CHB... L'éternel retour

panneaudurable.jpg

C’est dans les locaux de la Maison de la Laïcité », sur le site historique de la Fenderie que le Groupement CHB avait invité non seulement ses membres et sympathisants mais aussi toutes les personnes se sentant de près ou de loin concernées par le projet bientôt cinquantenaire de la création de la liaison autoroutière entre Cerexhe-Heuseux et Beaufays, communément dénommée CHB.

Mais pas que…

En effet, au programme de la soirée, étaient annoncés, après l’accueil, des explications des enjeux liés à ce projet d'autoroute et dernières actualités sur le dossier par Pierre Courbe, expert en mobilité chez IEW, une présentation du projet de Trail et des différentes activités qui se dérouleront le 19 novembre 2017 mais aussi un appel aux bénévoles pour participer à l’organisation du trail, que ce soit du ravitaillement à la promo en passant par le fléchage. Qui plus est, un membre du collectif du Ry Ponet est lui aussi venu, non seulement pour apporter son soutien mais aussi pour expliquer les actions passées et futures de ce collectif qui a connu une très forte mobilisation citoyenne.

Une vingtaine de personnes de différents horizons ont pris place autour de la table et tout un chacun a pu s’exprimer après les interventions prévues.

Parmi l’assistance, des membres de CHB, d’IRW (Inter Environnement Wallonie), de Natagora et d’autres associations mais aussi des citoyens impliqués et des politiques mais aucun de Trooz. Ce qui peut paraître étonnant alors que la campagne électorale devrait avoir débuté pour les futurs candidats 2018 et que le spectre de CHB, agité notamment par des membres du MR, refait surface et s’avère être un enjeu important pour la commune de Trooz.

« CHB, c’est un peu comme le monstre du Loch Ness, il va, il vient, on le voit, on ne le voit plus », sourira un intervenant tandis qu’un autre affublera carrément CHB du vocable de « Has been » sans omettre de décerner ce titre également aux politiques qui le défendent.

Intervention de Pierre Courbe (IEW)

Après les présentations d’usage, c’est Pierre Courbe, expert en mobilité pour IEW qui a synthétisé les enjeux liés au dossier CHB : « Je vais le faire très rapide car toutes les personnes présentes ce soir connaissent ce dossier qui concerne un projet d’autoroute de 12,5 km de long pour relier la E40 à la E25. Première mention 1969, inscription au plan de secteur fin des années 80. Diverses aventures que je ne vais pas passer en revue depuis lors pour en arriver à une petite description du projet. Il comporte notamment un viaduc de 1600 mètres de long à 80 mètres de haut plus deux autres ouvrages dits d’art de 200-250 mètres de long un petit peu plus loin en tranchée couverte, une emprise au sol de l’ordre de 200 hectares, 7.000.000 de m³ excavés, avec un excédent de terres représentant environ 344.000 camions c’est-à-dire 500 camions par jour pendant 220 jours pendant 3 ans. Voilà le projet dans ses grandes lignes pour un budget de l’ordre de 500 millions d’euros estimé à l’heure actuelle par nos instances régionales mais qui risquerait évidemment d’être explosé. »

Et, après une courte respiration, Pierre Courbe de poursuivre : « Où en est-il ce projet ? Deux événements peut-être. Fin 2015, le Parlement wallon a voté une résolution en faveur du projet, sous l’impulsion des élus MR locaux. Et puis ici dans la Déclaration de Politique régionale du nouveau Gouvernement wallon, il est inscrit qu’au niveau du réseau routier, le Gouvernement wallon se réfère au plan route. Plan route publié sous cette législature-ci par le Gouvernement précédent, publié par le ministre Maxime Prévot. Dans le plan route, au niveau de CHB, il est clairement indiqué que le Gouvernement ne pourra pas le mettre en oeuvre parce qu’il n’a pas les moyens financiers mais qu’il procédera néanmoins aux premières expropriations et que dans l’attente, jusqu’à la fin de la législature, il mettra tout en œuvre pour essayer de trouver les moyens effectivement nécessaires pour réaliser ce dossier. »

lesmob.jpgEt Pierre Courbe de clôturer : «Pour la petite histoire, petite action ludique ce matin (vendredi 21 septembre 2017) de la part d’Inter Environnement Wallonie, devant le Gouvernement wallon. Les Ministres étaient réunis en conclave budgétaire, on a trouvé que l’occasion était belle pour les sensibiliser aux bonnes affectations budgétaires. On est arrivé avec une petite animation en leur disant qu’en fait s’ils trouvent ces 500 millions à dépenser, on a des idées pour le faire intelligemment. Intelligemment, c’est-à-dire les affecter au mode doux, politique cyclable, plans communaux de mobilité, crédits d’impulsion, bandes bus prioritaires en agglomération, centrales de mobilité en milieu rural et renforcement de l’administration pour mettre tout cela en œuvre. Donc on leur a préparé des chèques différents pour attribuer cela aux différentes suggestions que nous leur faisions. Peut-être n’est-ce pas avec cela que nous allons les convaincre mais je pense que le fait de jouer un petit peu sur le côté bonne gestion des deniers publics par des gens qui se présentent comme de bons gestionnaires, c’est peut-être un moyen de les rendre à la raison. »

diantonio velo.png

diantonio1.jpg

diantonio coureur.pngEt dans la foulée, le Ministre Carlo Di Antonio qui est en charge de tous ces dossiers et qui par ailleurs est aussi un coureur a été invité officiellement à participer au trail du 19 novembre organisé sur une partie du site de CHB.

borsus.jpg

Il est aussi bon de savoir qu’il y a un consensus de tous les politiques liégeois actuels pour accomplir CHB.

Après l’intervention de Pierre Courbe, une longue discussion a eu lieu autour de la table.

Dans un premier temps, CHB et IEW proposent une première action via l’organisation d’un trail.

Trail.jpgLe trail du 21 novembre 2017

Le Trail du second souffle est une manifestation sportive, ludique, conviviale et engagée qui se veut de sensibiliser aux conséquences négatives de la construction de la liaison autoroutière CHB, pour ce poumon vert Liégeois. Elle aura lieu le 19 novembre 2017 à Trooz et est organisée par le Groupement CHB et Inter Environnement Wallonie (IEW). En reprenant vie de manière originale et unique en Europe dans cette région particulièrement touchée par des pollutions industrielles au début du siècle passé, la nature a donné un second souffle à ce territoire riche aujourd’hui d’un patrimoine architectural, culturel et surtout naturel exceptionnel. Le spectre de la liaison autoroutière CHB est la principale ombre au tableau de cette renaissance. Depuis bientôt 40 ans, ce projet dont l’inutilité est pourtant largement démontrée, entache la sérénité d’une population locale entièrement dévouée au redéploiement durable de sa région. En organisant ensemble cet évènement citoyen, le Groupement CHB et IEW veulent convaincre nos représentants politiques wallons de ne pas prendre une décision regrettable. Sera-ce suffisant ?

Dans l’attente, pour participer à l’organisation de ce trail, des bénévoles sont les bienvenus. Contact via le mail groupementchb@gmail.com .

Le collectif du RY PONET

Un membre du collectif citoyen du Ry Ponet est ensuite intervenu pour expliquer le combat de ce collectif, sa mobilisation et son succès… provisoire. Voir cet article ici.

Les commentaires sont fermés.