Concours trottoir fleuri... et casse-gueule... Suite et pas fin.

La Wallonie qui gagne !

Depuis 2015, un renfoncement sur le trottoir crée le danger sur la N61, aux environs du pont de Prayon.

Consciente de ce danger potentiel, une petite plante avait décidé de sortir de terre (de pavé ?) pour attirer l'attention des passants. Patiemment, elle avait grandi au bord du trottoir et saluait tous les piétons de son sourire afin de les informer du danger potentiel.

Votre blog lui avait rendu hommage le 21 juin 2016 au gré d'un article intitulé "Concours trottoir fleuri... et casse-gueule..."

2016 06 21 1.jpg

2016 06 21.jpg

Le temps a passé... Le danger a été signalé aux autorités compétentes à plusieurs reprises sans suite...

Et puis soudain,

alors le trou s'enfonçait lentement dans l'oubli, en ce début janvier 2018, soit environ deux ans après le premier constat, l'autorité publique a réagi avec promptitude et, le

2018 01 10 grand rue réparation (1).JPG

2018 01 10 grand rue réparation (2).JPG

2018 01 10 grand rue réparation (2).JPG

2018 01 10 grand rue réparation (3).JPG

 

la réparation a été effectuée mais, en réponse aux interrogations d'un riverain qui s'inquiétait de l'abandon sur place des barrières, il lui fut répondu que c'était une autre équipe qui serait chargée de l'enlèvement.

Quelques jours ont passé et c'est un nouveau danger potentiel qui est apparu. A la place du trou et de la fleur, voici ce qui attend piétons et... automobilistes car le danger s'est aussi déplacé sur la bande de stationnement.

2018 01 16 grand rue réparation (2).JPG

2018 01 16 grand rue réparation (3).JPG

2018 01 16 grand rue réparation (4).JPG

2018 01 16 grand rue réparation (1).JPG

 L'enlèvement des barrières serait-il programmé fin 2020 ?

Va savoir...

Commentaires

  • Enfin une fin à ce chantier. Récapitulatif, il y a deux ans, une entreprise sous traitante effectuait un nouveau raccordement pour la CILE chez mes voisins. Après l'installation, le comblement de la fouille s'était effectuée sans laitier, ni béton, par cette même société sous traitante. les effets furent rapides, effondrement du trottoir. Après plusieurs demandes de ma part auprès de la CILE et de nombreux mois d'attente (voir photos du Blog Sud Presse), une équipe du sous traitant est venue le 1 décembre bétonner le coffre du trottoir et déposer deux plaques de passage et une signalisation inutile sur l'aire de parking. Dernièrement une autre équipe est venue procéder au carrelage du trottoir, en laissant la signalisation toujours aussi inutile sur ma façade et sur l'aire de parcage (voir photos). Une nouvelle communication, sur un le ton un peu plus élevé, et un camion spécialisé en signalisation est venu ce midi enlever la signalisation. Ouf, il ne reste que les déchets et saletés.

  • Charles, nous sommes en WALLONIE, pas en FLANDRE, tu sais bien qu'il faut du temps pour tout.
    Il n'y a pas que cet endroit ou les plantes poussent et ou les trottoirs sont dangereux!
    Bonnes photos à l'avenir, e n te promenant sur la grand ' rue.

Les commentaires sont fermés.