Michel Thiry, un ancien du Royal Prayon Football Club...

Michel Thiry (ci-dessus à droite sur la photo) a joué au Royal Prayon Football Club en 1978-79.

1978 2.jpg

En provenance de Wandre Union, il avait rejoint le Royal Prayon Football Club en 1978, sous la direction de François Demarteau. 

Durant sa carrière, Michel Thiry a aussi évolué en D2 à Hasselt avec comme entraîneur Jozef Masopust, Ballon d'Or 1962, mais aussi à Tilleur, Union Namur (coaché alors par Henri Depireux), à Hyères-Toulon, à NEC, à Shamrock Rovers, Bomal et Mormont. Bref, cet ancien international militaire belge avec notamment Bernard Wégria, Filip Dewilde, Dimitri Mbuyu et Claudy Verspaille  a beaucoup voyagé.  

1978-79 mt1.jpgAujourd’hui, entré dans la cinquantaine, il y a plus de 25 ans qu’il habite en Pologne où il a été notamment directeur sportif de deux des plus grands clubs polonais : Slask Wroclaw,  et Gornik Zabrze. 

Très actif en Pologne, dont sa grand-mère est originaire, il a également entraîné en D1 et commente régulièrement des matches du championnat belge pour SportKlub,  une chaîne de Canal+ Pologne.

Eclectique à souhait, il a aussi fonctionné en tant qu’agent de plusieurs joueurs de l’équipe nationale de Pologne.

 C’était à la belle époque d’Auxerre qu'il était en contact régulier avec 1978-79 mt 2.jpgGuy Roux (ici à gauche), il lui fournissait plusieurs éléments.

En Belgique, c’est aussi lui qui avait amené Marcin Wasilewski au Sporting d’Anderlecht.

Pour en revenir au temps présent, homme de rigueur et de cœur, il vient d’organiser  avec succès la 5ème édition d'un tournoi de foot en salle dédié à la mémoire d'un journaliste polonais décédé  accidentellement en 2008 et qui travaillait pour ''Gazeta Wroclawska''.

A force de travail, de persévérance mais aussi de compétence et de feeling, Michel Thiry s’est créé en Pologne une solide réputation dans le monde du foot.

« Au sujet de mon parcours je te dirai que je n'ai pas eu le choix car ma femme polonaise n'a jamais voulu vivre en Belgique donc j'ai dû m'acclimater en Pologne. J’ai appris le polonais seul a 32 ans et je me suis frayé un chemin dans ce monde ambigu de communisme qui a basculé tant bien que mal dans la démocratie pour se développer actuellement dans le capitalisme. »

Et Michel Thiry, de poursuivre : « J'ai regardé  ton très long blog et ça m'a foutu la chair de poule. Dès 1935 il y avait déjà de nombreux Polonais qui jouaient au club et après la guerre, je pense que l'équipe de 1952 était composée de 3/4 de Polonais. Puis une photo m'a fait très plaisir c'est celle de Jean Krawczyk... (Ci-dessous, debout à l'extrême droite sur la photo) Cet homme m'admirait quand je jouais dans les jeunes à Wandre-Union puis à 16 ans en première et de  mon côté, en  tant qu'enfant j'étais émerveillé par son calme, son élocution lente et son physique d'agent secret à la Jean Dujardin. Ce blog m'a donné beaucoup d'émotions. »

1950 Prayon 1950 foot 50 (3).jpg

Et Michel de se remémorer sa période prayonnaise en citant quelques-uns de ses équipiers de l’époque : Cafferata, Sougné, Seret, Brunson, Grailet, Iovino, Sigetvari, Durieux, Ivan sabic, Alain Renard, Francesco Chacon, Robert Spodarek, De Laet, Fil et Guy Bastin.

Nostalgie, quand tu nous tiens…

Mais, en ce mois de janvier 2017, c’est le tournoi à la mémoire du journaliste polonais Ireneusza Maciasia, qui a recueilli toute son attention. Ces 14 et 15 janvier 2017, la 5ème édition fut une réussite avec 29 équipes de jeunes dont Zaglebie Lubin, Widzew Lodz… mais aussi 6 équipes d’ «Old Boys ».

En outre à l'heure actuelle, Michel Thiry a obtenu un contrat chez Eleven Pologne...la consoeur d'Eleven Belgique comme commentateur-expert de la Ligue 1 fancaise et de la Jupiler Pro-League.

Bonne continuation (Powodzenia) à Michel Thiry dans son « autre » pays… et en attendant qu'il repasse par Trooz où il est toujours le bienvenu, nos amis polonais de Trooz et de la région pourront consulter ci-dessous quelques liens présentant le reportage du tournoi effectué par le journal numéro 2 de la ville de Wroclaw (600.000 habitants), « Gazeta Wroclawska » ainsi qu’une vidéo et quelques images.

Bonne visite.

memoriał ireneusza maciasia - Gazeta Wrocławska

La page Facebook du Memoriał Ireneusza Maciasia

www.gazetawroclawska.pl/tag/memorial-ireneusza-maciasia/

 

Écrire un commentaire

Optionnel