Edmond Floriani (15)

015.JPGLe voilà qu'il devient mystique à présent. Où s'arrêtera-t-il ?

Enfin de la lumière!!...toute cette grisaille et cette pluie étaient sur le point de me rendre fou de désespoir...

Hier, j'ai commencé à peindre le matin de 10h  jusqu'à 18h d'une traite...passant d'une toile à l'autre,  ne me nourrissant que d'un quignon de pain ...si bien que, aujourd'hui après 7h de travail et quelques biscuits sans sucres pour seule nourriture, j'avais enfin ma première toile terminée et l'autre le sera sans doute demain. Quel bonheur de pouvoir se donner à fond dans la course à la conquête de la beauté ! Le plaisir et la joie que j'éprouve à concrétiser mes rêves me tiennent lieu de nourriture...il est des nourritures subtiles, plus spirituelles, qui comblent bien plus que ne le ferait une quelconque nourriture solide... 

Que de merveilles en germe je vois défiler en  mon imagination et que je me sens capable de réaliser grâce à l'espoir que font naître les premières réalisations... tout est là, attendant le moment et les circonstances favorables pour s'épanouir...il me suffirait de 4 mois de soleil et de travail acharné pour créer les paysages enchanteurs ruisselants de lumière et de couleurs  dont je rêve...

Merci à toi mon Dieu, toi qui m'offres de vivre de si merveilleuses joies à la mesure du coeur de l'homme épris de beauté...Tu as entendu et comblé mes prières.

Les commentaires sont fermés.