Le SDER (Schéma de développement de l’espace régional)

 

  SDER 2.jpg

Conseil communal.jpgQu’est-ce que c’est ?

 

Le Ministre de l’Environnement, de l’Aménagement du Territoire et de la Mobilité, Philippe Henry, a envoyé aux 262 communes wallonnes les propositions d’objectifs du Schéma de Développement de l’Espace régional (document approuvé par le Gouvernement wallon le 28 juin 2012) afin que les Conseils communaux nouvellement installés émettent un avis.

Cet avis est attendu pour le 31 janvier 2013.

 

Quelques heures d'information en décembre ?

 

Afin d’éclairer la lanterne des communes sur ce qui leur est demandé, une demi-journée d’information a été organisée le 12 décembre 2012, aux Moulins de Beez.

 

Une vaste consultation avant les décisions

 

Après une vaste consultation dont notamment l'avis de la Fédération Inter-Environnement Wallonie, le ministre Henry s’est engagé à proposer au Gouvernement wallon, sur base des avis reçus, des objectifs modifiés pour rencontrer au mieux les attentes de chacun des acteurs concernés.

La structure territoriale et les mesures d’accompagnement seront ensuite adoptées par le Gouvernement.

Différentes étapes de consultation sont prévues et le projet de SDER qui regroupera ces différents documents devrait notamment être soumis à enquête publique et avis des conseils communaux dans le courant de l’année 2013.

 

Un document précieux pour l'avenir

 

C’est un document précieux et il est permis de se demander si les conseillers communaux, quelle que soient la commune,ont été suffisamment informés surtout qu'après deux mois de fonctionnement, les nouveaux conseillers ont eu à prendre parti sur un sujet qu'ils sont pour la plupart loin de maîtriser.

 

Le SDER est  l’instrument de conception de l'aménagement du territoire wallon qui orientera les décisions concernant l'habitat, le cadre de vie, les déplacements, l'implantation des activités, l'urbanisme, la conservation de la nature…

Il concerne donc tous les wallons.

Le schéma de développement régional est  un instrument d’aide à la décision pour les autorités locales, et pour orienter les comportements vers des projets qui contribuent à un développement territorial harmonieux de la Wallonie.

 

1999 : première version

 

Sa première version date de 1999 et, la société ayant évolué, de nouvelles réponses sont à apporter aux défis du XXIème siècle, d’où la révision en cours du SDER.

Le gouvernement a décidé d’y répondre, en adoptant des propositions d’objectifs ambitieux à 2020 et à 2040.

Les acteurs régionaux (CRAT, CWEDD, UWE, IEW, …) et les Administrations ont été consultés sur les propositions d’objectifs. Les nouveaux Conseils communaux ont été invités à rendre un avis d'ici fin janvier 2013. L’adoption du projet de SDER est prévue en mars 2013. Il sera alors soumis à une large enquête publique.

Le SDER devrait être adopté définitivement par le Gouvernement wallon fin 2013.

Les objectifs s’articulent en quatre piliers complémentaires et équilibrés : l’Habitat, l’économie, la Mobilité et les Ressources et Patrimoine.

 

Objectifs 2020 et 2040

 

Les objectifs d’ici 2020 puis 2040 sont chiffrés : 350 000 nouveaux logements, dont 10 %  minimum sur des terrains et bâtiments sous-occupés, 10% de covoiturage d’ici 2020, diminution de 50 % de la surface urbanisée…

L’ensemble des propositions d’objectifs constituent une véritable vision pour le territoire wallon à 2040, qui sera adaptée sur base de la consultation des acteurs, et complétée par une structure territoriale et des mesures d’aménagement.

Chaque commune a donc dû disséquer tous les besoins et toutes les possibilités sur son territoire…

Et ce sont les propositions émanant de Trooz qui ont été votées ce lundi...à l'unanimité.

 

Voir photos de la présentation au Conseil communal sur notre page facebook

 

ou ici .

 

  

 

 

 

 

Commentaires

  • Le SDER est un gros dossier que chaque commune regarde à l'image de sa configuration. Une commune encaissée comme Trooz ne peut ressentir les mêmes sensations qu'une entité du plateau. La formation qui se déroulait à Namur était très explicite à ce sujet (j'étais présent avec deux architectes et un conseiller). Après l'intégration des remarques des communes, le SDER sera pour plusieurs décennies, un outil de grande qualité qui assumera l'avenir de la région.

  • En regardant l'ensemble des photos de la présentation, l'on peut remarquer que constat est fait qu'il manquera 147 logements sociaux dans la commune pour 2020. Avec un rythme de construction ou d'acquisition continu cela fait donc, si je me rappelle bien ma table de 7, 21 logements par an.

    Le conseil communal qui a semble-t-il accepté la proposition, a-t-il déjà calculé le budget de cette dépense ?
    D'où viendra l'argent ? Puisque les finances sont à l'équilibre sans elle !

    Si l'on considère un coût d'acquisition moyen de 100.000€, ce qui est peu vu la valeur de l'immobilier cela fait dont 2.100.000€/an à trouver soit près d'un quart du budget communal.

    À moins qu'il ne soit déjà prévu de ne pas répondre à cette nécessité....

    Je remarque par ailleurs que la projection démographique est sujette à caution, un changement de 2% entre 1970 et 2008, pour un changement de 30% en Wallonie sur la même période, un autre légèrement inférieur à 0,5% entre 2008 et 2013 et l'on calcule sur ces bases qui me semblent sujettes à caution une augmentation démographique de 37% pour les 27 ans à venir, pour une projection à 25% pour la Wallonie !

    Je ne mentionne ici que les éléments qui m'ont immédiatement sauté aux yeux.

    Je suis quasi certain qu'en accédant à la totalité du dossier je pourrais trouver d'autres anomalies.

Les commentaires sont fermés.