Hommage à Antonio CHACON MONTILLA décédé en Belgique ce 25 octobre 2017

Ci-dessous, quelques lignes relatives à la guerre d'Espagne vécue par mon Papa décédé ce 25 octobre 2017 que je souhaite voir publié en sa mémoire.

La situation est toujours d'actualité lorsqu'on voit le conflit catalan lequel pourrait servir de tremplin à quelques politiciens ignorants du passé.

José Antonio Chacon

2017 10 25 Chacon.png

Hommage à Antonio CHACON MONTILLA

Né en Espagne le 26-8-1932 et décédé en Belgique le 25-10-2017

La guerre d'Espagne (également désignée sous le nom de guerre civile espagnole) est un conflit qui, du 18 juillet 1936 au 1er avril 1939, opposa en Espagne, d'une part le camp des républicains, orienté à gauche et à l'extrême gauche, composé de loyalistes à l'égard du gouvernement légalement établi de la IIe République et de révolutionnaires anarchistes, et d'autre part les nationalistes, le camp des rebelles putschistes orienté à droite et à l'extrême droite mené par le général Franco.    

Cette guerre se termina par la victoire des nationalistes qui établirent une dictature qui dura 36 ans, jusqu'à la transition démocratique qui n'intervint qu'à la suite de la mort de Franco, en 1975 !

Cette guerre civile fut la conséquence, sur le long terme, des malaises sociaux, économiques, culturels et politiques qui accablaient l'Espagne depuis plusieurs générations. Après la proclamation de la IIe République en 1931, l'exacerbation croissante des tensions entre Espagnols culmina avec l'insurrection durement réprimée des Asturies (1934) et la résurgence de troubles civils et de violences réciproques au printemps 1936, après la victoire électorale du Frente Popular.  

Préparé de longue date, le soulèvement militaire et civil du camp nationaliste éclata le 18 juillet 1936, mais sa mise en échec partielle déboucha sur une guerre civile imprévue, longue et meurtrière.

Cette guerre d’Espagne se poursuivit ensuite avec la seconde guerre mondiale. Hélas pour l’Espagne cette guerre ne s’achèvera pas avant la mort du Tyran et dictateur Franco avant 1975 et bien encore après, … chez certains fascistes nostalgiques !

Notre Père nous en parlait souvent, à chaque fois qu’il voulait aider un compatriote Camarade Emigré et qu’il rencontrait un problème administratif, et qu’il devait se confronter à ce genre de personnes ! Encore un reste de ce que l’ « Hijo de Puta  »  sema, disait-il !

Nous n’oublierons jamais tes combats pour la Liberté, la Démocratie et l’Equité.

Pour cela, nous tes Enfants, tes Amis, SEGUIREMOS LA LUCHA Antonio  !

Commentaires

  • Je m’associe à la famille et aux amis pour m’incliner devant l’action qui a été menée par Antonio et ses amis pendant la période « franquiste ». Chargé de responsabilités importantes par le parti communiste espagnol, Antonio a participé à l’opposition au régime franquiste pendant toute l’existence de celui-ci. Son action a souvent été clandestine et très dangereuse pour sa liberté et sa vie. Avec de nombreux amis belges, je m’incline devant cette vie chargée d’actions sociales, démocratiques et républicaines. Je remercie les enfants pour avoir rappelé aux jeunes générations une période de la vie "européenne", volontairement oubliée. Antonio laisse auprès de ses enfants un souvenir chargé de respect.

  • Il est dommage et grave de voir avec l'actualité en Espagne que l'histoire nous rattrape . Que quelques politiciens verreux et avides de pouvoir et de sentations fortes sont prêts à ignorer le passé encore récent d'un pays déchiré par la tyranie.Dictature qui aura fait des millions de morts et d'orphelins. Cette situation, ne l'oublions pas, si elle devait dégénérer, pourrait vite être utilisée et prétexter à une disollution de quelques pays européen. La Belgique serait l'un d'eux !
    N'est ce pas le petit monsieur qui a honteusement arboré le drapeau catalan dans l' édifice du parlement belge !
    L' un des messages de mon père était : Ne rester pas dans l'ignorence car c'est elle qui vous mangera! Soyez lucides et restez sur le juste chemin !
    Merci à tout ceux qui ont cautoyé mon père et qui ont lutté comme lui pour la Liberté !
    MERCI.
    Luis Chacon

Les commentaires sont fermés.