Le PCDR au Conseil communal : 11 décembre 2017

PCDR.pngPCDR

Le point 7 de la séance du Conseil communal de ce lundi 11 décembre était intitulé P C D R (Plan Commun de Développement Rural).

Fort bien, mais qu’est-ce que c’est ?

LE GRAND RESUME

Souvenons-nous… En mai 2010, le Conseil communal de Trooz avait pris la décision d’entamer une Opération de Développement Rural (ODR). C’est un processus qui donne la parole aux citoyens pour améliorer le cadre et la qualité de vie dans la commune. En mars 2012, des réunions ont été organisées dans les villages afin d’identifier les atouts, les faiblesses et les besoins de la Commune. Il était demandé aux citoyens de participer à ces réunions et de donner leur avis sur la vie dans leur commune (mobilité, environnement, vie sociale et associative, logement, tourisme, etc.). Pour ceux qui n’avaient pu se déplacer, la possibilité de faire part de leurs considérations par mail était offerte.

pcdr trooz.jpg

A terme, un document appelé Programme Communal de Développement Rural (PCDR) devait être rédigé pour être présenté au Gouvernement wallon. Document présentant un bilan socio-économique de la commune, les résultats de la participation citoyenne, les objectifs que la commune s’est fixés et une liste de projets à réaliser dans la commune sous la forme de fiches-projets. Pour suivre les différentes étapes de ce processus, une commission composée d’habitants de la commune sur base de candidatures, mais aussi d'élus pour un quart maximum du nombre de membres, allait être mise en place, la Commission Locale de Développement Rural (CLDR).

Le 27 janvier 2014, le Conseil Communal a désigné les 20 membres de cette CLDR, soit 10 effectifs et 10 suppléants, dont 4 élus et l’échevin du développement rural, Christophe Marck qui assume la présidence. Quatorze Trooziens candidats représentant divers intérêts et sensibilités ont été désignés.

A l’époque, le Groupement Régional Economique Ourthe-Amblève (GREOA), depuis devenu GREOVA, a été désigné par le Ministre wallon de la Ruralité comme organisme accompagnateur c’est-à-dire que les agents de développement du GREOA devaient (pouvaient ?) apporter un soutien à la commune pour réaliser la consultation de la population en toute neutralité…

Depuis, de l’eau a coulé sous les ponts et un pont s’est même écroulé dans les eaux troubles de la Vesdre mais, après des réunions, des discussions entre gens concernés ou pas (voire si peu), des interpellations parfois virulentes sur les bancs de la Salle des Mariages lors d’une ou l’autre séance du Conseil communal, ce lundi 11 décembre 2017, le bébé était officiellement présenté aux élus et donc bien évidemment aux citoyens.

C’est ce document important que votre blog Sudinfo de Trooz vous présente ci-dessous.

Tout d’abord, il faut savoir que cette étude de faisabilité est partagée en différents lots numérotés.

Le lot 0 concerne les projets en cours, le lot 1, ceux à réaliser dans les 2-3 ans, le lot 2, ceux à réaliser dans les 3-6 ans et le lot 3, ceux à réaliser dans les 7 ans ou plus jusqu’à 10 ans maximum.

Des interventions ont occupé une bonne partie de cette séance, avec notamment Olivier Baltus au micro, lui qui suit de très près ce PCDR, ce qui est une bonne chose.

Merci de signaler toute erreur éventuelle...

Les fiches vous sont proposées ci-dessous : 

 

0.jpg

1.jpg

2.jpg

3.jpg

4.jpg

5.jpg

6.jpg

7.jpg

8.jpg

9.jpg

10.jpg

11.jpg

12.jpg

13.jpg

14.jpg

15.jpg

16.jpg

17.jpg

18.jpg

19.jpg

20.jpg

21.jpg

22.jpg

23.jpg

24.jpg

Les commentaires sont fermés.