Matricule 226 *Numéro 32* 1975-76

Comme chaque mardi, nous poursuivons la remontée dans le temps de l'histoire, bien incomplète hélas, du foot dans notre commune (actuellement Trooz).

Pour rappel, vous pouvez retrouver toutes les publications précédentes relatives à cette série en ouvrant la catégorie ci-contre, à droite, intitulée « Matricule 226 ».

N’hésitez pas non plus à signaler toute faute de frappe et/ou d’orthographe ainsi qu’une erreur dans les textes et à commenter les photos et textes.

Merci de votre fidélité et à la semaine prochaine pour la suite de ces palpitantes aventures. 

Aujourd'hui, la saison 1975-76.

N'hésitez pas non plus à compléter ces pages en m'envoyant des photos de ce passé footballistique dans notre commune.

Pour contact : charles.clessens@skynet.be

1975-76   Nessonvaux

Le Wallonia, malgré les judicieux conseils de son coach J. Mathonet, termine dernier avec seulement 21 points et descend en P4.

Alex Henrard est président et Jean-Marie Mordant secrétaire.

1975-76   Prayon 

Coupe de Belgique

10 août 1975 : Prayon - Florenville 5-2

17 août 1975 : Waremme - Prayon 6-1          

Première Provinciale    Montée en Promotion

1975 - 76 saison Prayon fc (15).JPGC’est avec un trio d’entraîneurs, les frères Sabic et Jacques Boué que Prayon, au terme d’une saison irrégulière, regagna sa place en promotion : 19 victoires, 7 défaites, 4 nuls et un goal-average de 66 – 38. 

Avec 42 points, Prayon terminait deuxième derrière Blegny (43).

Un fois de plus, Vinko Sabic empocha le titre de meilleur buteur avec 34 buts inscrits.

Prayon – Visé  1-2                        

Prayon – SRU Verviers   3-1

SRU Verviers – Prayon   1-0                        

Xhoffraix – Prayon   3-1

Prayon – Xhoffraix   4-0                         

Ferrières – Prayon   4-3

Braives – Prayon     1-2                           

Prayon – Amay   3-1

Prayon – Ferrières   2-2                          

Fléron – Prayon   1-1

Amay – Prayon    1-2                          

Prayon – Pepinster   8-2

Prayon – Fléron   3-1                          

Malmundaria – Prayon   0-1

Pepinster – Prayon      0-5                          

Prayon – Oreye   2-1

Prayon – Malmundaria   2-1                          

Herve – Prayon  0-2

Oreye – Prayon  1-3                        

Prayon – Elan Dalhem   1-0

Prayon – Herve   1-0                        

Blegny – Prayon  2-2

Elan Dalhem – Prayon   4-2

Prayon – Lierneux   3-1

Prayon – Blegny      3-2                        

Loncin – Prayon    2-3

Lierneux – Prayon     1-1                        

Prayon – Braives   2-0

Prayon – Loncin    0-1                        

Visé – Prayon                                 2-0

Prayon – Malmundaria 2-1

C’est devant 1000 personnes que Prayon, qui possède la meilleure attaque de la série, annonce la couleur dès le début. Le ballon, à peine mis en jeu, est repris par N’Goé et détourné in extremis par le gardien de Malmédy. Au quart d’heure, les défenseurs locaux croient au hors-jeu et Pirnay part seul vers le but mais est retenu fautivement par Kuzma. Libert convertit le penalty accordé par M. Roggemans (0-1).

Prayon réplique en force par Bianchi dont l’envoi s’écrase sur le montant mais, à la demi-heure, Vinko Sabic égalise (1-1) avant de donner au score son allure définitive deux minutes plus tard (2-1).

En fin de match, Prayon se regroupe et conserve la victoire.

Prayon – Fléron 3-1

1975-76 prayon première.jpg

Prayon alignait bien onze joueurs mais Jean-Pierre Maassen qui finissait de se préparer au vestiaire a loupé la photo.

Prayon – Xhoffraix 4-0

Devant 600 spectateurs, Boué a ouvert le score avant que V. Sabic ne réussisse un hat-trick.

Amay – Prayon 1-2

Après une légère domination d’Amay, Vincent Sabic ouvre le score après la pause mais Amay égalise rapidement avant que N’Zoloma ne libère Prayon 1-2.

Pepinster – Prayon 0-5

600 personnes ont pu admirer l’efficacité des Prayonnais N’Goé (2 buts), Kuzma puis Y. et V. Sabic.

Blegny – Prayon 2-2

C’est le football, c’était 0-2 à la 88e. C’était un des matches de l’année et il tint ses promesses, ne serait-ce que par son final. Bien que jouant prudemment, par les seuls N’Goé et Vinko Sabic, Prayon semait la panique dans les rangs locaux et, suite à un coup-franc brossé de Jacques Boué par-dessus le mur, le « roi des buteurs » déflorait la marque 0-1 avant de récidiver peu de temps après (0-2). A Blegny, plus personne n’espérait lorsqu’un long centre de Borguet surmonta la défense visiteuse pour aboutir sur la tête de Prégardien (1-2). A peine la balle remise en jeu, le même Prégardien remettait le couvert (2-2) et ce, devant plus de 700 personnes.

Prayon – Lierneux 3-1

Ce 4 avril 1976 s’apparente aussi à un moment charnière de la saison. Mené à la marque depuis la 23e, Prayon égalise par Boué à la 50e puis Vinko Sabic fait 2-1 quelques instants plus tard d’un envoi puissant qui glisse des mains du keeper de Lierneux, Lambrée. A l’heure de jeu, N’Goé accentue l’avance des locaux qui avaient inversé la tendance en dix minutes à peine.

Loncin – Prayon 2-3

Les buts par V. Sabic (2) et Bissot.

Le point

Les deux montants sont donc connus.

Est-ce un hasard que Blegny et Prayon viennent directement de promotion et reprennent l’ascenseur ?

Toujours est-il qu’à Visé, les Rouge et Bleu furent méconnaissables alors qu’ils auraient pu se contenter d’un point, ils ont joué la fleur au fusil.

A l’issue de cette défaite par 2-0, les Prayonnais durent attendre le résulte de Braives – Ferrières (1-1) pour savoir s’ils étaient promus.

Il y a deux ans, à l’issue du test-match contre Braives, Prayon accédait à la promotion mais, douze mois plus tard, il regagnait la P1. Durant l’entre-saison, les dirigeants prayonnais ont tiré les leçons de leur double expérience et le succès de cette saison est le fruit d’une politique adroitement menée, notamment en confiant les rênes de l’équipe au trio Boué et les frères Sabic suite au départ de Georges Duprez.

Qui plus est, Prayon a recruté d’excellents éléments tels Mario Bianchi (Fléron), Gabriel N’Goé (Waremme), Antoine N’Zoloma (Bomal) et José Henrotay (Bressoux).

Malgré la montée, cette saison peut être cataloguée dans la série « en dents de scie ».

En effet, Prayon loupa son départ avec deux défaites face à Visé (1-2) puis à la SRU Verviers (1-0).

Heureusement, l’US Ferrières et Blegny s’étaient eux aussi laissé surprendre.

La suite fut parfois à rebondissements mais les Métallurgistes en sortirent à  leur avantage comme lors des victoires face à Fléron (3-1) puis à Malmedy (0-1) et Herve (0-2) où ils se montrèrent plus réalistes. Enfin, si les rencontres face à Ferrières furent d’un excellent niveau, que dire du suspense des matches contre Blegny. A l’aller, Prayon était mené 0-2 avant de gagner 3-2 sur le fil et au retour, Blegny mené 0-2 revint à 2-2 au coup de sifflet final.

Quoiqu’il en soit, Prayon retrouve la promotion.  

1975 - 76 saison Prayon fc (13).JPG

1975 - 76 saison Prayon fc (1).JPG

1975 - 76 saison Prayon fc (2).JPG1975 - 76 saison Prayon fc (4).JPG1975 - 76 saison Prayon fc (5).JPG1975 - 76 saison Prayon fc (6).JPG

1975 - 76 saison Prayon fc (3).JPG

1975 - 76 saison Prayon fc (7).JPG

1975 - 76 saison Prayon fc (8).JPG

1975 - 76 saison Prayon fc (9).JPG

1975 - 76 saison Prayon fc (10).JPG

1975 - 76 saison Prayon fc (11).JPG

1975 - 76 saison Prayon fc (12).JPG

1975 - 76 saison Prayon fc (16).JPG

1976 Prayon 7.jpg

1976 Prayon.jpg

 

Les commentaires sont fermés.