Réserve naturelle de «La Rochette»

Réserve naturelle de « La Rochette »

Prayon-Trooz

AVIS aux usagers « SPORTS MOTEURS »

La réserve naturelle de la Rochette, créée en 2014 par l’association de protection de la nature Natagora, couvre une quarantaine d’hectares sur les flancs de la colline surplombant la Vesdre et la Magne, derrière le zoning de Prayon côté nord. Ces terrains, pollués par les métaux lourds (zinc, plomb, cadmium) provenant des activités de l'ancienne usine métallurgique de Prayon, présentent en certains endroits un paysage lunaire avec des roches rougeâtres totalement exemptes de végétation. Ailleurs, ce sont de vastes tapis jaunes de pensées qui couvrent de larges espaces. Sur le haut du plateau, un massif forestier très aéré est composé de très vieux chênes qui ne font pas plus de 6 ou 7 m de haut.

Les richesses biologiques, écologiques et scientifiques de la réserve expliquent qu’elle fasse partie du réseau européen de sites protégés NATURA 2000. La partie la plus intéressante est constituée de « pelouses calaminaires » où se sont installées une flore herbacée et une faune rares et en partie typiques de ces milieux très spécifiques. Cet habitat, rarissime en Europe, est particulièrement sensible ; sa protection contre tout dérangement et altération est impérative. L’asbl Natagora, au travers de son projet LIFE « Pays mosan », a réalisé récemment d’importants travaux de gestion afin de maintenir le milieu ouvert, via l’arrachage d’une partie des arbres (surtout des essences pionnières comme le saule marsault et le bouleau). Plusieurs mares ont aussi été creusées pour favoriser les batraciens.  

Photo 1 - La Rochette - versant Vesdre.JPG

Photo 2 - La Rochette - versant Magne.JPG

Les versants côté Vesdre et côté Magne de la réserve naturelle.

En plus de son intérêt écologique, le site de la Rochette présente un grand intérêt paysager et historique.http://www.infotrooz.be/archives/2016/02/19/33395310.html

Des panonceaux « réserve naturelle » ont été installés. Les accès au site seront aménagés tout prochainement. Enfin, dans une année, un sentier agrémenté d’informations biologiques et historiques sera réalisé. 

Photo 3 - réserve naturelle Natagora.jpg

Photo 4 - La Rochette - travaux de gestion mécanisés.jpg

Pour conserver et développer l’intérêt biologique du site, des travaux de gestion doivent être réalisés : arrachage de certaines végétations envahissantes, élimination des espèces exotiques, creusement de mares…

Moto et conservation de la nature : un duo mal assorti

De longue date, de nombreux adeptes de la moto de cross et du trial pratiquent leur passion sur le site, parfois avec un accord tacite de l’ancien propriétaire. Profitant de la période de transition qui a suivi la vente du site en 2014, leur nombre semble s’être accru ces derniers mois et de graves dégâts ont été constatés en de nombreux endroits. Cet usage est bien entendu incompatible avec la vocation du site, d’utilité publique !  

Photo 5 - La Rochette - pratique de la moto.JPG

Photo 6 - La Rochette - dégâts dans la lande.jpg

La pratique intensive de la moto n’est plus possible dans la réserve.

Vu son nouveau statut et les enjeux écologiques, mais aussi la réglementation en vigueur en Wallonie, il n’est absolument plus possible d’accepter la présence de motos à la Rochette. La réserve n’est accessible qu’aux promeneurs pédestres et l’usage d’engins motorisés y est (légalement) strictement interdit. Le présent avis s’inscrit dans une démarche d’information et de sensibilisation que nous voulons constructive.

Nous demandons donc aux motards de respecter cette interdiction d’accès.

En savoir plus ? Des questions ?

LIFE Pays mosan (Natagora) :          lifepaysmosan@natagora.be 

Photo 7 - Fadet commun.JPG

Photo 8 - Pensée calaminaire.JPG

Le fadet commun et la pensée calaminaire... 2 hôtes familiers de la réserve !

Commentaires

  • Que voila un bref et bon reportage, tout ça à côté de chez nous. Merci à Life - Pays Mosan.
    Mais faire respecter la consigne d'interdiction aux motards-cross-men , ... ??? ce n'est pas le pauvre promeneur que j'ai été qui ai su les en dissuader. Sans vérification policière, surtout les samedi et dimanche, ... on peut encore courir ... après.

  • Franchement je trouve pas ça malin. Ça fait plus de 30 ans qu'il y une activité motorisée sur ce terrain, incontrôlée certes mais au moins elle était canalisée .Aujourd'hui on va les retrouvés dans les bois la ou ce n'est pas pollué.Ce terrain est pollué par la main de l'homme(usine) et malgré ça et les motos la faune et la flore y est bien présente. A méditer!

  • Bonjour ,
    Ai découvert cette réserve cette semaine , au départ je me demandais bien ou se trouvait l’intérêt du lieu tant les premières centaines de mètres d'entrée sont ardus , arides et désolants mais après avoir grimpé assez longtemps ( le spectacle du haut se mérite a l’arraché ) j'ai compris ce que serait cet endroit dans quelques années , quand la végétation aura repris ses droits , ai eu la chance d'y apercevoir le magnifique Machaon et ce pour la première fois dans nos contrées , photographe macro , n'ai pas pu hélas le shooter , mais ce n'est que partie remise maintenant que je sais qu 'il est là , ai pu shooter des libellules déprimées et une aeschne bleue au bord des marres , ai eu aussi l'immense plaisir de surprendre une harde de daims , animal que je ne pensait jamais trouver en liberté , que du bonheur et je me réjouis d'y retourner .

  • Bonjour
    Suis retournée avec grand plaisir sur ce site , et ai pu y shooter une libellule aeschne bleue en vol , une libellule déprimée , des petits azurés .... etc , mais a mon grand déplaisir ai aussi pu observer une bande de jeunes équipés de Quads et de motos qui faisaient un boucan d'enfer et empuantissaient l'atmosphère avec leur carburant !!!! je suis allée les trouver pour leur dire que ce site était une réserve naturelle et que les engins motorisés y étaient interdits , ils m'ont répondu qu'ils n'étaient pas au courant , et ce n'est que après menace d'appeler la police qu'ils ont consentis a s'en aller , il faut dire que sur les panneaux annoncants que c'est une réserve naturelle , il n'y a aucune mention qui interdit les véhicules motorisés , étant donné que ce site était réservé a cette seule activité depuis très longtemps il serait peut être judicieux de mettre cette interdiction sur les panneaux d'entrée .

  • cela fait 30 ans que les motos roulent la au dessus il y a même eux des compétitions de motocross et ca n'a pas empêché cette nature de se développer.
    A une époque c'était même les pompiers qui venaient mettre le feu a la colline pour la nettoyer et de nouveau malgré ca la végétation a repoussé alors faut savoir partagé ou bien trouvé un seul autre terrains pour les motards n'importe ou ailleurs car ce qui n'est pas le cas !

  • des motos y roulent depuis des années sans déranger personne de plus que ce sois la ou ailleurs après plusieurs passages de moto ou par exemple un trial ou un motocross on y vois jamais autant de papillons ou autre sorte d'espèce rares attirée par l'odeur de la terre retournée et en plus les motos de trial débroussaillent naturellement les chemins pour permettre aux promeneurs de passer donc autant partager les passions e chacun

  • Je tiens tout d'abord à remercier vivement le rédacteur de cet article. Votre aide quant à la propagation des nouvelles informations concernant ce site nous est très précieuse !

    Le site de la Rochette est une réserve de type calaminaire. Son sol est pollué par des métaux lourds présents en raison des activités de l'industrie métallurgique sur le site pendant 150 ans.
    Même si cela peut paraître paradoxal de protéger un sol pollué, des gisements de métaux lourds existent un peu partout et certaines plantes ont évolués aux cours des âges pour s'adapter à ce type de sol très particulier. En Europe, les sites calaminaires se font rares, principalement en raison de leur réutilisation (urbanisation, utilisation comme lieu de loisir, etc...) et du reboisement, provoquant ainsi la disparition de ses plantes spécialement adaptées.

    L'aspect pellé et sans végétation est RECHERCHÉ et conservé tel quel par nous, les conservateurs, car laisser revenir un grand nombre d'autres plantes aura pour effet de petit à petit diluer la pollution du sol par accumulation d'humus en surface et provoquerait donc la disparition des plantes calaminaires.
    Les plus emblématiques sont sans doute la pensée calaminaire, le tabouret calaminaire et le gazon d'Olympe. Ces fleurs discrètes sont présentes par millier à la Rochette à la bonne période mais laissent un aspect relativement « désolé » le reste du temps.

    Oui, la nature est bien présente à La Rochette malgré la présence des véhicules motorisés mais cela n'est rien comparé à ce que cela POURRAIT être si leur présence était réellement maîtrisée…
    La fréquentation actuelle est bien trop intensive, provoquant entre autre une importante pollution sonore dommageable pour les espèces d'oiseaux rares nidifiant sur le site. De plus de nombreux véhicules s'amusent à passer DANS les mares, tuant du même coup des MILLIERS de batraciens.
    Nous souhaiterions pouvoir trouver un juste compromis entre le débroussaillage des chemins (et des chemins uniquement!) par un petit nombre de motos et cela uniquement en dehors des périodes sensibles pour les batraciens et les oiseaux rares présents sur le site.

    La Rochette est à présent une propriété privée de Natagora et nous entendons faire respecter les règles qui nous semblent les plus adéquates pour la conservation de la nature. L'accès au site est cependant toujours libre pour les personnes à pied.
    Nous remercions ceux qui ont le cran de se dresser contre les utilisateurs de véhicules motorisés mais nous vous prions de ne prendre aucun risque, certains motards pouvant être peu respectueux des autres usagers (histoire vécue). Des moyens financiers et beaucoup d'énergie ont été dépensés pour fermer l'accès du site aux véhicules et installer des panneaux d'interdiction mais nous avons été systématiquement victime de vandalisme. La police et le DNF ont malheureusement beaucoup de difficultés à intervenir compte tenu de la taille du terrain, des difficultés d'accès et de la rapidité avec laquelle les motos peuvent s'enfuir par le haut du site... Nous continuons cependant nos efforts d'information pacifiques.

    Serge Tiquet et moi-même, conservateurs de la réserve de La Rochette, organisons régulièrement des balades éducatives et des gestions du site ouvertes à tous et à toutes, petits et grands ! Pour plus d'informations :

    https://www.facebook.com/groups/natagoravesdreetourthe/
    https://www.facebook.com/groups/larochettetrooz/
    http://www.natagora.be/vesdreetourthe/index.php?id=vesdreetourthe

    N'hésitez surtout pas à nous contacter !

    Aurélie Cloesen, co-conservatrice de La Rochette
    E-mail : larochette@natagora.be

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel