Alyson Chacon face à la Justice

Alyson Chacon face à la Justice (1).JPGAlyson Chacon, charmante jeune femme de vingt-cinq ans habitant Trooz,  nous raconte ses déboires avec la Justice qu’en ce cas précis il conviendrait plutôt de rebaptiser Injustice...

 

 « J’ai été convoquée comme assesseur pour les dernières élections », explique-t-elle, plus en colère et étonnée qu'inquiète. « Je me suis donc rendue quelques instants avant l’heure prévue au bureau de vote concerné. Là il y avait un peu de retard dans l’organisation car deux groupes devaient être constitués mais, apparemment, il manquait des personnes d’un côté. Un groupe devait officier au bureau A et un autre au B. Moi, j’étais convoquée pour le bureau A. Je me présente et on me dit d’attendre. J’attends donc, dans le local mais toujours devant le bureau (la table). Arrive mon tour, la dame me demande ce que je veux. Je lui réponds que je viens comme assesseur et elle me répond qu’on n’a plus besoin de moi. »

 

Après avoir voté, Alyson quitte le bureau et s’en va, l’esprit tranquille car elle est en possession d’un document (voir ci-dessous) attestant qu’elle s’est présentée dans les délais et n’a pas été retenue. 

Alyson Chacon face à la Justice (6)bis.JPG

Tout aurait pu être bien qui finit bien, MAIS… pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ?

Quelques temps plus tard, Alyson reçoit la visite d’un policier qui vient l’auditionner. Elle lui fournit explications et document probant à l’appui, elle pense en terminer avec cet épisode.

Pas du tout, la lourde machine judiciaire s’est mise en branle mais, apparemment, quelques rouages semblent un rien grippés par une certaine forme d’incompétence. C'est alors qu’Alyson va se retrouver non plus face à la Justice mais à l’injustice et l’incompréhension. La stupide et ici, le mot prend tout son sens, lourdeur administrative. Le service public dans ses meilleurs errements.

L’affaire poursuit son chemin et voilà à présent Alyson convoquée au Tribunal par un huissier, exposée à des frais divers et à des ennuis dont elle aurait pu se passer.

Que la Justice fasse respecter la Loi est bien entendu normal et naturel mais une lecture même pas attentive des documents qu’Alyson m’a présentés aurait pu mettre fin à cette affaire avant qu’elle n’éclate.

Il y a quand même un fameux problème d’incompétence quelque part.

Quand on voit comme a été (mal ?)traité ce cas relevant de la compréhension de lecture d'un niveau moyen de troisième primaire, il est permis d’avoir toutes les craintes quant au déroulement d’affaires plus graves voire plus complexes.

 

Alyson Chacon face à la Justice (4)bis.JPG

 

Le jeu des trois (au moins) erreurs :

Première erreur : Alyson s’étant présentée dans les délais requis n’aurait pas dû être renseignée comme personne en défaut. Mais imaginons que cela puisse arriver, ce qui nous conduit à la

deuxième erreur : le policier ayant auditionné Alyson et ayant vu le papier attestant qu’elle s’était présentée et n’avait pas été acceptée, a, supposons-le, rendu un rapport en ce sens. Mais, alors pourquoi la

troisième erreur :

cette convocation que rien ne justifie devant le Tribunal Correctionnel ?

"Ils" cherchent de l'argent, d'accord mais il y a des limites. Bien évidemment tout le monde peut faire une erreur mais, à ce point-là, c'est élever les manquements et l'absence de discernement au niveau de la Médaille Olympique.

Que penser aussi du conseil prodigué par l'huissier de prendre un avocat... Est-ce bien nécessaire ? L'huissier n'a-t-il pas confiance ou foi en un jugement qui ne peut qu'être "de plates excuses présentées à l'accusée" ? Difficile d'imaginer que le Juge soit au même niveau que ceux qui ont fait qu'Alyson soit convoquée...

EDITO Charles Clessens

 

video3.jpgPour le confort de votre lecture, l'entretien vidéo avec Alyson est posté ici. 

Commentaires

  • il y a eu un cas similaire qui est même passé a la télévision

    sont lourds avec leur systèmes foireux

  • C'est comme les travaux inutiles! Ça coûtent un pont pour ne servir à rien! C'est pathétique!!!

Les commentaires sont fermés.