Un Premier ministre à table sur le drapeau belge

Di Rupo mange sur le drapeau belge 2.jpgEDITO

Bien sûr, nous sommes à une époque où tout est permis, tout est banalisé, le respect des gens et des choses n’a plus force de loi.

Bien sûr, nous sommes à une époque où l’éducation, à quelque niveau que ce soit, ne semble plus être la priorité de nos élites politiques (vous pardonnerez cette utilisation abusive du mot «élites»).

Bien sûr, nous sommes à une époque où un des objectifs essentiels des politiques est que l’on parle d’eux.

Bien sûr, nous sommes à une époque où la communication se joue dans les médias de toutes sortes.

Bien sûr, nous sommes aussi à une époque où la seule catégorie de personnes qui semblent être à l’abri de la crise est celle des…politiciens.

Bien sûr, nous sommes à une époque où l’exemplarité dans la société et dans le monde politique au plan large s’assimile sans peine à de la roupie de sansonnet.

Bien sûr, nous sommes à une époque où la gestion des détails est passée au second plan. C'est étonnant, cette absence de gestion du détail dans le chef d'un prince de la communication tel que l'actuel Premier.

Bien sûr, bien sûr, bien sûr…

Mais, quand je vois dans la presse le Premier Ministre, Elio Di Rupo, se mettre à table sur le drapeau belge, j’en arrive à me poser encore plus de questions.

J'en arrive à me demander s'il est bien raisonnable qu'un Premier ministre adopte cette attitude que d'aucuns pourraient juger méprisante à l'égard de notre emblème national. Mais d'un côté, c'est sans doute normal puisque dans nos régions, on voit régulièrement des personnes issues d'autres horizons qui viennent chez nous jusqu'à brûler ou piétiner notre drapeau national sur la place publique.

Monsieur Di Rupo, vous êtes reconnu comme étant un grand communicateur, un expert de la mani… heu pardon, de la communication.

Monsieur Di Rupo, permettez-moi de vous dire qu’ici, vous donnez un très mauvais exemple et, croyez-moi, je pèse vraiment mes mots.

Comment auriez-vous réagi si Bart De Wever avait pris la même pose ?

N’auriez-vous pas déclenché un tsunami médiatique et offusqué à son encontre ?

Probablement que si.

Mais, tout compte fait, je devrais vous remercier. En effet, cette photo n’illustre-t-elle pas à merveille la situation actuelle ?

A table, le politique en train de s’empiffrer sur le dos des citoyens, ici représentés par le drapeau…

EDITO

Charles CLESSENS

Citoyen choqué...eh oui, ça m'arrive.

 

 

Commentaires

  • cette photo fait partie d'une série de clichés folkloriques du photographe Antonio Florio pour un livre de recettes de cuisine le premier à accepter d'échanger sa veste de costume contre celle de du chef jean-Philippe Watteyne en toute simplicité pas de quoi faire une tempête dans un verre d'eau ...

  • A l'heure où une bonne partie de l'électorat flamand, via notamment la NVA, envisage la scission du pays, il n'est vraiment pas indiqué de poser, en tant que Premier ministre pour des photos comme vous dites folkloriques avec notre drapeau en toile de fond.

  • Il y a des choses que l'on ne fait pas lorsqu'on est premier ministre. La "com" a des limites !

  • Je voudrais juste rappeler à notre Premier ministre que ce drapeau qu'il s'apprête à tâcher, de son repas médiatique, est l’emblème de la Belgique. Ce pays qui a accueilli ses parents , qui lui a permis de devenir ce qu'il est et dont des milliers de gens ont donné leur vie pour sauvegarder les valeurs qu'il représente.

  • vous avez la mémoire courte !!!!
    sans ce type notre beau drapeau (sur lequel il ne mange pas et qu'il ne risque donc pas de tâcher puisque c'est une mise en scène pour le photographe ) n'existerai probablement plus depuis qqs années !!

  • En lisant votre commentaire, je ne puis que constater que vous n'avez pas de mémoire du tout, la situation économique de la Wallonie ainsi que les heurts communautaires , sont en grande partie le résultat de la politique menée par le parti de notre Premier. Il est grandement temps que l'on cesse le show et les récupérations médiatiques , mais apparemment cela frappe encore les imaginations... C'est bien triste..

  • dernier petit commentaire sur cette façon de faire du journalisme qui m'écoeure :
    vous avez bien entendu le droit d'être surpris, choqués voire outrés mais avant toute chose le boulot de journaliste est de vérifier une info et de la transmettre pas retirer une image d'un contexte et d'y coller sa propre vision des choses, seul point positif : si on ne trouve que ce genre de montage pour monter une cabal contre un homme qui à mon sens a bcp de respect pour nos couleurs que laplupart de ses détracteurs .. c'est que son boulot n'a pas été si mal fait que ça ...

  • je terminerai par bien sûr traiter à mi-mots le Premier Ministre d'un pays de Mani... pulateur , voilà l'exemple du manque de respect d'un pays et de son drapeau !

  • Dommage pour les fautes d'orthographe... Cela décrédibilise tout le texte...

Les commentaires sont fermés.