Frédéric Daerden à Trooz (deux vidéos)

DaerdenF.jpgCe lundi 22 avril, l'USC (Union socialiste communale) de Trooz organisait une conférence-débat accessible à tout public. Etaient invités, Frédéric Daerden, Député européen et Thierry Bodson, secrétaire de l'interrégionale wallonne de la FGTB.

Précisons d'emblée que cette soirée s'est déroulée dans la plus grande convivialité.

C'est Joëlle Deglin qui a présenté les invités avant que Robert Meunier ne lance le meeting en retraçant brièvement mais avec précision l'historique du mouvement socialiste.

De débat entre les intervenants, il n'y en eut point puisqu'ils s'exprimaient plus ou moins sur la même longueur d'onde, avec en toile de fond, un fil rouge "Plus d'Europe". De grandes lignes directrices étaient annoncées sur l'invitation telles, austérité, pertes d'emploi, impuissance des pouvoirs publics, institutions européennes, sidérurgie, les enjeux, le futur, etc.

Impossible bien entendu d'aborder en profondeur des sujets aussi pointus en si peu de temps. Les orateurs ont donc délivré leur message avec, bien entendu, en filigrane le rôle permanent des moyens financiers...  

Quelques questions ont été posées à l'issue de cette séance de communication. D'aucuns ont regretté que ces questions aient été globalisées et qu'aucun des intervenants n'ait répondu en direct à la question posée de façon précise.

Vous trouverez ci-dessous, en deux vidéos consécutives, l'intervention du Député européen, Frédéric Daerden, mais avant cela,  quelques lignes vous résument le point de vue du syndicaliste ThierryBodson Thierry.jpg Bodson pour lequel,

"Oui, il faut-il plus d'Europe, d'Europe mais elle doit être différente et de meilleure qualité. L'image de l'Europe inquiète, surtout les jeunes, car trop souvent négative et porteuse de mauvaises nouvelles, de mauvaises décisions, de mauvais choix politiques. En 2007-2008, quand la crise a éclaté, tout le monde disait, en ce compris la Commission européenne, qu'il fallait changer de cap. On ne peut laisser vivre le marché sans l'encadrer, il faut rendre à l'état le rôle régulateur qu'il a perdu. Les états doivent pouvoir mener des politiques d'investissement. (...) A l'heure actuelle, l'Europe se construit sur la mise en concurrence des états et donc des travailleurs générant des décisions de rigueur. Le rôle de l'Europe doit à nouveau créer un cadre pour élaborer une politique industrielle. (...) L'Europe ne fait pas de différence entre les dépenses courantes et les dépenses d'investissement, ce qui est une erreur. Bref, on n'avance pas mais on régresse en la matière. A Gauche, nous devons revendiquer l'harmonisation fiscale européenne, que ce soit au niveau de l'impôt des sociétés ou des personnes. Il faut oser aujourd'hui au niveau européen créer des taxes à l'entrée, réaliser une sorte de protectionnisme faute de quoi, on va à la catastrophe, à un véritable nivellement par le bas."

video3.jpgNous vous proposons, ci-après, de découvrir l'avis (parfois assez tranché) du Député européen, Frédéric Daerden, au sujet de cette Europe trop souvent méconnue. 

(...) Barroso, il n'ose rien faire contre Merkel, il n'ose rien faire contre le Conseil et il ne s'affirme pas (...) il veut suivre et essayer de se faire réélire (...)

(deux vidéos)

 

Les commentaires sont fermés.