Jérôme de Warzée, Thierry Luthers et Yves Laurent s'étaient donné rendez-vous chez Club à Belle-Île

Jérôme de Warzée, ses Cactus, Thierry Luthers, ses Tombes et Yves Laurent, ses ou plutôt leurs (car ils sont 2017 12 23 (19).JPGdeux) Jeux de mains, dédicaçaient leurs œuvres ce samedi 23 décembre 2017 chez Club à Belle-Île.

Jérôme.jpgStar des médias et de la RTBF en particulier, Jérôme de Warzée propose à ses lecteurs (à ses fans ?) quelques-unes de ses chroniques assurément plus piquantes les unes que les autres.

2017 12 23 (6).JPG

Thierry Luthers, quant à lui, s'est attaché à un travail en profondeur puisqu'il présente un "Guide des tombes de personnalités belges" intitulé "Derniers domiciles connus". Le livre en question n'est que le premier tome d'une série qui emmènera le lecteur visiter les cimetières de tous les coins du Royaume et de l'étranger.

Derniers domiciles connus.jpgThierry, pourquoi les tombes ?

"Moi je suis passionné de longue date par les tombes des gens célèbres. Je suis ce qu'on appelle un taphophile (personne qui manifeste un attrait pour les tombes et les cimetières) alors j'ai fait des recherches et puis je me suis dit que j'allais écrire un bouquin. Finalement j'ai trouvé 7000 tombes donc je vais écrire cinq bouquins. Le premier tome, c'est Liège."

Et ça vous a pris combien de temps ?

"Oh, ça a pris deux ans et demi de recherches quasi quotidiennes. C'est beaucoup de travail mais c'est ma formation d'historien qui a repris le dessus et j'ai retrouvé tous les vieux réflexes méthodologiques, notamment consulter les journaux, les faire-part, les avis nécrologiques, etc. Je me suis aussi adressé aux communes, à l'état-civil des communes... Facebook ça m'a aidé parce que j'ai retrouvé des gens par homonymie et par Internet évidemment."    

Jeux de mains 2.JPG

Et enfin, faisons connaissance avec l'auteur de Jeux de Mains ou plutôt les auteurs car en fait Yves et Laurent sont les deux prénoms de notre duo d'auteurs. 

Jeux de mains 1.jpgEntretien avec les auteurs

Comment faites-vous pour écrire à deux parce qu'en fait, vous n'avez pas nécessairement le même style d'écriture ?

Et Laurent de répondre : " Justement, c'était un de mes deux défis. Le premier défi, c'était que le lecteur ne trouve pas le meurtrier avant la fin du roman. Et le deuxième était que le lecteur ne se rende pas compte que la plume change de main. Et là, nous avons bluffé tout le monde car Yves et moi nous nous connaissons depuis 26 ans et nous avons des amis qui nous connaissent et sont certains que moi j'ai écrit une telle scène et ils se trompent."

Et comment avez-vous décidé d'écrire à deux ?

Yves prend alors le relais pour répondre : " C'est moi qui avais commencé l'histoire en 2007. Je n'avais écrit qu'une vingtaine de pages puis j'ai décidé d'arrêter l'écriture. J'ai raconté toute l'histoire à Laurent et ensemble, on a décidé d'écrire le roman."

Et vous avez repris l'écriture à partir de la vingtième page ?  

"Oui mais pas vraiment car nous avons ajouté un prologue et ce qui avait été écrit a bougé de place entretemps. Nous sommes tous les deux "poisson" et avons la même sensibilité, le même humour et apparemment le même style d'écriture car personne n'est capable de dire avec certitude qui a fait quoi. Mais tout a été travaillé et retravaillé."

Techniquement, comment procédez-vous ?

"Nous communiquons beaucoup par mail notamment et ce qui est intéressant c'est qu'on a un feed-back constant, en direct. Nous nous répartissons également les tâches."  

Le point de vue d'une lectrice qui passait par là et avait déjà lu le livre

"C'est un excellent thriller, bien ficelé qui laisse le suspense intact jusqu'au bout. L'écriture est fluide. J'attends avec impatience le prochain roman de ces auteurs."

Quelques photos en cliquant ici

2017 12 23 (9).JPG

 

2017 12 23 (15).JPG

2017 12 23 (21).JPG

2017 12 23 (23).JPG

2017 12 23 (16).JPG

 

Les commentaires sont fermés.