Pour la reconnaissance du Parc du Ry-Ponet

2017 10 25 (22).JPG

Le Ry-Ponet s'invite aux Conseils communaux de Liège, Beyne-Heusay et Chaudfontaine

C’est, appuyé par trois conseillers communaux, que Jean Peletier, un des membres actifs de la plateforme citoyenne Ry-Ponet, a redit ce mercredi lors d'une conférence de presse, non seulement ses inquiétudes quant au futur mais a aussi insisté sur la persistance de la mobilisation des citoyens. Qui plus est, à la table des orateurs, François Schreuer (Liège Vega), Lionel Thelen (Chaudfontaine Ecolo) et Serge Francotte (CDH-Ecolo) ont été rejoints par Fabrice Drèze (Liège MR) et Olivier Baltus (Trooz Indépendant mais attenant Vega).

Pour rappel, la plateforme Ry-Ponet a été créée début 2015 et elle réunit des habitants et des citoyens autour de trois objectifs, à savoir empêcher la destruction du site des Haïsses-Piedroux à Chênée par un projet immobilier mais aussi protéger définitivement la globalité de ce site de plus de 300 hectares, à cheval sur Chênée, Grivegnée, Romsée, Beyne-Heusay et Vaux-sous-Chèvremont et ceci tout en promouvant des alternatives pour un logement réfléchi et respectueux de l’environnement et des habitants.

Le cheval de bataille de la plateforme est de demander aux autorités compétentes de refuser tout permis d’urbanisation pour ce projet immobilier et de protéger durablement ce site magnifique.

Dans un premier temps, la société Neufcour a retiré son projet de lotissement de 520 logements à Chênée, peut-être un peu poussée par la mobilisation des 4700 personnes et associations qui ont agi pendant l’enquête publique de juin dernier.

Il y a néanmoins de fortes chances pour que la société Neufcour représente son projet peut-être très légèrement amendé dès 2019. On se demande pourquoi.

« Cette victoire du retrait n’est que temporaire », avance Jean Peletier. « En effet, ce retrait tombé du ciel permet à la Ville et aux différentes autorités de ne pas devoir prendre une position claire et motivée par une argumentation détaillée ». Il est clair que pour certains, avant les élections communales de 2018, c’est un fameux poids dont les futurs candidats au pouvoir sont provisoirement débarrassés. Il est pourtant évident que ce projet, qualifié de calamiteux par la plateforme ne sera absent de la campagne électorale.

2017 10 25 (12).JPG

Pour preuve, cette -sans doute- première salve de communication ce 25 octobre 2017 à la Maison de la Presse, un projet de délibération conjoint porté par François Schreuer (Liège Vega), Lionel Thelen (Chaudfontaine Ecolo) et Serge Francotte (CDH-Ecolo).

Motion.jpg

Le Conseil communal de Chaudfontaine, sollicité hier soir (25 octobre 2017), a adopté la délibération à l’unanimité. Le lundi 30 octobre, François Schreuer (Vega) la défendra à Liège et le lundi 6 novembre, c’est Serge Francotte qui poursuivra l’opération à Beyne-Heusay.

Il est à noter que Fabrice Drèze (MR) défendra aussi ce projet de délibération avec quelques amendements…

« Ce projet du Ry-Ponet concerne toute l’agglomération » ajoutait Olivier Baltus qui souligne que Liège, en tant que métropole a une influence bien plus étendue qu’aux frontières de la ville.

Histoire à suivre…

117876747.png

117876632.jpg

Ces deux photos, source site La Passeur (d'idées)

Les commentaires sont fermés.