La réserve naturelle de La Rochette : pour en savoir plus, c'est ce soir…

Le site de La Rochette est aujourd’hui une réserve naturelle.

Des travaux de déboisement ont été réalisés en 2015 et 2016 afin de maintenir les milieux ouverts, et notamment ces fameuses « pelouses calaminaires ». Des mesures de gestion vont maintenant être mises en œuvre de manière récurrente pour conserver et même développer l’intérêt écologique de l’endroit.

Les riverains du site (quartier de La Brouck, Rue Noirivaux, Fonds-de-Forêt) qui souhaitent en savoir davantage – et pourquoi pas rejoindre la petite équipe de bénévoles qui veillent sur le site – sont invités à une séance d’information conviviale le

mardi 30 mai 2017 à 19h30

à la salle de la pêcherie de Trooz (fin vers 21h00).  

06 - Violette calaminaire.jpgLes pelouses calaminaires sont un des milieux les plus rares d’Europe : on y trouve plusieurs espèces végétales et animales très peu communes.

Les pelouses calaminaires trouvent leurs origines dans l’intense activité métallurgique de la vallée. Pendant 150 ans, les métaux lourds (zinc, cuivre, plomb…) des fumées rejetées par les 9 cheminées des fours se sont déposés sur les collines voisines au gré des vents. Les lieux ont également servi de terril/décharge pour les sous-produits de l’exploitation métallurgique. Les vastes surfaces ainsi polluées sont devenues inhospitalières à la plupart des formes de vie ; certaines y ont par contre trouvé un milieu propice à leur développement. La production de zinc s’est arrêtée en 1974 et celle du cadmium en 1982.

IMG_9746.JPG

Pour le LIFE Pays mosan,

Sébastien Pirotte et Serge Tiquet

Les commentaires sont fermés.