Hommes et Gars ?

2013 06 05 006.jpgà la rencontre de Lili !

(Cliquez sur les images pour les agrandir)

Lilli, Lily, Lilly ou Lili mais, en réalité est-ce bien cela ?

Non, en réalité, c’est Liliane mais depuis toujours, ou presque, c’est Lili. Je laisse le choix de l’orthographe.

 

Comment en es-tu venue à la coiffure ?

 C’est mon mari, coiffeur lui aussi, qui m’a poussée à ouvrir un salon à Trooz. J’ai ouvert mon salon de coiffure « Hommes » en 1990.

 

2013 06 05 001.jpgIl a une histoire ce salon.

Oui, j’ai acheté cette petite maison, Grand'rue à Prayon, à monsieur Picard en 1988. Celui-ci était l’héritier de madame Germaine Simon mais ce salon retrace aussi une partie de mon enfance.

 

Ah ! Cela mérite quelques explications.

Oui, c’est assez particulier car, étant enfant…donc il y a un certain temps pour ne pas dire un temps certain, notre maman nous amenait ici afin d’acheter nos chaussures. En effet, ici, madame exploitait un magasin de chaussures tandis que monsieur les réparait dans l’arrière-boutique. Il était cordonnier.

 

La maison témoigne-t-elle de cette activité du passé de Trooz ?2013 06 05 007.jpg

Oui, durant les travaux de rénovation, nous avons trouvé des morceaux de cuir, des lacets, du cirage et bien d’autres petites choses en rapport avec ce métier de cordonnier.

 

De beaux souvenirs donc…

Bien sûr et je profite de l’occasion pour faire savoir que je suis à la recherche d’une photo de cette façade lorsque madame Simon tenait le magasin de chaussures. Je me souviens d’elle, je la revois actionnant le store vert par beau temps afin que les chaussures exposées ne se décolorent pas.

 

…qui se sont transformés en rêve !

Oui, effectivement. J’ai eu la chance d’avoir un mari bricoleur, des frères et sœurs qui m’ont bien aidée.

 

2013 06 05 012.jpgCe ne fut pas facile

J’ai galéré au départ car, contrairement à ce qu’on peut penser, ce n’est pas parce que j’étais une fille du village que c’était gagné. Et puis, rien que le fait que je sois une femme qui coupe les cheveux des hommes, à l’époque, ce n’était pas monnaie courante. 

 

Une clientèle facile, les hommes ?

Les messieurs sont des clients fidèles qui n’aiment pas trop le changement. Enfin cela dépend pour quoi, pour qui. Au départ, je n’avais que deux ou trois clients par jour. C’était assez dur. Mais, quand ils sont passés une fois, généralement ils reviennent. Ils sont fidèles, quoi !

 

Les femmes n’ont pas été oubliées

C’est en 1993 que le département « Dames » a été ajouté.

 

Tu as vraiment l’air fière de ton parcours

Et comment ! Je me suis construite toute seule, propulsée par un coup de pied au cul de mon mari qui croyait en moi. à ce jour, je coiffe 4 générations mais, cela ne le dis pas.

 

Non, non

J’ai vu plusieurs clients nous quitter et à chaque fois, cela me fait de la peine car je m’attache vraiment à ma clientèle. Mais que dire ? Si ce n’est, que c’est la vie. Quant à savoir pourquoi on vient chez moi et pourquoi on y revient, il faut le demander à ces clients qui sont devenus des amis. à l’ouverture de mon salon, monsieur Delbove, le patron de mon mari m’a dit une phrase que je n’ai jamais oubliée :

Accueillez chaque client et cliente comme si c’était la première fois que vous les recevez chez vous à la maison. !

 

2013 06 05 013.jpgEt tu continues, encore et encore…

Quand à savoir quand je mettrai fin à ma carrière, franchement je n’en sais rien. Tant que j’ai la santé et que je m’amuse toujours, je peux continuer jusqu’à 90 ans, comme madame Paluche.

 

OK. On se donne rendez-vous dans cent ans pour en reparler ?

Heu (...)

 

 2013 06 05 014.jpg2013 06 05 015.jpg2013 06 05 016.jpg2013 06 05 017.jpg

 

 

 

 

Hommes et gars.jpg 

 

Commentaires

  • Lili, une personne très sympathique :D Depuis toute petite je la connais grâce à ma mamy qui était cliente :p

  • Lili, ma tant chérie que j'adore , tu es la meilleur je te vois bien toujours coiffer avec ta canne a 95 ans moi , bisousssss, tante Lili s'adapte a tout les ages et toutes les coiffures. du petit de 6 mois a 98 ans hihihihi

  • Jolie petite histoire, ça me rappelle quelques souvenirs....:-)

  • J'ai déjà fait beaucoup de recherche mais malheureusement, je n'arrive pas à trouver une photo du magasin de chez Simon, je ne perd pas espoir ;-)

  • C'est ton petit salon super convivial, ta bonne humeur, ton naturel et ta joie de vivre qui feront la longivité de ta carrière, pour encore de nombreuses années dans cette profession qui te va si bien.

    Gros bisou soeurette!!

  • Merci à toi lilli pour ton accueil, ta bonne humeur, ca fait 15 ans que tu me coiffe et tu es la meilleure. Nath, ludo et florian

  • Je suis cliente chez Lili et donc je peux dire que, si on y va c'est parce que beaucoup de personnes en parlent et si on y retourne c'est tout simplement parce que s'est la MEILLEURE. Gros bisous ma Lili! :-)

  • Chère petite Lily, il y a tellement longtemps que l'on se connaît, depuis que nous travaillons toute les deux a Liège et nous allions boire notre premier café au Cappucino avant d'aller travailler. Que de rires, Nous commencions chaque jours avec plein de rire dans les yeux....Depuis tu as toujours été le bout en train, le sourire et l'amie que tout le monde devrait avoir. gros bisous....

  • Un grand merci pour tous vos gentils commentaires! Cela me fait chaud au coeur! Merci charles pour ce petit reportage sympa et ces très belles photos

Les commentaires sont fermés.