Evelyne Huytebroeck a répondu à la lettre ouverte

huytebroek2.jpg

Le 6 avril, j'ai adressé une lettre ouverte à madame Evelyne Huytebroeck concernant une nouvelle libération de deux "jeunes" délinquants ainsi que relative au devenir de l'IPPJ de Fraipont.

Voici sa réponse, parvenue par mail, dans son intégralité.

 

Monsieur Clessens,

Votre courriel a retenu ma meilleure attention.

Je tiens tout d’abord à souligner le caractère inacceptable et révoltant de l’agression perpétrée ce 4 avril à Ougrée. 

Ce type d’acte ne peut en aucun cas rester sans réaction.  Il est important qu’une réponse adéquate soit apportée sans délai.

Dans le cas présent, l’on peut se réjouir de l’intervention rapide et efficace des forces de police.  Les deux mineurs, comme la loi le prévoit, ont ensuite été présentés devant le juge de la jeunesse.

En ma qualité de Ministre de l’aide à la jeunesse, il ne m’appartient pas de m’immiscer dans les questions relatives à une décision judiciaire.
Il m’appartient toutefois de veiller à ce que l’ensemble du dispositif de prise en charge des mineurs poursuivis pour des faits qualifiés infractions soit adéquat et permette que les décisions judiciaires soient effectivement mises en œuvre.

Ce 5 avril 2013, ce dispositif de prise en charge a parfaitement fonctionné. En effet, les deux jeunes concernés ont fait l’objet d’une décision de placement en régime fermé.  Cette mesure a été appliquée le jour-même, les deux précités ayant été admis au centre fermé de Saint-Hubert.  Je m’étonne dès lors que la presse relaie une information erronée.

Concernant votre question sur l’IPPJ de Fraipont, je vous confirme avoir annoncé, il y a quelques semaines, ma volonté de lancer une phase d’étude et de concertation visant à examiner l’adéquation de l’actuelle capacité de prise en charge en IPPJ et en centre fermé sur l’ensemble de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Cette réflexion inclura l’objectivation du lieu de vie des jeunes qui sont placés dans ces institutions.
Cette recherche de cohérence et d’adéquation du dispositif guide mes actions depuis le début de la législature. Depuis 2010, j’ai ainsi créé 150 prises en charge supplémentaires pour les jeunes délinquants.

En espérant vous avoir répondu utilement, je vous adresse mes sincères salutations.


Evelyne Huytebroeck


(par mail 11/4/2013 9h50)

Commentaires

  • Comme d'habitude, elle noie le poison!!

Les commentaires sont fermés.