Après la "gauche caviar", "Disney caviar" ?

Disney 002.jpgEDITO Charles Clessens

Nous connaissons tous la « gauche caviar ».

Une fausse gauche qui se donne bonne conscience qui dit ce qu’il faut faire mais ne fait pas ce qu’elle dit.

Cette expression de « gauche caviar » est entrée dans le langage courant. Tout le monde s'en est accommodé et elle n’étonne plus personne. Bien évidemment, rares (inexistants ?) sont ceux qui s’en revendiquent. En effet, une gauche qui aime le peuple mais se garde d’en partager le sort, ça fait désordre.

Bref, là n’est pas le propos de ce billet.

Une personne de mes connaissances s’est rendue récemment à Disneyland et, qu’elle en soit remerciée, m’a rapporté un souvenir : une petite boîte délicieusement intitulée « Popcorn sucré » de 50 gr.

Sur le couvercle figure le prix : 4,99 € soit 99,80€ le kilo.Disney 002bis.jpg

Et pour ceux qui savent encore compter en francs belges, cela fait 4025,922 francs belges le kilo.

Après la « gauche caviar », voici donc sur un autre plan, le « Disney caviar ». 

Et tout le monde trouve cela normal.

C’est pareil à tous les niveaux, la démesure, sans garde-fou, sans contrôle.

Un autre exemple, plus marquant mais bien camouflé parmi les événements du moment (Coupe du Monde oblige), nos chers (sens coûteux) parlementaires européens se sont voté une augmentation de 1.500 € de l’enveloppe mensuelle dont ils disposent pour « rémunérer » leurs assistants. Cette enveloppe est passée de 19.709 € à 21.209 €.  Enveloppe hors rémunération, précisons-le.

Et ce sont ces gens-là qui, sans hésitation et l’âme sereine, vous demanderont de faire des efforts, de vous serrer la ceinture.

Ne serait-il pas vraiment plus que grand temps de réfléchir en profondeur au mode de fonctionnement de notre société ?

Société où les écarts entre les nantis et les autres, de plus en plus nombreux, se creusent avec une inquiétante régularité.

La question a au moins le mérite d'être posée.

Disney 003.jpg

Les commentaires sont fermés.