Trooz : lettre ouverte d'un conseiller communal au bourgmestre

baltus ol1.JPGOlivier Baltus, conseiller communal de l'opposition à Trooz, a envoyé une lettre Beltran Bourgmestre2.jpgouverte au bourgmestre, Fabien Beltran.

 

Il nous a transmis copie (voir ci-dessous)

Trooz, le 30 septembre 2017

 

Olivier Baltus

Rue au Thier 78

Commune de Trooz

A l’attention du Bourgmestre Fabien Beltran

Rue de l’Eglise 22

4870 TROOZ

 

Monsieur Le Bourgmestre,

Le 10 mai 2010, les autorités communales de Trooz décidaient de s’engager dans une « Opération de Développement Rural » (ODR).

Dans les domaines de l’économie, la mobilité, l’environnement, la vie sociale, le patrimoine…, les besoins de notre commune et les attentes de sa population demeurent énormes, comme l’atteste le plan de 25 fiches-actions qui ont été élaborées par les dizaines de citoyens qui ont participé au projet via quantité de réunions de travail pendant près de 3 ans.

L’aménagement de la Place Emile Vandervelde à Fraipont, la restauration des espaces verts de La Brouck, l’aménagement d’une voie lente le long de la Vesdre entre Trooz et Chaudfontaine, la mise à disposition d’un local adapté pour la petite enfance, l’amélioration de la coordination et des échanges entre les associations… sont quelques-unes de ces actions qui doivent améliorer le cadre et la qualité de vie des Trooziens.

Comme vous le savez, ce travail ne s’est pas fait sans peine et a pris énormément de retard, 7 années constituant un délai anormalement long pour l’élaboration du plan d’actions, le PCDR. De ce fait, plusieurs personnes découragées se sont retirées du projet.

Après un printemps houleux passé à finaliser les fiches-actions, la Commission Locale (CLDR) - qui rassemble élus et citoyens - s’est réunie le 4 mai 2017 afin de classer les 25 actions du plan en 3 lots de priorité 1, 2 et 3, selon qu’elles seront mise en œuvre dans les 3 ans, dans une période de 3 à 6 ou de 6 à 9 ans. Le Plan doit ensuite être soumis au Conseil communal, puis transmis aux autorités supérieures en vue de son approbation qui ouvrira la porte au cofinancement régional du projet.

La participation citoyenne est l’élément central du PCDR ; imposée par la Loi, elle conditionne le succès de l’opération. Afin d’engager et d’entretenir une dynamique participative, un « lot 0 » permet la concrétisation directe d’actions ne requérant que de petits budgets, sans attendre l’approbation définitive du Plan.

En tant que participant et observateur attentif du processus depuis 2014, j’ai à plusieurs reprises fait part de mon mécontentement à l’égard de la majorité politique et insisté pour qu’elle mène ce projet avec le sérieux et le professionnalisme qu’il convient. Or, si le projet n’est pas dans une ornière, il est aujourd’hui sérieusement embourbé.

Les « errances » dans la gestion de ce dossier commencent à ressembler aux stations d’un chemin de croix ; or, le calvaire a assez duré. Jugez-en plutôt :

La majorité communale n’a en rien encouragé le GREOVA, l’organisme chargé d’encadrer le projet dont l’équipe a été entièrement renouvelée fin 2016, à améliorer la rédaction des fiches-actions, se satisfaisant d’un travail approximatif.

La majorité communale a manqué de la plus élémentaire honnêteté vis-à-vis des citoyens en modifiant le plan d’actions dans leurs dos, avant qu’il ne soit soumis à la CLDR. C’est ainsi qu’est par exemple apparu de nulle part l’action de faire de Trooz une commune « zéro déchet » (priorité 3) pour masquer l’absence de toute politique de prévention à Trooz et ses lacunes en matière de communication. Idem pour le Plan de Développement de la Nature (priorité 3).

La majorité communale a manqué du plus élémentaire sens de loyauté et de correction en ne communiquant aux citoyens investis dans le projet le procès-verbal de la réunion de la CLDR du 4 mai qu’après des semaines et une interpellation directe et vigoureuse en Conseil Communal.

La majorité communale n’a rien fait pour entretenir une dynamique participative qui s’est aujourd’hui complètement effondrée ; 5 mois viennent encore de passer sans aucune initiative vis-à-vis des citoyens. Le « lot 0 » n’est aucunement mis à profit ; à ce jour, seul le GAC (Groupement d’Achat Collectif) est un résultat de l’ODR.

Lors du Conseil Communal du 17 juin 2017, à ma remarque sur le retard pris à chaque étape, vous répondiez, Monsieur le Bourgmestre, en disant que « six semaines en termes administratifs, c’est trois secondes de perdues dans une vie », ajoutant que « l’on est à la finalisation de la réalisation des fiches qui vont être transmises au Collège d’ici le 15 juillet ». Je regrette de devoir vous rappeler une fois encore que le Conseil Communal est le creuset de la démocratie locale, et non le Collège. Alors que les actions du PCDR sont essentielles pour notre commune, le projet n’est toujours pas inscrit à l’ordre du jour du prochain Conseil prévu le 9 octobre 2017 !

Va-t-on continuer encore longtemps à malmener ce PCDR ? Va-t-on continuer encore longtemps à se moquer des citoyens qui s’investissent concrètement dans la vie de leur commune ?

Si la Commune de Trooz ne veut pas que le PCDR soit un fiasco et qu’il s’inscrive en négatif dans le bilan de la majorité, il est urgent qu’elle se ressaisisse. Puisque vous, Monsieur le Bourgmestre, avez pris l’habitude de répondre à tout et de vous exonérer de tout manquement, je vous demande de reprendre personnellement le projet en mains et de le conduire rapidement à bien.

C’est aussi une question de bonne gouvernance.

Monsieur le Bourgmestre, à l’entame de cette dernière année de la législature, je vous enjoins de ne pas négliger l’essentiel pour le superflu.

Mes meilleures salutations.

Olivier Baltus

Conseiller communal

Commentaires

  • Allez hop la campagne pour les prochaines élections est lancée ! Certainement sur une nouvelle liste mais pour combien de temps? Ce type de débat doit se régler au sein du conseil communal !
    Il faudrai être capable de s'assumer sans systématiquement mettre en avant que les points negatifs si du moins ils sont réels que plutôt arroser les électeurs de grands discours via la presse !
    Le monopole des bonnes idées n'existe pas et faut être conscient que le job de conseiller est avant tout un travail d'équipe pour assurer le meilleur service à la population !

  • Bonjour Monsieur Pauwels,
    Vous habitez à 50 m de chez moi et vous êtes toujours le bienvenu pour que nous parlions ensemble de la gestion communale, de ce qui se fait et de ce qui pourrait se faire. Vous avez choisi votre camp depuis des années et c’est votre strict droit. Mais vos commentaires qui traduisent avant tout je ne sais quelles frustrations personnelles n’apportent rien au débat. Ces éructations raisonnent et résonnent comme le chant d’une grive dans le désert. Pour juger de quoi que ce soit, il faut savoir, et pour savoir, il faut s’impliquer (un minimum). Je n’accepte pas que vous mettiez en doute ma sincérité et mon intégrité. Mon engagement de Conseiller communal est total depuis 5 années déjà et je n’ai strictement aucun compte à vous rendre ; peu importe l’étiquette que l’on a sur le dos, ou que l’on vous y met, les convictions l’emportent. Et par définition, elles ne peuvent plaire à tout le monde et il en est heureux car elles fondent le débat. Si votre seul engagement est de voter aux communales tous les 6 ans, vous avez juste le droit de vous taire ; limitez-vous à cet exercice et laisser les citoyens qui n’usurpent pas ce nom propre tout autant que ce qualificatif, jouer leur rôle. Je le répète, vous êtes le bienvenu pour parler de tout cela, mais n’oubliez pas de venir avec des arguments un tant soit peu construits.
    Olivier Baltus, votre voisin avant tout.

  • Merci pour votre invitation tout comme votre commentaire qui selon mon interprétation m'indique que vous pensez avoir le droit de la pensée unique et que le citoyen a juste le droit de se taire. Ne vous en déplaise j'ai le droit démocratique de m'exprimer. Si vous êtes proche de la population et soucieux de leurs préoccupations , en tant qu' élu je vous invite à parcourir quelques dizaines de mètres afin de mieux
    comprendre et surtout écouter leur vision de la gestion de notre belle commune.
    Pour votre information je n'ai aucune étiquette politique et ne fait parti d'aucun clan mais j'ai une sainte horreur des personnes qui ne savent se mettre en avant qu'en critiquant le travail des autres et ce d'une manière stérile. Bien à vous

  • Comptez sur moi. Je serai absent aujourd'hui dimanche et occupé en soirée en début de semaine mais je passerai dans les tous prochains jours. Bonne journée. Olivier Baltus

Les commentaires sont fermés.