Le Parti Populaire : la déchirure

parti coup 1.jpgComme nous vous l'annoncions précédemment, de nombreuxParti POpulaire coupe 002.jpg membres du PP ont décidé de quitter le vaisseau-mère et de voler dans le monde hasardeux de la politique de leurs propres ailes.

Parmi ceux-ci, les affiliés de la section de Trooz, emmenés par leur chef de groupe, Jean-Pierre Larose qui, pour rappel, a été élu conseiller communal à Trooz, représentant par ailleurs à lui seul "l'opposition". Henri Morainville, quant à lui, étant affecté au CPAS.  

Au cours du long entretien vidéo ci-dessous, vous pourrez mieux cerner les raisons de ce clash et si vous lisez (écoutez ?) entre les lignes, vous constaterez que les représentants trooziens du PP n'étaient plus tout à fait en phase avec des principes qu'ils considèrent comme une entorse à la démocratie. Il est vrai qu'il n'y a pas qu'au PP qu'existe une fameuse autoroute entre ce qu'il est coutume d'appeler "les têtes pensantes" et la base. 

Ainsi d'ex-membres du PP, dont la section de Trooz, intégreront un nouveau parti qui est en gestation. Nous développerons davantage l'information ultérieurement. Constatons simplement que cette nouvelle entité sera tirée par Philippe Chansay Wilmotte, l'ancien vice-président du PP tandis que le président actuel, Mischaël Modrikamen poursuivra sans doute l'aventure du Parti Populaire avec ceux qui décident de le suivre et d'adhérer à sa philosophie de gestion. 

Alors, séparation à l'amiable ? Scission ? Peu importe les termes choisis, policés ou non, il s'agit bel et bien d'une déchirure...   

Les commentaires sont fermés.