• Froid polaire en Belgique ?

    2018 02 20 (37).JPGPlusieurs météorologues nous l'annoncent, non seulement les températures vont descendre dès cette semaine mais en plus il est probable qu'elles descendront vraiment très bas (à tout le moins par rapport à celles auxquelles nous sommes habitués). 

    En résumé, c'est surtout la semaine prochaine que le froid fera son office puisque les températures devraient atteindre jusqu'à -20 degrés dans les Hautes Fagnes et -10 ailleurs sur le territoire. 

    Ce sont des prévisions qui sont néanmoins liées à certaines conditions, qu'il y ait peu de vent, que le ciel reste clair...

    2017 12 10 (104).JPGBon, pas de panique, un pic hivernal fin février voire début mars n’est pas un fait rarissime. N’oublions pas non plus quelques graines pour les oiseaux de jardin ainsi qu’un peu d’eau car ce sont eux qui souffrent le plus en cette période de froid prolongé.

    2018 02 20 (36).JPG

    Et surtout, gardez votre sourire ensoleillé car la pire vague de froid qu’ait connue la Belgique avait affiché des températures de -18 dans le centre du pays et jusqu’à -30 degrés relevés à Rochefort. C’était en janvier 40.

    Et si vos voisins sont des personnes âgées, n’hésitez pas non plus à leur demander si elles n’ont pas besoin d’une petite course…

    Et souvenons-nous aussi que c'est le 5 mai 1957 que Germain Derijcke avait gagné Liège-Bastogne-Liège sous la neige dans des conditions dantesques. Il n'y avait eu que 27 concurrents à l'arrivée et 135... non-partants, ce qui n'a strictement rien à voir avec le sujet de cet article, nous sommes d'accord si ce n'est pour vous dire qu'il peut neiger en mai.

  • 26ème Carnaval de Nessonvaux

    2018 03 02 carnaval.jpgRéorganisés depuis 1993 autour de la Maison des jeunes et à l'initiative de l'ASBL DAMAS, le carnaval de Nessonvaux et sa refonte sont attestés depuis la fin du 19ème siècle.

    A partir de cette période, un cortège fut organisé jusqu'au début des années 1920.

    La tradition voulait qu'au cours d'un procès factice, un tribunal parodie les gens du village. L'accusée, une femme vieille et laide, était jugée, plongée et refondue dans un chaudron. Une femme jeune et belle, en ressortait lavée de toutes les tares dont on lui avait fait reproche lors du jugement devant la Haute cour de Monville présidée par le juge Harloquai, et que les plaidoiries des avocats Pailette et Etiestou n'avaient pas pu sauver.

    Par son rite (re...fondre dans un chaudron) cette tradition se rattache à l'activité principale du village du 17ème au 19ème siècle, à savoir les forges et la fabrication des canons à fusils Damas.
    Le jeudi en soirée, soit deux jours avant le cortège, le comité porte les assignations à comparaître aux habitants qui seront jugés par la Haute cour de Monville et refondus.
    Le vendredi, une soirée lance les festivités. Celle-ci se déroule à la salle "Le Préau", située dans l'école primaire du village. Ayant eu lieu durant des années le samedi après le cortège, cette soirée a cessé d'exister pendant 5 ans. Mais, à l'initiative du comité "Jeu'Ness", elle a revu le jour sous le nom de soirée "pré-carnaval" et n'a plus lieu le samedi mais le vendredi. Elle en sera déjà à sa 3ème édition cette année.
    Le samedi, à 12h45, au hameau de Vaux-sous-Olne, monsieur le Bourgmestre Fabien Beltran déclare officiellement ouverte li "R'FONTE DES VÎLES".

    Le cortège peut alors s'ébranler et déambuler dans les rues du village. Sur le trajet, le comité ne manque pas de fêter la doyenne et le doyen du village.
    Vers 16h, le jugement a lieu place E.VANDERVELDE (rue large). Après celui-ci, tous les participants ainsi que le public peuvent se désaltérer en sirotant un des délicieux pekets proposés par le comité Carnaval de Nessonvaux.