Trooz B - Tilleur B 4-1 match arrêté...

Pour ce premier match du tour final des P4,

TROOZ B alignait : Ghiezen, Gerarchini, El Khoumai, Henon, El Amri, Spodarek (65e Selak), Franchimont, Hardy, Verdonck, Stipulante, Couturier.

TILLEUR B : Ista, Capelli M, Capelli G, Storiale, Gasbarrini, Magro (45e D'Angelo), Mazreku, Fazlija, D'Anzico (45e Lago), Okiéré, çalli.

Arbitre : Bernard Fairon qui, soulignons-le d'emblée, a été excellent non seulement dans sa gestion sportive du match mais aussi dans son approche répressive. Malheureusement, il est certains individus qui font qu'à l'impossible, nul n'est tenu. 

Les buts : 5e Spodarek (1-0), 7e Franchimont (2-0), 30e Gerarchini (3-0), 25e Storiale (3-1), 42e Spodarek (4-1)...

Dès avant l'entame du match, Tilleur ne semble pas très intéressé par cette rencontre de la dernière classe de jeu en Belgique. L'entraîneur n'est pas présent, la feuille de match digitale n'est pas préparée à l'avance et le délégué n'a jamais été formé à préparer une feuille de match. C'est le délégué de Trooz qui remplit la feuille pour Tilleur.

DEBUT EN FANFARE POUR TROOZ

Dès l'entame, Trooz prend l'initiative mais Tilleur réplique et la balle voyage d'un camp à l'autre. Un coup franc sera accordé à Trooz pour une faute commise à l'entrée du rectangle, sur le côté gauche. Le cuir est déposé sur la tête de Spodarek qui ne se fait pas prier pour ouvrir le score 1-0.

1 (27).JPG

1 (28).JPG

Tilleur accuse le coup et deux minutes plus tard, Franchimont, idéalement placé mais bien servi par Couturier, à mon sens, l'homme du match, glisse le ballon dans le but délaissé par le gardien (2-0).

1 (63).JPG

Cette deuxième rose lance définitivement les hommes de Martial Collins dans le match tandis qu'à partir de ce moment, les visiteurs sombreront pour la plupart dans les attitudes négatives. Celles que l'on aimerait ne pas voir sur un terrain de football.

Malgré ce climat désagréable, le jeu ne se durcit pas mais l'acteur le plus sollicité est certes l'arbitre qui pourtant livre une prestation remarquable. Il fera d'ailleurs tout pour que le jeu ne s'envenime pas mais hélas, en vain... Le match se poursuit et Tilleur bénéficie de trois coups francs consécutifs qui sont très mal négociés. Et, comme c'est souvent le cas dans ces moments-là, Trooz met à profit un contre pour alourdir le score (3-0) par Gerarchini. Quand ils ne passent pas leur temps à rouspéter, les Tilleuriens savent se montrer dangereux et Storiale atténue la sévérité du score d'un magnifique retourné (3-1).

1 (176).JPG

Avant la pause, un joueur du banc tilleurien s'était aussi précipité dans le public pour aller faire le coup de poing avec un supporter. La rencontre avait été arrêtée par l'arbitre, le temps que les esprits se calment.

1 (125).JPG

Peu avant la mi-temps, Spodarek faisait monter le score à 4-1.  

Le match reprend sans faits saillants d'un point de vue sportif par contre, ce qui s'est passé à l'adresse de l'arbitre est tout simplement scandaleux.

Il reste 20 minutes à jouer quand un joueur visiteur reçoit une première carte jaune tout à fait logique pour une faute contre un joueur qui filait vers le but. Quelques minutes plus tard, le même reçoit un second carton jaune, synonyme d'exclusion.

1 (348).JPG

Il semble tout d'abord accepter la sanction puis brutalement se rue sur l'arbitre et lui décoche un violent coup de pied. Dans la foulée, il tente de se jeter sur le referee qui perd ses cartes et veut les ramasser  tandis que ses équipiers essayent de le retenir. L'arbitre siffle alors la fin de la rencontre, le match est arrêté. Le délégué de Trooz monte sur le terrain et fait tout pour protéger l'arbitre car le joueur exclu ne semble pas du tout disposé à lâcher sa proie.

1 (349).JPG

1 (350).JPG

L'arbitre se dirige alors vers le vestiaire et le délégué de Trooz vient à son secours

1 (352).JPG

1 (353).JPG

1 (354).JPG

Hélas, ce n'est pas tout...

Pendant la rentrée très chahutée aux vestiaires, une bouteille aboutit sur la tête d'un spectateur qui est blessé à sang coulant et un individu estime même devoir se munir d'un bloc de béton... sans doute pour faire du rangement.

Le bourgmestre de Trooz, présent au match, appelle la police et, dans la foulée, l'ambulance sera aussi sollicitée.

1 (314).JPG

1 (356).JPG

L'arbitre est escorté par les forces de l'ordre

1 (357).JPG

 Les photos suivront sur la page Facebook de ce blog Sudinfo de Trooz.

Commentaires

  • Attitude lamentable qui doit être lourdement sanctionnée.
    Un triste spectacle devant des enfants.

Les commentaires sont fermés.