expliqué que ces demandes étaient traitées au cas le cas par la police et la région et que de concert nous avancions pas-à-pas dans la sécurisation de nos voiries. Il reste encore du travail mais nous sommes à l’écoute.

Le conseil a décidé également de maintenir l’octroi d’une subvention aux gardiennes d’enfants pour l’année 2018 en modifiant légèrement le règlement pour celles qui ont plusieurs implantations.

Dans la cadre de la continuité de la modernisation de nos écoles, nous nous sommes inscrits dans un appel à projet « Ecoles numériques » auprès de la Région wallonne, …… gageons que notre dossier sera retenu !

Le conseil a également décidé d’adhérer à la centrale provinciale d’achat pour les communes nous permettant de continuer à faire des économies de fonctionnement.

Nous avons ensuite décidé l’achat de matériel pour le service travaux ainsi que de nouvelles poubelles qui nous permettront d’équiper mieux les quartiers.

Le conseil a aussi décidé que la petite chapelle Saint Georges de Trooz (rue de Verviers), en accord avec l’évêché et dans le cadre de la reprise du bâtiment par la commune, pourrait dorénavant accueillir un projet lié au tourisme et au commerce … affaire à suivre donc.

 Nous avons également décidé de passer une convention avec Intradel afin de leur permettre à l’avenir de gérer la construction de site de bulles à verre enterrées, la première prévue (14000 €) devrait se situer à la place des bulles rue des Aubépines à Fraipont, juste à côté de la future plaine de jeux.

Dans la continuité des travaux prévus en ce mois de mars sur la place du Marché, nous avons décidé de lancer une procédure nous permettant de rénover également les abords de l’église et de finaliser l’ensemble des rénovations de voirie de la place ainsi que de la rue du Moulin. 

L’acoustique de la salle de Forêt-Village n’a pas été oubliée non plus et c’est ici +/- 9000€ qui vont être investis.

Enfin, ces dernières années, le collège s’est attaché à vouloir améliorer la mobilité et la sécurité sur le territoire communal. C’est près de 540.000€ qui auront été dégagés cette année pour la rénovation des routes communales. C’est pourquoi, hier soir nous avons approuvé les conditions et mode de passation de marché de la réfection de diverses voiries : Route de Banneux, Rue Grihanster, Rue Haute, Basse Roty et sur les Charneux.

Nous avons également prévu un lot comprenant une petite place et diverses sections de routes et ce en fonction des dégâts causés par l’hiver. Ces travaux sont financés sur fonds propres, via emprunt ou avec l’aide de subsides lorsque cela s’avère possible.

Nous avançons à grands pas dans notre projet des rénovations des voiries et je ne doute pas que dans un avenir relativement proche nous pourrons budgétiser la rénovation des rues restant à réparer sur notre commune. Bien sûr il y aura des déçus, il n’est pas possible de tout faire rapidement, mais croyez bien que notre volonté est d’aboutir, dans le futur, à une rénovation complète de nos voiries.

Pour terminer notre conseil a décidé de voter une motion, à l’instar de bon nombre de communes, s’opposant au projet de loi relatif aux visites domiciliaires en vue d'arrêter une personne en séjour illégal.

Nous considérons que l’arsenal judiciaire déjà à disposition des forces de sécurité et des magistrats leur laisse tout le loisir d'intervenir et de contrôler toute personne susceptible de nuire à l'ordre public ; nous estimons que le domicile est inviolable sauf exceptions ordonnées par le juge d'instruction dans le cadre d’une infraction ou d’une instruction pénale et non d’une procédure administrative ; nous pensons que le projet de loi stigmatise les personnes en séjour illégal et dans ces conditions après un intéressant débat à plus d’un titre le conseil communal a décidé d'inviter le Parlement fédéral à rejeter le projet de loi en question par 16 voix pour et une abstention.

Fabien Beltran

* * *

Voir également article publié relatif à cette séance du Conseil communal 

Les commentaires sont fermés.