Barbara Pravi en première partie de Florent Pagny

Après 2014, Florent Pagny s'est à nouveau produit au Country Hall du Sart Tilman (voir quelques photos ici) ce samedi 2 décembre 2017.

Que dire de ce concert ?

L'avant-concert... Organisation

IMG_20171202_181606.jpgIl était prévu que les portes soient ouvertes à partir de 18h30, elles le furent aux environs de 18h45 et par ce froid piquant, ce n'était pas l'idéal surtout pour les personnes plus âgées présentes dans le public. Qui plus est, la délimitation des files d'attente était insuffisante et autorisait les inévitables infiltrations. Et si on ajoute qu'à l'ouverture des portes pour les personnes à mobilité réduite (en premier lieu), plusieurs personnes visiblement peu concernées sont passées pas ce canal...

Par contre, une fois les portes franchies, l'organisation était impeccable et le personnel efficace et d'une grande amabilité.

Florent Pagny

Egal à lui-même, l'artiste a séduit un public déjà conquis avant son entrée en scène. Il a 2017 12 02 Luc Deglin (10)ters.jpgentamé sa prestation bien évidemment par le top de son nouvel album, "Le Présent D'abord", accompagné d'une superbe mise en scène et d'un son d'une qualité remarquable. Il a ensuite parcouru quelques anciens succès quelque peu revisités et s'est autorisé des reprises, notamment de Serge Gainsbourg et Jacques Brel. Il s'est aussi lancé dans l'anglais de David Bowie avec sa version de Space Oddity. Merci à Florent qui a avoué lui-même qu'il n'était pas doué pour la langue utilisée en brumeuse Albion mais le point positif, c'est qu'au moins, avec Florent Pagny, on comprend bien l'anglais sans faire trop d'efforts...

Barbara Pravi en première partie

24740173_10214852617532507_876060875_o.jpg

DSC_0103.JPG

C'est à une jeune chanteuse talentueuse qu'était réservée l'ouverture de ce concert. Ce n'est jamais évident pour un jeune chanteur, homme ou femme, de précéder un monstre sacré de la chanson devant un public relativement nombreux.

Cette nouvelle voix de la chanson française a accompli avec brio son passage avant Florent Pagny.

Auteure-interprète, elle a proposé quatre morceaux pour se présenter au public dont "Pas grandir" que vous avez pu écouter en fin de vidéo ci-dessus.

DSC_0112.JPGC'est avec assurance qu'elle nous a offert sa voix pure, claire, sa prononciation impeccable, une voix "chantante" qu'on a envie d'écouter. A coup sûr Florent Pagny ne s'est pas trompé en la choisissant pour introduire son spectacle. 

Quand on la voit de près, après l'avoir aperçue de loin, force est de constater que Barbara Pravi affiche le même sourire que dans ses chansons. Répartie et sens profond de l'humour sont manifestement des qualités naturelles chez cette petite jeune femme qui nous surprendra probablement encore dans un futur proche. Durant sa prestation, elle savait que le public attendait Florent et elle n'a pas manqué de le dire avec gentillesse et une solide dose d'humour, clouant de la sorte le bec aux deux ou trois impatients qui comme à l'accoutumée ont pris place dans les gradins...

Pour avoir parlé quelques minutes avec elle dans le hall, après le spectacle, nous avons été marqués par son côté humain, son intelligence et, quelque part, son espièglerie...

Dans "Pas grandir", il est latent que le combat féministe lui tient aussi à cœur. Elle n'a pas hésité non plus à quelque peu se raconter au travers de ses chansons, évoquant notamment, dans "Déda" son grand-père serbe qui, dans sa jeunesse a fui son pays alors sous le joug du Maréchal Tito. Passager clandestin d'un train filant vers la France et la liberté retrouvée...

On sent Barbara Pravi bien imprégnées des valeurs humaines fondamentales.

Bon vent Barbara.     

DSC_0106.JPG

DSC_0114.JPG

Commentaires

  • Bravo ma Barbara ! Ca avance, ça avance et fichtrement dans le bon vent ! Bises mon ange.

Les commentaires sont fermés.